Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation, pour permettre la mesure d'audience et à des fins publicitaires. Les données collectées peuvent être partagées avec des tiers.X
 
Funtasia
Administrateurs : bambi, fredchoucas
 
 Funtasia  Archives générales Funtasia  Archives générales Funtasia ! 

 Info A vos souris/Juin!

Nouveau sujet
 
Bas de pagePages : 1 - 2Page précédente 
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 18-06-2004 à 11:09:24   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Internet
Conférence internationale à Paris sur le racisme sur internet
Presse Canadienne (PC)


Les délégués d'une soixantaine de pays se sont réunis mercredi à Paris pour tenter de trouver une approche commune dans la lutte contre la prolifération de la propagande xénophobe, raciste et antisémite sur internet, qui est considérée comme une raison majeure de la progression des «crimes de haine».
Organisée sous l'égide de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), la réunion de deux jours rassemble des représentants de gouvernements, d'associations de défense des droits de l'homme, d'associations religieuses et de fournisseurs de services sur internet.

Elle a fait apparaître l'existence d'un clivage entre les États-Unis, partisans d'une liberté d'expression presque sans limite, et les pays européens, généralement favorables à une réglementation plus contraignante.

«Je suis navré de constater que (les États-Unis) ne mesurent pas les enjeux que représente la diffusion possible sur internet de messages racistes et antisémites», a déploré l'ancien ministre français de la Justice Robert Badinter.

«Aujourd'hui, sur 4000 sites répertoriés comme «douteux» par le Centre Simon-Wiesenthal, NDLR qui diffusent à longueur de journée des appels à la haine raciale et à l'antisémitisme, 2500 se trouvent aux États-Unis», a-t-il souligné.

«Dire au nom du premier amendement de la Constitution américaine, 'nous ne saurions faire quoi que ce soit à l'égard des diffuseurs de ces messages', c'est ouvrir la voie à la pire propagande», a encore dénoncé M. Badinter.

«Nous sommes à un moment 'charnière' de notre combat commun contre l'intolérance», a relevé de son côté le ministre français des Affaires étrangères Michel Barnier en ouverture de la conférence.

«Notre devoir est de souligner que par ses caractéristiques propres - immédiateté et anonymat notamment- internet a séduit les réseaux de l'intolérance.» La France a noté une «relation claire» entre la propagande xénophobe, raciste et antisémite et les crimes de haine, a-t-il ajouté.

Le chef de la délégation américaine, le ministre adjoint de la Justice Dan Bryant, a reconnu que l'approche américaine pour lutter contre le racisme et l'antisémitisme sur la Toile différait de celle d'autres pays.

«Nous pensons que les efforts des Etats pour réglementer les discours motivés par les préjugés sur internet sont fondamentalement erronés», a-t-il souligné. «Toutefois, les Etats-Unis ne sont pas restés et ne resteront pas sans rien faire lorsque des individus passent du discours à une conduite criminelle.»

M. Bryant soutient que, pour les États-Unis, le meilleur moyen de lutter contre les discours de haine est de les attaquer «frontalement» plutôt que de tenter de les réglementer.

Selon un rapport de la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH), un organisme français, qui devait être rendu public lors de la conférence, les «arabo-musumans» constituent la première cible des sites prêchant la haine, suivis par les juifs et les Américains, souligne le quotidien Le Monde dans son édition datée de jeudi.

Certains signes font apparaître une aggravation du problème de la haine sur Internet. M. Barnier a ainsi cité un récent rapport qui montre que le nombre de «sites violents et extrémistes» a augmenté de 300% de 2000 à 2004 dans les 15 pays de l'OSCE étudiés.

Les organisateurs soulignent que la conférence a notamment pour but de présenter des pistes de coopération, mais ils précisent qu'aucun accord ne devrait être conclu.

Les débats doivent se concentrer sur le lien entre messages et crimes haineux, sur les solutions potentielles, sur les partenariats entre l'Etat et le privé et sur la promotion de la tolérance sur le Web.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 21-06-2004 à 14:01:39   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Internet: Yahoo lance "Yisou", un moteur de recherche adapté à la Chine



PEKIN (AFP), le 21-06-2004
La filiale chinoise de Yahoo a annoncé lundi le lancement d'un nouveau moteur de recherche adapté aux besoins des utilisateurs chinois d'internet et nommé "Yisou" ("Recherche n°1"), dans le cadre de ses efforts pour renforcer son implantation en Chine.

"Yisou" dépendra techniquement de Yahoo Search Technology (YST) et aidera à fournir un accès aux services Yahoo email, Yahoo messenger et Internet helper.

"En combinant les atouts de Yahoo Search Technology avec notre expérience et notre connaissance du réseau internet chinois, nous avons créé un site de recherche adapté à l'utilisateur chinois", a indiqué le directeur de Yahoo China, Zhou Hongyi, dans un communiqué.

Cette annonce de Yahoo survient moins d'une semaine après le lancement par son rival Google d'une participation stratégique dans le moteur de recherche chinois Baidu.com.

Yahoo a cessé d'utiliser Baidu.com sur son site internet en chinois en mars dernier.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 22-06-2004 à 16:45:50   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

La CNIL veut mettre les spams sous surveillance



PARIS (AFP), le 22-06-2004
La Commission nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL) veut mettre sous surveillance les spams, ces courriers électroniques non sollicités qui se multiplient dans les boîtes électroniques, a-t-elle annoncé dans son rapport annuel publié mardi à Paris.

Ce rapport relève par ailleurs la diminution de 22% des saisines de la CNIL et constate que le champ d'application des techniques biométriques (ADN, iris, empreintes digitales ...) ne cesse de s'étendre.

Pour lutter contre le spam, qui émane à 90% de pays hors UE, selon le rapport, la Commission entend prolonger son action pédagogique à l'égard des internautes et des professionnels, accentuer le volet répressif en lançant de nouvelles actions en justice en favorisant la coopération européenne et internationale.

La CNIL envisage donc de prendre contact avec les procureurs généraux des Etats-Unis, qui disposent désormais d'une législation fédérale "anti-spam", ainsi qu'avec la Federal Trade Commission dès que le projet de loi en cours de discussion au Sénat américain l'autorisant à échanger des informations avec les autorités étrangères aura été adopté.

Le rapport note para ailleurs que la diminution des plaintes (6.136 contre 7.909 en 2002), qui avaient connu une "véritable explosion en 2002" est à mettre au compte de la nette réduction de celles émanant de personnes recevant des télécopies publicitaires non désirées, au nombre de 2.280 en 2002 contre 705 en 2003.

La CNIL, dont les pouvoirs ont été renforcés le 30 avril par l'adoption d'un texte réformant la loi informatique et liberté de 1978, a reçu en 2003, 3.567 plaintes, 1.163 demandes de droit d'accès indirect aux fichiers de police, 1.102 demandes de conseil et 304 demandes d'extraits du fichier des fichiers.

L'exercice des droits, tout particulièrement celui d'opposition à figurer dans un traitement ou à faire l'objet de prospection commerciale, est l'objet des plaintes les plus fréquentes.

Au cours de 24 réunions, la CNIL a émis une norme simplifiée, procédure destinée à alléger les formalités préalables à la mise en oeuvre de fichiers, cinq recommandations, neuf dénonciations au parquet et onze avis sur des projets de loi ou de décret.

Quatre des cinq avertissements ont visé des établissements financiers n'ayant pas respecté la réglementation relative au fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers. L'une des dénonciations au parquet a concerné plusieurs sociétés qui "persistaient" à adresser à des personnes physiques des publicités non sollicitées par voie de télécopie.

La CNIL constate par ailleurs que le champ d'application des techniques biométriques (ADN, rétine, iris, contour de la main, voix, empreintes digitales, écriture manuscrite, odeurs...) ne cesse de s'étendre, et son président Alex Türk souligne qu'elle apparaît comme "un instrument décisif des politiques de contrôle aux frontières". La Commission s'interroge : la biométrie à des fins de sécurité est-elle "utile ou indispensable"? Il y a "une nuance", souligne-t-elle, qu'elle est amenée à examiner lorsqu'elle est saisie.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 22-06-2004 à 16:46:43   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Terra Networks a reçu quatre offres "très intéressantes" pour Lycos



MADRID (AFP), le 22-06-2004
Le portail internet espagnol Terra Networks, filiale du groupe Telefonica, a reçu "quatre offres très intéressantes" pour vendre son partenaire américain Lycos avec lequel il avait fusionné en 2000, rapporte mardi la presse économique espagnole.

Selon le quotidien La Gaceta, Terra Networks a reçu au moins une dizaine d'offres pour Lycos et quatre d'entre elles, dépassant les 75 millions d'euros pour lesquels est estimée la valeur de la compagnie dans les livres comptables, sont considérées comme "très intéressantes".

Un accord de vente "sera conclu à très court terme", assure pour sa part le quotidien Cinco Dias, en précisant que l'objectif de Terra Networks est de conclure au delà d'un prix de vente, une alliance ou un apport en services.

La vente de Lycos apparaît d'autant plus imminente selon la presse économique que Terra Networks a renoncé à se positionner sur le marché des plate formes technologiques, préférant souscrire des accords avec des firmes reconnues du secteur comme le moteur de recherches Google. Des accords similaires en matière de messagerie électronique, avec Yahoo ou MSN (Microsoft) sont également à l'étude, selon la même source.

Terra Networks écarte d'autre part l'éventuel lancement d'une offre d'exclusion après la polémique offre publique d'achat lancée par sa maison mère Telefonica au prix de 5,25 € l'action à l'été 2003.

Très mécontents pour une OPA qu'ils qualifient "d'escroquerie", les actionnaires minoritaires, regroupés notamment dans l'association accter.com, ont annoncé une mobilisation et des actions légales contre les dirigeants de Telefonica et Terra Networks, alors que l'assemblée générale des actionnaires doit se tenir mardi après-midi à Barcelone.

Terra avait acheté le portail américain Lycos au printemps 2000 par le biais d'un échange d'actions, évalué à l'époque à 12,5 milliards d'euros. Le titre de Terra Networds a dégringolé ces dernières années, passant d'un maximum de 157,65 € en 2000 à 4,93 €, lundi à la clôture de la bourse de Madrid.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 23-06-2004 à 11:34:50   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Téléchargement
Musique: Un ministre conseille à l'industrie de se tourner vers internet
Associated Press (AP)



«Offrir un choix diversifié de musique en ligne légale à un prix raisonnable», tel est selon le ministre de l'Industrie Patrick Devedjian le «vrai moyen de lutter contre la piraterie, même s'il faut poursuivre les pirates professionnels.»
Le ministre qui s'exprime dans les colonnes du Parisien daté de lundi ne mâche pas ses mots à l'égard de l'industrie musicale, largement responsable de ses malheurs selon lui.

«Des tarifs trop élevés, une offre de plus en plus réduite et une surface de vente de plus en plus faible (...) Voilà où est le problème de fond» selon le ministre, qui critique également la qualité des artistes produits par les maisons de disques.

«Les responsables du secteur considèrent depuis des années qu'il est plus profitable pour eux de fabriquer des vedettes pour vendre des disques. En effet, mieux vaut promouvoir un inconnu dont on fait une vedette à grands coups de marketing et de radio et de télévision» plutôt que de promouvoir un auteur-compositeur.

Patrick Devedjian conseille à l'industrie musicale «d'investir sur les nouvelles technologies» qui permettent «de produire et de distribuer la musique à un faible coût» et écarte a priori toute baisse de la TVA sur les CD.

«Réclamer la baisse de la TVA (taxe sur la valeur ajoutée) n'équivaut-il pas à mener une bataille désormais d'arrière-garde... Le CD est une technologie dépassée, se battre pour lui paraît un combat perdu d'avance.»



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 23-06-2004 à 11:35:53   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Internet
Reporters sans frontières décerne le prix Cyberliberté 2004
Associated Press (AP)


Reporters sans frontières (RSF) a décerné mardi le prix Cyberliberté 2004 à Huang Qi, un webmestre chinois derrière les barreaux depuis quatre ans, à qui il est reproché d'avoir laissé publier sur son site des articles sur le massacre de la place Tiananmen, en juin 1989.
Le créateur et animateur de a été arrêté à son domicile le 3 juin 2000. Son site, après une première interdiction en Chine, était hébergé aux États-Unis. Huang Qi a été inculpé en janvier 2001 de «subversion» et «incitation au renversement du pouvoir de l'Etat».

Une première audience s'est tenue en février 2001. Selon RSF, le cyberdissident présentait des «traces de torture»: épuisement, une cicatrice sur le front, une dent en moins. Le procès a eu lieu à huis clos en août 2001 et Huang Qi s'est vu notifier sa condamnation à cinq ans de réclusion, le 9 mai 2003.

Le webmestre n'a pu voir sa famille que trois ans après son arrestation et a fait part à sa femme des mauvais traitements qu'il avait subis. Il est notamment resté menotté dans une pièce obscure pendant un an.

Il a exhorté son épouse et son fils à quitter la Chine en espérant les rejoindre après sa libération.

«Avec 61 internautes incarcérés au 1er mai 2004, la Chine est la plus grande prison du monde pour les cyberdissidents», souligne RSF dans un rapport intitulé «Internet sous surveillance».

Selon l'organisation non gouvernementale, c'est aussi «le pays où les technologies d'interception des communications électroniques et de censure du Réseau sont les plus développées.»



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 24-06-2004 à 12:04:54   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Microsoft va augmenter la capacité de son service de courrier Hotmail

Presse Canadienne


Bonne nouvelle pour les très nombreux utilisateurs des boîtes aux lettres informatiques gratuites de Hotmail: Microsoft a annoncé mercredi qu'il augmentera considérablement, dans le courant de l'été, la capacité de stockage de ce service.

L'annonce de Microsoft fait suite à des mesures du même ordre prises par ses principaux rivaux. Google a déjà annoncé qu'il allait porter la capacité de stockage gratuite des courriels de son service GMail à 1000 méga-octets. Et Yahoo, leader dans ce domaine, a récemment porté la capacité de son service gratuit à 100 méga-octets.

La capacité des boîtes aux lettres gratuites de Hotmail va passer de 2 méga-octets à 250 méga-octets, et les utilisateurs pourront désormais attacher des documents de 10 méga-octets.

Par ailleurs, le contrôle anti-virus des courriels entrants sera modifié. Jusqu'à présent, le service gratuit signalait les virus sur les documents joints et proposait seulement de détruire celui-ci. Désormais, il proposera aussi de nettoyer le document, un service jusqu'alors payant.

Hotmail a été utilisé en mai par 34,1 millions d'utilisateurs, contre 40,4 millions pourr Yahoo.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 24-06-2004 à 12:06:05   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Technologie
Des ordinateurs portatifs fournis à des élèves du Nouveau-Brunswick
Presse Canadienne (PC)


Certains élèves de la septième année au Nouveau-Brunswick, auront accès à un ordinateur portatif dès la prochaine rentrée scolaire.
Il s'agit d'un projet pilote qui s'étendra sur une période de deux ans. Le projet de 1,1 million $, annoncé par le ministère de l'Education, vise à évaluer l'incidence de l'ordinateur sur l'apprentissage et l'enseignement.

Six écoles ont été sélectionnées pour ce programme. L'école Le Tremplin de Tracadie-Sheila est l'une d'entre elles.

Au Nouveau-Brunswick, la majorité des classes possèdent des ordinateurs et les élèves ont accès à Internet.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 26-06-2004 à 13:08:46   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Un mystérieux virus se propage via des sites internet populaires


WASHINGTON (AFP), le 25-06-2004
Un mystérieux virus est en train de se propager sur l'internet par le biais de sites très visités, ont indiqué vendredi des experts en sécurité informatique.

A la différence des virus habituels qui se répandent par l'intermédiaire des courriels, celui-ci peut frapper lors d'une simple visite sur un site infecté.

Lors de cette visite, des programmes sont installés sur l'ordinateur de l'internaute à son insu. Ils permettent ensuite aux pirates d'accéder librement à distance au contenu de l'ordinateur.

Les experts en sécurité informatique ont baptisé le virus Scob, indiquant qu'il était aussi connu sous les noms Download.Ject ou Toofer.

"Les utilisateurs doivent savoir que n'importe quel site, y compris ceux habituellement dignes de confiance, peut être affecté par cette offensive et contenir ainsi un programme dangereux", a commenté jeudi l'agence gouvernementale Computer Emergency Readiness Team (CERT) dans un communiqué.

Le virus affecte les sites utilisant le système d'exploitation Internet IIS 5.0 de Microsoft.

"Si les utilisateurs d'Internet Explorer se rendent sur un site infecté, leur ordinateur pourrait soudain télécharger le fichier d'un site russe", a expliqué vendredi la société de sécurité informatique Soros.

Microsoft a qualifié le problème de "critique", encourageant vivement les utilisateurs à mettre à jour leur système de protection.

"Un nombre important de sites, dont certains sont très populaires, ont été touchés par ce virus cette semaine", a confirmé l'institut SANS, composé de chercheurs des domaines publique et privé, sans communiquer les noms des sites.

"Ces virus permettent un accès total à l'ordinateur infecté", a souligné SANS. "Cette attaque est assez inhabituelle parce qu'elle affecte un nombre important de serveurs et n'est pas facilement détectable".

Selon la société de sécurité LUHRQ, le virus semble avoir pour but d'intercepter mots de passe et coordonnées bancaires, et peut infecter les ordinateurs d'ordinateurs consultant par exemple les sites Ebay, celui de courrier électronique Yahoo, ou encore Earthlink et Juno.

Ce motif financier apparent et les liens créés avec des serveur russes suggèrent qu'"il y a de la criminalité organisée russe ou quelque chose comme ça derrière tout ça", selon Patrick Hinojosa, de la société Panda software.

M. Hinojosa et d'autres experts ont conseillé de désactiver la fonction "javascript" en utilisant Internet Explorer, pour se protéger de ce virus.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 28-06-2004 à 13:23:58   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Microsoft et Fujitsu s'allient dans les systèmes informatiques vitaux



TOKYO (AFP), le 28-06-2004
Microsoft et le premier fabricant japonais d'ordinateurs Fujitsu vont développer en commun des serveurs de nouvelle génération basés sur les logiciels Windows destinés au marché mondial des systèmes vitaux, pour un lancement début 2005, ont-ils annoncé lundi à Tokyo.

Fujitsu et Microsoft prévoient de tirer de cette entente un chiffre d'affaires mondial de 800 milliards de yens (6,12 mds EUR) partagé environ à égalité entre les deux sociétés en 2007, ont précisé les responsables des deux groupes lors d'une conférence de presse.

Outre le développement des serveurs eux-mêmes, les deux sociétés collaboreront dans l'intégration de plateformes et les services d'assistance aux clients, qui fonctionnent généralement 24 heures sur 24. Pour ce dernier élément, une équipe de plusieurs dizaines d'ingénieurs des deux groupes sera constituée au siège de Microsoft à Redmond, dans l'Etat de Washington, au second semestre 2004.

"C'est la première fois qu'une société qui n'est pas basée aux Etats-Unis aura un accès direct à la forces d'ingénierie qui se trouve derrière Windows Server", a déclaré à la presse le directeur général adjoint de Fujitsu, Chiaki Ito.

Microsoft et Fujitsu collaborent depuis longtemps mais ont fait alliance il y a quatre ans dans les systèmes destinés aux entreprises, a rappelé Steve Ballmer, pdg de Microsoft.

"Aujourd'hui (...) nous nous sommes engagés à porter notre alliance mondiale vers sa nouvelle frontière, au-delà de l'informatique d'entreprise vers l'informatique vitale, qui a été une base des activités de Fujitsu pendant de nombreuses années mais est une partie émergente de celles de Microsoft", a déclaré Steve Ballmer au cours de la conférence de presse.

"Ce que nous annonçons va jouer un rôle important dans notre stratégie", a déclaré le président de Fujitsu, Noyuki Akikusa, en rappelant que les deux groupes scellaient pour la troisième fois un accord de coopération.

Les nouveaux serveurs utiliseront la puce Itanium d'Intel, le matériel de Fujitsu et les logiciels de Microsoft.

Sont appelés vitaux les systèmes informatiques (matériel et logiciel) essentiels à la bonne marche d'une entreprise et à l'atteinte de ses objectifs et dont le mauvais fonctionnement ou l'arrêt peut être fatal à la survie de celle-ci.

"Dans le cadre de l'expansion de nos activités communes ici au Japon et à travers le monde, nous accordons une très grande importance également au transfert de connaissances des technologies de plateforme .NET de Microsoft aux ingénieurs de Fujitsu", a pour sa part déclaré Michael Rawding, pdg de Microsoft Co. Ltd Japan.

"Nous allons donc essayer d'étendre le nombre d'ingénieurs de Fujistu ayant une compétence approfondie dans le développement et le déploiement des systèmes .NET", a-t-il déclaré au sujet des logiciels permettant de connecter systèmes et applications par l'usage des services internet



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 28-06-2004 à 13:24:52   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Bruxelles suspend l'application des mesures imposées à Microsoft



BRUXELLES (AFP), le 27-06-2004
La Commission européenne a annoncé dimanche qu'elle suspendait l'application des mesures imposées à Microsoft pour rétablir la concurrence sur le marché des logiciels, dans l'attente de la décision de la justice européenne sur le nouveau recours engagé par le groupe américain.

"La Commission a informé le tribunal de première instance de la Cour européenne de justice que, dans l'intérêt d'une bonne administration de la justice, elle a décidé de ne pas faire appliquer les remèdes adoptés le 24 mars tant que la demande de Microsoft (...) est en cours d'examen", a indiqué Bruxelles dans un communiqué.

Le délai de trois mois donné par l'exécutif européen à Microsoft pour offrir une nouvelle version de son système d'exploitation vedette Windows dépourvue du logiciel d'accès aux fichiers audio et vidéo Media Player venait à expiration lundi.

"La Commission est d'avis qu'il n'est pas approprié d'appliquer les remèdes avant que le président du tribunal de première instance ne tranche la requête de Microsoft pour des mesures intérimaires", a-t-elle ajouté dans son communiqué.

Microsoft a déposé vendredi soir auprès du tribunal une requête visant justement à suspendre les "remèdes" ordonnés par Bruxelles pour mettre à terme à l'abus de position dominante que l'exécutif européen reproche au groupe.

Le géant américain avait déjà déposé le 8 juin un premier recours devant le tribunal, visant à obtenir l'annulation de sa condamnation pour abus de position dominante et de l'amende record de près d'un demi-milliard d'euros que lui a infligé Bruxelles le 24 mars dernier.

La Commission a souligné que son geste de dimanche ne remettait pas en cause les mesures décidées à l'encontre de Microsoft, et donc "l'obligation" pour le groupe de les mettre en oeuvre "si le président du tribunal de première instance rejette" la nouvelle requête déposée vendredi.

L'exécutif européen a réaffirmé sa conviction que ces "remèdes sont raisonnables, équilibrés et nécessaires pour restaurer la concurrence sur le marché".

Bruxelles a insisté sur "l'intérêt important pour le public à les mettre en application sans attendre le jugement sur le fond de l'affaire", à savoir la condamnation de Microsoft pour abus de position dominante, assortie d'une amende de 497 millions d'euros.

Outre la mise au point d'une nouvelle version de Windows sans Media Player, Bruxelles avait ordonné à Microsoft de divulguer à ses concurrents les informations nécessaires pour que leurs produits puissent "dialoguer" avec Windows.

Dans un communiqué diffusé dimanche à Bruxelles, Microsoft a expliqué son recours devant les magistrats de Luxembourg contre ces mesures pour la nécessité à ses yeux d'éviter des conséquences "irréversibles".

Selon Horacio Guttierez, l'un des avocats du géant américain, les "remèdes" imposés par la Commission seraient dommageables non seulement pour le groupe mais aussi pour les développeurs de logiciels et de sites internet dont les produits reposent sur le système d'exploitation Windows.

"Plus important encore, il vont aussi nuire aux consommateurs en limitant leur choix" et en réduisant les capacités de leurs ordinateurs personnels, a-t-il estimé.

Il a reproché à la Commission de vouloir instaurer de nouvelles règles qui "gèleraient l'innovation et la croissance économique".

Selon M. Guttierez, l'application forcée des mesures ordonnées par Bruxelles ferait également perdre à Microsoft de précieux droits de propriété intellectuelle.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 28-06-2004 à 13:25:38   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Le site d'origine du virus Download.Ject a été fermé


WASHINGTON (AFP), le 28-06-2004
Le site d'origine du mystérieux virus informatique "Download.Ject" a été identifié quelque part en Russie et il a été fermé, a indiqué dimanche le groupe Microsoft qui a cherché à rassurer sur l'ampleur de la contamination.

"Les fournisseurs d'accès à Internet et les autorités, travaillant en coordination avec Microsoft, ont identifié le point d'origine de l'attaque en Russie et l'ont fermé jeudi soir", a indiqué Microsoft dans un communiqué.

"Microsoft n'a pas connaissance que Download.Ject ait eu un large impact sur les consommateurs", a ajouté le groupe, en première ligne car le virus affecte les sites utilisant son système d'exploitation Internet IIS 5.0. "Les utilisateurs du navigateur Internet Explorer ne risquent plus d'être attaqués par cette source-là depuis jeudi soir", a ajouté le groupe.

Il reste encore aux autorités à mettre la main sur les auteurs du virus, a précisé Microsoft. "Nous travaillons actuellement avec les autorités et des partenaires du secteur pour identifier les individus ou les groupes responsables de la nouvelle attaque", souligne le groupe.

Microsoft a précisé qu'il ne s'agissait pas à proprement parler d'un virus mais d'une "attaque dirigée manuellement par des personnes ou des groupes par le biais d'un serveur spécifique".

Des experts en sécurité informatique avaient indiqué vendredi que ce mystérieux phénomène, également baptisé Scob ou Toofe, était en train de se propager sur l'internet par le biais de sites très visités, et non pas par l'intermédiaire des courriels comme c'est habituellement le cas des virus.

Microsoft a indiqué que cette attaque exploitait une faiblesse de son navigateur Internet Explorer pour infecter les ordinateurs des visiteurs des sites touchés. "Microsoft travaille avec les fournisseurs d'accès internet pour fermer les domaines délictueux", a-t-il indiqué.

Le groupe informatique a toutefois souligné que certains ordinateurs restaient vulnérables à une attaque, ceux dont le système d'exploitation ISS 5.0 n'a pas été actualisé avec le système MS04-11.

Il a invité les consommateurs se croyant victimes de l'attaque à contacter les autorités et à visiter son site http://www.microsoft.com/protect pour connaître la marche à suivre pour se protéger.

L'institut SANS, composé de chercheurs des domaines publique et privé, avait indiqué jeudi que le virus "permet un accès total à l'ordinateur infecté". Selon la société de sécurité LUHRQ, le virus semble avoir pour but d'intercepter mots de passe et coordonnées bancaires, et peut infecter les ordinateurs d'ordinateurs consultant par exemple les sites Ebay, celui de courrier électronique Yahoo, ou encore Earthlink et Juno.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 29-06-2004 à 16:24:37   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Administration électronique: La Poste propose un "cyberkiosque" aux communes



PARIS (AFP), le 29-06-2004
La Poste a présenté mardi son "cyberkiosque", une borne internet haut débit à destination des collectivités locales, qui permettra aux habitants d'accéder gratuitement à des services publics en ligne, dont certains équipés de visioconférence.

Cette borne répond à la double volonté des pouvoirs publics de réduire la fracture numérique du territoire et de rendre plus accessibles les services publics dans toute la France.

Avec son cyberkiosque, La Poste assure les prestations associées : installation de la borne, maintenance, personnalisation des contenus proposés.

L'accès et la navigation seront gratuits pour les usagers, à charge pour la collectivité de définir le périmètre des contenus accessibles depuis la borne, comme l'accès au courrier électronique.

La borne peut être raccordée à du haut débit ADSL, là où le territoire est déjà équipé. Pour les communes ne disposant pas de l'ADSL, le cyberkiosque utilise une liaison satellite.

Le cyberkiosque, ses prestations et sa connexion satellite coûtent entre 20.000 et 25.000 euros, précise-t-on à La Poste. Si la commune retient l'ADSL, à charge pour elle de choisir son fournisseur d'accès internet.

Par ailleurs, cette borne dispose également d'une antenne Wi-Fi, l'internet sans-fil. Elle fait donc office de borne Wi-Fi dans un rayon de 150 mètres, et peut connecter ainsi, d'autres bâtiments publics situés dans ce périmètre.

L'établissement public indique que la borne prévoit un accès au site de l'ANPE, en vertu d'un partenariat noué en 2003 entre les deux groupes.

Ce service pourra fonctionner en visioconférence et permettre ainsi la consultation, à distance, d'un conseiller ANPE.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 29-06-2004 à 16:26:07   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Amazon France pourrait supprimer les trois quarts de ses effectifs



PARIS (AFP), le 29-06-2004
La filiale française du groupe américain de commerce en ligne Amazon a l'intention de supprimer une cinquantaine des 70 postes que compte son siège de Guyancourt (Yvelines), affirme le quotidien Libération publié mardi.

Seule une quinzaine de salariés d'Amazon France resterait dans l'Hexagone, à Paris, dans une surface beaucoup plus petite, selon le journal.

La majorité des autres employés se verront offrir une "relocalisation" en Angleterre, tandis qu'une dizaine sera contrainte au départ, avec "des conditions de départ généreuses" selon l'entreprise, affirme le quotidien.

Le Pdg d'Amazon France, Thomas Lot, serait également sur le départ, selon des employés.

Pour la direction, cette chute des effectifs en France s'inscrit dans un processus de centralisation des activités, autour de ses métiers et non plus par pays, selon le quotidien.

Amazon France n'était pas immédiatement joignable mardi matin pour commenter ces informations.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 30-06-2004 à 13:09:07   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Lastminute.com rachète un concurrent allemand, lastminute.de



LONDRES (AFP), le 30-06-2004
Lastminute.com, le groupe britannique de ventes par internet a annoncé mercredi l'acquisition de l'agence de voyage par internet allemande lastminute.de, pour 46,7 millions d'euros, mettant ainsi fin à la confusion qui existait en Allemagne en raison de la similitude entre les deux noms.

Cette acquisition permet à lastminute.com de devenir le numéro un de la vente de voyages sur internet en Allemagne, plus gros marché européen dans le secteur du tourisme, a précisé le groupe britannique dans un communiqué.

Lastminute.de est composé de plusieurs sociétés (Anixe Systems, Avinex et Cinetec Internet Touristik) qui proposent des voyages organisés et des vols vers les destinations les plus prisées des Allemands, tels que l'Espagne, la Turquie, la République dominicaine, Cuba et l'Egypte.

En 2003, le montant total de ses transactions s'est élevé à 49,3 millions d'euros pour 115.000 clients.

Cette opération "met fin à la confusion entre les marques lastminute.com et lastminute.de et permettra que les efforts marketing déployés en Allemagne bénéficient à lastminute.com", a déclaré Brent Hoberman, directeur général du groupe britannique.

Les deux sociétés avaient été créées à la même époque, a précisé un porte-parole de lastminute.com, qui a rappelé que le nom lastminute était considéré comme un terme générique en Allemagne.

Jusqu'à présent, "beaucoup des dépenses de marketing réalisées par lastminute.com bénéficiaient en fait à lastminute.de", a-t-il ajouté.

L'acquisition sera financée en numéraire pour 24 millions d'euros et le reste par le biais de l'émission de 8,23 millions d'actions lastminute.com.




--------------------
Haut de pagePages : 1 - 2Page précédente 
 
 Funtasia  Archives générales Funtasia  Archives générales Funtasia !  Info A vos souris/Juin!Nouveau sujet
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum