Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation, pour permettre la mesure d'audience et à des fins publicitaires. Les données collectées peuvent être partagées avec des tiers.X
 
Funtasia
Administrateurs : bambi, fredchoucas
 
 Funtasia  Archives générales Funtasia  Archives générales Funtasia ! 

 Info A vos souris/Juin!

Nouveau sujet
 
Bas de pagePages : 1 - 2 Page suivante
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 01-06-2004 à 12:43:55   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

La voix par internet va bouleverser les télécoms américaines



NEW YORK (AFP), le 01-06-2004
Le transport de la voix par des réseaux à haut débit, communément appelé téléphonie par l'internet, menace sérieusement les opérateurs américains de télécommunications filaires, déjà dans une situation financière difficile à cause de la concurrence du "sans fil".

Selon les analystes, les câblo-opérateurs, qui contrôlent les deux tiers de l'accès à l'internet à haut débit aux Etats-Unis (contre un tiers aux lignes DSL des groupes télécoms), sont en position de force pour profiter de cette nouvelle révolution technologique, consistant pour eux à ajouter l'offre de voix, à celles déjà combinées de l'image TV et du transport de données via l'internet.

Intérêt pour l'abonné: une seule facture pour trois médias. Et pour l'opérateur: la perspective de marges intéressantes avec les nouveaux services utilisant la voix.

Comcast, numéro un du câble avec 21,5 millions d'abonnés à travers les Etats-Unis, a dévoilé ses ambitions la semaine dernière: d'ici à la fin d'année, il veut que 50% de ses clients -- et 95% d'ici à la fin 2005 -- puissent brancher également leur combiné téléphonique sur le boîtier du câble et donc mettent fin à leur abonnement téléphonique.

L'opérateur du câble dédiera pour la communication une portion du diamètre des tuyaux qu'il exploite déjà. Plus besoin, comme dans les télécoms classiques, de réserver l'intégralité de la bande passante. A l'autre bout, le client ne paiera plus à la minute mais téléphonera aussi longtemps que voulu moyennant un complément à son forfait mensuel.

"Nous n'utiliserons par l'internet public mais notre propre réseau, la communication sera de meilleure qualité", explique à l'AFP Robert Smith, porte-parole de ce programme de Comcast, en soulignant que les clients n'auront pas besoin de nouveaux appareils.

Cette technologie dit de "voix sur le protocole internet" (Voice over Internet Protocol, VoIP) que Comcast teste actuellement dans un millier de foyers de trois zones urbaines, est "une évolution naturelle dans l'usage" du réseau, ajoute M. Smith.

Après la vidéo à la carte ou la possibilité d'enregister l'image en qualité numérique, Comcast veut à terme pouvoir proposer de la visiophonie ou un service de courriels sonores, consultables sur le téléviseur.

"La voix, l'image animée et les données texte sont un lot très attrayant qui apporte au client une valeur énorme", commente Eric Zamkoff, analyste du cabinet d'études indépendant IRG. "Les gens n'ont pour l'instant pas d'autre choix que leur opérateur local et ils auront envie d'essayer quelque chose de différent, l'accueil (de la VoIP) sera bon", prédit de son côté Blaik Kirby, expert de Adventis Corp, à Boston.

D'autres câblo-opérateurs comme Time Warner Cable ou Cablevision se sont déjà lancés dans ce type de services, mais l'irruption de Comcast, avec un réseau d'une ampleur inégalée, devrait énormément les populariser.

"Les entreprises du câble peuvent utiliser le prix comme levier pour entrer de manière agressive sur le marché, ils savent que personne ne répliquera", poursuit Blaik Kirby, en estimant que l'industrie des télécoms ne peut plus se permettre de baisser encore ses tarifs.

C'est "le mauvais côté" de la VoIP, souligne-t-il: une nouvelle offre apparaît sur un marché déjà saturé.

Les principales à souffrir devraient être les baby-Bells, surnom des compagnies de téléphonie locale comme Verizon, SBC, Bellsouth ou encore Qwest. Outre le développement de la téléphonie mobile, elles ont déjà beaucoup pâti ces dernières années de règles très strictes pour pouvoir aller concurrencer ATT ou MCI (ex-WorldCom) dans les appels longue distance.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 02-06-2004 à 12:03:03   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   




Symantec vient d''annoncer il y a quelques jours la découverte du premier virus «dédié» au système d'exploitation 64 bit de Microsoft.
Nommé «W64.Rugrat.3344», ce virus infecte tous les fichiers situées dans le dossier (et sous-dossiers) dans lesquels il est exécuté.

Il utilise une technique d''attaque qualifiée par Symantec de très inhabituelle.

Ce virus, écrit en langage assembleur Intel IA64, s''exécute, infecte les fichiers puis quitte la mémoire vive de l''ordinateur.

Les risques présentés par Rugrat restent faibles, en raison de la présence limitée des systèmes Windows 64 bits. Cependant, Symantec en appelle à la méfiance car le virus est capable d’infecter les systèmes 32 bits qui tournent sous un logiciel d’émulation 64 bits.

Rappellons que la version finale de Windows XP 64 bits est prévue pour la fin de l''année.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 02-06-2004 à 12:03:58   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Internet
Le site de placement d'Emploi-Québec remporte un prix
Canoë


Emploi-Québec a remporté le prix «Services gouvernementaux en ligne» remis lors du Gala des Octas, pour sa réalisation «le marché du travail en ligne».
Il s'agit d'un guichet unique qui donne accès à un service de placement. Il rend disponible l'information sur les métiers et professions, la formation pour accéder à ces carrières et les secteurs d'activités.

Selon Claude Béchard, ministre de l'Emploi, de la Solidarité sociale et de la Famille, «l'Octas remporté par Emploi-Québec est d'autant plus important, qu'il y a quelques semaines à peine, le gouvernement du Québec faisait connaître son intention d'améliorer l'accessibilité des services gouvernementaux par l'entremise des technologies de l'information.»

Au cours de l'année 2003, le site d'Emploi-Québec a reçu en moyenne 181 000 visites par jour. Au cours de la même période, le service de placement en ligne a contribué à combler 131 777 postes.

Les Octas sont remis annuellement à des personnes, des organismes et des entreprises afin de souligner des réalisations dans le développement de l'informatique, qui présentent des aspects novateurs, et qui ont des retombées significatives auprès de la clientèle.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 02-06-2004 à 13:07:15   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Raffarin alterne propos politiques et confidences lors d'un "chat"



PARIS (AFP), le 01-06-2004
Jean-Pierre Raffarin a fait quelques annonces symboliques sur le vote par internet ou l'adoption et confié qu'il "surveille ses pensées" en se rasant le matin, mardi lors de son premier dialogue en ligne avec des internautes.

Une heure durant, le Premier ministre s'est prêté au jeu des questions-réponses sur une série de sujets de société, politiques ou économiques, selon un ordonnancement qui ne devait sans doute rien au hasard puisqu'il a fait ses annonces dès les premières questions à 19H00.

Interrogé sur ses suggestions face à l'absence de campagne pour les Européennes, le Premier ministre a ainsi proposé de but en blanc qu'en 2009, lors des prochaines élections européennes, "on vote par internet". Il faudra d'abord "sécuriser" le système, a-t-il observé.

Embrayant promptement sur les questions de société, il a aussi annoncé le doublement de la prime d'adoption de 800 à 1.600 euros en janvier 2005 et confirmé la création d'une agence de l'adoption.

A la question désormais rituelle pour un leader politique sur ses pensées le matin quand il se rase, Jean-Pierre Raffarin a botté en touche en répondant: "Comme ma femme est face au lavabo d'à côté, je surveille mes pensées".

Laurent Fabius avait ouvert le bal des petites phrases sur la candidature à la présidentielle de 2007 en déclarant y penser le matin en se rasant. Nicolas Sarkozy lui avait emboîté le pas, précisant qu'il n'y pensait pas seulement en se rasant.

Quant à un éventuel retour de Lionel Jospin à la politique, pour son successeur, "c'est déjà fait".

Interrogé sur sa réaction s'il avait un fils homosexuel, il a déclaré: "On aime ses enfants et ses amis quel que soit leur comportement sexuel". Il a réitéré son hostilité au mariage homosexuel.

Il a dit "espérer" que le député-maire Vert de Bègles, Noël Mamère (qui doit célébrer samedi un mariage homosexuel dans sa commune) sera "raisonnable" et renoncera à son projet.

Interpellé sur le procès d'Outreau, il a estimé que "l'affaire est une double erreur: par rapport à la sécurité de la procédure judiciaire, par rapport à la pédophilie".

Sur la dépénalisation du canabis, notamment à des fins médicales, il a déclaré: "Nous réviserons la législation mais la priorité doit être la santé des jeunes et notamment la sécurité au volant".

Une question sur la présidence de l'UMP lui a donné l'occasion de se montrer plus circonspect sur ses intentions qu'il ne l'avait été sur France-Inter la semaine dernière. "La présidence de l'UMP n'est pas vacante. Elle est occupée par Alain Juppé. Le moment venu, les militants pourront choisir leur président", a-t-il répondu, souhaitant que "cette élection soit l'occasion d'affirmer l'unité de l'UMP".

Sur un registre plus personnel, le Premier ministre a confié qu'il était "relativement accro" au foot, préférait "Marseille à Valence", était "champion de tétris" (NDLR: jeu informatique) avant d'être à Matignon et "utilisateur régulier" du site "notrefamille.com" pour correspondre avec sa famille.

Il a aussi révélé aimer Lamartine et son histoire des Girondins, Edgar Morin, Finkielkraut, Luc Ferry... et préfère les émissions qui font appel "au talent des créateurs" à la télé-réalité. Son porte-bonheur ? "Anne-Marie, mon épouse".

L'exercice a été présenté comme une première à Matignon. Lionel Jospin, alors Premier ministre, avait toutefois répondu aux questions des internautes en mars 2002 depuis son atelier de campagne présidentielle.

Côté audience, on se félicitait à Matignon que le "chat" avec Jean-Pierre Raffarin ait suscité 1,3 million de SMS et 12.000 questions depuis vendredi.




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 02-06-2004 à 13:16:18   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

La Chine ferme 16.000 cafés internet



PEKIN (AFP), le 02-06-2004
Les autorités chinoises ont fermé 16.000 cafés internet au cours des trois derniers mois et lancé une campagne contre les publicités mensongères, a rapporté mercredi l'agence Chine nouvelle.

Fin avril, un chiffre de 8.600 cafés internet fermés en un peu moins de trois mois avait été rapporté, ce qui laisse penser que la campagne s'est récemment intensifiée.

Tout en voulant développer l'internet, le gouvernement chinois cherche à contrôler la circulation de l'information sur la toile. Les autorités s'inquiètent aussi des longues heures passées par certains jeunes Chinois devant des jeux en ligne et ont interdit l'ouverture de cafés internet à proximité des écoles.

La campagne vise notamment à interdire aux établissements dépourvus de licence de se connecter à la toile.

Par ailleurs, une campagne de deux mois a été lancée pour éradiquer les publicités mensongères via e-mail ou messagerie de téléphone portable, toujours selon Chine nouvelle. Il n'est pas rare en Chine de recevoir par SMS des offres pour des faux diplômes ou des voitures importées en contrebande.

Certains annonceurs attirent des clients potentiels en leur faisant croire qu'ils ont gagné un prix, puis leur demandent de virer des frais d'envoi ou des taxes sur un compte bancaire, précise l'agence officielle chinoise.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 03-06-2004 à 11:32:14   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Informatique
Windows XP Service Pack 2 sera bientôt disponible
Nelson Dumais


Depuis une semaine, mes PC sont inféodés au Service Pack 2 de Windows XP, une mise à jour majeure dont Microsoft est sur le point d’entreprendre la distribution. Je vous parle d’un produit imposant (près de 500 Mo) dont l’installation prend presque autant de temps que celle de Windows. Et il faut prévoir un espace libre de 800 Mo.
Majeure, la mise à jour ! Certains analystes vont jusqu’à soutenir que la différence entre WinXP en version originale et WinXP avec son SP2 est plus importante que celle qu’il y a eue entre Win95 et Win98. En ce sens, on peut quasiment parler d’une nouvelle version de Windows, ce qui correspondrait au rythme des lancements : 3 produits en 5 ans pour 95/98/ME et 3 en 4 ans pour NT/2000/XP.

Finie la passoire !

C’est que le tandem Gates-Ballmer, les deux patrons de Microsoft, en a plus qu’assez de la litanie de problèmes qui ne cessent d’entourer Windows, problèmes essentiellement causés par la trop grande permissivité de leur système d’exploitation, pour ne pas dire par ses incitations au laxisme.

Les gens ne font pas leurs mises à jour, ne vérifient pas si leur antivirus est bien rafraîchi, n’activent pas le pare-feu inclus dans Windows, se font envahir par des fenêtres commerciales de mauvais goût (pop-ups), ouvrent naïvement des exécutables malicieux, voient les pires horreurs pornos s’afficher dans Outlook Express et ainsi de suite.

Cela parce que, philosophiquement, tout est ouvert dans Windows, y compris la barrière du pare-feu. Pour se protéger, il faut décider de cocher ceci et d’activer cela.

Il faut savoir où aller, quoi faire, comment, à quelle fréquence et pourquoi. Et quand arrive le pire, on blâme Microsoft, qualifiant ses grands logiciels système de passoires.

Fermé par défaut

Voilà pourquoi le SP2 vient fermer presque tout ce qui peut l’être, tout en faisant en sorte que les gens soient constamment en train de bien se protéger. Par exemple, dès son installation terminée, le SP2 affiche un panneau qui nous recommande d’activer le mode automatique des mises à jour. Une icône à cette fin est d’ailleurs présente dans le Panneau de configuration. Idem pour l’antivirus et le pare-feu. Un « Centre de sécurité » s’ouvre et donne à l’utilisateur l’état de la situation : antivirus pas à jour, pare-feu non activé, etc. Encore ici, de nouvelles icônes sont disponibles dans le Panneau de configuration. Traditionnellement, bon nombre d’utilisateurs s’assuraient de ne pas cocher la fonction « Protéger mon ordinateur et le réseau… » (Panneau de configuration/Connexion réseau/Connexion au réseau local/Paramètres avancés) pour pouvoir utiliser leur PC sans histoire dans un environnement de petit réseau avec routeur. Désormais, la case à cocher n’y est plus. On trouve plutôt un bouton donnant directement accès au gestionnaire du pare-feu Windows. Or, que ce dernier soit activé ou non, tout fonctionne aussi bien qu’avant. Alléluia !

Jusqu’à la dernière minute, les patrons de Microsoft ont hésité face au dilemme visant à permettre ou non au SP2 de s’installer sur une version illégale de Windows. Rappelons que la plupart des PC de la planète utilisent de telles versions de XP. Or, s’ils ne peuvent être protégés par le SP2, ils constituent une sorte de tiers-monde mal protégé, une redoutable base de diffusion de tout ce qui pollue le Net. Par contre, protéger ces PC, c’est un peu encourager le vice. Microsoft a investi une somme colossale pour mettre le SP2 au point et n’entend pas en faire bénéficier ceux qui piratent son système d’exploitation. D’où sa décision finale, décision qui ne fait pas consensus, de s’en tenir aux seules versions légales de WinXP.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 03-06-2004 à 11:36:24   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Informatique
Maya 6 saura satisfaire même les plus exigeants
Pierre Boisvert -

Qui n’a pas été impressionné par les effets spéciaux de films modernes. Il n’y a qu’à penser à des films comme X-Men ou Scooby-Doo 2 ?
Certains des personnages et des scènes qu’on voit dans ces films sont d’un réalisme saisissant, bien que n’étant que des images générées par des ordinateurs. Ceux qui ont créé ces dernières ont du talent, c’est certain, mais ils ont surtout des outils performants comme Maya, un logiciel développé par la société Alias.

Maya jouit déjà d’une solide réputation dans le domaine de la création 3D. En 2003, l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences a même décerné à la société qui l’a développé l’Oscar de la réalisation technique pour la conception de son logiciel professionnel d’animation 3D et d’effets spéciaux.

Alias vient de rendre disponible la version 6 de son populaire logiciel. On y trouve plus d’une centaine de nouvelles fonctions. Il serait difficile, en si peu de lignes, de toutes les décrire, mais mentionnons-en tout de même quelques-unes.

Maya Hair est un nouvel outil qui comprend un moteur de simulation de courbes dynamiques conçu pour créer des cheveux longs. Avec ce dernier, il est possible de tresser et de boucler les cheveux et de leur donner du style en leur imprimant un mouvement étonnamment naturel. On y trouve aussi un nouvel éditeur d’animation non linéaire (Trax). Le logiciel offre également une meilleure interaction et intégration avec un navigateur Internet greffé à l’interface et une compatibilité accrue avec des outils de référence comme Photoshop, etc.

Maya Fluid Object permet de simuler et de rendre un grand nombre d’atmosphères et de mouvements d’eau (vagues, etc.).

Maya Cloth permet d’habiller les personnages 3D de façon naturelle. Maya Fur génère des cheveux courts ou de la fourrure vraiment réaliste. Avec Maya Live, on peut relier des séquences vidéo avec des éléments en 3D créés dans Maya. Le logiciel ne sert pas seulement à faire des effets spéciaux cinématographiques. On s’en sert également pour créer des illustrations renversantes. Il est aussi très utilisé dans le domaine du développement de jeux vidéo en 3D. Ça tombe bien car l’expertise et la qualité des infographistes québécois ont attiré plusieurs concepteurs de jeux vidéo dans la grande région métropolitaine. C’est donc dire que cette nouvelle version devrait séduire toute une génération d’animateurs 3D.

Maya 6, d’Alias
Nécessite : Windows, Iris, Linux et Mac OS X pour Maya Complete. La version Maya Unlimited n’est pas disponible pour Mac OS X.
Coût : ± 2 000 $ US pour Maya Complete et près de 7 000 $ US pour Maya Unlimited (information : www.3vis.ca). On trouve une version d’apprentissage (Maya 5) sur le site d’Alias (www.Alias.com).

Faire des copies de ses DVD

Vous venez d’acheter le film Shrek sur DVD. Naturellement, matin après matin, vos enfants le manipuleront pour retrouver leurs personnages préférés. Même s’ils sont remplis de bonnes intentions, leurs petites mains encore maladroites risquent d’abîmer le DVD. Pourquoi ne pas en faire une copie de sauvegarde ?

Malheureusement, si vous avez déjà tenté de copier des films sur DVD, vous savez que bien peu de logiciels permettent de réaliser les copies de certains DVD protégés ou qui contiennent trop d’information. Il y a pourtant un moyen relativement facile de faire ces copies, c’est d’utiliser DVD Shrink.

Malgré une interface dépouillée et simple, ce petit logiciel se révèle rapide, d’une efficacité déconcertante et offre une qualité vraiment acceptable.

DVD Shrink peut également réaliser une copie partielle du DVD. C’est une copie qui ne contient qu’une partie des éléments du DVD d’origine. Cela peut être le film principal seulement ou tout le disque moins quelques bonus que vous ne vouliez pas. Certains logiciels permettront certes de réaliser de meilleures copies. Vous devrez cependant posséder l’équipement nécessaire pour les réaliser.

DVD Shrink ne grave pas les DVD. Il ne fait que transcoder l’information pour qu’elle puisse tenir sur ce support. Il faut donc avoir un logiciel de gravure (comme Nero) pour graver le DVD. Malgré cela, son utilisation reste simple, rapide et efficace.

DVD Shrink 3.1.7
Nécessite : Windows 9x, 2000 et XP
Coût : Gratuit sur le site www.dvdshrink.org. Une version française est disponible sur www.blue-hardware.com/ dans la section téléchargement.





--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 03-06-2004 à 13:28:23   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

L'usager des sites Internet de rencontre est "moderne"



PARIS (AFP), le 03-06-2004
L'usager des sites Internet de dialogue et de rencontre est "moderne" et "solitaire", selon un sondage TNS Sofres pour la firme SPIR Multimédia.

Selon ce sondage, qui porte sur 1.000 personnes de 18 ans et plus (dont 42% d'internautes), 30% des personnes interrogées estiment que quelqu'un qui se connecte à un site de dialogue et de rencontre sur Internet est "moderne", tandis que 29% le considère comme "solitaire".

Les personnes interrogées étaient invitées à choisir entre "moderne", "solitaire", "ouvert", "peureux", "bizarre" et "courageux".

D'autre part, si l'on considère spécifiquement la population des internautes, 86% d'entre eux considèrent que les sites de dialogue et de rencontre sur Internet connaissent un véritable succès. Pour 76% d'entre eux, avec Internet, les démarches pour rencontrer quelqu'un sont plus faciles qu'avec un magazine. Enfin, 66% des internautes considèrent que les sites de dialogue et de rencontre sont dangereux parce qu'"on ne sait pas sur qui on peut tomber".

D'autre part, 58% des internautes interrogés se déclarent "tout à fait" ou "plutôt" d'acord avec la proposition selon laquelle les personnes qui vont sur des sites de dialogue et rencontre sur Internet, contrairement à ce que l'on croit, "ont très souvent une démarche sincère et recherchent véritablement quelqu'un pour construire ensemble ou pour élargir leur cercle de relations".

Enfin, 63% des internautes interrogés déclarent qu"ils sont "plutôt pas d'accord" ou "pas d'accord du tout" avec la proposition selon laquelle les sites de rencontre, "ce n'est pas sérieux" et "on ne peut pas vivre une relation durable par ce moyen là".

En ce qui concerne la possibilité de rencontrer des gens sur Internet, c'est une démarche "tout à fait possible" ou "possible" pour 57% des internautes (et pour 60% des internautes célibataires de 35 ans et plus).

En revanche, c'est une démarche "exclue", voire "tout à fait exclue" pour 41% des internautes (et pour 35% des internautes de 35 ans et plus).

L'enquête a été commandée par SPIR Multimédia qui s'apprête à lancer un nouveau site de dialogue et de rencontre: www.essamo.fr.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 09-06-2004 à 13:47:06   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

France Télécom refond sa gamme de services de téléphonie fixe



PARIS (AFP), le 09-06-2004
France Télécom a lancé mercredi une série d'offres de téléphonie fixe et va baisser les prix de ses forfaits internet haut débit afin de riposter aux offres des opérateurs alternatifs.

France Télécom va introduire deux catégories d'offres de voix en "illimité", l'une en téléphonie classique, l'autre en voix sur IP (internet protocol) pour ses abonnés haut débit Wanadoo.

"Il s'agit d'un repositionnement complet de France Télécom sur sa division clients résidentiels. France Télécom opère un changement radical de posture par rapport à ses clients, aux technologies et à son marché", a dit le Pdg de l'opérateur Thierry Breton.

"Les habitudes de communication changent. Nous allons vers une tarification qui s'affranchit de la durée et de la distance", a-t-il ajouté.

Dans la téléphonie classique, l'opérateur propose à partir du 15 juin dix forfaits comprenant des appels à durée illimitée depuis un fixe vers une série de numéros locaux ou nationaux (3,5,10,20 ou tous les numéros) sélectionnés par le client.

Leur prix ira de 9 euros à 33 euros, selon le nombre de numéros sélectionnés et le moment où ils sont appelés (soir et week-end ou 24h sur 24).

L'opérateur introduit aussi une offre de voix sur IP, à partir du 20 août, accessibles aux clients Wanadoo haut débit (à partir de 512 kbits) permettant d'appeler tous les numéros locaux et nationaux pour 20 euros par mois.

Cette offre IP nécessite l'installation d'"une passerelle domestique" (louée ou vendue entre 100 et 150 euros) connectée à un téléphone, les clients recevant un deuxième numéro de téléphone en 087.

Dans le haut débit, l'opérateur va proposer des offres à 2 MBits par seconde à partir du 21 juin et a dévoilé une nouvelle grille "indicative" de tarifs mis en place à partir du 20 août pour des prix allant de 14,90 euros par mois (128 kbits) à 34,90 euros (2 Mbits).

Avec ces offres, l'opérateur entend répondre aux offres groupées internet haut débit+téléphonie (et éventuellement télévision) lancées par ses concurrents.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 09-06-2004 à 13:48:22   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Microsoft engage une bataille judiciaire de longue haleine contre Bruxelles



BRUXELLES (AFP), le 08-06-2004
Le géant américain du logiciel Microsoft a lancé la bataille juridique contre sa récente condamnation par la Commission européenne pour abus de position dominante, en mettant l'accent sur la défense de l'innovation et de la propriété intellectuelle.

Microsoft annoncé mardi le dépôt la veille d'un recours contre la décision de Bruxelles devant le Tribunal de première instance de la Cour européenne de justice (CEJ) à Luxembourg.

Dans un communiqué, un avocat du groupe, Horacio Gutierrez, a dénoncé un verdict qui "sape les efforts d'innovation des entreprises gagnantes".

Microsoft a demandé "l'annulation ou la réduction substantielle" de l'amende record de 497 millions d'euros imposée par la Commission.

Le géant américain a également annoncé qu'il allait lancer dans les prochains jours une seconde procédure pour obtenir la suspension des mesures concrètes auxquelles Bruxelles l'avait condamné, en attendant la décision de la CEJ sur le fond.

Outre l'amende, la Commission européenne avait enjoint Microsoft de proposer dans un délai de 90 jours une version de son produit vedette Windows dépourvue de Media Player, son logiciel d'accès aux fichiers audio et vidéo.

Bruxelles avait également ordonné à Microsoft de divulguer dans un délai de quatre mois (120 jours) à ses concurrents les informations nécessaires pour que leurs produits puissent "dialoguer" avec Windows.

Sur le fond, Microsoft est convaincu de pouvoir prouver que ses droits de propriété intellectuelle sur Windows ont été violés sans fondement par Bruxelles.

Il reproche à la Commission de lui avoir imposé un "accord de licence obligatoire" en l'obligeant à révéler des informations internes sur Windows.

Or, la Cour européenne de justice (arrêt IMS Health du 29/04/2004) exige des critères très stricts pour imposer une telle extrémité, qui ne sont pas remplis dans le cas de Microsoft, explique-t-on de source proche du groupe américain.

Sur un autre front, Microsoft veut aussi faire reconnaître par la justice qu'il n'a pas imposé Media Player aux acheteurs de Windows et commis une sorte de vente forcée ("tying" interdite par la législation communautaire.

Au final, la décision de la Commission "altère significativement les incitations à la recherche et au développement qui sont importantes pour la croissance économique", estime le groupe américain.

Le verdict de la Cour européenne de justice sur le fond du dossier sera déterminant pour l'avenir de la politique de répression des abus de position dominante en Europe.

Dans un débat lundi à Bruxelles, le chef de la division anti-trust du ministère américain de la Justice Hewitt Pate avait estimé que la répression des abus de position dominante était le gros point de divergence entre Européens et Américains en matière de politique de concurrence.

"Aux Etats-Unis, nous avons tendance à avoir une vision plus darwinienne" de la concurrence, autrement dit plus tolérante à l'égard des entreprises en position dominante si l'intérêt des consommateurs est préservé, a-t-il expliqué.

Le commissaire européen à la Concurrence Mario Monti lui avait alors répliqué que les Européens n'étaient pas moins "darwiniens" que les Etats-Unis, mais à condition que l'entreprise dominante gagne "sur ses propres mérites" de prix ou de qualité, et non à cause d'autres avantages.

"Distinguer entre concurrence légitime et comportement prédateur", est difficile, avait-il estimé. M. Monti s'était montré confiant dans ses chances de contenir l'offensive de Microsoft devant la CEJ.

Aux Etats-Unis, une première décision judiciaire ordonnant la scission du géant américain pour abus de position dominante avait été invalidée en appel, faisant place à un accord à l'amiable entre Microsoft et les autorités.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 09-06-2004 à 13:49:35   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Musique sur internet: l'IFPI s'apprête à intenter des poursuites en France



LONDRES (AFP), le 08-06-2004
La Fédération internationale de l'industrie phonographique (IFPI) s'apprête à étendre à la France sa campagne de poursuites en justice contre des personnes partageant illégalement des fichiers sur l'internet, a-t-elle indiqué mardi.

Les 200 poursuites lancées depuis fin mars, en Italie, au Danemark et en Allemagne "ont montré de premiers résultats positifs", a indiqué l'IFPI dans un communiqué.

Au Danemark, 17 personnes ont accepté de payer des amendes de plusieurs milliers d'euros en moyenne. En Allemagne, un fraudeur a accepté de verser 8.000 euros d'amende. En Italie, 30 personnes ont été inculpées de fraude aux droits d'auteurs.

Une nouvelle vague de poursuites interviendra dans d'autres pays comme la France, la Suède et le Royaume-Uni, où des campagnes d'information sur l'illégalité du partage des fichiers sont en cours, a prévenu l'IFPI.

Ces campagnes ont déjà porté leurs premiers fruits puisqu'en France, 73% des consommateurs savaient en mai qu'il est illégal de partager des fichiers de musique protégée par des droits d'auteur, contre 59% en janvier, a ajouté l'organisation.

"Les résultats d'aujourd'hui montrent que les procès, associés à la mise en place de nouveaux services musicaux légaux sur internet, ont un impact réel sur l'attitude des gens vis-à-vis du partage illégal des fichiers", a souligné le PDG de l'IFPI Jay Berman.

"Nous ne crions pas encore victoire, mais nous sommes encouragés par l'évolution du marché et le changement dans l'opinion publique", a-t-il ajouté.

"Dans la suite de ce qui s'est passé au Danemark, en Allemagne et en Italie, nous confirmons qu'il y aura d'autres poursuites légales dans d'autres pays dans un avenir proche", a poursuivi M. Berman.

"Nous devons continuer à faire savoir dans le monde entier que le partage des fichiers de musique appartenant à d'autres est illégal, qu'il affecte le secteur de la musique tout entier et qu'il a des conséquences légales", a-t-il conlu.




--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 10-06-2004 à 11:36:03   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Internet
AOL et Microsoft font condamner un «spammeur» français


Le Tribunal de Commerce de Paris vient de rendre une décision de justice sans précédent en France en condamnant un spammeur à 22 000 euros de dommages et intérêts. Le juge a sanctionné un entrepreneur des Bouches du Rhône pour avoir envoyé massivement des courriers électroniques non sollicités.
A l’initiative de cette action en justice, AOL et Microsoft estiment à un million le nombre d’envois. Leur action a été soutenue par l'Association des Fournisseurs d'accès à l'internet (AFA) qui a signalé les faits, et par la CNIL qui a reçu de nombreuses plaintes d’internautes.

Le juge a condamné le spammeur pour violation des conditions contractuelles d’usage du service de messagerie gratuite de Microsoft «Hotmail» et du service d’accès Internet d'AOL. Le spammeur qui exerce des activités de marketing direct était en effet abonné aux services d’AOL. Il avait créé des adresses courriels sous une fausse identité auprès du service «Hotmail».

Malgré la fermeture de son compte d’accès internet par le FAI en raison de ses activités de spamming, il avait utilisé l’identité de tiers pour créer de nouveaux comptes chez AOL et reprendre ses activités.

«Cette décision est une avancée majeure dans notre combat contre le spam et une reconnaissance du droit des internautes à ne pas recevoir de courriers électroniques qu'ils n'ont pas sollicités, déclare Giuseppe de Martino, directeur juridique d'AOL France. Par ce verdict, le tribunal montre qu'il a entendu les millions d'internautes qui crient leur exaspération contre le spam sur internet ».

Pour sa part, Microsoft Europe applaudit des deux mains à la décision des tribunaux français. Une décision qui «marque une étape sans précédent pour toute l'Europe. Nous espérons qu'elle découragera d'autres individus mal intentionnés de poursuivre leurs activités de spamming», précise Béatrice Delmas, directrice des affaires juridiques et publiques de l'éditeur.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 10-06-2004 à 13:03:52   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

France Télécom se lance dans la bataille des offres internet/téléphonie



PARIS (AFP), le 09-06-2004
France Télécom a dévoilé mercredi sa gamme de services de téléphonie fixe comprenant des offres couplées téléphonie-internet haut débit afin de contrer la montée en puissance des services proposés par les opérateurs alternatifs et d'enrayer le déclin des recettes du fixe.

L'opérateur lance une gamme de cinq forfaits de téléphonie fixe illimitée et va introduire la téléphonie sur IP (internet protocol) dans le cadre des offres couplées avec le haut débit, à l'image de ses concurrents Free ou Neuf Télécom.

"Il s'agit d'un repositionnement complet de France Télécom sur sa division clients résidentiels. France Télécom opère un changement radical de posture par rapport à ses clients, aux technologies et à son marché", a dit son PDG Thierry Breton.

"Les habitudes de communication changent. Nous passons d'un monde d'offres contraintes dans le temps à une tarification qui s'affranchit de la durée et de la distance", a-t-il ajouté.

Dans la téléphonie classique, l'opérateur propose à partir du 15 juin des forfaits comprenant des appels à durée illimitée d'un fixe vers une série de numéros (de 3 à un nombre illimité) locaux ou nationaux sélectionnés par le client. Leur prix ira de 9 euros à 33 euros, selon le nombre de numéros sélectionnés et le moment où ils sont appelés (soir et week-end ou 24h sur 24). Des offres similaires existent chez certains de ses concurrents.

Mais surtout, France Télécom introduit une offre, réservée aux abonnés internet haut débit, de voix sur IP à 20 euros par mois (10 euros la première année) permettant des appels illimités en local et en national. La technologie IP permet de transporter des donnés (voix, image..) à moindre coût.

Un client paiera ainsi 57,90 euros la première année pour une offre comprenant le haut débit à 2 Mbits, la téléphonie et l'abonnement. Il devra aussi s'équiper d'une 'passerelle domestique' auquel sera relié un téléphone et recevra un nouveau numéro de téléphone commençant par 08.

L'opérateur veut convertir 100.000 clients à cette offre de voix sur IP illimitée d'ici à la fin 2004.

Les concurrents de France Télécom - Free et Neuf Télécom - proposent des forfaits similaires, incluant l'abonnement, à 29,90 euros par mois pour les abonnés en zone dégroupée, c'est-à-dire là où ils peuvent atteindre l'abonné final avec leurs équipements.

Il est difficile de comparer précisément toutes les offres en raison des coûts périphériques et des engagements en termes de durée.

M. Breton a cependant reconnu implicitement que France Télécom n'était pas le moins cher dans le haut débit en raison de sa forte position sur le marché: "le client France Télécom obtient trois à six mois plus tard que ce qu'ont les clients des concurrents, je ne critique pas, je constate".

Avec ces offres, France Télécom veut répondre à un triple défi: l'arrivée des offres en dégroupage total qui permet à un abonné de couper tout lien direct avec l'opérateur historique, le déclin de la téléphonie fixe (chiffre d'affaires en baisse de 0,6% au premier trimestre) et la montée en puissance d'offres couplées internet/téléphonie illimitée.

En vendant des offres couplées, les opérateurs veulent capter le plus possible d'abonnés internet haut débit et leur fournir ensuite des services additionnels payants comme la visiophonie, la télévision...



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 10-06-2004 à 13:04:44   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Les nouvelles adresses internet à des niveaux records



MOUNTAIN VIEW (AFP), le 09-06-2004
Plus de 4,7 millions de nouvelles adresses internet ont été déposées dans le monde au 1er trimestre 2004, soit un record dans l'histoire du web, au-delà même des chiffres observés au sommet de la bulle.

La société américaine VeriSign, spécialisée dans l'enregistrement des noms de domaines, en dénombrait plus de 63 millions le 31 mars, soit un ratio d'environ une adresse pour 100 habitants de la planète.

Les 4,7 millions déposés au 1er trimestre (en .net et .com, mais aussi avec les initiales de pays) représentent une hausse de 21% par rapport à la même période de 2003, a précisé VeriSign dans son étude trimestrielle.

"Ce nombre est plus important qu'à tout autre moment dans l'histoire de l'internet, surclassant même les sommets observés pendant la bulle". Les noms de domaine sont aussi utilisés "plus activement que jamais" puisque 72% d'entre eux correspondent aujourd'hui à un site internet existant, contre 55% "au sommet du boom en décembre 2002", a-t-elle ajouté.

"L'achat spéculatif de noms de domaine qui a alimenté la majeure partie de la croissance à la fin des années 90 a été remplacé par des véritables sites web et des messageries électroniques auxquels les gens se connectent vraiment", d'après VeriSign.

Le succès croissant de l'internet ne s'observe pas seulement en Amérique du nord, où les internautes sont 175 millions, soit 55% de la population. Il concerne aussi l'Asie et l'Europe qui comptent respectivement 223 et 173 millions d'usagers réguliers du net (6% et 22% de la population du continent respectivement).

Les adresses avec le code pays, en pleine croissance, représentant actuellement 40% du total. La majorité sont en Europe où les noms de domaine en ".de" (Allemagne) et ".uk" (Royaume-Uni) comptent pour respectivement 12% et 8% de l'ensemble des adresses enregistrées dans le monde.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 11-06-2004 à 11:55:05   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Internet
McDonald's offrira l'internet sans fil dans 6 000 restaurants


Le numéro un mondial de la restauration rapide McDonald's compte proposer d'ici l'été 2005 dans quelque 6 000 restaurants aux États-Unis l'accès sans fil à l'internet à haut débit via la technologie «Wi-Fi», selon les termes d'un partenariat annoncé cette semaine.
Les bornes d'accès seront équipées grâce à un partenariat avec l'opérateur de télécoms SBC Communications et WayPort, un spécialiste américain du Wi-Fi (comme wireless fidelity).

Actuellement, 300 restaurants McDonald's proposent ce service, principalement dans les régions de New York, Chicago et San Francisco.

L'accord doit permettre de populariser le Wi-Fi auprès du public américain, SBC s'étant fixé l'objectif global de 20 000 points d'accès publics à fin 2006. Le service sera utilisable par les particuliers moyennant un abonnement à la formule FreedomLink proposée par SBC pour 19,95 dollars par mois.

Le partenariat avec McDonald's «va nous permettre de créer le plus grand réseau Wi-Fi du marché», a commenté Ray Wilkins, président du département marketing chez SBC.

Grâce au Wi-Fi, technologie à base de fréquences radio, l'internaute peut se connecter dans un rayon de 150 mètres autour d'une borne relais dès lors que son ordinateur portable est équipé d'une carte de connexion adaptée. Ces bornes sont installées dans des lieux publics de passage: restaurants, aéroports, gares, hôtels, salles de conférences, etc.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 11-06-2004 à 11:55:43   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Internet
L'univers du luxe veut aussi surfer l'internet
Associated Press (AP)

Petite révolution dans le microcosme du luxe. Commander une bague Dior créée par Victoire de Castellanne, des chaussures faites sur mesure par l'artisan bottier Aubercy, réserver la dernière montre Vacheron Constantin ou se faire livrer ses bagages Lancel à domicile est désormais possible.
Le Groupe Prestigium, qui fédère une dizaine de marque de l'univers du luxe, a inauguré son portail Internet permettant aux internautes inconditionnels d'articles griffés et de services sur mesure, lors de la soirée Luxury Addict mercredi soir au restaurant parisien 'Man Ray'.

'Même si les articles que nous présentons ne sont pas à la portée de toutes les bourses, naviguer et rêver un peu, ça ne coûte pas cher', a plaidé François-Xavier Clerc à l'initiative du concept, interrogé par l'Associated Press.

Même les célébrités dont Séverine Ferrer, Macha Bérenger, Géraldine Danon, Mia Frye, la judoka Marie-Claire Restoux, Vincent Fernandel, Marc Cerrone ou Laëtitia Bleger, Miss France 2004, toutes rompues aux achats qui se comptent en général en milliers d'euros, sont restées bouche bée devant le téléphone portable de la marque peu connue mais très haut de gamme Vertu, les visites virtuelles des suites du Crillon à Paris, de la Mamounia à Marrakech, les robes années 20 d'Emmanuel Marty ou les écrans plasma géants Sony Mega Engine.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 14-06-2004 à 14:35:26   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Internet: les hébergeurs signent une charte contre les contenus illicites



PARIS (AFP), le 14-06-2004
Les fournisseurs de service d'accès à internet et d'hébergement de contenu en ligne ont signé lundi avec le ministre de l'Industrie Patrick Devedjian une charte définissant leur contribution à la lutte contre les contenus illicites, notamment les contenus racistes ou pédo-pornographiques.

"Les fournisseurs d'accès internet (FAI) ont manifesté une attitude constructive, qui a finalement permis le vote par le Parlement de la Loi pour la confiance dans l'économie numérique. Cette charte, qui formalise l'engagement constant des FAI à lutter contre les contenus illicites, traduit notre volonté de contribuer au développement de cette confiance", a souligné Marie-Christine Levet, la présidente de l'AFA (Association des Fournisseurs d'Accès) lors de la signature au ministère de l'Industrie.

"Je remercie les fournisseurs d'accès pour avoir répondu si vite à la volonté du gouvernement de promouvoir une utilisation plus sûre d'internet, qui permet à la signature de cette Charte d'intervenir quasiment en même temps que la promulgation de la Loi, qui doit être approuvée par le Conseil Constitutionnel incessamment", a déclaré de son côté le ministre de l'Industrie.

M. Devedjian a également estimé que "comme ce texte est le premier sur ce sujet, il est perfectible, mais je suis persuadé que tout le monde a conscience qu'il faut encadrer cet espace de liberté formidable qu'est internet, car l'abus de liberté tue la liberté".



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 15-06-2004 à 13:56:45   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Musique en ligne: le "Music Store" d'Apple débarque en Europe



NEW YORK (AFP), le 15-06-2004
Le groupe informatique américain Apple doit annoncer mardi l'arrivée officielle de son service de musique en ligne "iTunes Music Store" en Europe, où les concurrents, notamment la nouvelle version légale du site Napster, ont déjà affûté leurs armes.

Comme d'habitude Apple a tenu à conserver jusqu'au bout l'effet de surprise, refusant même de confirmer à la veille de l'"événement" la présence du PDG Steve Jobs à Londres, même si elle fait peu de doutes.

Il devrait lui-même annoncer la disponibilité immédiate du "Music Store" au Royaume-Uni, en Allemagne et en France, a rapporté lundi le quotidien britannique Financial Times, citant une source de l'industrie.

D'autres produits de la marque seront-ils lancés ? Fin mars, Apple avait annoncé que pour cause de trop vif engouement aux Etats-Unis, la commercialisation à l'international de la version mini de son baladeur iPod serait différée de trois mois. Juillet avait alors été évoqué, mais depuis, le silence règne du côté de Cupertino, le siège californien du fabricant à la pomme.

Lundi dans un entretien au Wall Street Journal, M. Jobs est revenu sur le succès du tandem iTunes-iPod depuis un an aux Etats-Unis, correspondant à un nouveau mode d'écoute de la musique... Avec la possibilité de sélectionner l'unique titre chéri d'un album, et surtout d'emmener l'équivalent d'une discothèque dans sa poche.

Même si ce marché est encore limité par la persistance du piratage de fichiers sur les sites gratuits, le "iTunes Music Store" revendique 70% des téléchargements légaux aux Etats-Unis. Le site a vendu plus de 85 millions de chansons à 99 cents l'unité depuis son lancement le 28 avril 2003, a dit Jobs lundi.

Avec le même tarif, le concurrent Napster 2.0 (groupe Roxio), version légale de l'ex-site gratuit fermé sur ordre de la justice en 2001, affiche depuis son lancement à l'automne dernier 10 millions de chansons vendues, selon sa porte-parole Dana Harris.

Napster refuse de donner une estimation de sa part de marché aux Etats-Unis, où les offres de RealNetworks émergent aussi parmi une demi-douzaine apparues depuis un an. En revanche, Mme Harris le présente fièrement comme le "premier service américain à être lancé en Europe et au Canada".

Au Canada, Napster 2.0 est arrivé le 26 mai, mais uniquement pour les anglophones, tandis qu'en Europe les seuls Britanniques peuvent accèder depuis le 20 mai à son catalogue de plus de 500.000 titres, avec là aussi l'option de l'abonnement plutôt que de l'achat à l'unité.

Ailleurs en Europe, Napster n'a pour l'instant "aucun projet spécifique", ajoute Dana Harris.

Mais preuve de l'importance accordée au Royaume-Uni, premier consommateur de musique en Europe, la marque y a annoncé lundi un partenariat avec le câblo-opérateur américain NTL, effectuant la majeure partie de ses activités au pays de sa Majesté.

Le million d'abonnés britanniques à l'internet à haut débit fourni par NTL pourront télécharger à volonté sur Napster 2.0 en ajoutant moins de 10 livres sterling (15 euros) par mois à leur facture, selon cet accord.

Un autre concurrent attend Apple de pied ferme: la firme britannique de téléchargement légal OD2 (On Demand Distribution), co-fondée par le chanteur Peter Gabriel.

Lundi, elle a annoncé le lancement simultané en Allemagne, France, Grande-Bretagne et Italie de sa plate-forme de musique en ligne SonicSelector, accessible immédiatement depuis les sites de MSN, Tiscali et Packard Bell et à partir de cet été sur la chaîne musicale MTV.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 15-06-2004 à 14:06:47   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Météo France fait payer ses prévisions à 4 jours sur internet



PARIS (AFP), le 15-06-2004
Météo France rénove son site internet, très apprécié du grand public, et en profite pour rendre payantes les prévisions à quatre jours, à l'instar de ses services téléphoniques, a annoncé mardi l'établissement public.

Le site www.meteo.fr attire chaque mois 5 millions de visites. Un succès qui ne rapporte pour l'instant quasiment rien à Météo France, puisque la plupart des services y sont gratuits.

Désormais, l'internaute pourra consulter une prévision plus fine, en tapant le nom d'une des 36.000 communes de France. Mais la prévision n'est gratuite que pour le jour même, voire pour le lendemain si on se connecte le soir. Au delà, il faudra payer (0,56 euro par jour et 3,9 euros par mois pour une prévision à 4 jours, 6 euros par mois pour la prévision à 7 jours).

"Nous faisons payer ce type de prévisions sur nos services par téléphone, et nous ne pouvions pas la laisser gratuite sur internet", a expliqué Jean-Pierre Mac Veigh, directeur commercial et de la communication. Et de souligner que les concurrents de Météo France pourraient l'accuser de profiter de son statut public pour faire du dumping.

Les informations concernant la santé (ultraviolets, pollens, canicule, grand froid) restent totalement gratuites sur le site internet, service public oblige.

Météo France tire 55% de ses revenus (310 millions d'euros au total) de la contribution de l'Etat, qui stagne, tandis que ses missions ne cessent de s'étendre. Les principales recettes commerciales proviennent des compagnies aériennes (71,5 millions d'euros) et de services commerciaux (40 millions d'euros dont la moitié destinés au grand public par téléphone et minitel).

Les prévisions par téléphone (37 millions d'appels par an) ont tendance à baisser, et Météo France veut développer d'autres créneaux, comme le téléphone mobile. Un service d'alerte par SMS (VigiMet) est lancé pour un abonnement de 8 à 12 euros par mois.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 16-06-2004 à 11:45:55   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Internet
France: Annulation d'une disposition de la loi sur l'économie numérique


Le Conseil constitutionnel a annulé mardi une disposition importante de la loi de confiance dans l'économie numérique, qui renforce la responsabilité des hébergeurs et fournisseurs de sites internet en les obligeant à lutter contre les contenus illicites.
La disposition annulée par les «sages» porte sur le régime de prescription de la communication en ligne.

La gauche et plusieurs associations de défense des droits de l'Homme contestaient cette disposition, qui prévoit que les publications en ligne ne seront plus soumises au même régime que les publications classiques en matière de délits de presse.

La loi de 1881 sur la liberté de la presse stipule que les délits de presse sont prescrits dans un délai de trois mois à compter de la première publication.

Or, le projet de loi prévoit que des poursuites pourront être engagées contre des articles publiés sur Internet -et uniquement- pendant trois mois après leur retrait, et non à compter de leur première parution.

Le Conseil constitutionnel a estimé que législateur a «méconnu le principe d'égalité». «La loi ouvrait l'action civile et pénale pendant des durées manifestement trop différentes selon le support utilisé», ont estimé les «sages».

Le Conseil a par ailleurs émis une réserve d'interprétation sur plusieurs alinéas de l'article 6 de la loi déférée, qui excluent l'engagement de la responsabilité civile et pénale des hébergeurs de site en cas d'absence de connaissance des contenus contestés ou de retrait de ceux-ci.

«Ces dispositions ne sauraient avoir pour effet d'engager la responsabilité de l'hébergeur au seul motif qu'il n'aurait pas retiré une information dénoncée comme illicite par un tiers.»

«Pour que cette responsabilité soit engagée, il faudrait de plus que le caractère illicite de l'information dénoncée soit manifeste ou qu'un juge en ait ordonné le retrait», a observé le Conseil.

Le projet de loi, adopté le 13 mai par le Parlement, oblige les hébergeurs de site Internet à signaler «promptement» aux autorités les contenus à caractère pédophile, faisant l'apologie de crimes de guerre, de crimes contre l'humanité ou incitant à la haine raciale qui leur auront été signalés.

La mesure est décriée par les associations d'internautes et de défense des droits de l'homme, qui craignent qu'elle ne pousse les hébergeurs à censurer certains contenus.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 16-06-2004 à 14:59:16   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Conférence internationale à Paris sur le racisme sur internet



PARIS (AFP), le 16-06-2004
Les liens entre la propagande raciste, xénophobe et antisémite sur internet et les crimes de haine sont au centre d'une conférence de l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) qui s'est ouverte mercredi matin à Paris.

"L'intolérance a progressé presque partout en Europe en s'appuyant notamment sur cet instrument extraordinaire qu'est internet. Par ses caractéristiques --immédiateté, anonymat--, internet a séduit les réseaux de l'intolérance", a constaté le ministre français des Affaires étrangères, Michel Barnier, en ouvrant la conférence.

Pendant deux jours, les représentants des 55 Etats membres de l'OSCE, mais aussi des représentants de l'industrie d'internet et des ONG (organisations non gouvernementales) vont examiner les liens existant entre la propagande diffusée sur internet et les crimes de haine, les réponses à apporter et les moyens à mettre en oeuvre pour promouvoir la tolérance sur le net.

Le président en exercice de l'OSCE, Solomon Passy, ministre bulgare des Affaires étrangères, a résumé la difficulté de l'exercice: "il ne s'agit pas de restreindre la liberté d'expression ni de réguler à outrance, mais il ne faut pas non plus laisser la porte ouverte aux abus. Liberté d'expression ne veut pas dire droit illimité à répandre la haine", a-t-il déclaré.

La différence d'approche entre les partisans d'une politique active de régulation et de sanctions --dont la France, qui sanctionne l'incitation à la haine, l'injure et la violence raciales-- et ceux qui, comme les Américains, invoquent le droit à la liberté d'expression, devrait être au centre des débats.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 16-06-2004 à 15:02:43   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Le dernier autographe de John Lennon aux enchères sur internet



NEW YORK (AFP), le 16-06-2004
Un autographe signé par John Lennon, quelques minutes avant son assassinat au pied de son appartement new-yorkais, est mis aux enchères mercredi sur internet, où il pourrait atteindre 160.000 dollars.

Il fait partie d'une série de pièces proposées dans le cadre d'une vente "légendes du rock", organisée en direct mercredi sur le site internet E-bay par la maison de ventes britannique Cooper Owen.

L'autographe avait été signé à 22h25 le 8 décembre 1980, pour Ribeah Vincent, un standardiste des Studios Record Plant de New York, où l'ex-Beatle était ce soir-là. Quelque 30 minutes plus tard, Lennon était tué d'une balle de revolver par un fan déséquilibré, Mark Chapman.

Sur l'autographe, on peut lire "Pour Ribeah, Love John Lennon Yoko Ono", avec, griffonné à côté, un portrait du musicien et de son épouse.

La pièce la plus chère de la vente, selon les estimations, est un ancien enregistrement audio réalisé par Prince, estimé 630.000 dollars droits d'auteur inclus.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 17-06-2004 à 11:42:00   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Logiciels
La version 7 de FileMaker Pro: une mise à niveau majeure!
Nelson Dumais - collabotation spéciale - Journal de Montréal

Il y a longtemps que je voulais vous parler de FileMaker Pro, une base de données (BD) pour vous et moi, mais aussi pour les informaticiens chevronnés, dont la version 7.0v2 (425 $ CAN) lancée en mars dernier constitue une amélioration majeure par rapport aux précédentes. Et «majeure» est un euphémisme!
Jusqu’à ce lancement, la croyance populaire voulait qu’il y ait des bases de données faciles à programmer ou à manipuler et des BD qui ne l’étaient pas. Les premières, par exemple FileMaker, s’occupaient des recettes de cuisine, des collections de DVD et des répertoires de contacts professionnels. Les secondes, par exemple Microsoft Access, prenaient en charge les choses vraiment sérieuses et importantes.

19 ans d’évolution

Si FileMaker a longtemps souffert de cette réputation, qui, faut-il le préciser, ne lui rendait pas justice, sa version 7 vient démontrer magistralement ses capacités de répondre aux exigences les plus complexes. En corollaire, elle prouve qu’il n’est pas besoin d’être ceinture noire en informatique pour pouvoir se programmer une BD fort élaborée.

Logiciel exclusif à Windows 2000/XP et au MacOS X, FileMaker Pro 7 est le produit unique d’une filiale d’Apple Computer, FileMaker Corp., cela depuis la disparition de Claris (MacWrite, MacDraw, HomePage, etc.). La première version de FileMaker remonte à 19 ans (avril 1985) et était le fait de Forethought inc., une petite boîte dans la mouvance des premiers Mac.

Tout un parcours ! La version 7 peut maintenant gérer jusqu’à 8 000 Go de données par base, ainsi qu’un million de tables relationnelles par base. De plus, les champs peuvent contenir chacun jusqu’à 4 Go d’information. Qui plus est, FM 7 peut présenter différents affichages simultanés d’une même donnée, sans compter qu’il arrive à tout publier sur le Web plus facilement que jamais. Grande nouveauté : la version 7 est à l’aise avec les fichiers multimédias : JPG, PDF, PPT, QuickTime et autres. Je me suis d’ailleurs amusé à y transférer une banque de 4 000 photos stockées dans le logiciel iPhoto 4 d’Apple.

Relationnel et sécuritaire

Filemaker Pro est devenu aussi relationnel qu’Access peut l’être, et ses outils de design spécifiques sont particulièrement conviviaux. Pas besoin de cours pour y arriver. Côté sécurité, l’approche est maintenant la même que celle de Microsoft : tout est basé sur une structure de permissions consenties de haut en bas, du grand patron au petit utilisateur. Bref, on l’a vraiment conçu pour plaire au monde des affaires. À preuve, il est possible (grâce à un petit logiciel) de l’utiliser avec Palm OS 5 et Windows Mobile 2003.

Une application typique ? Imaginez un bordereau de prise de commande qui est en relation avec votre banque de produits (incluant photos, disponibilité et prix), votre banque de clients (incluant la photo de votre contact et son adresse Messenger) et votre système de livraison, un bordereau qui, d’un clic, devient une facture, un formulaire d’entrée du temps facturable, un avis de paiement en retard, un état de compte, etc.

J’entends d’ici les vrais informaticiens velus et tatoués reprocher à FM 7 de ne pas pouvoir échanger des donnés avec les grosses bases – ODBC (Open Database Connectivity) ou JDBC (Java Database Connectivity) –, de ne pas être compatible avec des produits PHP aussi populaires que MySQL, etc. Et ils ont raison de râler. Car pour y arriver, il faut installer la version Server 7 Advanced de FM Pro. Compliqué à bidouiller ? Tout dépend si vous connaissez FM Pro 4, 5 ou 6. Si tel est le cas, vous adorerez plus que jamais. Sinon, il est à conseiller de lire le trop maigre manuel et, surtout, de bien étudier comment a été programmée la trentaine de gabarits proposés avec le logiciel.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 17-06-2004 à 11:43:12   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Logiciels
Ad-Aware: pour exorciser votre ordinateur!
Pierre Boisvert - collaboration spéciale - Journal de Montréal

Combien de fois ai-je entendu un confrère de travail ou un ami me dire que son ordinateur était «comme possédé par le démon…»
Il faut dire qu’Internet, malgré toutes ses qualités, possède également son côté obscur. Ainsi, plusieurs internautes rassemblent, au fil des jours et sans le savoir, des dizaines de fichiers indésirables, de logiciels espions ou d’hôtes invisibles qui hantent leurs ordinateurs. Les symptômes qu’ils décrivent sont souvent les mêmes : fenêtres qui s’ouvrent toutes seules pour afficher des placards publicitaires, baisse de performance et ralentissement de l’ordinateur, page Web qui change sans prévenir, etc.

Mais, pires que ces manifestations visibles, ces hôtes constituent souvent des entraves à la vie privée. En effet, plusieurs des logiciels et des fichiers causant ces désagréments contiennent parfois des codes ou des composants qui permettent à leurs développeurs de collecter et de diffuser des informations sur les personnes qui les utilisent.

Par exemple, ces fichiers malfaisants pourraient permettre à des personnes mal intentionnées de suivre vos habitudes sur le Web, de profiter de votre connexion Internet pour envoyer leurs données à des tiers (comme des pourriels), d’établir le profil de vos préférences en matière de magasinage, de pirater la page d’accueil de votre navigateur ou d’altérer des fichiers systèmes importants.

Et tout cela, à votre insu. Évidemment, personne ne souhaite expérimenter le côté obscur du réseau Internet sur son système ou son réseau!

Il y a pourtant un moyen bien simple de se débarrasser de ces irritants, c’est Ad-Aware, un petit logiciel suédois de renommée internationale. Disponible en plusieurs langues, dont le français, Ad-Aware permet à celui qui l’utilise de se débarrasser des fichiers espions et des traces laissées par d’autres fichiers dans le registre de votre ordinateur.

Téléchargé 45 millions de fois Dans l’univers Internet d’aujourd’hui, et avec les méthodes de marketing carrément agressives qu’usent impunément certaines personnes, Ad-Aware se révèle un complément essentiel au coffre d’outils de l’internaute, au même titre que le logiciel antivirus. Il faut dire que depuis juin 2003, Ad-Aware a été téléchargé plus de 45 millions de fois… Et ce n’est pas pour rien!

Une fois installé dans l’ordinateur, Ad-Aware permet à l’utilisateur de commencer immédiatement le nettoyage de sa machine. Le processus est simple : on démarre le logiciel, on clique sur l’option «Examiner» et sur le bouton «Démarrer» de la fenêtre suivante. En quelques minutes, Ad-Aware examine votre ordinateur, à la recherche des fichiers indésirables.

Une fois cette étape passée, une liste des fichiers suspects et des clés de registre contenant des informations tout aussi suspectes apparaît. Ensuite, on sélectionne les fichiers à mettre en quarantaine. Pour les éliminer complètement, ou pour restaurer ceux qui pourraient être utiles, il n’y a qu’à accéder à la liste des fichiers mis à l’index.

La version standard d’Ad-Aware permet de faire un grand ménage dans son ordinateur. Si, par malheur, l’ordinateur tombait encore sous les effets du côté obscur d’Internet, il est très facile de recommencer la procédure de nettoyage. D’autres versions de ce populaire logiciel vont encore plus loin. Elles permettent à leurs utilisateurs de protéger, en temps réel, leur ordinateur d’une future invasion de fichiers malfaisants. C’est ce que font, entre autres, les versions «Plus» et «Pro» d’Ad-Aware.

Ad-Aware

Nécessite : Windows 98 ou plus récent
Coût : Version Standard gratuite, sur le site de lavasoft : www.lavasoftusa.com (cliquer sur l’icône des langues pour naviguer en français). La version Plus : ± 27 $ US, et environ 40 $ US pour Ad-Aware Professionnal.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 18-06-2004 à 11:02:59   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Internet
Le dictionnaire de l'Académie française en ligne
Associated Press (AP)



Les deux premiers tomes de la neuvième édition du dictionnaire de l'Académie française, de A à Négaton, sont consultables sur internet, au fur et à mesure de l'avancement des travaux des Immortels. La dernière édition complète, parue en 1932-35, était déjà en ligne.
Un moteur de recherche permet de consulter le dictionnaire de différentes façons et de se reporter aux première, cinquième et sixième éditions de 1694, 1798 et 1835 pour constater l'évolution de la langue française.



--------------------
Haut de pagePages : 1 - 2 Page suivante
 
 Funtasia  Archives générales Funtasia  Archives générales Funtasia !  Info A vos souris/Juin!Nouveau sujet
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum