Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation, pour permettre la mesure d'audience et à des fins publicitaires. Les données collectées peuvent être partagées avec des tiers.X
 
Funtasia
Administrateurs : bambi, fredchoucas
 
 Funtasia  Archives générales Funtasia  Archives générales Funtasia ! 

 Info Arts et spectacles /Juin !

Nouveau sujet
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3Page précédentePage suivante
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 15-06-2004 à 14:08:22   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Vent d'optimisme sur le plus grand salon des télécoms en Asie



SINGAPOUR (AFP), le 15-06-2004
CommunicAsia, le plus grand salon annuel des télécoms en Asie, s'est ouvert mardi à Singapour dans une ambiance optimiste grâce à la solide reprise de la croissance dans le secteur, selon les organisateurs.

La foire, qui avait été annulée l'an dernier en raison de l'épidémie de Syndrome respiratoire aigu sévère (Sras), devrait attirer environ 40.000 visiteurs de 79 pays sur une durée de quatre jours.

"Les jours enivrants du boom de l'économie +dotcom+ (internet, ndlr) ne sont pas près de revenir prochainement mais l'industrie bénéficie sans aucun doute d'une croissance durable", a souligné le ministre singapourien de l'Information et des Communications, Lee Boon Yang, dans un discours d'ouverture.

Selon l'agence International Data Corp., les dépenses en technologie de l'information bondiront de 10% en Asie-Pacifique cette année, à 88 milliards de dollars (Japon excepté). "Cela représente une nette hausse par rapport à la croissance de 3,4% connue en 2003", s'est félicité M. Lee.

Le rendez-vous asiatique des télécoms réunit les plus grands du secteur comme l'américain Motorola, le japonais Sony, le suédois Ericsson et les sud-coréens Samsung et LG Electronics. Le finlandais Nokia ne participe pas officiellement mais tient parallèlement son propre salon.

La foire sera en particulier l'occasion pour Samsung, concurrent de plus en plus sérieux face aux Européens et Américains, de se livrer à un offensive de charme au moment où les experts font état de la venue de 300 millions nouveaux utilisateurs de mobiles d'ici 2007 en Asie, soit une grande part des 500 millions attendus sur la même période dans l'ensemble du monde.

Samsung lancera plus de vingt nouveaux mobiles dont un modèle GSM à un megapixel.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 16-06-2004 à 11:55:05   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

L'OSM célébrera les 25 ans de «Starmania»



L'Orchestre symphonique de Montréal célébrera les 25 ans de l'opéra-rock «Starmania» en novembre prochain, a annoncé lundi le parolier Luc Plamondon.
La distribution de la première version symphonique de «Starmania» inclura Marie-Josée Lord dans le rôle de Marie-Jeanne, la serveuse automate, Gino Quilico en tant que Johnny Rockfort le chef terroriste et Lyne Fortin dans le rôle de Stella Spotlight, le sex-symbol.

Par ailleurs, Marc Hervieux jouera l'homme d'affaires Zéro Janvier alors que Raphaelle Paquette interprétera l'animatrice télé Cristal. Enfin, Dominique Côté jouera le rôle de Ziggy, le DJ, pendant que Renée Lapointe interprétera le travesti Sadia.

«On va avoir le côté théâtral dans l'interprétation des chanteurs», a indiqué Luc Plamondon lors d'un point de presse lundi soir. «Ils vont jouer le personnage mais dans une mise en scène de version concert.»

«C'est une version concert des grands airs de Starmania», a-t-il dit, indiquant qu'une vingtaine de chansons seront présentées.

L'Orchestre symphonique de Montréal donnera les deux spectacles, les 19 et 20 novembre, dans le cadre de sa série «Les Week-ends Pop de l'OSM».

L'opéra-rock du tandem Berger-Plamondon a été vu par plus de trois millions de personnes.

Jacques Lacombe, premier chef invité de l'OSM, dirigera l'orchestre. Les arrangements ont été confiés à Simon Leclerc et Robert Marien agira comme conseiller artistique du spectacle.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 16-06-2004 à 14:48:49   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

L'Irlande célèbre James Joyce



DUBLIN (AFP), le 16-06-2004
L'Irlande célèbre mercredi le centenaire du "Bloomsday", la journée de Leopold Bloom à travers Dublin racontée par James Joyce dans Ulysse, l'un des romans fondateurs de la littérature moderne pourtant rejeté à l'époque par la bonne société irlandaise.

La "Joycemania" touche désormais tous les continents et le "Bloomsday" à Dublin est le point d'orgue de manifestations sur les cinq continents en l'honneur du grand écrivain irlandais, qui avait pourtant choisi l'exil pour fuir la pesanteur de la société irlandaise à l'aube du XXème siècle.

"Le soutien que nous avons reçu, ici et à l'étranger, est phénoménal", a assuré dans un entretien Laura Weldon, coordinatrice des festivités organisées à l'occasion du centenaire du "Bloomsday".

"Partout dans le monde, de la Chine, à l'Australie et à l'Afrique du sud en passant par l'Amérique Latine, il n'y a pas un endroit dans le monde où nous n'avons pas rencontré quelqu'un pour soutenir notre projet", a-t-elle ajouté.

Plus de 80 événements ont été organisés pour célébrer cette journée fictive, pourtant l'une des plus célèbres dans le monde de la littérature.

Point d'orgue de ces festivités, le petit déjeuner préparé par le Centre James Joyce pour célébrer celui avalé par Leopold Bloom avant qu'il ne se mette en route dans les rues de la ville natale de l'écrivain. Plus de 1.000 billets ont été vendus et la rue où se trouve ce centre consacré à l'oeuvre de Joyce était envahie mercredi de curieux, dont beaucoup avaient revêtu des habits de la Belle Epoque.

La présidente irlandaise Mary MacAleese a participé à cette fête et dégusté avec des centaines d'autres amoureux de Joyce pain, saucisse, oeuf et bacon, le tout arrosé de Guinness. Leopold Bloom avait lui avalé des rognons frits au beurre et bu du thé, mais sponsor oblige, la bière a remplacé la tasse de thé.

Des extraits d'Ulysse ont été lus à cette occasion, y compris dans la rue où plusieurs personnages grimés à la façon de Joyce donnaient un air 1900 à cette rue du centre de Dublin.

En 1924, James Joyce, alors à Paris, écrivait dans son carnet: "aujourd'hui, 16 juin 1924, qui se souviendra de cette date ?".

L'auteur d'Ulysse et de Finnegans Wake peut aujourd'hui se rassurer. Quelque 800 universitaires et spécialistes de son oeuvre se sont donné rendez-vous à Dublin pour un symposium entièrement consacré à ses écrits. Près de 80 événements: concerts, expositions, spectacles et animations diverses, sont programmées dans sa ville natale à l'occasion de ce centenaire.

Chacun peut emboîter le pas de Leopold Bloom à Dublin et suivre ses pérégrinations dans les rues de la capitale irlandaise que James Joyce considérait à son époque comme le "centre de la paralysie" en Europe, selon sa petite-nièce Helen Monaghan.

Aujourd'hui directrice du Centre James Joyce à Dublin, cette jeune femme se bat pour que son aïeul soit davantage lu, tout en reconnaissant la difficulté de son oeuvre. "Il n'est pas nécessaire de comprendre" Ulysse, "il y a des chapitres qui n'ont aucun sens", a-t-elle reconnu dans un entretien avec l'AFP.

Mais la magie est ailleurs, dans l'humanité de Leopold Bloom, ajoute-t-elle. "Leopold Bloom est un personnage très humain, si vous le suivez, vous apprendrez beaucoup", assure-t-elle.

Son odyssée dublinoise débute à Sandycove, qui surplombe la baie de Dublin. Elle se poursuit dans le centre-ville et chaque rue, chaque quartier est décrit dans l'oeuvre de Joyce, à tel point qu'il serait possible de reconstruire la capitale irlandaise du début du XXème siècle uniquement sur la base des déambulations de Leopold Bloom, assurent les experts.

"Dublin est incontestablement le vrai personnage d'Ulysse", assure l'un d'entre eux, l'universitaire américain Michael Barsenti, co-directeur d'un musée de Philadelphie aux Etats-Unis, qui abrite un manuscrit d'Ulysse.

"Vous ne pouvez pas venir à Dublin sans suivre le sillage d'Ulysse et de Leopold Bloom", assure de son côté une Australienne de Canberra, tout en emboîtant le pas d'une guide du Centre James Joyce, qui organise régulièrement des parcours dans Dublin sur les traces de Leopold Bloom.

Comme beaucoup d'autres, cette sexagénaire n'est jamais arrivée au bout d'Ulysse. Qu'importe, explique-t-elle, "c'est très évocateur, la langue maniée par Joyce est pure poésie, et il n'est pas nécessaire de tout lire ou de tout comprendre", assure-t-elle.

Des manucrits inédits de Joyce sont exposés à la Bibliothèque nationale irlandaise. Et pour ceux qui ont manqué le petit déjeuner de Leopold Bloom, il est possible de se ratrapper au pub Davy Byrne, qui existe toujours et qui a prévu de servir des sandwiches au gorgonzola arrosés d'un verre de bourgogne, au menu du déjeuner de Leopold Bloom.

Le Bloomsday est également célébré dans plusieurs villes à travers le monde, dont Paris, où été publiée la première édition d'Ulysse, mais aussi Trieste, New York, Boston, Sydney ou Tokyo.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 16-06-2004 à 15:01:39   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Emmanuelle Béart rend hommage au public japonais



TOKYO (AFP), le 16-06-2004
Présidente de la 12e édition du Festival du film français de Yokohama, qui s'ouvre mercredi soir près de Tokyo, Emmanuelle Béart a rendu hommage au public japonais pour son amour du cinéma français.

"J'ai beaucoup voyagé, j'ai beaucoup présenté de films à l'étranger et j'ai rarement, si ce n'est jamais, rencontré une telle hospitalité, une telle curiosité, un tel intérêt de la part des journalistes et un tel enthousiasme de la part du public", a assuré l'actrice lors d'une conférence de presse à Tokyo.

A la tête d'une délégation d'une cinquantaine d'acteurs et de professionnels venus promouvoir 18 long-métrages (dont 3 présentés à Cannes) et 7 court-métrages français, Emmanuelle Béart a souligné l'extrême diversité de la sélection présentée cette année à Yokohama.

"On vient avec des films réellement différents les uns des autres (...) Cette sélection très diverse devrait provoquer des réactions très différentes", a parié la présidente du festival qui présentera également son film "Nathalie" réalisé par la cinéaste Anne Fontaine.

Organisé par la société Unifrance, en partenariat avec la ville de Yokohama, le festival ne cesse d'attirer un public de plus en plus nombreux, a souligné la présidente d'Unifrance, Margaret Menogoz, un succès dû, selon elle, "au talent des distributeurs japonais, au festival et aux films français".

Par ailleurs, Mme Menogoz a annoncé la signature "d'ici l'année prochaine" d'un accord de coopération cinématographique entre la France et le Japon, destiné à "intensifier le nombre de films japonais exploités en France et le nombre de films français exploités au Japon".

"Le principe d'un accord de coopération de coproduction est que les films conçus au sein de cet accord bénéficient d'avantages aux films nationaux dans chacun des deux pays contractants", a-t-elle expliqué.

"Et les avantages pour un film français en France sont nombreux et économiquement très importants", a ajouté Mme Menegoz.

Le festival de Yokohama prend fin dimanche.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 17-06-2004 à 11:44:39   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Montréal

Un record Guiness pour les 20 ans du Cirque du Soleil

Le Cirque du Soleil a célébré son 20e anniversaire de façon originale, mercredi, en inscrivant un nouveau type de record dans le livre Guinness.
Au total, 544 employés de son siège social ont parcouru une distance de 180 mètres, sur des échasses de 56 centimètres de hauteur.

Le champion olympique Jean-Luc Brassard et une graduée de l'École nationale du cirque ont confirmé le record collectif.

Les employés ont voulu commémorer les 20 ans du groupe «Les échassiers de Baie Saint-Paul», qui allait devenir plus tard Le Cirque du Soleil.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 17-06-2004 à 11:55:54   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Enregistrement spécial pour La Fête du Canada




L'organisation de la Fête du Canada invite le grand public au Quai Jacques-Cartier du Vieux Port de Montréal, le jeudi 17 juin à 20h.
Les amateurs de musique pourront assister gratuitement à l'enregistrement d'une portion du spectacle de la Fête du Canada en compagnie de Fefe Dobson — qui a récemment assurée la première partie de Justin Timberlake lors du volet britannique de sa tournée — et du groupe hip hop Swollen Members — qui a sorti son quatrième album en octobre 2003.

Le site peut accueillir plus de 750 fans, pour leur plus grand plaisir!

Fefe Dobson et Swollen Member enregistreront respectivement les chansons Everything et Watch This. Il est à noter qu’il est possible que ces chansons doivent être enregistrées à quelques reprises afin que le résultat final soit impeccable pour la diffusion à la télévision le 1er juillet 2004.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 17-06-2004 à 11:56:35   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Mikis Theodorakis a écrit un spectacle musical sur la Grèce
Associated Press (AP)


Quarante ans après avoir signé la musique du film Zorba le Grec, Mikis Theodorakis a écrit une ode à la Grèce.
Le compositeur de 78 ans a mêlé politique et musique pour concocter le spectacle musical A Life Full of Greece. Cette comédie musicale sera présentée la semaine prochaine à Athènes dans la foulée des événements culturels organisés à l'occasion des Jeux olympiques, qui auront lieu en août.

L'action se déroule entre 1950 et 1975, alors que la Grèce se trouve marquée par la fin d'une guerre civile et le retour de la démocratie, après une période de dictature militaire.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 17-06-2004 à 11:57:18   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Jazz et poésie se fusionnent à l'ouverture de la 5e édition de l'Off Festival
Presse Canadienne (PC)


L'Off Festival de Jazz de Montréal célèbre cette année cinq années au service du jazz d'ici avec au menu pas moins de 32 concerts dont 16 sont gratuits.
Pour cette édition qui se déroulera du 25 juin au quatre juillet, les lieux de diffusion, Le Lion d'Or, le Va-et-Vient et le Quai des Brumes, accueilleront pendant ces dix jours plus de 150 artistes, dont plusieurs de l'extérieur du Québec.

À l'ouverture, le soir du 25 juin au Lion d'Or, jazz et poésie se fusionneront alors que l'on entendra les poètes Hélène Monette, Jean-Paul Daoust, Fernand Durepos, Tristan Malavoy Racine, Kim Doré, Jean-François Poupart, Alain-Arthur Painchaud et Michel X Côté.

Tout ce monde prêtera mots et voix à la musique du CombOFF, François Marcaurelle au piano, Jean Vanasse au vibraphone, Ivanhoe Jolicoeur à la trompette, Alex Bellegarde à la contrebasse, Serge Lavoie à la guitare et Michel Berthiaume à la batterie. Le tout sous la direction du pianiste et contrebassiste Daniel Lessard.

L'Off Festival de cette année a voulu se faire plus visible face à son imposant concurrent, le Festival international de jazz de Montréal. Son événement débutera cinq jours plus tôt que le concurrent.

Le premier Off Festival a permis à 600 musiciens de jazz de démontrer leur talent. L'événement prendra fin le dimanche 4 juillet par un jam majeur au Lion d'or.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 17-06-2004 à 13:56:09   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Sept films en compétition au 5e festival des Films de l'Eté à Saint-Malo



SAINT MALO (AFP), le 17-06-2004
Le 5e Festival des films de l'été qui vise à promouvoir les productions sorties en juillet et août se déroulera du 18 au 20 juin à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) avec le réalisateur Philippe de Broca à la présidence du jury et sept films en compétition.

"On parle très peu de cinéma l'été, on a l'impression que les salles sont fermées alors que c'est tout le contraire!", déplore Mariène Caillierez, la directrice du festival.

Pour cette 5e édition, sept films français sont en compétition, souvent des 1ères ou 2e oeuvres qui trouvent à Saint-Malo une rampe de lancement.

Sept autres films vont également être présentés en avant-première pendant ces deux jours. Le public pourra notamment découvrir L'Américain, un premier film de Patrick Timsit en tant que réalisateur et avec Thierry Lhermitte dans le premier rôle.

Le festival organise aussi une compétition de bandes-annonces des films internationaux de l'été, la projection en avant-première de la série de l'été de TF1 "Zodiaque" et une table ronde pour les professionnels qui pourront débattre sur l'économie du cinéma.

Parmi les personnalités attendues dans la Cité Corsaire, Daniel Auteuil, Darry Cowl, Frédéric Diefenthal, Charles Gassot, Julie Gayet, Hippolyte Girardot, Francis Huster, Jeanne Labrune, Claude Rich, Sylvie Testud, Jean-Jacques Vanier, Elsa Zylberstein et Philippe de Broca.

"Quand on m'a demandé d'être président j'ai tout de suite dit oui car c'est très flatteur et en plus j'adore Saint-Malo qui me fait rêver", avoue le réalisateur d'origine bretonne en affirmant ne pas croire à la "saisonnalité" du cinéma.

"A mon avis, il n'y a pas de bon ou mauvais moment mais des bons et des mauvais films ! Il y a plein d'exemples de longs-métrages qui sont sortis sous le soleil et qui ont cartonné", analyse-t-il.

En tant que président du jury du festival des films de l'été, Philippe de Broca affirme qu'il sera d'abord guidé par ses "goûts de spectateur".

"La technique est indispensable mais ce n'est pas sur ces critères que je jugerai. Je mise sur l'enthousiasme car dans cette ambiance morose, il est bon de voir des films épatants. Je regarderai la compétition sans arrière-pensée. Par exemple, je n'aurai pas donné la palme d'or à Michael Moore pour Fahrenheit 9/11, parce que c'est un choix trop politique et qu'il ne faut pas tout mélanger", explique-t-il.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 17-06-2004 à 13:56:48   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Le festival "Rio Loco" de Toulouse fête ses dix ans aux rythmes du Mexique



TOULOUSE (AFP), le 17-06-2004
Le festival "Rio Loco", organisé à Toulouse du 17 au 21 juin, poursuit son exploration du continent latino-américain en accueillant pour sa dixième édition des artistes du Mexique, dont la célèbre chanteuse Chavela Vargas.

En dix ans, ce rendez-vous pluridisciplinaire du début de l'été est devenu le festival le plus populaire de la ville avec l'an passé 110.000 participants recensés, dont 66.000 entrées pour les concerts à la prairie des Filtres.

"Nous avons même dû refuser énormément de monde l'an passé", indique Christine Tillie, la directrice de "Rio Loco". Du coup, l'espace concerts a été agrandi pour pouvoir accueillir jusqu'à 10.000 personnes.

Gratuité ou entrées modiques (3 euros pour 3 concerts), installations en plein air en bord de Garonne, programmation musicale éclectique mélangeant artistes connus internationalement et nouveaux talents: les ingrédients du succès sont soigneusement reconduits chaque année.

Après Cuba, l'Uruguay, et l'Argentine, le festival tend de nouveau les bras à un pays latino-américain. "La mairie a le souhait d'ancrer Toulouse dans sa latinité, "Rio Loco" y contribue au même titre que les festivals Mira! (théâtre espagnol), Cinespana ou les Rencontres cinémas d'Amérique latine", souligne Christine Tillie.

Pour la programmation musicale, l'éclectisme des styles et des origines géographiques des artistes prévalent. "Nous essayons de ne pas faire que de l'exotisme, mais d'aller chercher aussi des groupes plus secrets pour balayer la scène mexicaine actuelle dans sa diversité.

Le premier temps fort de cette 10e édition aura lieu jeudi soir avec la parade d'ouverture qui sillonera le centre-ville pendant plus de deux heures avec en tête une marionette géante représentant le Quetzalcoaltl, divinité du panthéon aztèque.

Puis pendant quatre jours, les concerts vont se succéder au rythme de trois par soir et en plein air. Au menu, du rock électronique avec le groupe Nortec venu de Tijuana, l'excentrique Astrid Hadad (Mexico) au carrefour du cabaret et de la musique, les sons traditionnels du groupe Tlen Huicani (Veracruz) ou des mariachis de Mexicanisimo (Guadelajara) ou encore Son Luna (Tlacotalpan) qui fait revivre le son jarocho matiné d'influences jazzy et africaine.

Dimanche soir, le concert de la grande chanteuse Chavela Vargas sera un événement exceptionnel. A 84 ans, la diva à la forte personnalité et aux trente albums, qui préfère se consacrer à son pays d'adoption (elle est née au Costa-Rica) a accepté de venir à Toulouse. Elle a affirmé que ce serait son dernier concert en France où on ne l'a pas vue depuis dix ans.

Centré sur la musique, le festival fait aussi une place aux expositions de photos et de peinture, à l'artisanat, la cuisine, la littérature et au cinéma, avec notamment des séances en plein air chaque soir à minuit.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 18-06-2004 à 11:11:28   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Loto-Québec porte ses commandites à 1%
Presse Canadienne (PC)


Loto-Québec porte le budget de ses commandites à un pour cent de son bénéfice net, ce qui se traduit par une augmentation d'un peu plus de 2 millions$ pour 2004-2005.
Le nouveau budget, qui atteint ainsi 11,3 millions$, permettra à la société d'Etat de commanditer plus d'une centaine d'événements, soit 28 de plus que l'an dernier.

Loto-Québec a établi de nouveaux critères pour que des événements soient considérés pour une commandite; ils doivent notamment être gratuits ou très accessibles et ne pas cibler spécifiquement les jeunes de moins de 18 ans.

On n'exclut toutefois pas ceux qui s'adressent à toute la famille, tels l'International de montgolfières de St-Jean-sur-Richelieu ou le Festival international de jazz de Montréal, par exemple.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 18-06-2004 à 11:21:24   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Lancement des activités estivales de Tremblant
Presse Canadienne (PC)



Plusieurs vedettes dont Jean-Michel Anctil, Bruno Landry, Patrick Bourgeois, Joe Bocan, Bruny Surin, Roc Lafortune et Alain Dumas donneront vendredi le coup d'envoi de la saison au centre de villégiature Tremblant dans les Laurentides.
Pour le premier week-end d'activités culturelles, Tremblant rendra hommage à la musique d'ici.

Ainsi, Antoine Gratton fera du funky-groovy, tout comme Barlow, le groupe pop-rock canadien nominé aux Juno Awards 2004.

On pourra aussi entendre Gordon, pour un hommage à Barenaked Ladies, et Shania's Twin, qui reprendra les succès de la chanteuse canadienne Shania Twain.

Il y aura ausi des week-ends spéciaux afin de célébrer la Fête nationale et la Fête du Canada.

À chaque weed-end de l'été, il y aura également les Rythmes Tremblant. Des concerts gratuits seront offerts sur les scènes extérieures; des spectacles thématiques couvrant des styles musicaux allant du rock n' roll à la salsa seront offerts.

Par ailleurs, pour une onzième saison, Tremblant fera place à son Festival de blues du 9 au 18 juillet. Sous la présidence d'honneur de Dawn Tyler Watson, on droit à dix jours consécutifs de spectacles avec des vedettes d'ici et de l'extérieur sur les 12 scènes extérieures et intérieures.

Enfin, Angèle Dubeau a planifié un week-end musical hors de l'ordinaire pour terminer la saison, au début septembre.

Outre les concerts et activités, Tremblant prévoit à chaque jour des animateurs, amuseurs publics, sculpteurs de ballons, échassiers et magiciens à l'intérieur de son village piétonnier.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 18-06-2004 à 11:22:14   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Le Carnaval de Québec dévoile son bilan financier
Presse Canadienne (PC)



Le Carnaval de Québec a enregistré un déficit de 59 445$ sur un budget global de plus de 7 millions$.
Mais grâce à une réserve de 60 000$ prévue pour les festivités 2004, l'équilibre budgétaire a été préservé.

Danielle Chamberland, présidente du 50e Carnaval de Québec, s'est déclarée très satisfaite de la programmation, des activités et du bilan financier.

La vice-présidente aux finances, Lynda Roy, a expliqué que le déficit de l'an dernier, dû à la confirmation tardive des subventions gouvernementales, ne s'est pas renouvelé cette fois-ci.

Mme Chamberland a passé le flambeau à Yvon Hudon, qui devient le nouveau président du 51e Carnaval.

La programmation officielle ne sera présentée qu'en janvier 2005.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 18-06-2004 à 11:22:57   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Le Festival de Saint-Tite veut innover
Presse Canadienne (PC)



Le Festival western de Saint-Tite réussit à innover pour assurer à ses dizaines de milliers de visiteurs une ambiance unique afin de bien marquer ceux qui la vivent.
C'est précisément dans cette optique que le président de la 37e édition, Guy Damphousse, présentera le prestigieux événement du 10 au 19 septembre prochain sous le thème Marqué pour la vie.

Son troisième mandat confirme le virage résolument axé sur le point fort de la programmation qui s'articule de nouveau autour de neuf rodéos professionnels, ceux-là même qui ont permis au Festival Western de Saint-Tite de remporter des prix prestigieux, dont celui du meilleur rodéo extérieur en Amérique du Nord et ce, pour une cinquième année consécutive.

Consultez notre Dossier spécial sur les Festivals de l’été pour tout savoir sur le Festival western de Saint-Tite et les autres activités estivales!
L'événement est aussi lauréat national de bronze au Grand prix du tourisme 2004.

Evidemment, le festival c'est aussi le grand défilé dans les rues de la ville. En nouveauté cette année, on y ajoute un grand rassemblement de danseurs country, ce qui viendra dit-on, bonifier le spectacle à des endroits stratégiques dans les rues.

Pour la 37e édition, le festival sera le théâtre du Championnat canadien de danse country, une compétition de haut niveau qui permettre de voir à l'oeuvre le champion du monde.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 18-06-2004 à 15:09:49   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Galerie permanente pour les bijoux au Musée des Arts Décoratifs à Paris



PARIS (AFP), le 18-06-2004
Broche "Baiser" en argent et verre de René Lalique du début XXe, ornement de corsage espagnol du XVIIIe en argent, émeraudes et argent etc. Les bijoux ont à partir du 22 juin leur galerie permanente au musée des Arts Décoratifs (UCAD) où le public pourra découvrir un panorama de l'histoire du bijou et de la joaillerie du Moyen-Age à nos jours.

1.200 pièces sur les quelque 4.000 des collections, avec trois périodes phares - XVIIIe, XIXe et Art Nouveau -, sont exposées au deuxième étage du musée derrière de grandes parois de verre qui couvrent la totalité des murs de la galerie.

Deux petites salles reliées par une passerelle qui franchit le hall d'entrée de l'UCAD abritent les collections anciennes et contemporaines provenant d'achats réalisés auprès de marchands ou de collectionneurs et issues également d'importants dons et legs comme ceux de la marquise Arconati-Visconti, du comte Nissim de Camondo ou du bijoutier Henri Vever.

"Il ne s'agit pas d'une galerie de gemmologie mais de bijoux avec pour dénominateur commun la création", précise Béatrice Salmon, directeur général de l'UCAD. De même, le parcours chronologique ne suit pas une histoire royale mais plutôt une histoire des motifs selon les siècles, d'un artisanat renouvelé - le chrysobéryl jaune en provenance du Brésil ou de Madagascar a connu son heure de gloire à la fin du XVIIIe -, et tout simplement de ce que les femmes avaient envie de porter.

Au Moyen-Age et à la Renaissance, les bijoux sont la plupart à motifs religieux. Au XVIIe siècle, les bijoux de tête et les épingles sont très en vogue tandis qu'au XIXe, les femmes aiment porter des parures harmonieuses inspirées de l'antiquité. La femme, la flore et la faune, thèmes chers à l'Art Nouveau, laissent la place à un style plus épuré et géométrique avec l'Art Déco.

"Nous n'avons pas d'exclusivité, donc nous présentons à la fois des bijoux précieux et des bijoux fantaisie car il s'agissait de rendre compte de la variété infinie de matériaux utilisés dans la fabrication des bijoux", ajoute Mme Salmon.

Quel lien en effet entre le XVIIIe siècle qui voit le triomphe de la joaillerie et la deuxième partie du XXe siècle où les créateurs délaissent le bijou signe de richesse pour travailler des matériaux pauvres comme le papier de bonbon ou le plastique ?.

En complément de la présentation chronologique, un mur de vitrines-tiroirs transparentes apporte justement un regard différent sur la production des bijoux à partir de matériaux aussi divers que le plastique, l'acier, l'écaille de poisson, le corail, le cuir et, plus surprenant, le cheveu.




--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 19-06-2004 à 12:04:52   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   




Coup d'envoi de la troisième édition des Fêtes du Québec maritime
Presse Canadienne (PC)


Coup d'envoi aujourd'hui de la troisième édition des Fêtes du Québec maritime qui ont lieu cette année du 18 juin au 4 juillet.
Près de 200 activités, visant à rendre un hommage au mileu marin, auront lieu dans 65 villes et villages, notamment à Rimouski, Baie-Comeau, Gaspé, Carleton et aux Iles-de-la-Madeleine.

Quelque 100 000 personnes sont attendues pour participer aux diverses activités culturelles et gastronomiques dans le cadre du «plus grand festival québécois, sur le plan géographique, autour du thème de la mer».


Au menu, on retrouvera entre autres les symphonies portuaires dans six villes, des entretiens avec le coureur hauturier Georges Leblanc dans le cadre des cafés de la parole et un symposium de peintures organisé par Claude Bonneau.

Sur le plan musical, il y aura des prestations de vedettes comme Yves Lambert, Carl Tremblay et Bob Harrison, alors que des membres de la relève feront des escales musicales dans plusieurs régions touristiques de l'Est du Québec.

Côté gastronomique, notamment, Soeur Angèle sera à la tête d'un événement culinaire intitulé Les saveurs de la mer aux Iles-de-la-Madeleine.




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 19-06-2004 à 14:00:06   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Lyon capitale mondiale des plantes carnivores, le temps d'un congrès



LYON (AFP), le 19-06-2004
Elles fascinent les petits et les grands et font fantasmer l'imaginaire des auteurs de bandes dessinées : pour la première fois en France, les plantes carnivores sont à l'honneur depuis vendredi à Lyon, lors du 5e congrès mondial de la Société internationale des plantes carnivores.

Quelque 200 espèces viendront enrichir l'étonnante collection exposée en permanence au parc de la Tête d'Or, où se tient l'exposition à laquelle sont attendues plus de 10.000 personnes.

Plus d'une centaine de spécialistes venus de 15 pays devaient débattre de la protection des espèces menacées ou des dernières découvertes, comme ce fossile de plante carnivore remontant à 60 millions d'années, retrouvé l'an dernier sur un site volcanique en Chine.

Les plantes carnivores "sont apparues à la fin de l'ère secondaire, dans les milieux très pauvres en éléments nutritifs", souligne Philippe Namour, de l'association Dionée, qui organise le congrès. "Elles ont trouvé cette voie de fertilisant, via les insectes".

Si les premières espèces ont été décrites dès la fin du 15ème siècle, ce n'est qu'en 1875 que Darwin a mis en évidence leur "carnivorité" en se servant de bouts de viande et de blanc d'oeuf.

"La plus impressionnante est de loin la dionée, car ses mouvements sont perceptibles à l'oeil", souligne M. Namour. "Ainsi, la plante se refermera, si on y introduit le doigt".

Cette "plante gobe-mouches", originaire de Caroline du nord, est dotée d'un "piège à mâchoires", formé de deux lobes bordés de cils et renfermant trois poils sensitifs.

"Dès qu'un insecte, attiré par son nectar ou sa couleur vive, touche ses poils, la plante se referme, comprime l'insecte et le digère en sécrétant des enzymes qui vont dissoudre les protéines de l'insecte", explique Philippe Namour.

Au bout d'une quinzaine de jours, la digestion est finie et la feuille s'ouvre pour libérer l'exosquelette du moucheron. Chaque feuille de la dionée peut ainsi capturer et digérer "quatre ou cinq insectes" dans sa vie.

D'autres ont des pièges "semi-actifs", comme la Drosera, dont les feuilles sont recouvertes de poils visqueux et dont les tentacules bougent très lentement. "Dès qu'un insecte attiré par les gouttes ressemblant à de la rosée est piégé, les tentacules se referment sur lui pour le digérer en sécrétant des enzymes", note M. Namour.

Quoique dans la catégorie des "pièges passifs", les plantes "à urnes", "Sarracenia", "Nepenthes" et autres "Cephalotus" n'en sont pas moins redoutables : formées d'un tube rempli de liquide digestif et terminé par un capuchon, elles attirent les insectes qui tombent et se noient, avant d'être dissous par les bactéries de la plante.

Si les insectes et crustacés constituent l'essentiel des proies des plantes carnivores, celles de très grande taille peuvent aussi avaler des têtards, oisillons, des batraciens, voire même des... rats.

Robert Cantley, 47 ans, un exposant venu de Bornéo, se souvient ainsi avoir photographié des rats et des grenouilles à l'intérieur de plantes carnivores.

"La digestion a pris un mois et c'était une puanteur, mais après il ne restait que les os", a-t-il déclaré.

Mais gare à celles qui ont les yeux plus gros que le ventre, car la plante carnivore peut aussi faire une indigestion ce qui entraîne son pourrissement.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 21-06-2004 à 13:50:28   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Plus de 10.000 manifestations annoncées à la Fête de la musique



PARIS (AFP), le 21-06-2004
La 23e Fête de la musique, le 21 juin, premier jour de l'été, que le ministre de la Culture Renaud Donnedieu de Vabres conçoit comme "une grande fête républicaine", aura pour thèmes cette année "arts numériques" et "factures instrumentales".

"+Faites de la musique+ reste le sésame du partage et de la solidarité pour tous ceux qui rencontrent sur scène, souvent pour la première fois, le public", écrit M. Renaud Donnedieu de Vabres, dans son éditorial de présentation de la fête, créée il y a 22 ans par l'ancien ministre de la Culture Jack Lang.

Dans cet esprit, la SACEM ne percevra pas de droits d'auteurs pour les concerts gratuits et les bars et cafés bénéficieront de cette autorisation s'ils en organisent dans leurs locaux.

Comme les précédentes éditions, la Fête de la musique se déroulera à travers la France avec plus de 10.000 manifestations déjà recensées, mais aussi hors de France où la formule a été reprise dans 110 pays et 250 villes sur cinq continents.

Certaines villes devraient vivre leur première édition de la Fête de la Musique comme Ottawa (Canada), Postdam (Allemagne), Anvers (Belgique), Ho Chi Minh ville (Vietnam) ou Tirana (Albanie).

Au Palais de Tokyo à Paris, un tour du monde virtuel des Fêtes de la musique, grâce à une transmission web, offrira des images de tous les continents accompagnées d'un "mix" de musiques et de voix de toute la planète, réalisé en direct par les DJ Alexkid et DJ Seeps.

Tous les styles musicaux par les professionnels et les amateurs sont à nouveau conviés, dans les rues, les musées, les hôpitaux, les conservatoires et les écoles de musique, les festivals, les scènes nationales et de musiques actuelles, ainsi que les jardins avec leurs kiosques à musique.

Les stations et les formations musicales de Radio France, RFI, RFO, l'Opéra

de Paris, l'Orchestre de Paris, interviendront dans la capitale où la musique aura droit de cité au Sénat, à Matignon, dans les ministères Affaires étrangères, de la Fonction Publique, de l'Agriculture, des Relations avec le Parlement.

Au ministère de la Culture, au Palais royal, de 17h00 à O0h30, le programme musical métissé sera une invitation au voyage.

Dans les établissements parisiens dépendant de la Défense nationale (Invalides, Val de Grâce, château de Vincennes) se produiront des formations musicales militaires qui seront mises à contribution aussi en région.

Dans la capitale, Ricard SA Live Music apportera son soutien à la jeune création rock française, en montant un podium à Denfert-Rochereau, avec la pop enragée d'AS Dragon, le rock audacieux de Frandoll, et d'autres forces vives du genre comme les groupes Kaolin de Moulins et Uncommonmenfrommars (Des Américains de Paris).

Dans les écoles, 75.000 livrets chansons ont été diffusés.

Dans six lieux patrimoniaux, les Monuments historiques ont monté une opération autour de la musique classique et ses interprètes, avec la FNAC, à l'hôtel de Sully à Paris, aux châteaux de Champs-sur-Marne et de Pierrefonds, au palais du Tau à Reims, à la chapelle des Carmélites de Toulouse, au château de Tarascon.

"Avec les thématiques +arts numériques+ et +factures instrumentales+, la fête invite tous ses acteurs à une exploration des métiers de la musique et des liens qui existent entre la facture instrumentale (orgues, pianos, accordéon, instruments à vent etc.), contemporaine (comme les sculptures sonores des frères Baschet) et les nouveaux instruments numériques", commente Hervé Bordier, coordinateur général de la Fête de la musique.

Un site Internet sur la Fête de la musique 2004 fonctionne dès à présent -www.fetedelamusique.culture.fr- qui propose des informations pratiques remises à jour.




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 21-06-2004 à 13:55:53   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

41e palmarès du Syndicat professionnel de la critique: bilan de la saison



PARIS (AFP), le 21-06-2004
Le chef d'orchestre John Eliot Gardiner, les metteurs en scène Alain Françon, André Engel, Stéphane Braunshweig et Christoph Marthaler, le comédien Marcial du Fonzo, les chorégraphes Régine Chopinot et William Forsythe, la mezzo-sprano Sophie Koch, figurent à divers titres au 41e palmarès du Syndicat professionnel de la critique de théâtre, de musique et de danse.

Les prix - dix en théâtre, huit en musique et quatre en danse - ont été proclamés lundi matin à Paris au Théâtre de la Bastille par le critique dramatique Jean-Pierre Han, président du syndicat. Ils distinguent des spectacles et des personnalités marquantes de la saison écoulée 2003-2004 à Paris et en province.

palmarès théâtre

- Grand prix (meilleur spectacle théâtral de l'année) : "Ivanov" de Tchekhov, mise en scène Alain Françon (Théâtre National de la Colline, à Paris);

- Prix Georges Lerminier (meilleur spectacle théâtral créé en province): "Le jugement dernier" de von Horvath, mise en scène André Engel (Centre Dramatique National/CDN) de Savoie et Odéon) ;

- Meilleure création d'une pièce en langue française : "Incendies", du Canadien Wajdi Mouawad ;

- Meilleur spectacle étranger : "Les dix commandements", du Suisse Christoph Marthaler ;

- Meilleure comédienne : Hélène Alexandrdis ("La mère", de Witkiewicz, "Derniers remords avant l'oubli", de Jean-Luc Lagarce) ;

- Meilleur comédien : Marcial di Fonzo Bo ("Dernières nouvelles de mataderos", de Jean-Luc Lagarce, "Le couloir", de Philippe Minyana) ;

- Meilleur créateur d'élément scénique et de lumières : Daniel Jeanneteau, Dominique Bruguière ("Pelléas et Mélisande", de Maeterlinck) et avec Sallahdyn Khatir ("Variations sur la mort", de Jon Fosse) ;

- Meilleur compositeur de musique de scène : Ray Lema pour la musique de "Médée", de Max Rouquette ;

- Révélation théâtrale de l'année : les metteurs en scène Célie Pauthe et Marc Paquien ;

- Meilleur livre sur le théâtre : "Un siècle de critique dramatique", de Chantal Meyer-Plantureux (Editions Complexe).

palmarès musique

- Grand prix (meilleur spectacle lyrique de l'année) : "Les Troyens, de Berlioz, au Châtelet (chef : John Eliot Gardiner, mise en scène : Iannis Kokkos) ;

- Prix Claude Rostand (meilleur spectacle lyrique en province) : "Wozzeck", de Berg, Opéra de Lyon-Festival d'Aix (chef : Lothar Koenigs, mise en scène : Stéphane Braunschweig) ;

- Meilleure création musicale d'un compositeur français : "Les Nègres", opéra de Michael Levinas, à l'Opéra de Lyon (chef : Bernard Kontarsky, mise en scène : Stanislas Nordey) ;

- Personnalité musicale de l'année : le chef britannique John Eliot Gardiner pour son action en faveur de la musique française ;

- Révélation musicale de l'année : la mezzo-soprano Sophie Koch ;

- Meilleur livre sur la musique :

Essai : "Mécènes et musiciens", de Myriam Chimènes (Fayard) ;

Monographie : "Hugo Wolf", de Stéphane Goldet (Fayard) ;

- Meilleure diffusion musicale audiovisuelle : Bel Air Média

palmarès danse

- Grand prix : la chorégraphe Régine Chopinot, pour "WHA", par le Centre chorégraphique national de La Rochelle) ;

- Révélation : le chorégraphe Brice Leroux ("Solo", "Gravitations" ) ;

- Meilleur spectacle étranger : "The room as it was" et "One flat thing, reproduced", de l'Américain William Forsythe ;

- Meilleur livre : "Je suis une sorcière", de Valeska Gert (Editions Complexe et du Centre National de la Danse).



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 21-06-2004 à 13:57:02   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Le courrier du rock et du rap



PARIS (AFP), le 21-06-2004
Kool Shen à l'Olympia - L'ex-NTM Kool Shen, qui a publié le 19 avril son premier album solo ("Dernier round"), effectuera ses premiers pas sur scène sans Joey Starr le 22 juin à l'Olympia.

Bruno Lopès, alias Kool Shen, 38 ans, retrouve ainsi, après une parenthèse de huit ans, la scène, qui fut un des éléments essentiels de la carrière de NTM. Le plus célèbre des ensembles rap de l'Hexagone est aujourd'hui réduit au silence, après l'éloignement progressif des deux anciens complices.

Le retour au premier plan de Kool Shen intervient à un moment où le rap français affronte sa première crise de croissance, marquée par un recul général des ventes, ce qu'a notamment traduit le demi-succès du dernier album des Marseillais de IAM. En lever de rideau : les Spécialistes (Princess Anies et Tepa). A partir de 19h00.

- McCartney au Stade de France - Un an après avoir donné le coup d'envoi de sa première tournée européenne depuis 10 ans au Palais omnisports de Paris-Bercy, sir Paul McCartney reviendra conclure cette tournée le 24 juin au Stade de France.

Dans son nouveau spectacle, l'ex-Beatle consacre une part importante au répertoire du groupe qui demeure encore, trente ans après sa séparation, le maître étalon de la pop.

Les nostalgiques entendront notamment de nombreux extraits de quelques-unes de leurs oeuvres majeures : "Sgt Pepper's Lonely Hearts Club Band", le "White album", ainsi que "Abbey Road", dont McCartney reprend, in extenso, la célèbre face B d'un seul tenant.

La veille, les "Beatlemaniaques" auront pu également entendre les chansons des "Fab Four" par The Rabeats, groupe qui s'est fait une spécialité de revisiter leurs chansons à l'identique, jusqu'aux costumes de scène que portaient John, Paul, George et Ringo dans les années 1964-1966 (Olympia, à partir de 20h30). The Rabeats étaient les invités de la dernière tournée de Pascal Obispo.

- Metallica au Parc des Princes - Une semaine après The Red Hot Chili Peppers, le Parc des Princes, à Paris, reçoit le 24 juin Metallica, le plus célèbre groupe de métal au monde.

La formation d'Oakland, qui a repris le chemin des tournées cette saison après une longe absence, étrenne pour l'occasion son nouveau bassiste, Robert Trujillo, qui a succédé à Jason Newsted, parti début 2001. Metalicca, qui a glané six Grammy Awards en vingt ans de carrière, a publié l'an dernier un nouvel album, "St Anger", qui a montré que le groupe n'avait rien perdu de sa puissance.

- Une biographie d'Arno - Les éditions Ramsay publient "Arno, un rire et une larme", biographie du chanteur belge signée par un de ses compatriotes, le Bruxellois Gilles Deleux.

Né en 1949 à Ostende, Arnold Charles Ernest Hintjens est un des chanteurs belges les plus populaires depuis une dizaine d'années, en France en particulier, où le public prise ses ballades cabossées nourries eu blues. Dans un ouvrage étoffé (674 pages), l'auteur suit pas à pas cette forte personnalité dont le parcours a toujours été nourri de ses passions, pour le rock, le blues et la gente féminine (22,50 euros).




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 22-06-2004 à 16:34:25   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Fête de la musique à Paris: les gens dans la rue malgré l'Euro



PARIS (AFP), le 22-06-2004
L'Euro 2004, un temps incertain et frais à Paris, n'ont pas découragé musiciens - amateurs comme professionnels - et badauds à participer en nombre lundi à la 23e Fête de la musique.

Le public était venu en masse à l'Hôtel de Ville, pour suivre sur écran géant la retransmission du match de l'Euro France-Suisse, remporté 3-1 par les "Bleus". La circulation automobile était rendue très difficile rue de Rivoli en raison de la présence massive de supporters.

La rue de Varenne, bordée d'hôtels particuliers, interdite de circulation et surveillée par de nombreux policiers, a été transformée en "voie de la musique" avec choeurs d'enfants, notamment à l'hôtel Matignon.

Dans les jardins du musée Rodin, les amateurs de gospel ont pu apprécier les choeurs d'enfants de l'Eglise américaine de Paris. Le programme était rap au ministère de la Fonction publique. Au secrétariat d'Etat aux Relations avec le Parlement, la Maîtrise de Radio France était à l'honneur. Le ministère de l'Agriculture a notamment accueilli les Maîtrises de Notre-Dame-de-Paris, tandis que l'Institut culturel italien ouvrait ses portes aux bals d'Emilie-Romagne.

En bordure de Seine, du côté de la Grande Bibliothèque, des concerts amateurs étaient improvisés, world et électro notamment, alors que l'ambiance était totalement rock au podium Ricard Live Music de la place Denfert-Rochereau. Au Sénat, s'est produit l'Orchestre de Paris.

A l'invitation du ministère de la Culture, la cour d'honneur du Palais Royal a célébré les métissages musicaux et les nouvelles sonorités électroniques (les arts numériques étaient un des thèmes de la Fête), avec un cocktail détonant de raï, de hip-hop et de rock, devant des centaines de personnes.

Boukakes, groupe de Montpellier, a donné le coup d'envoi avant Wang Lei, artiste chinois chef de file de "l'électro-organique", accompagné des créations vidéo-numériques.

"Cette Fête de la Musique est aussi celle du partage et du vivre ensemble. La musique est un langage universelle contre la spirale des haines et des violences", a commenté le ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres.

Devant les grilles du Conseil d'Etat, un pianiste, venu avec son instrument, jouait à la demande les airs préférés des passants et sous les arcades de la Comédie-Française, trois jeunes flûtistes, élèves du Conservatoire de Paris, ont livré une version de chambre de l'hymne européen.

Sous la pyramide du Louvre, l'Orchestre national de France a attiré quelque 600 à 800 personnes à son concert Dukas et Moussorgski (gratuit). Sur les Champs-Elysées, 2.000 amateurs de techno ont suivi les improvisations de quelques pointures de la "french touch".

En revanche, points névralgiques de la Fête les années précédentes, les places de la Bastille et de la République ont été silencieuses, les traditionnels podiums n'ayant pas été reconduits cette année.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 22-06-2004 à 16:40:21   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

59 ans après sa destruction, la croix de la Frauenkirche surplombe Dresde



DRESDE (AFP), le 22-06-2004
59 ans après sa destruction lors de bombardements alliés, la Frauenkirche de Dresde retrouve mardi la coupole de bronze et la croix d'or qui ont surplombé pendant trois siècles ce monument d'architecture baroque.

L'installation des deux derniers chaînons manquants devait avoir lieu à 14h30 (GMT), en marge d'une cérémonie organisée par la municipalité, l'évêché et la Société pour la reconstruction de la Frauenkirche, à l'origine du projet en 1989.

Les ruines de l'édifice au célèbre dôme de pierre, érigée en 1743 au coeur de la vieille ville, symbolisaient depuis le 15 février 1945 l'horreur de la guerre.

La plus grande église protestante d'Allemagne s'était écroulée deux jours après la "Nuit de l'apocalypse", dans la nuit du 13 au 14. L'un des plus importants bombardements alliés avait détruit la ville à 75% et fait entre 35.000 et 135.000 morts. La chaleur dégagée par l'incendie géant avait fait s'effondrer les huit piliers soutenant le dôme.

"La Frauenkirche est un symbole, elle a été conservée pour montrer la responsabilité de l'Allemagne dans sa destruction", dit Ludwig Guettler, président de la Société. "Les gens pensaient que si ce symbole disparaissait, le sentiment de culpabilité serait oublié et cela mènerait à une nouvelle guerre. Mais on ne se demandait pas pourquoi elle avait été détruite", ajoute ce musicien.

Le projet, lancé par une initiative civique en 1989 par une dizaine d'habitants de Dresde, s'est d'abord heurté à de nombreux obstacles. "Au départ, il n'y avait pas d'argent, personne n'était prêt à se lancer, il y avait beaucoup de résistances. L'Eglise n'avait pas besoin d'une nouvelle cathédrale, les politiques voulaient conserver ce symbole", explique Ludwig Guettler.

L'idée fait pourtant son chemin et l'initiative civique devient en 1991 une société habilitée à recueillir des dons. "Beaucoup d'Allemagne de l'Ouest mais aussi des Etats-Unis, de l'Egypte, du Japon, de France, de Grande-Bretagne et de Suisse", précise-t-il.

D'autres sociétés sont nées, comme le "Dresdener Trust" à Londres, l'"Association pour l'église Notre-Dame" à Paris ou la "Friends of Dresden Inc." aux Etats-Unis, dont les membres d'honneur sont Henry Kissinger et David Rockefeller. Son président, l'Allemand Guenter Blobel, prix Nobel de médecine en 1999, a fait don de 820.000 euros.

Le chantier estimé à 130 millions d'euros a été financé aux deux tiers par des fonds privés. Les travaux ont débuté en 1992 par le déblayage complet de la place. "Il ne restait que 5 à 10% de la cathédrale, explique Andreas Wycislok, l'un des ingénieurs responsables du chantier. Parmi le million de pierres nécessaires, près de 8.000 ont été récupérées et répertoriées. Les nouvelles pierres de grès proviennent d'une carrière de Pirna (20 km à l'est de Dresde)". Là d'où étaient sorties les pierres d'origine.

Grâce à un programme informatique, basé sur les derniers documents datant des années 40, l'édifice a été reconstruit virtuellement en trois dimensions, "pour connaître la place de chaque pierre et la polir aux dimensions exactes", précise M. Wycislok.

Sur le modèle de l'ancienne croix faîtière retrouvée en 1993 parmi les décombres, une nouvelle croix recouverte d'or a été réalisée par un artiste anglais, Alan Smith, dont le père était l'un des pilotes des avions alliés lors du raid de 1945 contre Dresde.

La Frauenkirche incrustée de pierres originales, qui s'élèvera finalement à 89 m, devrait être terminée en 2006 pour le 800e anniversaire de la ville, à l'issue des derniers travaux à l'intérieur de l'église. "Elle sera à la fois, promet Ludwig Guettler, un mémorial, un monument, un ouvrage d'art, un endroit de rencontre, car les dons représentaient un espoir, une vision, une mission".




--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 23-06-2004 à 11:46:16   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Diana Krall chante pour les 25 ans du FIJM
Presse Canadienne (PC)




Il fallait un événement exceptionnel pour célébrer les 25 ans du Festival international de jazz de Montréal.
Qui mieux que l'envoûtante, la sensuelle, la captivante Diana Krall, sacrée reine incontestée du jazz, pouvait immortaliser ce moment?

Elle chantera donc en direct pour La Soirée 25e anniversaire avec Diana Krall, soulignant du même coup l'ouverture du festival, au réseau de Radio-Canada, le mardi 29 juin, 21h30.

Fière d'offrir ce mémorable spectacle aux téléspectateurs à l'antenne de tout le réseau radio-canadien, l'Équipe Spectra, avec les producteurs Alain Simard et Pierre L. Touchette en tête, a mobilisé pas moins de 75 personnes, dont neuf caméras, pour produire ce méga spectacle de deux heures, auquel participeront d'autres invités de marque dont son mari Elvis Costello.

On profitera d'ailleurs de cette occasion pour remettre à Diana Krall, le prix Oscar-Peterson de cette année.

Originaire de Nanaimo, en Colombie-Britannique, la célèbre chanteuse qui a débuté au piano dès l'âge de 4 ans, et encouragée par son pianiste de père qui vouait une grande admiration aux pianistes des années 20 et 30, s'était appliquée à apprendre les pièces de Fats Waller, l'un des préférés de son papa.

C'est au cours des années 90 que le succès a surgi avec l'album When I Look in your Eyes. Depuis, la fête se poursuit.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 24-06-2004 à 12:13:01   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Yes à Montréal le 18 août
Presse Canadienne (PC)


Deux des plus grands noms du rock progressif, Yes et le groupe invité Dream Theatre, seront réunis pour un soir seulement le 18 août prochain au Centre Bell de Montréal.
Les billets seront en vente le samedi 26 juin à midi à tous les comptoirs Admission et aux guichets du Centre Bell. Les prix varient entre 49,59$ et 79.50$.

Pendant près de trois décennies, le groupe anglais Yes a captivé les auditoires à travers le monde avec une musique innovatrice.

Leurs succès incluent Your Move, Starship Trooper, I've Seen All Good People, Perpetual Change, et Yours Is No Disgrace.

La tournée soulignant leur 35e anniversaire, met en vedette Jon Anderson, Steve Howe, Chris Squire, Rick Wakeman et Alan White sur une scène élaborée, conçue par Roger Dean qui maximise l'utilisation de l'espace sur scène.

Pour sa part, le guitariste chevronné John Petrucci a hissé le groupe Dream Theatre au plus haut échelon du genre «metal progressif contemporain».

Même avec plusieurs albums live à leur actif dont Live At The Marquee, enregistré au London Club, ainsi qu'un triple-CD et DVD, le groupe demeure l'un des plus copié dans son genre.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 24-06-2004 à 12:13:40   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

L'est du centre-ville de Montréal devient le Quartier des spectacles
Presse Canadienne (PC)


L'est du centre-ville de Montréal devient le Quartier des spectacles et arborera bientôt sa nouvelle signature, officialisant ainsi une vocation déjà bien établie dans les faits.
L'objectif est de bâtir sur les acquis du quartier, qui compte une trentaine de salles de spectacles, 8500 emplois dans le secteur culturel et qui a accueilli 41 événements culturels en 2003-2004.

Un nouveau schéma d'aménagement, dévoilé aujourd'hui, prévoit des investissements de 1,9 milliards $ sur 15 ans et une revitalisation complète du secteur allant de la Place des Arts à la rue St-Denis.

Le projet prévoit que 80 pour cent des investissements proviendront du secteur privé pour des projets résidentiels, institutionnels, commerciaux et hôtelliers, les pouvoirs publics assumant les 20% restants. Les terrains vacants représentent 10 pour cent du territoire actuel du quartier.

La ville de Montréal entend contrôler de près le développement immobilier et s'assurer de l'intégration de tout nouveau projet à la vision d'ensemble.

Un des objectifs est de doubler la population du quartier, pour la faire passer de plus de 6000 résidants à près de 13 000, notamment grâce à des résidences pour étudiants.

Selon les projections établies, la réalisation du projet permettra de créer ou de soutenir 27 000 emplois et générera des revenus fiscaux de quelque 600 millions $ pour les gouvernements fédéral et provincial. Par la suite, les experts évaluent à 60 millions $ les dépenses touristiques additionnelles générées annuellement à partir de la cinquième année du projet et des revenus récurrents de 17 millions $ pour Ottawa et Québec.



--------------------
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3Page précédentePage suivante
 
 Funtasia  Archives générales Funtasia  Archives générales Funtasia !  Info Arts et spectacles /Juin !Nouveau sujet
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum