Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation, pour permettre la mesure d'audience et à des fins publicitaires. Les données collectées peuvent être partagées avec des tiers.X
 
Funtasia
Administrateurs : bambi, fredchoucas
 
 Funtasia  Archives générales Funtasia  Archives générales Funtasia ! 

 Info Pop corn/Juin!

Nouveau sujet
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4Page précédente 
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 26-06-2004 à 12:34:50   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

TQS retire Le Petit Journal
Michel Therrien - Journal de Montréal


Le Petit Journal, une émission phare de TQS, serait remplacé par un quiz du type Génies en herbe.
«L’annonce que l’émission ne revenait pas a effectivement été officialisée au syndicat de l’information de TQS.»

Voilà ce qu’a fait savoir Luc Bessette, vice-président du syndicat des employés de TQS-information, qui était visiblement déçu par la disparition de l’émission en ondes depuis les débuts de ce qu’était Télévision Quatre Saisons en 1986. «Il faut toutefois savoir que l’émission avait disparu et réapparu à deux reprises. Ce qui fait qu’elle a été en ondes pendant 14 ans en tout.»

L’obligation de TQS

Suivant l’obligation du CRTC de produire une heure d’information jeunesse par semaine, TQS aurait délégué sa filiale Point-Final, qui aurait le mandat de produire un quiz qui s’adresserait sensiblement à la même clientèle que Le Petit Journal. «On parle d’un genre d’émission qui pourrait s’apparenter à un genre de Génies en herbe.»

Par ailleurs, le syndicat n’aurait pas dit son dernier mot dans le dossier. «Puisque l’arrêt de l’émission entraîne l’abolition des postes de quatre journalistes surnuméraires, nous organisons une assemblée spéciale la semaine prochaine afin de voir si il y a un intérêt pour défendre les intérêts du Petit Journal ou non, mais en principe, l’émission cessera d’être en août prochain.»

Des animateurs et des récompenses

Depuis 1986, l’émission a eu une dizaine d’animateurs. Les plus connus demeurent Danièle Mondoux, qui avait remporté un trophée Gémeaux pour son travail, Danny Laferrière, Nancy Ferron et Nathalie Slight.

Tout en continuant à produire des reportages, la journaliste Isabelle-Marjorie Tremblay avait hérité du rôle de chef d’antenne en 2003.

« Je suis un peu sous le choc et je suis un peu down, mais il faut avouer qu’on s’y attendait, même si on avait essayé de sauver l’émission en proposant un programme de commandites », a fait savoir cette dernière au Journal.

Canal Évasion

En attendant, on pourra voir Isabelle-Marjorie Tremblay à Canal Évasion cet automne et peut-être au théâtre. «Ça fait partie de mes passions.»

Rappelons en terminant qu’au cours des années, Le Petit Journal a été mis en nomination à de nombreuses reprises au gala des Gémeaux et qu’il a remporté quelques trophées pendant les 14 ans de son existence.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 26-06-2004 à 13:04:54   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Jeu de chaises musicales dans l'information du service public



PARIS (AFP), le 25-06-2004
Le service public de l'audiovisuel s'est livré à une espèce de jeu de chaises musicales vendredi en procédant aux nominations des chefs des services politiques de France 2 et France 3.

Le mouvement a été lancée par Arlette Chabot, directrice générale adjointe en charge de l'information de France 2, qui a déjà annoncé le remplacement au journal de 13 heures de Daniel Bilalian par Christophe Hondelatte à la rentrée. Quatre mois après son arrivée à la tête de l'information, elle imprime sa marque après les turbulences intervenues à la suite de "l'affaire Juppé" et l'éviction d'Olivier Mazerolle.

A la tête du service politique, Gérard Leclerc est remplacé par son homonyme venu de France 3 Gilles Leclerc. Celui-ci avait déjà été chef du service politique d'Antenne 2 en 1987 et, en 1992, avait remplacé Arlette Chabot à France 3 comme rédacteur en chef en charge du service politique et économique à la rédaction nationale.

"Il faut redonner un peu de crédibilité et de vigueur au service politique qui doit évoluer", a déclaré Arlette Chabot lundi, au moment de l'annonce de l'éviction de Gérard Leclerc. Celui-ci n'était pas présent au moment de l'"affaire Juppé".

Les attributions de son successeur sont élargies puisque Gilles Leclerc est nommé rédacteur en chef responsable du service politique, économie, social et Europe de France 2. Interrogé vendredi par l'AFP, celui-ci a indiqué au sujet de la proposition que lui a faite Arlette Chabot : "L'idée qui m'a séduit c'est d'avoir une approche transversale de l'actualité. C'est un beau challenge".

Gilles Leclerc avait été nommé récemment chef du service politique de la rédaction nationale de France 3 par Ulysse Gosset, également nouveau directeur de la rédaction nationale de la chaîne publique. Gilles Leclerc est lui-même remplacé par Jean-Michel Blier qui était auparavant chef du service politique de France Info et qui participe depuis 2000 à l'émission politique hebdomadaire de France 3 "France Europe Express".

Ces remaniements en chaîne dans le service public ne seront terminés qu'à la nomination du successeur de Jean-Michel Blier qui était chef du service politique de France Info depuis 1990. Michel Polacco, directeur de la station, considère qu'"il a le temps" pour le trouver. "L'élément fondamental ce n'est pas l'échéance, c'est la qualité de la personne qui va le remplacer", a-t-il déclaré à l'AFP.

Le SNJ de France 2 avait critiqué mardi la réorganisation de la rédaction de France 2 et, auparavant, la Société des journalistes (SDJ) s'était déjà déclarée "choquée" que Daniel Bilalian apprenne son remplacement par voie de presse.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 26-06-2004 à 13:10:01   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Allemagne: bientôt un appareil pour bloquer la pub à la télévision



KARLSRUHE (AFP), le 25-06-2004
La Cour suprême de justice allemande a autorisé vendredi une entreprise à produire des appareils destinés à bloquer la publicité lors de l'enregistrement de programmes télévisés, déboutant la chaîne privée RTL.

Cette décision met fin à cinq années de procédure engagée par cette chaîne de télévision contre l'entreprise TC Unterhaltungselektronik qui a mis au point ce "bloqueur de pub" nommé "Tivion".

RTL craint que l'utilisation de cet appareil réduise ses ressources publicitaires, en incitant les téléspectateurs à enregistrer pour ne plus regarder la publicité, qui lui a rapporté 1,15 milliard d'euros l'an dernier.

Le porte-parole de RTL Christian Koerner a critiqué cette décision, "qui met à mal le modèle de financement de la télévision et la liberté de diffusion."

Petra Brauersachs, directrice de l'entreprise d'électronique, a annoncé aussitôt le lancement de la production de 3.000 appareils par mois, qui devraient se retrouver pour Noël sur le marché allemand au prix de 99 euros.

Selon les experts, à ce rythme de production, ces "bloqueurs de pub" ne constituent pas un danger réel pour les recettes publicaires, seulement 0,5% des 34 millions de téléviseurs allemands pouvant être couplés avec ces appareils d'ici 5 ans. En outre, ils ne correspondent pas à une demande du grand public.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 26-06-2004 à 13:14:37   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Monica Bellucci et Brad Pitt "actrice et acteur le plus sexy"



PARIS (AFP), le 26-06-2004
Monica Bellucci et Brad Pitt ont été sacrés "actrice et acteur le plus sexy" à l'occasion, vendredi soir, de la première édition des "NRJ Ciné Awards 2004", récompenses décernées par les 15-25 ans à l'initiative de NRJ et Allociné.

Dévoilé au Walt Disney Studio de Disneyland Paris, le palmarès à l'esprit potache a été établi par les auditeurs de NRJ et les internautes du site Allociné. Plus de 230.000 votes ont été enregistrés du 2 au 20 juin, selon les organisateurs.

Les "NRJ Ciné Awards", présentés en mai lors du Festival de Cannes, ont été créés "pour donner la parole aux 15-25 ans, plus gros consommateurs de cinéma et pourtant absents jusqu'ici des jurys existants".

Marion Cotillard et Guillaume Canet décrochent le trophée du "plus beau baiser" pour leur prestation dans "Jeux d'Enfants" de Yann Samuell, film récompensé aussi par le "NRJ Ciné Award de la meilleure fin".

"Podium" de Yann Moix a été désigné "meilleur film qui fait rire". Ce film sur le phénomène des sosies du chanteur Claude François a également obtenu le trophée des meilleures répliques.

L'ambition de NRJ et Allociné est d'organiser chaque année cette compétition en prélude au Festival de Cannes, à l'image des "NRJ Music Awards", rendez-vous désormais traditionnel du MIDEM, le marché international du disque et de l'édition musicale.




--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 27-06-2004 à 11:53:34   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Fahrenheit 9/11 rapporte plus de 8 M$ en un jour

Presse Canadienne


"Fahrenheit 9/11", le documentaire anti-Bush de Michael Moore, a rapporté entre 8,2 et 8,4 millions de dollars de recettes (entre 6,7 et 6,8 million d'euros) pour son premier jour d'exploitation aux Etats-Unis vendredi, ont annoncé samedi ses distributeurs.

Récompensé par la Palme d'Or au Festival de Cannes, le documentaire de deux heures s'en prend violemment au président George W. Bush, décrivant notamment l'absence de réaction du président face aux mises en garde à l'été 2001 sur la menace terroriste d'Al-Qaïda.

Dans ce pamphlet, Moore ne prétend pas avoir fait oeuvre journalistique. Si le film a séduit Cannes, il a soulevé aux Etats-Unis un débat aussi virulent que celui qui a entouré aux Etats-Unis la très controversée "Passion du Christ" de Mel Gibson.

Jugé trop politique par la maison-mère Disney, qui a interdit à Miramax de distribuer "Fahrenheit 9/11", le film a été racheté par les frères Harvey et Bob Weinstein, qui ont organisé sa distribution aux Etats-Unis avec les sociétés Lions Gate et IFC Films.

Le film est sorti vendredi dans plus de 800 salles dans tout le pays, deux fois plus que pour le précédent de Michael Moore, "Bowling for Columbine", qui a rapporté 21,6 millions de dollars (17,7 millions d'euros) aux Etats-Unis, un chiffre rare pour un documentaire. "Fahrenheit 9/11" pourrait faire mieux si les chiffres de recettes de vendredi se confirmaient au cours des jours à venir.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 29-06-2004 à 16:18:42   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Les films de la semaine: lourds lendemains de fête



PARIS (AFP), le 28-06-2004
Au lendemain de la Fête du cinéma, pas moins de quatorze films se disputent les faveurs des cinéphages déjà repus et annoncent un mois de juillet très encombré avec 56 titres. Comédie romantique, comédie burlesque, film d'épouvante sont au rendez-vous avec amnésique, boxeurs sonnés, zombies...

La vogue du documentaire se confirme avec la sortie de quatre titres, dont "Super size me" dans la veine satirique de Michael Moore, qui triomphe aux Etats-Unis avec "Fahrenheit 9/11", dans la veine politique avec "Route 181", dans la veine mystique avec d'"Autres mondes" de Jan Kounen ou dans l'esprit de Jean Rouch avec "Agadez nomade FM".

Parmi les premiers films à découvrir, "Clara et moi" de Arnaud Viard avec Julien Boisselier et Julie Gayet sur une musique de Benjamin Biolay.

- "Agadez nomade FM" de Christian Lelong et Pierre Mortimore (France/Algérie - 1H15) - En suivant deux reporters de Radio Nomade FM, le spectateur pénètre chez le tailleur, chez le Sultan, il écoute les femmes du quartier. C'est le ramadan. Devant la grande mosquée dont le minaret date du XVIe siècle, les hommes prient. Le documentariste et ethnologue Christian Lelong, fils spirituel de Jean Rouch, et Pierre Mortimore, formateur en vidéo et multimédia à l'Ecole d'architecture de Grenoble, se sont immergés dans cette ville du désert, qui a été historiquement un centre spirituel et un grand carrefour commercial où se croisent touaregs et noirs, nomades et sédentaires. Un film à l'écoute des gens qui parlent de la transformation de la société, de la place des femmes, de la religion.

- "Amour et amnésie" (50 first dates) de Peter Segal (USA - 1H39) - Henri Roth (Adam Sandler), biologiste pour animaux marins à Hawaï, drague les vacancières de passage et les oublie aussi vite jusqu'au jour où il tombe éperdument amoureux de Lucy (Drew Barymore). Mais elle souffre d'amnésie et il doit, chaque jour, la reconquérir en espérant qu'elle l'aimera. Après "Demain on se marie", une nouvelle comédie romantique qui réunit la petite fille de "E.T." devenue l'une des "Charlie's Angels" et l'acteur comique Adam Sandler ("Punch-drunk love" et "Big Daddy"), qui n'a jusqu'à présent pas percé en France.

- "Arimpara" de Murali Nair (Inde - 1h30) - Krishnanunni est le descendant de la famille Nair, famille orthodoxe, autrefois prospère mais qui a connu des revers. Il lui reste cependant de quoi s'assurer une vie tranquille ainsi qu'à sa femme Suma et à leur fils de 7 ans, Unni. Tout va bien jusqu'au jour où Suma découvre un grain de beauté sur le menton de son mari. Elle y voit un signe de chance et a plaisir à le caresser. Mais, une nuit, des doutes l'assaillent. Et si ce grain de beauté était contagieux ? Un conte cruel et fantastique et une métaphore sur la brutalité du pouvoir, présenté dans la section Un Certain regard au Festival de Cannes.

- "L'armée des morts" (Dawn of the dead) de Zack Snyder (USA - 1H40) - "Quand il n'y a plus de place en enfer, les morts reviennent sur la terre...". Assoiffées de sang, des hordes de morts-vivants pourchassent les derniers survivants barricadés dans Metropolis, un centre commercial aux galeries vides et menaçantes. Une morsure et quelques heures plus tard, la victime infectée est à son tour transformée en zombie. Les villes sont en feu, le chaos règne, la terreur gagne. La situation d'Ana (Sarah Polley), Michael (Jaake Weber), Kenneth (Ving Rhames) et une poignée d'autres est désespérée. L'enfer est sur terre et ce ne sont pas seulement les autres... Ce "remake" de "Zombie", film culte de George A. Romero, sorti il y a près de 25 ans, est un thriller efficace, haletant, parfois gore et pourtant humain, qui peut être vu comme une métaphore guère optimiste de la société d'aujourd'hui (interdit aux moins de 16 ans)

- "Les aventures extraordinaires de Michel Strogoff" de Bruno-René et Alexandre Huchez (France - 1H25) - Dans une bibliothèque municipale, un vieux rat lit à de sympathiques et malicieux ratons les aventures de Michel Strogoff, de Jules Verne. Jeune et courageux courrier du Tsar, Michel Strogoff est envoyé en mission secrète prévenir le frère du souverain de l'arrivée imminente des armées Tartares. Il va devoir affronter les intempéries, les bêtes sauvages et surtout ces barbares à la cruauté sans limites... Plus de 1.200 personnages défilent dans ce film d'animation destiné aux petits de 4 à 10 ans. Toujours accompagnés des petits rats, les réalisateurs ont l'intention d'adapter pour ce même public des romans d'aventures des grands auteurs comme Dickens, Victor Hugo, Alexandre Dumas, Rudyard Kipling.

- "Bienvenue en Suisse", premier film de Léa Fazer (France - 1H47) - La jeune réalisatrice signe une comédie grinçante sur les "travers" helvétiques, en lâchant dans les montagnes suisses un couple prêt à toutes les concessions pour décrocher un confortable héritage. Au passage, Léa Fazer enfile tous les lieux communs associés à son pays: chocolat, fondue, yodl, coffres-forts, propreté, verts pâturages, argent sale...

Elle bénéficie de l'interprétation d'Emmanuelle Devos, toujours juste, et de Denis Podalydes, qui reprend son rôle habituel de "looser" ronchon, maladroit et complexé. Vincent Perez, en bellâtre un peu limité et à l'accent traînant, semble beaucoup s'amuser à en faire des tonnes.

- "Casablanca Driver" de Maurice Barthelemy (France - 1H30) - Casablanca Driver est le plus mauvais boxeur de tous les temps ou, du moins, de cette année 1969. Suite à un mauvais concours de circonstances, il se retrouve face au champion de l'époque Jimmy La Renta... Membre de la troupe comique des Robins des Bois, Maurice Barthelemy signe en solo une comédie burlesque mêlant fiction, fausses interviews et fausses archives pour un vrai-faux documentaire. Il enfile lui-même les gants, "managé" par Dieudonné et soutenu par la présence d'Alain Chabat, Chantal Lauby, Isabelle Nanty et l'apparition des autres Robins. Pour son premier long métrage, Maurice Barthelemy cite comme influence Chaplin, Buster Keaton, Harold Lloyd mais aussi "Shaft".

- "Clara et moi", premier film de Arnaud Viard (France - 1H26) - Antoine (Julien Boisselier), jeune acteur galérien idéaliste et perpétuellement insatisfait, croise dans le métro Claire (Julie Gayet), l'âme soeur libre et généreuse. C'est le coup de foudre. La romance est belle mais Claire découvre un jour qu'elle est séropositive. Antoine est lâche et désemparé... Deux acteurs remarquables dans un film grave et léger qui affiche sans honte son romantisme, évoque la solitude, le passage du temps, les liens compliqués avec la famille, bercé par la musique de Benjamin Biolay qui compose pour la première fois pour le cinéma. "Clara et moi" a obtenu le prix 2004 de la Fondation Diane & Lucien Barrière.

- "D'autres mondes" de Jan Kounen (France - 1H13) - Le réalisateur de "Dobermann" (1996) et du "western chamanique" "Blueberry" signe un documentaire qui, dit-il, "est un peu une suite sous forme d'explication de texte. J'ai exploré le chamanisme pendant trois ans et je veux faire partager les nouveaux territoires de la pensée que j'ai découverts. Je ne veux convertir personne, mais simplement présenter le chamanisme sous diverses formes cinématographiques. Nous, occidentaux, nous devrions de temps en temps oublier notre arrogance sur la connaissance (...) D'autres cultures proposent des territoires de la perception de la réalité souvent très en avance".

- "Dans les cordes" (Against the ropes) de Charles S. Dutton (USA - 1H47) - Ce film, inspiré d'une histoire vraie, explore les relations entre le boxeur Luther Shaw (le chanteur de rap Omar Epps), champion en devenir, et son manager Jackie Kallen (Meg Ryan), première femme manager de boxe a pénétrer dans cet univers uniquement masculin. La vraie Jackie Kallen a elle-même écrit le scénario du film qu'elle a produit.

- "Godfathers and sons" de Marc Levin (USA - 1H36) - Un nouvel épisode de la collection produite par Martin Scorsese consacrée au blues. Cette fois, Marc Levin, fin connaisseur du rap ("Slam", "White Boys" s'attache à montrer la filiation entre le blues et le hip-hop (d'où le titre "parrains et fils"). Il y a 40 ans, les Animals, Eric Clapton, les Rolling Stones vénéraient les vieux bluesmen (Robert Johnson, Muddy Waters, Howlin' Wolf...) comme aujourd'hui, à leur tour, les rappeurs découvrent ce qu'ils doivent à leurs "grands-parents" et "arrière-grands-parents" en musique. Marc Levin raconte ce lien entre blues, rock et rap. Comme quoi, l'histoire est un éternel recommencement.

- "Poligono sur, Séville côté Sud" de Dominique Abel (Espagne/France - 1H45) - Près de 50.000 personnes, pour la plupart des gitans venant du quartier historique de Triana, vivent dans des HLM plantés sur un terrain vague brûlé par le soleil où Dominique Abel a posé sa caméra. Dans ce quartier des Tres Mil, où la drogue fait des ravages, vivent de nombreux chanteurs et danseurs de flamenco connus ou non. Comme autrefois à Triana, ils chantent et dansent, et les jeunes ne délaissent pas la musique des anciens. Primé au Festival de Berlin, ce documentaire est le troisième film que Dominique Abel a consacré au flamenco.

- "Route 181, fragments d'un voyage en Palestine-Israël" de l'Israélien Eyal Sivan et du Palestinien Michel Khleifi (France/Palestine/Israel - 270mn) - "Route 181", déjà diffusé sur Arte, est un "road-movie" et un recueil de témoignages le long de la ligne de partage entre Palestine et Israël tracée par les Nations Unies en 1947. La présentation de ce documentaire lors du Festival du Réel en mars dernier avait suscité une polémique après l'annulation d'une des projections en raison de possibles "troubles de l'ordre public" à la demande du ministère de la Culture et du Centre Pompidou. Ce documentaire a obtenu le Grand prix du 2e Festival international du film des droits de l'Homme de Paris.

- "Super size me" (littéralement grossissez-moi) de Morgan Spurlock (USA - 1H38) - Se nourrir matin, midi et soir dans un McDonald's pendant un mois: c'est le pari de Morgan Spurlock qui dénonce, dans son premier film, la "malbouffe", responsable de l'obésité ou de la surcharge pondérale de deux Américains sur trois. Cinéaste-cobaye, il utilise les mêmes méthodes que Michael Moore pour traiter un sujet grave de santé avec un humour provocateur, filmant caméra à l'épaule, avec interviews et images animées, se gavant dans sa voiture de frites, de super Big Mac et de coca au risque d'écoeurer le spectateur. Un documentaire révélateur qui tombe à point nommé alors que l'Europe prend à son tour conscience des ravages de l'obésité qui la menace. Prix du meilleur réalisateur de documentaire au Festival américain de Sundance.

Reprises: - "Le fils du désert" (3 Godfathers) de John Ford avec John Wayne

- "La grande combine" (The fortune cookie) de Billy Wilder avec Jack Lemmon et Walter Matthau

- Rétrospective Carl Theodore Dreyer en cinq films.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 29-06-2004 à 16:20:53   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

France 3: l'info de la mi-journée remplacée par le journal de France 3 Satellite



PARIS (AFP), le 29-06-2004
Les journaux de la mi-journée de France 3 ont été remplacés par le journal de France 3 satellite et une édition nationale tout en images, en raison d'une grève de 24 heures déclenchée par les syndicats pour protester contre le projet d'entreprise "Horizon 2008", a indiqué une porte-parole de France 3.

Le préavis de grève déposé par les syndicats CFDT, CFTC, SJA-FO, SNJ, SNJ-CGT et SNRT-CGT porte sur les points suivants : "retrait du plan Horizon 2008, arrêt de la fermeture des locales, présentation d'un vrai projet éditorial et la restauration d'un véritable dialogue social et le respect des accords".

La grève coïncide avec la réunion mardi du comité central d'entreprise consacré à "Horizon 2008", qui prévoit le doublement à l'antenne des programmes régionaux d'ici à 2008.

Selon la direction de France 3, on relevait une "participation relativement faible" à la mi-journée, de 13,59% (hors rédaction nationale).

Selon un porte-parole de la CGT, qui disposait d'un décompte partiel portant sur la moitié des établissements, la mobilisation était partout supérieure à 40% des salariés inscrits au planning, hors cadres, "avec de très fortes mobilisations", supérieures à 75%, "dans les régions où il y a des fermetures de locales".

"On peut dire que c'est un succès, un 29 juin, d'arriver à ce pourcentage de grévistes", a-t-il estimé.

Selon la direction de la chaîne, "concernant le projet d'entreprise 2008, le fonctionnement des instances sociales a été respecté. La "fermeture des éditions locales de cet été" relève d'une "décision de la direction de la chaîne qui intervient comme tous les étés", tandis que la grille de rentrée est axée sur "l'innovation", sur "le direct" et sur "le développement des programmes régionaux".



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 30-06-2004 à 13:00:36   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Le cinéma français conteste timidement l'hégémonie estivale américaine



PARIS (AFP), le 30-06-2004
Avec "Fahrenheit 9/11" et "L'Américain", "Spiderman 2" et Ken Loach, "San Antonio" et "I, Robot", la saison estivale dans les salles obscures, lancée par la Fête du cinéma, s'annonce éclectique et copieuse.

Pour une fois, le cinéma français sort du bois et se risque à affronter timidement la traditionnelle hégémonie américaine de l'été.

La sortie de films français en juillet et en août est depuis longtemps le cheval de bataille des exploitants. "On a milité pour que l'été soit une nouvelle saison", souligne Olivier Snanoudj, délégué général de la Fédération nationale de cinémas français, qui se réjouit du programme annoncé pour les semaines à venir.

"Nous voulons montrer qu'il n'y a pas de mauvais mois, dit-il. L'an dernier, le mois de juin fut l'un des pires (-23,6% comparé à juin 2002) et cette année, il s'annonce comme l'un des meilleurs".

Alors que la fréquentation est en hausse d'environ 15% depuis le début de l'année, "l'été devrait être bon. Il y a beaucoup de films français et beaucoup de films américains. L'été est en effet une saison forte aux Etats-Unis et, pour limiter le piratage et uniformiser les sorties vidéo, les films américains ont tendance à sortir partout en même temps", souligne Olivier Snanoudj.

Février et décembre sont traditionnellement les meilleurs mois en termes de fréquentation (entre 18 et 24 millions d'entrées), le mois de juillet est la saison des basses eaux avec 10,11 millions d'entrées l'an dernier.

"Le cinéma demeure un loisir hivernal" et la fréquentation l'été dernier a "profité essentiellement aux films américains", note le Centre national de la Cinématographie.

En ce mois de juillet, le cinéphage repu par la Fête du Cinéma qui a retrouvé sa fréquentation record de 4,3 millions d'entrées enregistrée il y a cinq ans, risque d'avoir le tournis devant l'offre de près de 60 titres annoncés, contre 36 au mois d'août et 49 en septembre. "L'été croule sous le nombre de sorties sans que beaucoup soient réellement enthousiasmantes", estime Jean-Pierre Lavoignat, du magazine Studio.

"Une fois de plus, ce sont les Américains qui vont s'en sortir le mieux car on leur laisse un boulevard. En revanche, à la rentrée, on ne saura plus où donner des yeux", écrit-il.

Au nombre des juilletistes, figurent le très attendu film-pamphlet de Michael Moore qui cartonne aux Etats-Unis et est présenté jeudi au Grand Rex, en ouverture de la manifestation Paris Cinéma.

Face à cet Américain contestataire, figure deux comédies françaises "L'Américain" de Patrick Timsit avec Thierry Lhermitte et Lorànt Deutsch et "Les Gaous", premier film d'Igor SK, ainsi que "Ne dis rien" de Iciar Bollain qui a raflé en Espagne une poignée de Goya, l'équivalent des César.

Le dernier Ken Loach, "Just a kiss", se place en contre programmation de "Spiderman 2" le 14 juillet et l'Ours d'or de Berlin, "Head on" de Fatih Akin, le 21 juillet face à "San Antonio" avec Gérard Lanvin et Gérard Depardieu et "Atomik Circus" avec Vanessa Paradis et Benoît Poelvoorde.

Le 28, Marina Foïs et Julien Boisselier dans "J'me sens pas belle" et Victoria Abril et Jean-Pierre Darroussin dans "Cause toujours !" affrontent Will Smith dans "I, Robot" et, pour les enfants, le Disney animé "La ferme se rebelle".

Le 4 août, "Nos amis les flics", Daniel Auteuil et Frédéric Diefenthal relèvent le gant devant "Le Roi Arthur". François Cluzet, Karin Viard et Bernard Giraudeau ("Je suis un assassin" auront fort à faire le 11 août face à Bruce Willis dans "Mon voisin le tueur 2" et Jackie Chan dans "Le tour du monde en 80 jours".

Le 18, "Mon père est ingénieur" de Robert Guedigian et "Tout le plaisir est pour moi" avec Marie Gillain affrontent un tir groupé de titres américains, dont "The Village" de M.Night Shyamalan et Vin Diesel dans "Les chroniques de Riddick".

Le 25 août, la rentrée française se confirme avec "Exils" de Tony Gatlif, primé à Cannes, et "Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants" avec le couple Yvan Attal/Charlotte Gainsbourg.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 30-06-2004 à 13:01:28   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Suspension des activités de la télévision Al-Jazira en Algérie



ALGER (AFP), le 30-06-2004
Les autorités algériennes ont décidé "le gel provisoire" des activités de la chaîne de télévision arabe Al-Jazira, a-t-on appris mercredi auprès du correspondant de la chaîne à Alger.

"On m'a informé du gel, jusqu'à nouvel ordre, des activités de la chaîne, sans me donner aucune explication, en précisant qu'une réorganisation du travail des correspondants étrangers étaient en cours et que je pourrais reprendre, ensuite, mes activités", a expliqué à l'AFP Mohamed Daho.

Des rumeurs sur une éventuelle suspension des activités de la chaîne avaient couru mardi dans les milieux de la presse à Alger.

Elles disaient, notamment, que les autorités n'avaient pas apprécié un débat diffusé récemment par la chaîne remettant en cause implicitement la réconciliation nationale du président Abdelaziz Bouteflika.

D'autres estimaient que la suspension serait en rapport avec la couverture de l'attentat, le 21 juin, contre la centrale électrique du Hamma d'Alger, présentée officiellement comme un accident.

Mohamed Daho a affirmé qu'il ignorait les motifs exacts de ce "gel" et qu'il attendait la décision du ministère de la communication pour reprendre son travail.

Al-Jazira, captée par parabole, est très regardée en Algérie, ainsi que d'autres chaînes arabes et françaises.

C'est la première fois, depuis l'arrivée au pouvoir du président Bouteflika en avril 1999, que les autorités algériennes suspendent un média étranger, alors que les démêlés avec la presse nationale défraient la chronique depuis des années.

Le directeur du groupe de presse Er-raï El Aam, Ahmed Benaoum, a été arrêté lundi à Oran (430 km à l'ouest d'Alger) et conduit à la prison de la ville, à la suite d'une plainte en diffamation d'un organisme d'HLM, alors que le directeur du Matin, Mohamed Benchicou, croupit en prison depuis le 14 juin, après la découvrte de bons de caisse dans ses bagages à l'aéroport d'Alger en août 2003.

Il a également reçu une citation à comparaître le 6 juillet tout comme une journaliste du Matin, Abla Chérif, après le dépôt d'une plainte pour diffamation par le ministère de la Défense.

Un autre journaliste, Hafnaoui Ghoul, correspondant du quotidien El-Youm à Djelfa (270 km à l'ouest d'Alger) et de la Ligue algérienne de défense des droits de l'Homme, a été condamné à deux mois de prison et à verser une amende pour "outrage et diffamation".

Les journaux privés ont dénoncé une campagne tendant à étouffer la presse indépendante, très critique envers le pouvoir, par la "fabrication d'affaires de droit commun".

L'organisation Reporters sans frontières (RSF) avait demandé, le 23 juin dans un communiqué, "la suppression des peines de prison pour diffamation".

"Il est urgent que le pouvoir mette un terme à cette escalade de la répression contre la presse qui serait ridicule si elle n'était pas aussi dangereuse pour la liberté d'expression", avait estimé RSF, basé à Paris.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 30-06-2004 à 13:02:17   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Selon Philippe Labro, la chaîne Direct 8 donnera la priorité au direct



PARIS (AFP), le 29-06-2004
La chaîne Direct 8 du groupe Bolloré, qui sera l'une des chaînes privées mises à la disposition des téléspectateurs dans l'offre gratuite de télévision numérique terrestre (TNT), se caractérisera par un recours systématique au direct, a indiqué mardi Philippe Labro, chargé de piloter ce projet.

"Direct 8, cela veut dire qu'au moins une de nos originalités, de nos ambitions, c'est de proposer une télévision toute directe", a souligné Philippe Labro, interrogé dans le cadre d'un débat sur la TNT, que la chaîne Public Sénat (câble et satellite) devait diffuser le jour même, à 22h00.

Selon Philippe Labro, il y a dans le direct "une fraîcheur, une spontanéité, un inattendu, une improvisation", a-t-il ajouté.

"Il peut aussi y avoir des visages nouveaux, un ton nouveau, une manière différente d'aborder les grands problèmes de l'information", a encore indiqué Philippe Labro.




--------------------
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4Page précédente 
 
 Funtasia  Archives générales Funtasia  Archives générales Funtasia !  Info Pop corn/Juin!Nouveau sujet
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum