Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation, pour permettre la mesure d'audience et à des fins publicitaires. Les données collectées peuvent être partagées avec des tiers.X
 
Funtasia
Administrateurs : bambi, fredchoucas
 
 Funtasia  Archives générales Funtasia  Archives générales Funtasia ! 

 Info Arts et spectacles /Juin !

Nouveau sujet
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 Page suivante
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 02-06-2004 à 12:19:02   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

10 concerts gratuits pour combler tous les appétits



À nouveau cet été, les rues du centre-ville vibreront au son de la musique des Midis Financière Sun Life, un événement qui a su se tailler une place de choix dans l’agenda des Montréalais. Lancée le mercredi 16 juin prochain de 12h10 à 13h, au Square Dorchester (rue Metcalfe, angle René-Lévesque), la saison 2004 démarrera sur une note grandiose, avec la présence d’un orchestre symphonique!
C’est en effet l’Orchestre métropolitain du Grand Montréal, sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, qui ouvrira cette édition 2004. Au programme: Romances allemandes, un menu musical composé d’ouvertures de concert, d’opéra ou de théâtre signées Beethoven (Egmont, Fidelio, Les créatures de Prométhée) et Mendelssohn (Concerto pour violon no 2 et Les Hébrides)

Après cette entrée en matière substantielle, ce mini-festival de rue se poursuivra en faisant la part belle à la diversité musicale. Le blues sera à l’honneur avec The Blues Berry Jam, Pat The White et le chouchou des Midis Financière Sun Life, Bob Walsh, de retour à la demande générale pour une 7e année de suite.

L’Europe de l’Est sera également bien représentée grâce à Kleztory, un quintette qui fait revivre l’art des musiciens juifs itinérants, et aux Gitans de Sarajevo, qui proposent une enivrante musique tzigane.

La formation celtique Orealis fera voyager les mélomanes dans les vertes contrées d’Écosse et d’Irlande, en faisant un détour ou deux par le Québec. La programmation n’a pas oublié le reggae, musique d’été par excellence, avec Kaliroots, une formation énergique regroupant onze musiciens.

Enfin, la musique latine ne sera pas en reste grâce à la cubaine Yousy Barbara et ses airs de salsa et de mérengué, et à Paulo Ramos, qui clôturera cette édition des Midis Financière Sun Life avec ses rythmes entraînants venus tout droit de son Brésil natal.

Non seulement la programmation est-elle originale, mais la façon de choisir les artistes l’est tout autant. En effet, la Financière Sun Life réunit chaque année une dizaine d’employés mordus de musique provenant de toutes les divisions et de tous les niveaux hiérarchiques. Leur mandat: choisir dix artistes parmi un lot de propositions musicales des plus festives.

«La Financière Sun Life est heureuse de soutenir des artistes québécois, soutient Francine Cléroux, vice-présidente ajointe, Communications et affaires publiques, à la Financière Sun Life. Et nous sommes particulièrement fiers de la qualité du travail de programmation réalisé par nos employés. Ils ont su élaborer une carte musicale riche axée sur l’audace et la découverte qui, nous l’espérons, saura répondre au goût du public.»

Pour la Financière Sun Life, l’engagement dans la création musicale d’ici s’inscrit dans un vaste programme de soutien de la vie culturelle au Québec. En effet, l’entreprise offre notamment son appui à l’Orchestre Métropolitain du Grand Montréal, au Festival Montréal en lumière, au Musée Pointe-à-Callière et au Nouvel Ensemble Moderne.

Touristes, gens d’affaires, passants et étudiants, tous pourront prendre une pause ou casser la croûte en s’offrant un tour du monde tout en musique et en chansons. Rendez-vous aux Midis Financière Sun Life tous les mercredis à 12h10, du 16 juin au 18 août 2004, au Square Dorchester. Les concerts sont gratuits. En cas de pluie, le spectacle est reporté au lendemain. (Source: Communications Lise Raymond)



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 02-06-2004 à 12:20:48   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

The Corrs à Montréal
Presse Canadienne (PC)


Le groupe The Corrs donnera une prestation le vendredi 3 septembre à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts à Montréal.
Les billets, dont les coûts varient entre 49,50$ et 59,50$, seront en vente dès vendredi midi à tous les comptoirs Admission et aux guichets de la Place-des-Arts.

Rappelons que Borrowed Heaven a marqué le retour du groupe The Corrs, quatre ans après la sortie de son quatrième album, réalisé en studio.

Les Corrs ont alors exploré de nouvelles avenues, tant au niveau de la musique que des textes.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 02-06-2004 à 12:21:35   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Le Centre national des Arts célébre ses 35 ans
Presse Canadienne (PC)


Le 35e anniversaire du Centre national des Arts d'Ottawa sera célébré demain en présence de personnalités des arts de la scène.
Parmi les artistes qui ont confirmé leur présence, mentionnons Boris Brott, Franz-Paul Decker, Shirley Douglas, Gabriel Gascon, Jack Mills, Yvan Saintonge, Veronica Tennant et Jean-Philippe Tremblay.

Des spectacles seront présentés gratuitement à cette occasion.

On a programmé un concert de l'Orchestre du Centre national des Arts mettant en vedette le directeur musical Pinchas Zukerman, présenté à 19h15 à la salle Southam. L'orchestre jouera pendant 45 minutes des extraits d'oeuvres de Mozart, de Haydn et de Beethoven.

À la Quatrième Salle, le chanteur folk Ian Tamblyn interprétera à 17h et à 18h des oeuvres qu'il a créées pour des productions théâtrales du CNA.

Une sélection de pas de deux présentés par la Fondation Jean-Pierre Perreault aura lieu au Studio, à 17h et à 18h.

Une série d'extraits de pièces produites par le Théâtre français et le Théâtre anglais du CNA est également au menu. Les représentations auront lieu au Salon, à 17h10 et à 18h10. Six comédiens de la région interpréteront ce collage de textes canadiens



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 02-06-2004 à 12:27:31   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Un Clarence Gagnon vendu pour 600 000$
Presse Canadienne (PC)



Un tableau du peintre Clarence Gagnon a battu un record de vente, à 600 000$, pour une oeuvre de l'artiste, lundi, à Toronto, alors qu'une importante toile de Marc-Aurèle de Foy Suzor-Côté représentant une jeune Métisse de Bécancourt n'a pas réussi à trouver preneur, les enchères plafonnant à 250 000$.
Les deux tableaux faisaient partie des oeuvres mises à l'enchère à la vente d'art canadien du printemps de Sotheby's Canada — en collaboration avec la maison Ritchies.

Mais la vedette de cette vente est un tableau d'un membre du Groupe des Sept, Lawren Harris, vendu pour 1 575 500$, taxes et prime incluses. Winter in the Northern Woods a été peint entre 1915 et 1918 et représenterait un paysage de la baie Georgienne ou du lac Simcoe, en Ontario.

Il s'agit d'un des plus importants et plus grands — en termes de dimensions — tableaux de Harris. Le tableau fait 56 pouces sur 74 (139,7 cm par 185,4 cm).

«Ce n'est pas un record pour Lawren Harris et nous ne nous attendions pas à établir un record», a affirmé le directeur de Sotheby's Canada, David Silcox. «J'ai été très content de la façon dont cela s'est passé et il s'est très bien vendu.»

M. Silcox n'a rien voulu dire sur l'acheteur, se limitant à préciser qu'il pouvait se permettre l'achat et que tous les principaux acheteurs de la vente sont des Canadiens.

Le paysage de Baie-Saint-Paul réalisé en 1922 par Gagnon, en ajoutant les frais d'encan, a coûté 679 500$ à son acquéreur — sans compter la taxe de vente.

La valeur estimée de la toile de Suzor-Côté intitulée Onontaha, datant de 1915, était de 300 000 à 500 000$, selon le catalogue de Sotheby's/Ritchies.

David Silcox s'est dit déçu que le Suzor-Côté n'ait pas été vendu mais il a affirmé qu'il s'attendait à trouver un acheteur privé d'ici quelques jours. Des sources ont indiqué à la Presse Canadienne que le propriétaire du tableau est de la région de Montréal.

L'encanteur C. Hugh Hildesley, président du conseil consultatif de Sotheby's Canada à New York, a affirmé qu'il s'agit d'un portrait remarquable, une pièce de musée, mais que certaines personnes ont trouvé difficile de le regarder.

«Personne dans la salle n'est tombé en amour avec elle. Vous ne laissez pas aller des tableaux importants comme celui-là pour rien... alors nous ne l'avons pas vendu.»

Près de 200 lots, incluant des oeuvres de membres du Groupe des Sept et d'Emily Carr, ont été mis en vente lundi matin par Sotheby's et Ritchies, pour un total de 5,8 millions$. La vente d'automne d'art canadien des deux entreprises aura lieu le 16 novembre.

La semaine dernière, la maison de ventes aux enchères Heffel, de Vancouver, a vendu un tableau d'Emily Carr, une artiste de la Colombie-Britannique, pour 1 121 250$, un record pour une oeuvre de l'artiste décédée en 1945.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 02-06-2004 à 13:00:06   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Rétrospective "Jongkind" au musée d'Orsay à Paris



PARIS (AFP), le 02-06-2004
"Précurseur" des impressionnistes, selon leur propre terme, Johan Barthold Jongkind (1819-1891) fait l'objet d'une rétrospective au musée d'Orsay, qui réunit du 2 juin au 5 septembre tout à la fois peintures et oeuvres graphiques.

Une rareté, puisque la plupart des quarante dessins et aquarelles -présentés aux côtés d'autant de peintures- sont assignés à résidence au musée, selon le voeu de leur donateur, le collectionneur Etienne Moreau-Nélaton, mort en 1927.

"Ce qui frappe d'emblée, souligne Sylvie Patin, commissaire de l'exposition, c'est ce sens de la lumière qui émane dès ses premières toiles en Hollande.

Le bleu du ciel de la "Vue de Delft", comme les grisés des nuages d'une "Scène d'hiver", ou la touche étirée d'un canal aux eaux étales à Overschie, transfusent aussitôt la sensation du froid, de l'humide, de la douceur du soir.

Peintre de Paris et de la Seine, Jongkind s'attache à ces clairs de lune, ces couchers de soleil qui feront dire au critique Louis de Fourcaud: "l'avenir le nommera, entre Corot et Monet, comme le trait d'union entre deux époques".

Car si le choix des points de vue, le sens aigu des premiers plans et des détails, la matérialité picturale évoquent Corot, on parle dès 1863 des "impressions" de Jongkind: "On dirait des ébauches jetées à la hâte, par crainte de laisser échapper l'impression première", souligne Emile Zola.

Boudin, Monet, ceux qu'on nommera plus tard "les impressionnistes", ne s'y trompent pas, qui s'émerveillent lors de séjours sur la côte normande des esquisses fulgurantes de ce "grand diable de blond aux yeux bleus, patoisant hollando-français". "Il fut mon vrai maître et c'est à lui que je dus l'éducation définitive de mon oeil", confiera l'auteur des Nymphéas.

Outre cette première grande exposition monographique déjà montrée à La Haye et à Cologne -sans ces oeuvres graphiques- la Fondation Custodia propose un "Jongkind intime" à l'Institut Néerlandais.

Situé rue de Lille, à un jet de pierre du Musée d'Orsay, on pourra y découvrir, du 2 juin au 18 juillet, dessins, estampes et lettres de Johan Barthold Jongkind, issus de la fabuleuse collection Frits Lugt.

Jongkind était-il néerlandais ou français? Les pays nordiques revendiquent le peintre comme un des leurs... la France aussi.

Né en Hollande, à Lattrop, Jongkind serait probablement devenu notaire si son étonnant talent de dessinateur, encouragé par sa mère, n'avait heureusement contrarié cette voie: Le peintre Eugène Isabey, de passage à La Haye en 1845, le convainc de venir travailler dans son atelier à Paris.

Après un dernier séjour en Hollande en 1869, Jongkind revient en France et s'installe dans le Dauphiné, près de Grenoble, à la Côte-Saint-André, où il sera inhumé en 1891, non sans avoir, à défaut de fortune, acquis l'admiration unanime de ses pairs.

Paul Signac saluera notamment celui qui, "le premier répudie la teinte plate, morcelle sa couleur, fractionne sa touche à l'infini et obtient les colorations les plus rares par des combinaisons d'éléments multiples ou presque purs".

(Musée d'Orsay, 1 rue de la Légion d'Honneur, Paris 7è. Tous les jours sauf lundi de 10h à 18h, le jeudi de 10h à 21h45, le dimanche de 9h à 18h. Catalogue édité par la Réunion des musées nationaux, 232 pages, 40 EUR)

(Institut Néerlandais, 121 rue de Lille, Paris 7e. Tous les jours sauf lundi, de 13h à 19h. Catalogue "Jongking intime", par Rhea Sylvia Blok, 70 p, 15 EUR).



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 03-06-2004 à 13:12:18   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

"Rendez-vous aux jardins" les 4, 5 et 6 juin



PARIS (AFP), le 03-06-2004
Les jardins, qu'ils soient potagers, historiques, à la française, ouvriers, d'insertion ou "en mouvement", seront à la fête les 4, 5 et 6 juin, sur le thème "connaître les jardins pour mieux les aimer".

"Rendez-vous aux Jardins" avait accueilli quelque 600.000 visiteurs l'an dernier. Evoquant le souvenir personnel "d'un père qui adorait le jardinage" dans sa maison normande de Varengeville, "et sut transmettre sa passion", Renaud Donnedieu de Vabres, ministre de la Culture et de la communication a noté que "parcs et jardins font partie intégrante de notre patrimoine" en présentant mardi dernier la 2e édition de la manifestation.

"Le jardin est un lieu précieux, vivant, fragile, à protéger constamment. Lorsque surviennent les tempêtes, comme celles de décembre 1999, ou les incendies dévastateurs, nous sentons combien ce patrimoine est périssable".

"Cette année, ce sont 1.119 lieux qui seront ainsi ouverts au public, pendant trois jours", a précisé M. Donnedieu de Vabres, notant que 560 jardins organisaient des animations. "Pour 420, l'accueil sera fait personnellement par le jardinier ou le propriétaire, pour 89 autres, il s'agira d'une ouverture exceptionnelle. Enfin, 40 autres jardins -comme l'Elysée ou Matignon-, seront ouverts pour la première fois au public" (scolaire uniquement en ce qui concerne l'Elysée).

Le ministre a par ailleurs annoncé "l'instauration d'un label +Jardin remarquable+ sur l'ensemble du territoire. Ce label met en valeurs des parcs et jardins ouverts à la visite, d'un très grand intérêt historique, botanique et paysager, particulièrement bien entretenus par le propriétaire. Avec le concours du Conseil national des parcs et jardins, a-t-il précisé, j'ai d'ores et déjà retenu 108 projets".

Rappelant qu'en France, "plus de 1.600 parcs et jardins sont +protégés+ au titre des Monuments historiques", le ministre a indiqué que le label +Jardin remarquable+, attribué pour 5 ans renouvelables, "ne vise pas à créer un nouvel échelon de protection".

"Mais il répond à des critères d'exigence et de qualité sur l'organisation des espaces, l'intégration dans le site et la qualité des abords, l'intérêt botanique, historique et l'entretien de ce jardin. Tout propriétaire qui s'engagera à maintenir un entretien exemplaire de son jardin et à l'ouvrir un certain nombre de jours, bénéficiera d'un aménagement fiscal".

Par ailleurs, le ministre a déclaré qu'un "concours de conception de jardins contemporains" était actuellement à l'étude et concernerait un jardin privé, un jardin monument de l'Etat, un jardin urbain ouvert aux loisirs. Enfin, les prochains "Entretiens du Patrimoine", prévus au printemps 2005, seront consacrés aux parcs et jardins.

Les "Rendez-vous aux Jardins" bénéficient notamment du soutien du ministère de la Culture, d'associations de sauvegarde du patrimoine et du groupe d'activités vins et spiritueux de LVMH, Moët-Hennessy.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 03-06-2004 à 13:24:01   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Division au sein du Off du festival d'Avignon



PARIS (AFP), le 03-06-2004
Le Off du festival d'Avignon, représenté jusqu'alors au sein de la seule association Avignon public Off (APO), traverse une crise à un mois de l'ouverture de la manifestation, a-t-on appris par un communiqué de cette association.

Une association baptisée ALFA (Association des lieux du festival d'Avignon) qui regroupe une partie des lieux où se tient le festival Off d'Avignon, a en effet décidé de publier ses propres cartes d'entrées aux spectacles du Off ainsi que son propre programme.

Avignon public Off manifeste "sa ferme opposition à cette initiative déstabilisante pour les compagnies et pour l'accueil du public du Off". Pour l'APO, il n'existait en effet "depuis plus de 20 ans, qu'une seule carte garantissant des réductions à l'entrée des spectacles du Off et le reste de l'année à 700 théâtres partenaires d'APO".

Selon APO, la carte éditée par ALFA "n'offfre que des tarifs réduits pendant le festival". De surcroît, les cinq théâtres conventionnés et la majorité des lieux permanents de la ville ne sont pas membres d'ALFA.

Trois réunions de médiation entre APO et ALFA, à la demande du préfet du Vaucluse, n'on pas abouti, précise APO.

La prochaine édition du Festival d'Avignon (le "In" ) se tiendra du 3 au 27 juillet prochains. La 57e édition l'an dernier avait été annulée en raison du conflit des intermittents du spectacle.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 09-06-2004 à 13:37:59   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

La sculpture contemporaine africaine en création à l'abbaye de Bon Repos



SAINT-GELVEN (Côtes d'Armor) (AFP), le 09-06-2004
Scie électrique en main, casque sur les oreilles, lunettes et masque de protection sur le visage, Jems Robert Koko Bi se bat contre une pièce de châtaignier plus haute que lui d'où commence à émerger une foule de personnages.

Dans le cadre somptueux des ruines de l'abbaye cistercienne de Bon Repos, en bordure du canal de Nantes à Brest, Jems Robert Koko Bi, Ivoirien vivant en Allemagne, est l'un des trois artistes invités jusqu'au 15 juin à Saint-Gelven, en centre-Bretagne, pour créer et faire découvrir la sculpture africaine contemporaine.

"Pour moi qui vis habituellement dans une pourriture de béton et de verre, cet endroit me revigore par sa beauté. Ici, c'est la forêt, le silence, la solitude. Il a fallu y créer un monde. C'est ce qui m'a donné l'idée de ma sculpture", explique l'Ivoirien.

Non loin de lui, Mohamed Ounouh, Kabyle résidant en Provence, et Kofi Setordji, Ghanéen d'Accra, travaillent sous l'oeil étonné de promeneurs venus se ressourcer dans ce site bucolique.

"C'est merveilleux de travailler ici, au milieu de nulle part, dans la paix la plus totale et la contemplation de ces vieux bâtiments. Ca me ramène au passé, à l'avenir. Ca fait réfléchir à ce que nous devons laisser aux générations futures", commente Kofi Seordji, qui peaufine une oeuvre à plusieurs personnages, symbole de la communauté.

Fondée en 1184, reconstruite au début du 18e siècle, l'abbaye de Bon Repos a été abandonnée par les moines à la Révolution avant d'être pillée quelques années plus tard, à l'époque de la Chouannerie.

Devenue propriété privée, elle enserrait dans ses hauts murs de schiste ouverts sur le ciel une forêt vierge d'arbres, de ronces et de lierre jusqu'à la création en 1986 de l'association des Compagnons de l'abbaye qui oeuvre depuis pour sa restauration.

Deux ailes de ces bâtiments harmonieux ont déjà été rénovées avec, pour objectif, de faire de Bon Repos "un pôle culturel et artistique en centre-Bretagne", résume Hélène Grenet, animatrice culturelle.

Plus particulièrement dédié à la sculpture contemporaine internationale, le site a accueilli, lors de son premier symposium en 2002, des artistes d'Europe de l'Est, avant de s'ouvrir cette année à l'Afrique.

Des oeuvres des trois artistes en résidence, qui ont fréquemment exposé à l'étranger, sont présentées dans quelques unes des vastes salles restaurées.

Au bois travaillé à Bon Repos par les deux sculpteurs d'Afrique noire, Mohamed Ounouh préfère ce qu'il appelle sa "matière grise", un mélange qui lui est propre et qu'il teinte ensuite au gré de son inspiration.

Lui qui considère la sculpture comme "un moyen parmi d'autres -la peinture, la vidéo, etc..- de s'exprimer (...) se veut d'abord "artiste engagé". Il a choisi de poursuivre à l'abbaye un travail sur le thème de l'exode.

Il y présente une oeuvre précédente, composée de 19 personnages en enfilade qui "racontent le nomadisme de mon village quand j'étais enfant, où tous les hommes venaient travailler en France pour faire vivre la famille".

A terme, "nous pensons accueillir des expositions permanentes dans les salles rénovées à l'étage et des expositions temporaires en rez-de-chaussée", assure Hélène Grenet. Entre deux symposiums de sculpture, Bon Repos se consacre aux arts plastiques.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 10-06-2004 à 11:54:37   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

La culture «classique» est en déclin
Presse Canadienne (PC)



Les Québécois semblent s'adonner de moins en moins régulièrement à des activités culturelles «classiques» comme la lecture, les sorties au théâtre ou la fréquentation des musées, révèle une vaste étude publiée mercredi par le ministère de la Culture et des Communications du Québec.
Déchiffrer la culture au Québec: 20 ans de pratiques culturelles s'appuie sur les résultats de sondages téléphoniques menés tous les cinq ans depuis 1979 auprès de personnes de 15 ans et plus vivant dans toutes les régions de la province.

À partir de ces données, les chercheurs Rosaire Garon et Lise Santerre ont conçu un indice reflétant l'intérêt que présentent pour la population une vingtaine d'activités culturelles valorisées par les institutions et la tradition.

Cet indice a connu un essor important entre 1979 et 1989, avant d'entamer une dégringolade qui l'a mené à un plancher historique au tournant du XXIe siècle.

Etonnamment, la diminution a été très marquée chez les étudiants et l'«élite», c'est-à-dire les cadres et professionnels ayant terminé des études universitaires, qui sont traditionnellement considérés comme de grands consommateurs de livres, de journaux, de musique et de spectacles, par exemple.

Les chercheurs considèrent le déclin de l'indice comme le signe d'un «choc culturel». Ils soupçonnent le développement de l'industrie du divertissement et la démocratisation des nouvelles technologies d'avoir joué un rôle important dans ce phénomène.

Selon Rosaire Garon, qui travaille au ministère depuis 1971, il faut toutefois se garder de voir la baisse apparente de la popularité des activités classiques comme le signe d'un désintérêt pour la culture.

«À l'évidence, les habitudes de certains groupes se sont transformées. Mais nous ne sommes pas capables encore de voir tout le renouvellement dû aux nouvelles technologies et aux nouveaux produits», a-t-il souligné.

Dans Déchiffrer la culture, le sociologue souligne notamment que les jeunes n'ont pas nécessairement été formés à la même école que leurs aînés et que «leur rapport à la culture découle d'une logique plutôt inspirée par les valeurs du ludisme et de l'hédonisme que par l'esthétisme».

À son avis, la quête de plaisir et de divertissement les pousserait vers des activités négligées par les sondages du ministère telles que les sports extrêmes, les soirées raves et les piercings.

Dérive en région
Ces changements dans les goûts des consommateurs de culture préoccupent beaucoup moins M. Garon que les reculs constatés dans certaines régions. En dépit des investissements consentis par l'Etat au cours des années 1980 et 1990, des écarts importants persistent entre l'ouest et l'est du Québec ainsi qu'entre les grands centres et les zones éloignées.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 10-06-2004 à 11:55:24   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Le Festival de la Chanson de Tadoussac commence jeudi
Presse Canadienne (PC)


Le Festival de la Chanson de Tadoussac, qui a 21 ans cette année, présentera à compter de demain une trentaine d'artistes connus et des membres de la relève québécoise.
Le festival, qui présentera 54 spectacles jusqu'à la fin du week-end, a pour objectif la diffusion de la chanson francophone.

Pendant quatre jours, le village de la Côte Nord se transforme en une vaste scène musicale.

Parmi les plus connus, on retrouvera notamment Renée Claude, Les charbonniers de l’enfer, Kate & Anna McGarrigle, Lhasa, Stefie Shock, Yann Perreau, Yves Desrosiers, Tomas Jensen, Vincent Vallières, Richard Pelland, Catherine Major Ginette et Antoine Gratton.

Pour une deuxième année, le Festival de la Chanson de Tadoussac a invité six jeunes artistes à suivre une formation en écriture avec Xavier Lacouture, de France.

Par ailleurs, depuis trois ans, les organisateurs de l'événement sont invités au Festival International de la Chanson de Granby afin dy décerner son «coup de Coeur».

Dans le cadre de cet échange, le public pourra voir Pico tout seul avec ses amis !!!



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 10-06-2004 à 11:58:19   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Le Canada sera célébré en grande
Presse Canadienne (PC)




Alors que la Fête nationale du Québec doit sabrer dans ses dépenses, la Fête du Canada bénéficiera, au Québec, d'un budget de cinq millions $ cette année, soit la même somme que l'an dernier.
Le directeur général de la Fête du Canada, Jean Langlais, indique que dans les 30 plus grands centres du Québec, des festivités sont prévues. Il affirme que la fête est très populaire et bat des records d'assistance à chaque année.

La plus grande fête se déroule évidemment à Montréal alors que les activités s'étireront sur quatre jours, du 1er au 4 juillet prochains.


Une place particulière sera faite à l'Acadie alors que l'on soulignera dignement le 400e anniversaire de cette région francophone des Maritimes, avec un spectacle d'artistes acadiens le 2 juillet, mettant en vedette notamment Edith Butler et Rock Voisine.

Une foule d'activités de circonstance propre à faire revivre l'époque se dérouleront au cours des festivités.

Au niveau musical, Annie Brocoli et Arthur L'aventurier divertiront les petits tandis que durant les soirées, France D'Amour et Kevin Parent sont parmis les invités durant les célébrations.

La Fête du Canada sera présidée encore une fois cette année par Serge Savard.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 10-06-2004 à 12:01:04   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

21 troupes participeront au Mondial des Cultures
Presse Canadienne (PC)




Le Choeur de l'Armée rouge, La Compagnie créole et La Bottine souriante participeront à la prochaine édition du Mondial des Cultures de Drummondville.
L'événement, qui se déroulera du 8 au 18 juillet, réunira 21 compagnies de danse représentant quatre continents.

Le public pourra apprécier entre autres des ensembles de la Colombie, du Costa Rica, d'Espagne, d'Inde, de Nouvelle-Zélande, du Pérou, du Portugal et de Taiwan.

Un nouveau site verra le jour, Le Calypso, où les festivaliers pourront se laisser enivrer par des airs latinos: salsa, merengue et bachata.

En plus des prestations de danse et des spectacles, les visiteurs pourront aussi assister à des spectacles de pyrotechnie musicale et à un grand défilé international rassemblant les artistes internationaux invités.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 10-06-2004 à 12:48:47   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Des centaines d'objets du Titanic aux enchères à New York



NEW YORK (AFP), le 10-06-2004
Plusieurs centaines d'objets provenant du Titanic, y compris le présumé gilet de sauvetage d'une victime, seront vendus aux enchères jeudi à New York, rappelant au-delà du mythe hollywoodien la réalité d'un naufrage qui a fait 1.500 morts.

Un transat, un menu de première classe et une lettre écrite sur le Titanic font partie des 450 pièces proposées par la maison de ventes Guernsey.

Des objets venus d'autres paquebots naufragés seront également proposés mais ceux du Titanic devraient être le clou de la vente, qui devrait rapporter plusieurs millions de dollars.

Ce sera la plus importante vente jamais organisée pour des pièces liées au Titanic, a indiqué la directrice de Guernsey, Susan Jaffe, en admettant le caractère morbide de certaines pièces.

"Cela a été une tragédie, personne ne peut le nier, mais ce sont précisément les histoires personnelles attachées à ces objets qui exercent une telle fascination pour des milliers de gens," relève-t-elle.

Une des pièces majeures sera un menu du dîner du 14 avril 1912, le jour même où le Titanic a sombré après avoir heurté un iceberg lors de son voyage inaugural. Sur les 2.201 personnes voyageaient à son bord, 1.490 sont mortes ou disparues.

Il n'existe que trois exemplaires connus du menu de ce "dernier repas". Celui-ci a été sauvé par un passager de première classe, Adolphe Saalfeld, un survivant du naufrage. Il est estimé par Guernsey entre 80.000 et 100.000 dollars.

Le 2 avril, un autre menu avait été vendu 51.000 livres (environ 73.000 euros) lors d'une vente aux enchères à Southampton (sud de l'Angleterre), soit le prix le plus élevé jamais atteint par un objet rattaché à la croisière inaugurale du transatlantique.

Le gilet de sauvetage, fait de lin et de liège, a une estimation moindre, entre 30.000 et 40.000 dollars, en partie parce que sa provenance supposée -- du corps d'une victime -- n'a pas été totalement confirmée.

Le transat restauré, qui pourrait atteindre 60.000 dollars, aurait, lui, été retrouvé par l'un des bateaux envoyés pour tenter de récupérer les corps de victimes. Il a notamment servi de modèle aux chaises de décor utilisées pour le film "Titanic" de James Cameron.

Une lettre du passager de première classe George Graham est estimée à au moins 50.000 dollars. Dans ce pli, il décrit la collision manquée de peu entre le Titanic et un autre paquebot, alors que le bateau quittait le port de Southampton.

La plupart de ces lots viennent des collections privées de trois particuliers. Selon Mme Jaffe, la vente suscite un intérêt "phénoménal", la maison de ventes ayant reçu des demandes de catalogues du monde entier.

Près de 6.000 autres objets du Titanic ont été remontés depuis 1987 de l'épave par une société spécialisée américaine, RMS Titanic Inc, basée à Atlanta (Géorgie), qui a organisé plusieurs expositions très courues dans les grandes capitales



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 10-06-2004 à 12:50:26   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Au Festival des régions du Châtelet: Montpellier musical et lyrique



PARIS (AFP), le 10-06-2004
Le Festival annuel des régions du Châtelet accueille du 10 au 27 juin 2004 l'Opéra de Montpellier avec deux productions lyriques et deux concerts de l'Orchestre de Montpellier, dont un avec une création mondiale co-signée par son responsable, le compositeur alsacien René Koering et deux DJ's.

René Koering qui est également directeur général de la musique de la ville de Montpellier, est connu pour sa curiosité pour les oeuvres oubliées ou hors des sentiers battus.

Rien d'étonnant donc que les deux opéras affichés à Paris par Montpellier soient pratiquement inconnus en France : "Hàry Jànos" (11 et 13) et l'"Antigona" de Tommaso Traetta (22, 24 et 27 juin).

Le premier est une fable créée en 1916 du Hongrois Zoltan Kodaly qui relève davantage du théâtre musical que du grand opéra traditionnel, avec, à côté des rôles chantés, trois rôles parlés dont un double -à la fois Hary Janos et un récitant- tenu par le comédien Gérard Depardieu. Le directeur musical de l'Orchestre de Montpellier, l'Autrichien Friedemann Layer, est dans la fosse avec sa formation. La mise en scène du Français Jean-Paul Scarpitta a été imaginée pour le Festival de Montpellier-Radio-France.

"Antigona", tragédie en musique de 1772 d'après Sophocle, a été composée par un Italien qui a signé une oeuvre témoignant de l'évolution de l'"opera seria" italien vers une forme plus vivante, moins figée, plus théâtrale. Elle a été récemment exhumée par un chef "baroqueux" français Christophe Rousset et son ensemble des Talens lyriques qui sont en résidence à l'Opéra de Montpellier. Le rôle-titre est chanté par une gloire montante du chant espagnol la soprano Maria Bayo, très applaudie lors des représentations ce printemps dernier à Montpellier, malgré une production fort contestée signée par le Français Eric Vigner.

L'Orchestre de Montpellier, cette fois dirigé par Juraj Valcuha, sera mis à contribution lors du concert du 12 juin pour une rencontre entre la musique symphonique et la musique techno dans sa version la plus radicale, "Hier, Aujourd'hui, Demain", pièce imaginée par René Koering et deux musiciens techno, Manu le Malin et Torgull. Une première audition en a été donnée à Montpellier le 5 juin.

Créée au Festival de Montpellier-Radio France 2000, la composition a été réécrite et mêle boucles expérimentales "hardcore" et "scratches" à une partition écrite pour les 90 musiciens de l'Orchestre de Montpellier qui créeront par aillieurs une pièce de Dave Maric.

Manu le Malin et Torgull sont depuis 1992 des figures populaires de la scène techno-hardcore internationale, à la fois DJ's et compositeurs. Pluridisciplinaires, ils tirent leurs influences de différents champs musicaux pour s'ouvrir sur de nouvelles tendances.

L'Orchestre de Montpellier et son "patron" donneront aussi le 10 juin un concert plus traditionnel avec notamment la pianiste portugaise Maria-Joao Pires en soliste dans le 3ème concerto de piano de Beethoven.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 10-06-2004 à 12:52:29   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

70 bougies pour Donald, canard facétieux et populaire



LOS ANGELES (AFP), le 09-06-2004
C'est un grand jour pour le plus célèbre canard du monde: Donald Duck, compagnon facétieux et parfois irascible de Mickey, a fêté ses 70 ans mercredi.

L'anniversaire a été célébré par le groupe Walt Disney dans les parcs d'attraction à travers le monde. Donald a ainsi soufflé les 70 bougies au Disneyland Paris, où un groupe de peintres allemands, InterDuck, affiche la célèbre bouille de Donald au milieu des plus célèbres tableaux du monde, au premier rang desquels la Joconde.

Le canard en uniforme de marin est né discrètement le 9 juin 1934. Il joue un personnage secondaire dans un court dessin animé, "The little wise hen", où il refuse d'aider une poule à planter du grain.

Il affirme là un caractère feignant et teigneux qui contribuera à sa popularité, allant même jusqu'à faire de l'ombre au sage et généreux Mickey, né cinq ans avant lui.

"Donald Duck a un bon coeur et toujours de bonnes intentions. Enfin, presque toujours. C'est en fait sa deuxième ou troisième idée qui est la bonne, mais avant qu'elle n'éclose, Donald court déjà dans la mauvaise direction", constate Walt Disney en présentant ses principaux personnages. Cette perpétuelle malchance le rend sympathique.

Outre Mickey, Donald fait partie d'une génération dorée des studios Disney qui compte également Pluto et Dingo, créé peu après Mickey, son exigeante compagne Daisy, âgée de 67 ans, et ses trois neveux Riri, Fifi et Loulou, qui lui font tourner la tête. Sans oublier son oncle grippe-sous Picsou.

Après ses débuts timides, Donald prend de l'assurance à l'écran et compte à son actif quelque 128 "cartoons" dont il tient la vedette. Son apparence a peu changé au fil des décennies, même si son bec a été raccourci.

Dans les années 30, le canard râleur continue à jouer des seconds rôles, coiffant casque de pompier ou casquette de policier, évidemment maladroit, ou se faisant vendeur de rue.

Mais en 1937, fort de son succès naissant, il prend le rôle-titre avec "Don Donald", début d'une série. Sa popularité, le canard la doit aussi à Clarence "Ducky" Nash, l'acteur qui lui donna, en anglais, son inimitable voix nasillarde et saccadée durant cinquante ans, avant de passer le relais.

Durant la deuxième guerre mondiale, il est enrôlé pour convaincre les Américains de participer à "l'effort de guerre". Il orne aussi la carlingue d'avions participant aux combats et, dans un cartoon, fait un séjour cauchemardesque en Allemagne nazie. Avant de se réveiller à l'ombre de la statue de la Liberté et de se féliciter d'être américain.

Comme Mickey, Donald est obligé de s'adapter au XXIème siècle et à la concurrence des nouvelles stars des dessins animés réalisés par ordinateur, comme l'ogre Shrek ou le poisson Nemo. Mais il devrait réapparaître sur le grand écran, d'ici la fin de l'année, dans de nouvelles aventures en compagnie de Mickey et Pluto.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 11-06-2004 à 12:02:05   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

L'exposition L'arche de Noé ouvre ses portes samedi
Presse Canadienne (PC)


Depuis cinq semaines, l'équipe du Musée des beaux-arts du Canada vaque au montage de l'exposition L'arche de Noé, à l'Ancienne-Aluminerie-de-Shawinigan, pour loger la soixantaine d'oeuvres qui y passeront l'été à travers les bijoux de 25 artistes. Tout est fin prêt pour la grande ouverture, samedi.
À l'issue de la visite guidée pour les médias, mercredi, le directeur du Musée et cerveau de cette exposition, Pierre Théberge, était satisfait de la tournure des événements.

L'exposition se tiendra à Shawinigan jusqu'au 3 octobre.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 11-06-2004 à 12:02:52   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Loretta Lynn incommodée par son dos
Associated Press (AP)



Loretta Lynn a été contrainte de reporter ses concerts prévus en juin en raison d'une douleur au dos, selon le site Internet de la chanteuse country.
«En raison d'un mal de dos, son médecin lui a donné l'ordre» de reporter ses concerts. «Toutes les dates en juin ont été repoussées», précise le site.

Agée de 69 ans, l'artiste devait se produire dans plusieurs États américains: Michigan, Ohio, Indiana, Missouri, Alabama, Louisiane et Mississippi.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 11-06-2004 à 14:35:33   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Parcours virtuel à 1.000 mètres sous terre pour célébrer 100 ans de potasse



UNGERSHEIM (Haut-Rhin) (AFP), le 11-06-2004
Clair de mine, musée atypique installé dans les bâtiments délabrés du carreau Rodolphe à Ungersheim, emmène ses visiteurs dans un parcours virtuel à 1.000 mètres de fond pour découvrir l'histoire de la potasse en Alsace, qui célèbre vendredi ses 100 ans.

"La mine ferme mais autre chose rouvre", commente Marc Grodwohl, directeur de l'Ecomusée d'Alsace dont dépend Clair de mine, qui a voulu montrer "la vie des mineurs au coeur de la terre en évitant le piège de la galerie reconstituée".

En harmonie avec des mineurs retraités qui ont remis de nombreuses machines en état, l'Ecomusée a ainsi décidé d'allier histoire et technologie.

Histoire d'abord avec les restes de Rodolphe, abandonnés depuis 1976. Ses deux chevalements qui culminent à 25 et 40 mètres d'altitude et ses bâtiments aux carreaux cassés et aux aciers corrodés, dont les briques "pleurent encore des larmes de sel", sont une "évocation puissante" de ce passé minier, note M. Grodwohl.

A l'intérieur de ces "ruines" dont seules les toitures ont été refaites se cache "Horizon -1000", un parcours multimédia de 4,5 millions d'euros qui commence à 40 mètres de haut par une vue panoramique sur le bassin potassique. Les onze mines et leurs 24 chevalements, presque tous détruits, apparaissent comme un mirage dans le paysage.

Plongés dans le noir, les visiteurs voient ensuite défiler sous leurs pieds l'histoire de la potasse: le dépôt du minerai il y a 50 millions d'année, la découverte de cette matière cristalline rose en 1904 sous l'impulsion d'un rêve de l'Alsacienne Amélie Zurcher, puis le creusement des puits et des galeries pendant près d'un siècle.

"Les mineurs savent qu'ils ont creusé comme des taupes mais ils n'avaient pas visualisé la quantité", commente M. Grodwohl. Le carreau Amélie, premier "foncé" (creusé) et dernier en activité jusqu'en 2002, compte ainsi quelque 220 kilomètres de galeries.

Descendre avec les mineurs dans la cage qui les mène au fond, circuler dans les boyaux de la mine... A partir du 19 juin, Clair de mine mettra également ses visiteurs "en situation" à l'intérieur de cubes d'images au gabarit des galeries (environ 3 m de côté).

Vient enfin l'impressionnante scène du foudroyage d'une galerie, lorsque la terre se referme derrière les mineurs, après l'exploitation, générant des vents de 80 km à l'heure.

Seule reste alors en souvenir une cigogne sur fond bleu, l'emblème en émail des Mines de potasse d'Alsace (MDPA) stylisée par le dessinateur alsacien Hansi dans les années 1920 et appréciée des collectionneurs.

"La potasse a permis la richesse de ce territoire. Aujourd'hui nous passons le relais, pour que reste la mémoire de la mine", conclut Bernard Rolland, président du directoire des MDPA, dont l'activité d'extraction est déjà arrêtée depuis près de deux ans.

Les 100 ans de la potasse en Alsace seront également raconté du 11 au 14 juin dans un "Village des mineurs" à Wittelsheim (Haut-Rhin) ainsi que lors d'un son et lumière donné pour les plus de 10.000 mineurs et retraités de l'entreprise.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 12-06-2004 à 11:55:02   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Ray Charles: le FIJM lui rendra hommage
Sylvain Prevate - Journal de Montréal


«Un monument.» Voilà ce qu’était Ray Charles aux yeux d’André Ménard, cofondateur et directeur artistique du Festival international de jazz de Montréal qui, en 25 ans, a côtoyé Ray Charles à plusieurs reprises.


«Nous avons communiqué avec ses agents pour l’inviter à participer à notre 25e anniversaire – la symbolique était importante pour nous, considérant qu’il a donné le tout premier concert du Festival à la Place des Nations – mais comme il était venu l’an dernier et que son horaire l’aurait forcé à faire un immense détour, on s’est dit qu’on se reprendrait, raconte celui qui fut surpris et évidemment attristé par le décès du musicien légendaire. « Je ne savais même pas qu’il était malade.»

En plus de lancer la toute première édition du FIJM, la figure mythique de la soul a aussi participé aux éditions de 1983, 1991, 1998, 2000 du festival, et avait présenté deux spectacles lors de son dernier passage dans la métropole, en 2003.

«Ray Charles, c’est une référence qui a influencé énormément de musiciens à suivre ses traces. C’est un monument. Un musicien de grand talent qui a chanté les versions définitives de plusieurs standards comme Georgia On My Mind ou Unchain My Heart. Je ne sais pas encore ce que nous ferons pour lui rendre hommage durant le Festival, mais c’est évident qu’on ne laissera pas sa mort passer sous silence.»



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 12-06-2004 à 12:00:09   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Une exposition sur la vie en Nouvelle-France à Gatineau
Presse Canadienne (PC)


Le Musée canadien des civilisations à Gatineau célèbre le 400e anniversaire de l'établissement des Français en Amérique du Nord par l'inauguration de l'exposition Il était une fois en Amérique française.
Cette exposition propose un regard sur la vie en Nouvelle-France aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Elle porte sur la population, la vaste étendue du territoire, la naissance de nouvelles sociétés et l'émergence de la culture.

Elle présente près de 600 objets et plus d'une centaine d'illustrations provenant d'une quarantaine de collections canadiennes et internationales.

On y trouve des meubles d'époque, des peintures, des céramiques, des vêtements, de l'argenterie, des ornements religieux, des gravures, des sculptures et d'autres objets qui en disent long sur le mode de vie en Nouvelle-France.

Différentes activités s'ajoutent à l'exposition: des concerts, pièces de théâtre, démonstrations, artisanat et généalogie.

Il était une fois en Amérique française se poursuivra jusqu'au 28 mars 2005.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 12-06-2004 à 15:17:55   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

L'été jazz à Paris



PARIS (AFP), le 12-06-2004
Les amateurs de jazz restés cet été dans la capitale auront tout loisir de meubler leurs soirées - et parfois leurs après-midis - avec un grand nombre de rendez vous, en premier lieu le Paris Jazz Festival qui a ouvert ses portes le week-end dernier au Parc Floral.

Sont proposés dans ce cadre fleuri, chaque samedi et dimanche après-midi jusqu'au 25 juillet, une série de rendez vous: Kurt Elling (19 juin) Molly Johnson (18 juillet), les saxophonistes new yorkais Michael Brecker (4 juillet) et Chris Potter (24 juillet), le trio suédois ESB (11 juillet), le guitariste Kurt Rosenwinkel, épaulé notamment par le saxophoniste Joshua Redman et le pianiste Brad Mehldau (10 juillet)...

Du 26 juillet au 1er août, "Jazz à l'Hôtel d'Albret" (10e édition), dans le quartier du Marais, permettra d'entendre le guitariste américain John Scofield (en trio le 26), le batteur suisse Daniel Humair (en trio le 29), le trompettiste polonais Tomasz Stanko (en quartette le 28)...

Le Sunside propose l'American Jazz Festival, avec notamment le pianiste sud-américain Carlos Maza (2 et 3 juillet), le percussionniste Alex Acuna (ex-Weather Report, 10 juillet), le saxophoniste Ravi Coltrane (16 et 17 juillet) et un hommage à Elvin Jones (5/14 août), célèbre batteur disparu en mai, avec Christian Vander (5,6 et 7 août).

Le festival "All Stars" du New-Morning annonce le funk de Fred Wesley (1er juillet), du groove avec Roy Ayers (26), des rythmes afro-cubains avec Orlando Maraca Valle (3 et 4 août), de la musique indienne avec Shakti (du 19 au 22 juillet).

Hors festivals, le quartette formé par Brian Blade et trois anciens complices de Miles Davis, Herbie Hancock, Wayne Shorter et Dave Holland, sera au Théâtre du Châtelet (7 juillet). Le pianiste Ahmad Jamal explorera l'art du trio à la Cité de la Musique (26 et 27 juin). Le saxophoniste français Sylvain Beuf sera au Sunside (25 et 26 juin) entouré d'un quintette vocal, dans une version moderne des Double Six.

Les jeunes talents pourront s'exprimer au festival de jazz de La Défense, qui prendra fin avec son célèbre concours (19 et 20 juin) ou à l'Hôtel d'Albret avec le saxophoniste Vincent Le Quang et l'accordéoniste Vincent Peirani (27 juin), lauréats du concours Défense l'an dernier.

Point d'orgue de cet été jazz : le festival Jazz à La Villette (3 au 12 septembre au Parc de La Villette), inauguré par un récital du jeune pianiste prodige Brad Mehldau. Il permettra d'applaudir des pianistes Joachim Kühn (8) et Danilo Perez (12), les trompettistes d'Erik Truffaz (9), Roy Hargrove (10) et Dave Douglas (10), la chanteuse Dianne Reeves (11)...

Près de Paris, à Samois-sur-Seine (Seine-et-Marne), aura lieu du 21 au 26 juin un festival attirant les amoureux de jazz manouche: le festival Django Reinhardt, qui a pour cadre la ville où le célèbre manouche vécut ses dernières années, avec notamment Romane (27), Moreno (24), un "Guitar summit" réunissant Larry Coryell, Philip Catherine, Sylvain Luc et Stochelo Rosenberg (24).




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 13-06-2004 à 11:47:51   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Uderzo, dessinateur d'Astérix, lauréat du Prix Max et Moritz



ERLANGEN (AFP), le 12-06-2004
Le dessinateur d'Astérix, l'auteur français de bandes dessinées Albert Uderzo, s'est vu décerner samedi le Prix Max et Moritz, l'un des plus prestigieux du monde comique allemand, lors du 11e festival international du Salon comique d'Erlangen (sud).

A travers cette distinction, la ville d'Erlangen a rendu hommage à l'oeuvre d'Albert Uderzo, 77 ans, un fils d'immigrés italiens qui avait débuté sa carrière de dessinateur dans les années 1940.

Celle-ci a notamment été marquée par la longue colloboration d'Uderzo avec René Goscinny (1926-1977), devenu son complice privilégié.

Dans les premières aventures d'Oumpah-Pah le Peau-Rouge, dans le journal Tintin, certains ingrédients seront à l'origine du succès de la création suivante du tandem Goscinny-Uderzo, un petit guerrier gaulois nommé Astérix, dont les aventures se sont imposées au fil des années comme les best-seller de la bande dessinée française.

Depuis la naissance d'Astérix, Albert Uderzo a produit plus de 14.000 dessins pour les 30 titres diffusés à plus de 300 millions d'exemplaires à travers le monde.

En 1999, Uderzo avait été récompensé par le Grand Prix du millénaire du festival de la bande dessinée d'Angoulême.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 13-06-2004 à 14:47:16   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Musique

Gloria Gaynor hospitalisée

(AP) - Le concert que devait donner la chanteuse américaine Gloria Gaynor mardi soir au Palais des Sports à Paris est annulé, a-t-on appris samedi auprès de l'entourage de l'artiste.
La reine du disco a été hospitalisée à New York, précisait-on de même source sans pouvoir donner plus de détails.

En avril et mai dernier, Gloria Gaynor avait effectué une tournée à guichets fermés au Brésil. Elle devait se reposer ensuite et reprendre la route en juin pour une nouvelle série de concerts devant débuter mardi à Paris.

Les dates suivantes prévues à Zurich le 17 juin, à Graz (Autriche), aux World Music Peace Awards à Hanoï (Vietnam) le 22, à Vienne le 26 et à Pozzuoli (Italie) le 29 ainsi que les concerts prévus en juillet au Maroc, en Espagne et une tournée de 15 dates en Italie sont toutes sujettes à confirmation.

Âgée de 55 ans, la diva est notamment l'interprète de l'énorme succès I Will Survive (1979) dont il existe pas moins de 213 versions enregistrées à ce jour. La même chanson est considérée par le magazine américain Billboard et la chaîne musicale VH1 comme étant «l'un des plus grands succès de tous les temps».

Vingt-cinq ans après sa création, c'est encore l'un des titres les plus joués à la fois sur les radios et dans les discothèques du monde entier.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 13-06-2004 à 14:48:11   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   





Mondial SAQ

Le ciel montréalais illuminé!

Les traditionnels feux d'artifice du Mondial SAQ ont illuminé le ciel de Montréal... Il s’agit sûrement d’un signe que le beau temps est bel et bien arrivé!
La cérémonie d'ouverture du concours international d'art pyrotechnique a été présentée samedi soir à La Ronde.

Cette année, le 20e anniversaire de l'événement est célébré. La compétition se terminera le 28 juillet, après 10 spectacles pyromusicaux.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 14-06-2004 à 14:24:02   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

58e Festival d'Avignon 2004: la location est ouverte



PARIS (AFP), le 14-06-2004
La location des places pour le 58e Festival d'Avignon (Vaucluse) est ouverte depuis lundi à 9H00, par téléphone, par internet ou aux guichets de la manifestation dans l'ancienne cité des papes.

Le Festival d'Avignon fondé par Jean Vilar, est à un tournant de son histoire, après une année d'interruption forcée du fait du mouvement des intermittents du spectacle et alors qu'une nouvelle et jeune équipe, composée par Hortense Archambault et Vincent Baudriller, a pris sa direction.

Cette édition 2004, du 3 au 27 juillet, est réalisée avec la collaboration d'un "artiste associé", l'Allemand Thomas Ostermeier, le directeur de la Schaubühne Berlin. Elle est axée sur la création théâtrale et chorégraphique européenne.

Une quarantaine de personnes ont été recrutées pour répondre aux demandes de renseignements.

Jusqu'au 4 juillet, la location par téléphone se fera au 33 (0)4 90 14 14 14 (de 11H à 18H du lundi au vendredi), par internet à www.festival-avignon.com (de 6H à 23H45 sauf le 14 juin à partir de 9H) et aux guichets au Cloître Saint-Louis d'Avignon (de 11H à 18H du lundi au vendredi). A partir du 5 juillet, la location fonctionnera tous les jours aux mêmes heures que pendant la période du 14 juin au 4 juillet.

Le festival s'ouvre avec un spectacle de rue par la troupe lyonnaise Komplexkapharnaüm (3 au 5). Dans le lieu historique du festival, la cour d'honneur du Palais des Papes, deux productions sont prévues : "Woyzeck" de Büchner (en allemand avec surtitres), mis en scène par Ostermeier (8 au 13), et un "Peer Gynt" d'Ibsen, monté par Patrick Pineau par le Théâtre de l'Odéon (16 au 25 juillet).



--------------------
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 Page suivante
 
 Funtasia  Archives générales Funtasia  Archives générales Funtasia !  Info Arts et spectacles /Juin !Nouveau sujet
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum