Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation, pour permettre la mesure d'audience et à des fins publicitaires. Les données collectées peuvent être partagées avec des tiers.X
 
Funtasia
Administrateurs : bambi, fredchoucas
 
 Funtasia  Archives générales Funtasia  Archives générales Funtasia ! 

 Sport Juillet!

Nouveau sujet
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4Page précédentePage suivante
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 07-07-2004 à 11:19:41   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Ralf Schumacher chez Toyota
Associated Press (AP)



Ralf Schumacher, le pilote de Formule-1 de l'écurie BMW-Williams, a indirectement confirmé son prochain transfert chez Toyota.
«Si selon vos informations, je vais chez Toyota, je peux confirmer que vous n'êtes pas totalement dans l'erreur», a déclaré Schumacher à l'hebdomadaire allemand Bunte.

Son contrat avec BMW-Williams court jusqu'à la fin de la saison. Willi Weber, l'agent de Schumacher, a déclaré que le pilote possède un nouveau contrat sans spécifier l'équipe.

Le frère du sextuple champion du monde Michael Schumacher est en train de récupérer de blessures subies lors d'un accident au Grand Prix des États-Unis le 20 juin dernier à Indianapolis, où il s'était cassé deux vertèbres.

Si tout va bien, il pourra probablement conduire le 15 août à Budapest lors du Grand Prix de Hongrie.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 07-07-2004 à 11:20:13   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Hockey

Dominik Hasek signe avec les Sénateurs

Les Sénateurs d'Ottawa ont annoncé, mardi matin, la mise sous contrat du vétéran gardien Dominik Hasek, 39 ans.
Les Sénateurs avaient obtenu la permission des Red Wings de Detroit de discuter avec le gardien tchèque avant qu'il ne devienne joueur autonome sans compensation.

Les Sénateurs étaient à la recherche d'un gardien numéro 1 après avoir échangé Patrick Lalime aux Blues de St-Louis, il y a quelques semaines.

Hasek a remporté six fois le trophée Vézina remis au meilleur gardien au cours de sa carrière.

Il a par ailleurs reçu deux fois le trophée Hart attribué au joueur le plus utile de la Ligue nationale de hockey.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 07-07-2004 à 11:20:59   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Golf

Hank Kuehne empoche 75 000$

(PC) - Hank Kuehne, le plus long cogneur du circuit de la PGA, s'est fait remarquer par la qualité de ses coups roulés pour s'imposer lors de la première des deux journées du tournoi par trou canadien présenté, au club de golf Le Fontainebleau, à Blainville.
Le Texan de 28 ans a remporté cinq trous. Cette performance, à son premier tournoi du genre, lui a permis d'empocher 75 000$ d'un enjeu global de 360 000$.

Aujourd'hui, Kuehne, Phil Mickelson, John Daly et Vijay Singh rivaliseront d'adresse pour un montant de 285 000$. Kuehne a récolté 60 000$ au quatrième trou, une normale trois de 175 verges. Il a réussi sans problème son roulé d'une quinzaine de pieds pour l'oiselet, le seul du groupe. Les quatre golfeurs n'avaient pu se départager lors des trois premiers trous au cours desquels ils ont réalisé huit birdies.

Deux fois vainqueur au circuit canadien en 2002, Kuehne a ajouté 15 000$ dès le trou suivant, une normale cinq de 565 verges. Il a atteint le vert en deux coups à l'aide d'un fer-5 avant de caler un roulé de 12 pieds pour un aigle.

Par la suite, aucun golfeur n'est parvenu à s'imposer, ce qui ajoutera au suspense au grand plaisir des 5000 spectateurs qui assisteront à la l'événement.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 07-07-2004 à 11:21:35   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Baseball

Les Braves écrasent les Expos

(PC) - Les Braves d'Atlanta ont marqué six points dès la manche initiale contre Zach Day, et ils ont écrasé les Expos 11-4.
Les Expos ont ainsi bouclé la première moitié de leur calendrier 2004 avec une piètre fiche de 28 gains contre 53 revers. Ils se dirigent donc vers une saison de plus de 100 défaites, saison qui serait leur pire depuis 1976. Ils avaient alors subi 107 revers.

Zach Day (5-9) a connu sa pire sortie de la saison. Il avait aussi été chassé après une manche et un tiers le 15 juin contre les Twins du Minnesota. Mais cette fois-ci, il a eu le temps de céder huit coups sûrs, dont un circuit de trois points à Andruw Jones, et huit points.

Il a fait face à neuf frappeurs dès la manche initiale qui a commencé par un but sur balles accordé à Rafael Furcal. Day avait de la difficulté à lancer des prises.

Quand il le faisait, ses tirs n'avaient pas de mordant et les frappeurs des Braves devaient croire que l'exercice au bâton n'était pas terminé tellement ils avaient l'air de s'amuser.

En deuxième, Day a cédé un simple et deux doubles, dont un de deux points à Chipper Jones. T.J. Tucker l'a remplacé au monticule et Frank Robinson lui a demandé de donner un but sur balles intentionnel à Johnny Estrada, le premier frappeur à l'affronter.

Pas moins de 13122 spectateurs s'étaient rendus au Stade Hiram, à San Juan, Porto Rico.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 07-07-2004 à 11:31:17   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Hockey - Joel Quenneville serait le prochain entraîneur de l'Avalanche du Colorado
Presse Canadienne | Le 7 juillet 2004 - 00:01

Joel Quenneville serait sur le point de retourner derrière le banc de l'Avalanche du Colorado, cette fois à titre d'entraîneur-chef, affirmait le site Internet du réseau TSN, mardi soir.

Il remplacerait ainsi Tony Granato, pilote de la formation de Denver depuis 2002.

Quenneville en serait ainsi à son deuxième séjour avec l'Avalanche. Il avait été l'adjoint de l'entraîneur-chef Marc Crawford au cours de la saison 1995-96 et il avait joué un rôle important dans la conquête de la coupe Stanley par l'équipe du Colorado cette saison-là, la première dans l'histoire de la concession.

Quenneville a été congédié par les Blues de St. Louis en février dernier après avoir été l'entraîneur-chef de cette équipe depuis 1997. Il avait notamment guidé les Blues vers une saison de 114 points, un record d'équipe, en 1999-2000. Cette prestation lui avait d'ailleurs valu le trophée Jack-Adams, remis à l'entraîneur de l'année dans la LNH.

Au cours de la dernière saison, l'Avalanche a terminé au deuxième rang dans la section Nord-Ouest, un point derrière les Canucks de Vancouver, ainsi qu'au quatrième rang dans l'Association de l'Ouest. L'équipe a été éliminée par les Sharks de San Jose au deuxième tour éliminatoire.

Au mois de mai, le directeur général de l'Avalanche Pierre Lacroix s'était dit déçu de la façon dont la saison 2003-2004 s'était terminée, ajoutant toutefois que Granato ne payerait pas le prix pour la pauvre performance du club en séries.

Sous l'égide de Quenneville, les Blues ont atteint le cap des 40 victoires cinq fois au cours des six saisons complètes où il a été à la barre de l'équipe. Il a toutefois présenté un dossier de ,500 (34-34) en séries, n'atteignant le finale d'association qu'une fois, soit après avoir pris les Blues en charge au milieu de la saison 1996-97.





--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 07-07-2004 à 11:32:12   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Natation - Audrey Lacroix récolte l'or mais n'obtient pas sa qualification pour les Jeux
Presse Canadienne

Audrey Lacroix a remporté la médaille d'or au 100 m papillon des essais olympiques à Toronto mardi mais son chrono de 1:00.42 ne lui a pas permis de se qualifier pour les Jeux d'Athènes.

"J'aurai une meilleure chance de faire le standard samedi dans l'épreuve du 200 m", a-t-elle dit.

La nageuse de Pont-Rouge a enlevé les honneurs du 100 m papillon devant Kelly Stefanyshyn (1:00.78) et Jennifer Button (1:00.79) respectivement. Le temps de qualification à atteindre était fixé à 0:59.30.

"Je suis contente de ma première place mais un peu déçue de ne pas avoir été plus vite. Je savais que j'aurais du mal à faire le standard mais je pensais bien être capable de nager un peu plus rapidement", a-t-elle expliqué.

"Ça fait rien, je vais me reprendre samedi au 200 m papillon, une épreuve pour laquelle je m'entraîne plus spécifiquement", a lancé l'athlète de 20 ans, médaillée d'or au 200 m papillon des Jeux panaméricains l'an dernier.

"Je suis très proche du standard olympique qui est de 2:10.58. Mon meilleur temps est 2:11.02 et je suis très confiante de réaliser mon objectif."

Quant aux relais, où Audrey Lacroix serait évidemment la nageuse papillon, il est loin d'être assuré que les Canadiennes auront leur couloir à Athènes.

En principe, selon Martin Richard, de Natation Canada, elles ne sont pas qualifiées, n'étant pas du groupe des top 12 "mais il pourrait y avoir des abandons de certains pays dont les nageurs n'ont pu se qualifier dans les courses individuelles. On sera fixé d'ici une semaine", a-t-il affirmé.

Côté masculin, les trois relais sont qualifiés, reste à sélectionner les nageurs.

D'autres athlètes québécois seront à surveiller. C'est le cas de Yannick Lupien (50 m et 100 m), de Marianne Limpert (200 m 4 nages), de Sophie Simard (style libre 100 m et 200 m) et de Michel Boulianne (200 m brasse).



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 07-07-2004 à 14:35:01   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Tour de France: mercredi, un "chrono" en Artois



WASQUEHAL (Nord) (AFP), le 07-07-2004
De Cambrai à Arras, le contre-la-montre par équipes du Tour de France cycliste mercredi emprunte les routes de l'Artois sur un parcours de 64,5 kilomètres légèrement vallonné.

Mardi, les pavés du Nord se sont transformés en petit paradis pour Jean-Patrick Nazon, vainqueur de la troisième étape (210 km), et en enfer pour l'Espagnol Iban Mayo, l'un des prétendants au maillot jaune.

A hauteur de son premier tiers, soudain, c'est la chute. Km 144, une demi-douzaine d'hommes se retrouvent à terre. L'Italien Marco Velo, l'épaule gauche ensanglantée, reste dans le fossé dont il ne sortira que sur une civière. L'Espagnol Iban Mayo, cuissard gauche déchiré, tarde à remonter sur le vélo. A l'avant, le rythme fou s'accélère encore (45,5 km/h à l'arrivée !).

Mayo, entouré par quatre coéquipiers d'Euskaltel, finit par rentrer sur le groupe de Hushovd-Moreau. Mais le grimpeur basque a déjà compris. L'écart, plafonné à deux minutes grâce aux efforts des deux formations, ne peut qu'augmenter sur la route de Wasquehal, compte tenu du danger que représente le vainqueur du Dauphiné (et de l'étape de l'Alpe d'Huez dans le Tour du Centenaire 2003). "Personne n'a pardonné", dira à l'arrivée Mayo, conscient d'avoir vu s'éloigner définitivement le maillot jaune, voire le podium.

Mercredi, "il n'y (aura) pas beaucoup de plat, plus souvent des faux-plats ou des petites montées et descentes", estime le directeur sportif de l'équipe danoise CSC, le Français Alain Gallopin, qui a reconnu à plusieurs reprises l'itinéraire.

Après Cambrai, la ville des "bêtises" (les bonbons à la menthe déclinées aujourd'hui en plusieurs parfums) qui accueille la Grande Boucle pour la première fois, le parcours passe par plusieurs bourgades (Roville, Marcoing, Ribecourt-la-Tour) dévastées pendant la Première guerre mondiale.

L'arrivée à Arras (44.000 habitants), où naquirent Robespierre et Vidocq (l'ancien bagnard devenu chef de la sûreté au début du XIXe), est jugée sur la Grand-Place considérée généralement comme le plus bel exemple d'architecture flamande en France.

"S'il n'y a pas de vent, la moyenne devrait approcher les 54-55 km/h, se risque le directeur de course Jean-François Pescheux. Il n'y a pratiquement pas de coups de frein à donner."

Deux pointages intermédiaires officiels sont prévus à Metz-en-Couture (Km 19) et à Achiet-le-Grand (Km 42).

Le classement est établi sur le temps réalisé par le coureur ayant franchi la ligne en cinquième position.

Ces temps sont reportés au classement général individuel. Les coureurs attardés se voient imputer également leur temps réel.

3e étape: le classement de l'étape:

1. Jean-Patrick Nazon (FRA/A2R) les 210,0 km en 4 h 36:45.(moyenne: 45,5 km/h) 2. Erik Zabel (ALL/MOB) à 0:00.3. Robbie McEwen (AUS/LOT) 0:00.4. Tom Boonen (BEL/QST) 0:00.5. Kim Kirchen (LUX/FAS) 0:00.6. Danilo Hondo (ALL/GRL) 0:00.7. Jaan Kirsipuu (EST/A2R) 0:00.8. Alessandro Bertolini (ITA/ALS) 0:00.9. Fabio Baldato (ITA/ALS) 0:00.10. José Enrique Gutierrez (ESP/PHO) 0:00.... 151. Iban Mayo (ESP/EUS) 3:53. 3e étape: le classement général

1. Robbie McEwen (AUS/LOT) 13 h 42:34.2. Fabian Cancellara (SUI/FAS) à 0:01.3. Jens Voigt (ALL/CSC) 0:09.4. Jean-Patrick Nazon (FRA/A2R) 0:12.5. Lance Armstrong (USA/USP) 0:16.6. Danilo Hondo (ALL/GRL) 0:22.7. Erik Zabel (ALL/MOB) 0:23.8. José Enrique Gutierrez (ESP/PHO) 0:23.9. Levi Leipheimer (USA/RAB) 0:24.10. Oscar Pereiro (ESP/PHO) 0:25.18. Jan Ullrich (ALL/MOB) 0:31.20. Tyler Hamilton (USA/PHO) 0:32..... 82. Richard Virenque (FRA/QST) 1:05.... 101. Iban Mayo (ESP/EUS) 4:23.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 07-07-2004 à 14:38:21   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

F1: Toyota confirme l'arrivée de Ralf Schumacher en 2005



PARIS (AFP), le 07-07-2004
Le pilote allemand de Formule 1 Ralf Schumacher (Williams-BMW) a signé un contrat de trois ans en faveur de Toyota à partir de la saison 2005, a indiqué l'écurie japonaise mercredi dans un communiqué.

"C'est avec plaisir que nous pouvons annoncer Ralf comme un des pilotes de Toyota pour la saison 2005", a déclaré Tsumotu Tomita, directeur de l'écurie. "Il a prouvé dans sa carrière qu'il était un pilote extrêmement rapide et je suis sûr que sa grande expérience sera grandement bénéfique à notre équipe", a-t-il ajouté.

"Le contrat est effectif à partir du 1er janvier 2005. Nous ne savons pas encore quand il effectuera son premier tour de piste au volant d'une Toyota mais nous espérons l'avoir dès que possible après le Granbd Prix du Brésil" (dernière course de la saison le 24 octobre), a souligné Tsumotu Tomita

Le responsable de l'écurie japonaise s'est refusé à dévoiler le montant et les détails du contrat précisant toutefois qu'il était "raisonnable" et que les sommes avancées par les médias étaient "surestimées".

Le départ du cadet des frères Schumacher, 29 ans, chez Toyota faisait l'objet de spéculations depuis plusieurs mois. Il avait confirmé indirectement pour la première fois son possible départ pour l'écurie japonaise, dans une interview à paraître ce mercredi dans le magazine allemand Bunte.

Les relations entre Ralf Schumacher et son écurie se sont tendues notamment en raison de la notable baisse de salaire. Selon la presse, Williams-BMW lui aurait proposé un nouveau contrat de 9 millions de dollars annuels contre 15 millions jusqu'ici (7,3 M EUR contre 12,2 M EUR).

Le pilote allemand, victime d'une double fracture à la colonne vertébrale lors d'un accident sur le circuit d'Indianapolis où il avait perdu le contrôle de sa voiture et heurté un mur à près de 300 km/h, envisage d'effectuer son retour au Grand Prix de Hongrie le 15 août.

"D'après les médecins, je pourrai reprendre le 15 août à Budapest s'il n'y a pas de rechute", a confié Schumacher à Bunte, ajoutant qu'il ressentait de "très fortes douleurs".

L'identité du coéquipier de Ralf Schumacher chez Toyota la saison prochaine n'est pas encore connue. "Nous n'avons pas encore décidé qui ferait équipe avec Ralf en 2005 et, sur cette question, nous ne nous précipiterons pas", a expliqué Tsumotu Tomita. "Nous sommes contents à la fois de Cristiano (da Matta) et Olivier (Panis) et ils sont tous les deux encore en course pour la place restante pour la saison prochaine."

Pour le responsable de Toyota, "il reste encore huit courses à disputer cette saison et tout le monde chez Toyota est totalement concentré pour améliorer notree niveau de performance afin de gagner autant de points que possible en championnat".

Da Matta et Panis continueront de courir pour Toyota jusqu'à la fin de la saison 2004 avec Ricardo Zonta comme troisième pilote et Ryan Briscoe en tant que pilote-essayeur.

L'écurie japonaise devrait prendre une décision en ce qui concerne le second pilote en 2005 vers la fin de la saison. Et Toyota a précisé qu'il ne commenterait aucune rumeur jusqu'à ce que le contrat soit signé.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 07-07-2004 à 14:39:08   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Athlétisme à Lausanne: beau succès d'Arron, El Guerrouj se rassure



LAUSANNE (Suisse) (AFP), le 06-07-2004
Christine Arron a joliment remporté le 100 m de la réunion d'athlétisme de Lausanne mardi avec un chrono (11.01) qui fait d'elle la troisième sprinteuse de l'année.

De son côté, le Marocain Hicham El Guerrouj s'est en partie rassuré après sa défaite -la première sur le demi-fond depuis 2000- à Rome, vendredi dernier en s'imposant dans le 1500 m.

Partie au couloir N.4, Arron, détentrice du record d'Europe (10.73), a gardé la tête de bout en bout en devançant notamment l'une des attractions de ce début d'année, la Bélarusse Yuliya Nesterenko (3e en 11.17).

Même si Arron reste très loin de la N.1 de l'année, la Bulgare Iveta Lalova (10.77), la course suisse lui laisse entrevoir une préparation sereine en vue des Championnats de France (16-18 juillet) et des JO (13-29 août).

"Je réagis bien au départ et j'ai surtout aimé ma deuxième partie de course où je suis bien dans le rythme. Je suis satisfaite car mes chronos descendent", a souri la Guadeloupéenne, qui réussit le même chrono que celui qu'elle avait réalisé en demi-finale des Mondiaux-2003, avant de rater sa finale (5e en 11.06).

Dans la même course, Muriel Hurtis a pris une modeste 6e place en 11 sec 26/100e, un chrono dont elle s'est dit "déçue".

A moins de cinquante jours du début des JO, El Guerrouj a effacé l'image de son revers de Rome, où il avait notamment été battu par le Bahreïnien Rachid Ramzi, le Kényan Bernard Lagat et Mehdi Baala.

Mais pour cela il a fallu au Marocain sprinter dans les derniers mètres pour résister au retour du Kényan Isaac Songok qui échoue à 2/100e (3:32.20 contre 3:32.22).

"Il était important de gagner. Je suis conscient de mes problèmes et de mon manque de rythme", a commenté El Guerrouj qui envisage de courir à Londres ou à Stockholm avant d'aller à Zurich (Suisse, le 6 août.

Le rendez-vous sur les hauteurs du Lac Léman a réussi à trois autres Tricolores, qui ont grossi les rangs des "sélectionnables olympiques" en réussissant les minima.

Ce fut d'abord, le vice-champion du monde du 4x400 m Leslie Djhone, deuxième du 400 m avec un chrono de 44 sec 98/100e, alors que les minima étaient fixés à 45 sec 15/100e.

Malgré une bonne gestion de son tour de piste, Djhone n'a rien pu faire face au N.1 de la saison, le représentant de Grenade, Alleyne Francique, vainqueur en 44.75/100e.

Dans la foulée de Djhone, Ladji Doucouré a lui aussi quasiment assuré son voyage en Grèce en prenant la cinquième place du 110 m haies avec un temps de 13 sec 40/100e (minima de 13.47).

Placé à ses côtés, l'Américain Allen Johnson a réussi la meilleure performance mondiale de l'année en s'imposant en 13 sec 05/100e.

Enfin, le fondeur Ismaïl Sghyr (7e) a réussi de justesse ces minima en courant le 5000 m en 13 min 19 sec et 11/100e, soit 89/100e de mieux que la référence exigée.

A noter aussi la fin de série de la Mozambicaine Maria Mutola, qui restait sur une série de 36 succès consécutifs depuis septembre 2002, battue par la Russe Svetlana Cherkasova.




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 08-07-2004 à 18:23:16   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Athlétisme: Stéphane Diagana met un terme à sa carrière



PARIS (AFP), le 08-07-2004
Stéphane Diagana a été contraint jeudi de mettre un terme à sa carrière d'athlète, trahi une nouvelle fois par un corps qui lui a laissé peu de répit en plus de 18 saisons passées sur les pistes avec notamment un titre mondial (1997) et un record d'Europe sur 400 m haies.

En fin d'année dernière, après un été gâché par les blessures où il n'avait pu faire mieux qu'une demi-finale aux Mondiaux, Diagana avait annoncé que cette saison 2004 serait la dernière alors qu'il va fêter ses 35 ans le 23 juillet.

Malheureusement, un mollet récalcitrant ne lui aura même pas laissé l'occasion de disputer les jeux Olympiques d'Athènes, qui devaient être son ultime grand rendez-vous.

"Suite à une nouvelle blessure en date du 5 juillet 2004 (lésion du muscle soléaire du mollet droit révélée par une IRM le 7 juillet 2004) et compte tenu des délais nécessaires à mon rétablissement, je ne suis pas en mesure de poursuivre ma préparation" pour les JO, explique le vice-champion du monde du relais 4x400 m.

"Ayant décidé que la saison 2004 serait ma dernière quoiqu’il advienne, je mets donc ainsi un terme à ma carrière d’athlète", poursuit-il dans un communiqué transmis jeudi par la Fédération française d'athlétisme.

Cette saison, "Diag" a vécu uniquement en fonction de son corps et des blessures. Après une rentrée encourageante à Turin le 4 juin (49.13), où il n'était pas si loin que cela des minima olympiques (48.93), l'Aveyronnais déclarait forfait après une blessure survenue le 9 juin, deux jours avant la réunion norvégienne de Bergen, à laquelle il devait participer, et la Coupe d'Europe (19-20 juin).

C'est une douleur aux ischio-jambiers de la cuisse droite qui le laissait sur le carreau cette fois et le contraignait à repousser sans cesse son retour.

L'éternel élève de Fernand Urtebise prévoyait d'abord de courir à Rome (2 juillet) ou à Lausanne (6 juillet) avant d'annoncer le 25 juin, jour du passage de la flamme olympique qu'il a portée, que sa deuxième sortie de l'année se ferait "aux dates des Championnats de France".

Et puis, un ultime pépin ces derniers jours à Vergèze (Gard), où il effectuait un stage, l'obligeait à prendre la décision tant "redoutée" depuis quelques jours par le DTN Robert Poirier et toute la famille de l'athlétisme.

Diagana laisse un magnifique palmarès à l'athlétisme tricolore, avec, aux Mondiaux, un titre (1997) dans la ville qui accueille les JO en août, une médaille d'argent (1999), une médaille de bronze (1995), et une quatrième place (1993).

Sur le continent, il compte un titre acquis à Munich en 2002 devant son premier enfant, né quelques jours plus tôt, une troisième place (1994) et surtout détient toujours le record d'Europe du 400 m haies, depuis le 5 juillet 1995 à Lausanne (47.37).

Le grand vide de sa carrière sera sans aucun doute les jeux Olympiques. Après des premiers JO en 1992 à Barcelone, où il se retrouve au pied du podium (4e) pour 3/10, Diagana rate tout à tour à tour le rendez-vous d'Atlanta (1996) et de Sydney (2000). En 1996, il vivait l'une de ses saisons les plus blanches en ne disputant aucun 400 m haies, se privant donc du rendez-vous américain.

Quatre ans plus tard, il arrivait en Australie plein d'ambitions. Mais une nouvelle blessure le contraignait au forfait, et il est l'un des symboles de du désastre français, qui n'empoche aucune médaille en athlétisme. Lors de son ultime apparition dans une grande compétition, Diagana avait décroché la médaille d'argent sur le relais 4x400 m des Mondiaux-2003 au Stade de France.




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 08-07-2004 à 18:23:49   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Tour de France: Armstrong en jaune au départ de la 5e étape



ARRAS (AFP), le 08-07-2004
Le départ de la 5e étape du Tour de France cycliste Amiens-Chartres (200,5 km) a été donné jeudi à 12H47 à 183 coureurs pour un parcours de plaine de 200,5 kilomètres.

Mercredi, les "boys" de l'Américain Lance Armstrong ont propulsé leur chef de file en tête du Tour, après la victoire de la formation US Postal dans la quatrième étape, un contre-la-montre par équipes de 64,5 kilomètres entre Cambrai et Arras.

Sur une chaussée détrempée par la pluie qui s'est interrompue seulement en fin de course, l'équipe d'Armstrong a battu de 1 min 07 sec le groupe Phonak de l'Américain Tyler Hamilton. En cette journée à haut stress, l'équipe de l'Allemand Jan Ullrich a cédé 1 min 19 sec. Retardée peu après le départ par la crevaison de l'Allemand Rolf Aldag, l'un de ses hommes de base, T-Mobile s'est classée quatrième de l'étape, derrière l'excellente formation de l'Espagnol Francisco Mancebo (Baléares), troisième à 1 min 15 sec.

L'US Postal avait déjà gagné le contre-la-montre par équipes du Tour l'année passée à Saint-Dizier. Mais le changement de règlement, qui détermine désormais un plafond par rapport à l'équipe victorieuse, a limité la perte de temps pour les adversaires du Texan.

Armstrong, 32 ans, a toutefois pris 20 secondes à Hamilton et 40 secondes à Ullrich. "Ce ne sont pas des écarts énormes mais c'est significatif", a estimé le quintuple vainqueur du Tour.

Epargnés par les problèmes mécaniques, Armstrong et les siens ont roulé à la moyenne de 53,7 km/h, l'une des plus élevées dans l'histoire de cet exercice sur la Grande Boucle. Elle a approché le record qui reste la propriété de l'équipe Gewiss (54,94 km/h en 1995 sur 67 km entre Mayenne et Alençon).

De nombreux incidents (chutes ou crevaisons) ont émaillé ce contre-la-montre par équipes qui a attiré un nombreux public malgré les conditions météo. Phonak, sauvée par le sang-froid de Hamilton qui a réorganisé son groupe, a accompli les deux-tiers du parcours avec six coureurs seulement après maints ennuis mécaniques (cinq crevaisons !). L'équipe danoise CSC, l'une des favorites au départ, a également été accablée pendant cette étape.

Gilberto Simoni (Saeco), lui, a eu l'infortune de chuter dans l'avant-dernier virage. Le grimpeur italien, qui n'a pas été attendu par ses coéquipiers, s'est vu appliquer le temps réel mis pour boucler les 64,5 kilomètres, sans pouvoir bénéficier du plafond affecté aux coureurs franchissant la ligne ensemble. L'oubli de ce "détail" par son équipe lui a coûté inutilement plus d'une minute !

Armstrong, candidat à une sixième victoire dans le Tour qui en ferait le seul détenteur du record, précède désormais son compatriote George Hincapie de 10 secondes et trois autres de ses coéquipiers (Landis, Azevedo, Rubiera).

Hamilton (8e), le premier opposant au Texan dans la perspective du maillot jaune, compte 36 secondes de retard. Ullrich affiche un débours à peine supérieur. Le rival privilégié du champion américain se situe à 55 secondes, soit 17 secondes de plus que l'an passé après le même exercice.

Jeudi aucun obstacle, hormis une modeste montée de 1.800 mètres à la sortie d'Auneuil (Km 70), ne se dresse devant le peloton dans la traversée des départements de la Somme, de l'Oise, du Val d'Oise, des Yvelines et de l'Eure-et-Loir.

Le premier sprint intermédiaire (6, 4 et 2 sec de bonification aux trois premiers) est prévu à Beauvais (Km 57,5). Les deux autres sont fixés à Orvilliers (Km 142) et à Maintenon (Km 180,5). Pour finir, après la traversée de la plaine de la Beauce, les sprinteurs disposent d'une longue ligne droite de 1.000 mètres, d'une largeur de 8 mètres, près de l'hippodrome de Chartres.

Départ d'Amiens à 12h45, arrivée à Chartres vers 17h18 (prévision à 44 km/h de moyenne).

Classement de la 4e étape

1. US Postal les 64,5 km en 1 h 12:03. (moyenne: 53,71 km/h)2. Phonak à 1:07. (20 sec)3. Baléares 1:15. (30 sec)4. T-Mobile 1:19. (40 sec)5. CSC 1:46. (50 sec)6. Rabobank 1:53. (1 min)7. Liberty 2:25. (1 min 10 sec)8. Euskaltel 2:35. (1 min 20 sec)9. Saeco 2:35. (1 min 30 sec)10. Alessio 2:57. (1 min 40 sec)11. Quick Step 3:29. (1 min 50 sec)12. Crédit Agricole 3:32. (2 min)13. AG2R 4:05. (2 min 10 sec)14. La Boulangère 4:17. (2 min 20 sec)15. Domina Vacanze 4:22. (2 min 30 sec)16. Gerolsteiner 4:36. (2 min 35 sec)17. Fassa Bortolo 4:52. (2 min 40 sec)18. Lotto 5:19. (2 min 45 sec)19. Cofidis 5:34. (2 min 50 sec)20. RAGT 5:37. (2 min 55 sec)21. Fdjeux.com 7:33. (3 min) Le classement général

1. Lance Armstrong (USA/USP) 14 h 54:53.2. George Hincapie (USA/USP) à 0:10.3. Floyd Landis (USA/USP) 0:16.4. Jose Azevedo (POR/USP) 0:22.5. José Luis Rubiera (ESP/USP) 0:24.6. José Enrique Gutierrez (ESP/PHO) 0:27.7. Viacheslav Ekimov (RUS/USP) 0:30.8. Tyler Hamilton (USA/PHO) 0:36.9. Santos Gonzalez (ESP/PHO) 0:37.10. Bert Grabsch (ALL/PHO) 0:41.11. Jens Voigt (ALL/CSC) 0:43.12. Oscar Sevilla (ESP/PHO) 0:44.13. Manuel Beltran (ESP/USP) 0:47.14. Erik Zabel (ALL/MOB) 0:47.15. Mikel Pradera (ESP/BAL) 0:55.16. Jan Ullrich (ALL/MOB) 0:55.17. Andreas Kloeden (ALL/MOB) 0:57.18. Bobby Julich (USA/CSC) 1:00.19. Francisco Mancebo (ESP/BAL) 1:01.20. Kurt Asle Arvesen (NOR/CSC) 1:04.21. Levi Leipheimer (USA/RAB) 1:08.22. Daniele Nardello (ITA/MOB) 1:11.23. Matthias Kessler (ALL/MOB) 1:14.24. Bram De Groot (PBS/RAB) 1:14.25. Michele Bartoli (ITA/CSC) 1:17. Les classements annexes

Points (général): 1. Robbie McEwen (AUS/LOT) 93 pts2. Jean-Patrick Nazon (FRA/A2R) 853. Jaan Kirsipuu (EST/A2R) 744. Danilo Hondo (ALL/GRL) 745. Thor Hushovd (NOR/C.A) 706. Erik Zabel (ALL/MOB) 667. Tom Boonen (BEL/QST) 408. Alessandro Petacchi (ITA/FAS) 369. Fabian Cancellara (SUI/FAS) 3510. Stuart O'Grady (AUS/COF) 32 Montagne (général): 1. Paolo Bettini (ITA/QST) 19 pts2. Janek Tombak (EST/COF) 143. Jens Voigt (ALL/CSC) 94. Bram De Groot (PBS/RAB) 75. Jérôme Pineau (FRA/BLB) 36. Franck Renier (FRA/BLB) 37. Bernhard Eisel (AUT/FDJ) 28. Jakob Piil (DAN/CSC) 29. Richard Virenque (FRA/QST) 110. Christophe Mengin (FRA/FDJ) 1 Equipes (général): 1. US Postal 42 h 20:59.2. Phonak à 1:13.3. T-Mobile 1:44.4. CSC 1:52.5. Baléares 1:54.6. Rabobank 2:14.7. Liberty 2:54.8. Alessio 3:53.9. Quick Step 4:20.10. AG2R 4:40.11. Fassa Bortolo 4:56.12. Gerolsteiner 5:08.13. La Boulangère 5:08.14. Domina Vacanze 5:12.15. Lotto 6:19.16. Saeco 7:29.17. fdjeux.com 8:04.18. RAGT 10:37.19. Cofidis 13:53.20. Euskaltel 14:39.21. Crédit Agricole 15:16. Jeunes (général): 1. Matthias Kessler (ALL/MOB) 14 h 56:07.2. Tom Boonen (BEL/QST) à 0:48.3. Fabian Cancellara (SUI/FAS) 1:11.4. Mark Scanlon (EIR/A2R) 1:16.5. Mikel Astarloza (ESP/A2R) 1:25.6. Jérôme Pineau (FRA/BLB) 1:25.7. Sylvain Chavanel (FRA/BLB) 1:31.8. Michele Scarponi (ITA/DVE) 1:33.9. Thomas Voeckler (FRA/BLB) 1:46.10. Filippo Pozzato (ITA/FAS) 2:08.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 08-07-2004 à 18:26:41   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Tour de France: O'Grady vainqueur de la 5e étape, Voeckler en jaune



CHARTRES (AFP), le 08-07-2004
Une longue échappée sous la pluie sur la route de Chartres a permis à l'Australien Stuart O'Grady (Cofidis) de remporter la cinquième étape du Tour de France cycliste et au champion de France Thomas Voeckler (La Boulangère) d'endosser le maillot jaune de leader.

A l'arrivée des 200,5 kilomètres, O'Grady a réglé ses quatre compagnons, dans l'ordre le Danois Jakob Piil, Sandy Casar, Thomas Voeckler et le Suédois Magnus Backstedt.

Le peloton comprenant l'Américain Lance Armstrong, porteur du maillot jaune après le contre-la-montre par équipes mercredi, était pointé à près d'un quart d'heure à 16 kilomètres de l'arrivée.

L'échappée de cinq coureurs a pris corps dès le 16e kilomètre à l'initiative de Casar sans réaction de la part des hommes d'Armstrong.

Au moment où l'allure s'accélérait à l'approche de la mi-course, une chute massive qui a touché l'Italien Alessandro Petacchi et plusieurs coéquipiers d'Armstrong (Beltran, Azevedo, Rubiera, Noval) a désorganisé le peloton.

L'écart a encore grandi pour s'élever à 17 min 20 sec à moins de 80 kilomètres de l'arrivée avant de diminuer légèrement en fonction du rythme modulé par les "postiers" d'Armstrong.

"On s'est dit qu'on pouvait laisser partir ce groupe car on ne peut pas tuer l'équipe pour défendre le maillot jaune", a déclaré Johan Bruyneel, directeur sportif de la formation américaine. "L'équipe La Boulangère a du tempérament, elle prendra ses responsabilités".

Dans cette étape de plaine rendue éprouvante par la pluie et les chutes, l'Australien Bradley McGee a abandonné avant la mi-parcours. Le premier maillot jaune du Tour du Centenaire (2003), qui souffre du dos, naviguait alors à l'arrière de la course.

Voeckler (25 ans), qui était le mieux classé de l'échappée (59e à 3 min d'Armstrong), s'est logiquement emparé du maillot jaune.

O'Grady (30 ans) a enlevé sa deuxième victoire d'étape dans le Tour après celle de Grenoble en 1998.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 08-07-2004 à 18:27:36   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Equipe de France de football: tour d'horizon avant de désigner le sélectionneur



CLERMONT-FERRAND (AFP), le 08-07-2004
Après avoir reçu les principaux candidats, dont les favoris Blanc et Tigana, le président de la Fédération française (FFF) Claude Simonet va procéder à un tour d'horizon, vendredi et samedi, avant de désigner le nouveau sélectionneur de l'équipe de France de football, lundi.

M. Simonet va profiter du Conseil fédéral, vendredi à Royat (5 km de Clermont-Ferrand), pour faire part de la teneur de ses entretiens avec les prétendants à la succession de Jacques Santini, entamés après l'élimination des Bleus en quarts de finale de l'Euro-2004, le 25 juin à Lisbonne.

Si, in fine, le président sera le seul à décider, celui-ci - qui, à défaut d'avoir choisi, doit avoir ses préférences - souhaite entendre les différentes composantes du football français. Comme en 2002, les professionnels, avec en tête Frédéric Thiriez, le président de la Ligue (LFP), souhaitent avoir leur mot à dire.

"Nous sommes à un moment crucial où il s'agit certes de désigner un nouveau sélectionneur, mais surtout de revoir l'organisation même de la maison bleue, avait expliqué M. Thiriez il y a quelques jours. Nous sommes tous concernés".

Evidemment, M. Simonet souhaiterait que l'unanimité se fasse sur le nom du nouveau sélectionneur. A ce jeu-là, les paris sont ouverts entre , 38 ans, et Jean Tigana 49 ans, les deux grands favoris.

Le premier, qui a mis un terme à sa carrière il y a un an, dispose d'un a priori très favorable auprès de Claude Simonet. Co-leader avec Didier Deschamps de la glorieuse génération 1998-2000, il a, en plus de son excellente image auprès du public et des médias, l'avantage de bien connaître les Bleus actuels.

Mais le second, qui a fait très bonne impression auprès du président de la FFF rencontré à Lisbonne avant la finale de l'Euro, dispose de soutiens de poids, à commencer par Michel Platini. L'influent vice-président de la FFF estime ainsi que son ancien coéquipier du "carré magique", "pourrait faire un très bon sélectionneur".

L'ancien entraîneur de Lyon et Monaco, puis de l'équipe anglaise de Fulham, a aussi reçu l'appui de Jean-Michel Aulas, président de Lyon (L1), qui avait contribué à la nomination fin 2002 de Santini. Selon Aulas, Tigana dispose notamment d'"un vécu d'entraîneur". Un vécu que ne possède pas Blanc, ce que ne devrait pas manquer de souligner l'UNECATEF (le syndicat des entraîneurs). Seul "hic" pour Tigana: un caractère réputé difficile et un goût très modéré pour les exercices médiatiques.

Même si l'Anglais Glenn Hoddle, ancien sélectionneur de l'Angleterre, et Bruno Metsu, ancien sélectionneur du Sénégal, se sont entretenus avec Claude Simonet mercredi, seul Raymond Domenech, candidat malheureux il y a deux ans, se pose vraiment comme recours si aucun des deux favoris ne parvient à faire l'unanimité.

Sans faire officiellement acte de candidature, l'actuel entraîneur des Espoirs a l'avantage d'être membre de la Direction technique nationale (DTN) d'Aimé Jacquet.

Samedi, lors de l'Assemblée fédérale à Clermont-Ferrand, Claude Simonet ne manquera pas non plus d'aller quérir l'avis des représentants du football amateur. En 2002, ces derniers avaient notamment profité de l'échec des Bleus au Mondial pour critiquer le président Simonet.

De retour à Paris dimanche, M. Simonet fera part de son choix définitif dans la journée de lundi. Quant à l'heureux élu, il n'aura guère le temps de savourer, puisque ses premières tâches seront de trouver un nouveau capitaine pour les qualifications au Mondial-2006 qui débutent le 4 septembre.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 09-07-2004 à 11:54:39   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Patient à la plaque, Brian Schneider procure la victoire aux Expos
Presse Canadienne

Un peu comme l'avait fait la veille Terrmel Sledge, Brian Schneider a retroussé six fausses balles avant d'expédier un tir du gaucher John Grabow dans les tribunes de droite pour son neuvième circuit de la saison en huitième manche ce jeudi et il a permis aux Expos d'arracher une victoire de 2 à 1 aux Pirates de Pittsburgh.

Les Expos ont ainsi mis fin à une série de trois défaites dans un match où Tony Armas a connu sa plus impressionnante prestation de la saison.

Ce circuit en solo de Schneider a aussi procuré à Luis Ayala (1-6) sa première victoire de la saison, lui qui est venu fermer la porte aux Pirates en début de huitième.

Chad Cordero a terminé le travail pour son sixième sauvetage.

Armas n'a pas participé à la décision, non plus que son opposant Kris Benson, mais ils ont bien fait tous les deux.

Armas, qui a connu sa plus longue sortie de la campagne, a effectué 109 tirs en sept manches. Il a espacé quatre coups sûrs et n'a permis qu'un seul point, non mérité.

Benson a lui aussi lancé pendant sept manches et a été débité d'un point à la suite de cinq coups sûrs.

Ce sont les partants et la défensive qui ont dominé les premières manches.

Benson n'a permis à un premier coureur des Expos d'atteindre les sentiers qu'en troisième quand il a donné un but sur balles à Jamey Carroll. Mais il a tôt fait de retourner au banc quand Brian Schneider s'est commis dans un double retrait.

A la manche suivante, Endy Chavez a obtenu le premier coup sûr des Expos, un coup à l'entre-champ droit. Mais là encore, Benson a forcé Tony Batista à se commettre dans un double retrait.

Batista et Nick Johnson ont gobé de durs coups en flèche en cinquième, de beaux jeux défensifs, pour aider la cause d'Armas.

Les Expos avaient auraparavant orchestré eux aussi deux doubles retraits en première et deuxième manches.

Armas avait bien fait à ses deux derniers départs. Il avait battu les Phillies 3-2 le 24 juin au Stade olympique en ne permettant que trois coups sûrs et aucun point en six manches.

Le 3 juillet, à San Juan contre les Blue Jays de Toronto et leur as Roy Halladay, il n'avait permis qu'un seul point à la suite de quatre coups sûrs en quatre manches dans une défaite de 2-0.

D'ailleurs à ses trois défaites, ses coéquipiers n'ont marqué que trois points.

Armas a cédé un point non mérité aux Pirates en septième. Des petits simples de Craig Wilson et Tike Redman ont préparé la table pour Randall Simon. Il y est allé d'un ballon à l'entre-champ gauche. Orlando Cabrera a Brad Wilkerson ont foncé vers la balle. Cabrera a étendu le bras et a touché la balle du gant renversé sans pouvoir la capter. Il a été débité d'une erreur.

Mais les Expos ont remis la monnaie de leur pièce aux Pirates en fin de manche. Chavez a parti le bal avec un triple dans la droite, un coup qui a bien failli lui valoir un circuit. Il ne manquait que quelques pouces pour que la balle franchisse la clôture.

Il a ensuite marqué facilement quand Batista y est allé d'un simple dans la gauche, son 999e coup sûr en carrière. Il domine chez les Expos avec 41 points produits.

Mais Batista s'est ensuite fait prendre à contre-pied au premier pour aider les Pirates à s'en sortir sans plus de dégâts.

En huitième, Wilkerson a apporté sa contribution avec un relais précis qui a harponné Jack Wilson au deuxième, lui qui tentait d'étirer un simple. C'était la septième fois que Wilkerson harponnait un coureur sur les sentiers cette saison.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 09-07-2004 à 11:55:19   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Cyclisme - Lyne Bessette finit troisième de la première étape de la classique Cascade
Presse Canadienne

Lyne Bessette (Quark) a pris le troisième rang de l'étape initiale de la classique cycliste Cascade Classic, qui était présentée jeudi en banlieue de Bend, en Oregon.

L'Américaine Christine Thorburn (Webcor) a été la première à franchir la ligne d'arrivée de cette difficile étape de 112 kilomètres, dont les 35 derniers étaient en montée.

Bessette a terminé à environ 20 secondes de l'Américaine.

"C'était vraiment dur. Nous sommes très proches, a commenté la Québécoise en parlant des trois premières cyclistes à l'arrivée.

"La course a été très tactique et les filles de la formation T Mobile ont été très actives tout au long de l'épreuve. En fait, je suis surprise que ce ne soit pas l'une des leurs qui ait gagné."

Un groupe d'une quinzaine de coureuses a pris la fuite dans l'ascension de la McKenzie Pass et Bessette a été l'une des instigatrices de cette échappée.

"Je voulais imposer le rythme et tester mes jambes tout en voulant voir le groupe se rapetisser, car c'était un peu dangereux pour le classement."

L'an dernier, Bessette avait facilement remporté cette course par étapes en se payant plusieurs échappées en solitaire. Les choses seront toutefois différentes cette année.

"La compétition est plus relevée qu'en 2003, a noté Bessette. C'est une bonne chose, car ça nous fait travailler encore plus fort en préparation pour les Jeux olympiques."

Coéquipière de Bessette chez Quark, Audrey Lemieux n'a pas pris le départ

à cause d'une blessure persistante à son tendon d'Achille gauche.

La Saguenéenne devrait être de retour au Québec au cours des prochains jours pour se soumettre à des examens plus approfondis.

Un contre-la-montre et un critérium sont au programme de la journée de vendredi.





--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 09-07-2004 à 11:55:56   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Barry Bonds et Hank Blalock participeront aussi au concours de circuits
Presse Canadienne

Barry Bonds des Giants de San Francisco et Hank Blalock des Rangers du Texas ont été ajoutés à la formation des joueurs qui prendront part au concours de circuits, lundi soir, à la veille du match des étoiles du baseball majeur.

La liste des huit concurrents est maintenant complète.

Du côté de la Ligue nationale, Bonds fera tonner son bâton en compagnie de Jim Thome des Phillies de Philadelphie, Ken Griffey fils des Reds de Cincinnati et Sammy Sosa des Cubs de Chicago.

Dans l'Américaine, Blalock sera aux côtés de Jason Giambi des Yankees de New York, David Ortiz des Red Sox de Boston et Rafael Palmeiro des Orioles de Baltimore.

Les quatre joueurs actifs qui totalisent plus de 500 circuits en carrière y seront donc: Bonds (681), Sosa (553), Palmeiro (540) et Griffey (500).





--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 09-07-2004 à 11:56:39   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Nicolas Macrozonaris remet en question les standards olympiques canadiens
Presse Canadienne

Le sprinteur québécois Nicolas Macrozonaris a critiqué ce jeudi, les difficiles standards olympiques imposés en athlétisme au Canada.

"C'est en 2000 que je suis sorti de ma coquille. J'avais couru en 10,18 ce jour-là et je m'étais qualifié, a rappelé le Lavallois de 23 ans à l'occasion d'une conférence de presse tenue à la veille des qualifications olympiques d'athlétisme, qui auront lieu au cours du week-end.

"Trois ans plus tard, j'ai été capable d'aller au Mexique et battre Tim Montgomery, le détenteur du record du monde.

"Mais si ça arrivait aujourd'hui, je ne ferais pas l'équipe olympique. Je perdrais probablement beaucoup d'expérience et je ne battrais sans doute pas le détenteur du record du monde trois ans plus tard."

Macrozonaris avait éclaté sur la scène internationale en remportant le 100 mètres masculin aux championnats canadiens d'athlétisme, pour ainsi mériter un billet en vue des Jeux de Sydney.

Les règlements tels qu'ils sont aujourd'hui préviendraient toutefois un tel scénario.

Après avoir vu le Canada échouer dans sa tentative de décrocher une médaille aux Jeux olympiques de 2000 à Sydney, puis aux championnats du monde de 2001 tenus à Edmonton, Athlétisme Canada, de concert avec le Comité olympique canadien, a établi de nouveaux standards en vue des Jeux d'Athènes.

Dans 22 des 45 épreuves, les standards sont plus élevés que ceux que la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) impose aux autres pays. Dans toutes les épreuves sauf celles de fond, les athlètes doivent réussir les standards à deux reprises, dont une fois entre le 1er mai et ce week-end.

"Je pense que c'est injuste, et je sais que personne ici n'est prêt à en parler, mais malheureusement, moi je le suis, a lancé Macrozonaris, qui a été discrètement applaudi par les autres athlètes présents à la conférence de presse.

"Un sauteur en hauteur canadien doit réussir deux records nationaux au Canada (pour réussir le standard). C'est incroyable.

"Si je n'étais pas ici en train d'en parler, je ne serais pas capable de fermer l'oeil de la nuit."

Macrozonaris a déjà réussi le standard de qualification. Il doit toutefois terminer parmi les quatre premiers aux qualifications pour être sélectionné au sein de l'équipe olympique.

L'entraîneur-chef d'Athlétisme Canada, Alec Gardiner, a déclaré que les standards ont fait l'objet de commentaires positifs de la part d'athlètes qui ont participé aux championnats du monde l'été dernier à Paris.

"C'est difficile de faire l'équipe, aucun doute, a dit Gardiner. Mais les athlètes savent qu'ils devront être prêts le jour où ils devront passer à l'action."

La championne mondiale aux haies, Perdita Felicien, a reconnu que la plupart des athlètes canadiens sont d'accord avec Macrozonaris _ elle y compris.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 09-07-2004 à 11:59:14   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

La guerre des mots se poursuit toujours entre Tracy et Tagliani
Presse Canadienne

La guerre des mots que se livrent les pilotes canadiens de la série Champ Car Paul Tracy et Alex Tagliani ne montre aucune signe d'accalmie.

Les deux se sont lancé des flèches dans des chroniques publiées dans des quotidiens torontois cette semaine à la suite d'un incident survenu sur la piste à Cleveland dimanche dernier et ils ont continué leur dispute jeudi lors d'une conférence de presse en vue du Molson Indy.

Tracy a lancé "Alex, qui?" quand on lui a parlé du pilote québécois, ajoutant: "S'il gagne une course, je lui montrerai peut-être un peu de respect."

"C'est incroyable", a répliqué Tagliani.

"S'il faut gagner un course pour être respecté, alors il faut seulement respecter Paul Tracy", a-t-il signalé d'un ton sarcastique.

Dimanche, Tracy a accusé Tagliani d'avoir été l'instigateur d'un accident qui a sorti Tracy dès le premier tour de la course. Il a allégué que Tagliani lui a ainsi enlever l'occasion de remporter de nouveau le titre de la série.

Tagliani a indiqué que les officiels l'ont absout de tout blâme, notant qu'il semblait à ses yeux que Tracy est un lâcheur car il affirme déjà qu'il n'a plus aucune chance de remporter le titre.

La série Champ Car se poursuivra au cours du week-end. Les épreuves de qualification du Molson Indy auront lieu vendredi et samedi, et la course, dimanche.





--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 09-07-2004 à 12:00:09   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Hockey - John Rigas, fondateur d'Adelphia, est reconnu coupable de fraude
Presse Canadienne

John Rigas, fondateur du câblodistributeur Adelphia Communications et ex-propriétaire des Sabres de Buffalo de la Ligue nationale de hockey, a été reconnu coupable de fraude, jeudi, pour avoir pillé Adelphia et trompé ses actionnaires.

Agé de 79 ans, Rigas, ainsi que son fils Timothy, ont été reconnus coupable de fraude bancaire, de fraude en vertu de la loi sur les valeurs mobilières ainsi que de complot. Un autre fils de John Rigas, Michael, a été acquitté de l'accusation de complot, mais les membres du jury n'ont pas été en mesure de trancher en ce qui concerne d'autres chefs d'accusation qui pèsent contre lui.

L'ex-directeur financier adjoint d'Adelphia, Michael Mulcahey, a pour sa part été acquitté des accusations de complot et de fraude boursière.

John Rigas et son fils Timothy sont passibles de peines d'emprisonnement de 30 ans pour la plus grave des accusations, celle de fraude bancaire.

Après huit jours de délibération et un procès de trois mois, les membres du jury ont rendu un verdict partiel, ne pouvant s'entendre sur certains chefs d'accusation. Le juge Leonard Sand les a renvoyés à la maison en attendant de nouvelles directives de sa part, vendredi, concernant les autres chefs d'accusation de fraude.

Les Rigas ainsi que M. Mulcahey étaient accusés d'avoir caché des dettes de 2,3 milliards $ US chez Adelphia, d'avoir trompé les actionnaires et d'avoir pillé l'entreprise, fondée en 1952 par John Rigas.

Cinquième câblodistributeur en importance aux Etats-Unis, Adelphia a dû se placer en 2002 sous la protection de la loi sur les faillites. L'entreprise n'a toujours pas complété sa restructuration et pourrait procéder à la vente de la plupart de ses actifs.

En janvier 2003, les Sabres de Buffalo devaient à leur tour se placer sous la protection de la loi sur les faillites, après avoir été mis sous tutelle en juin 2002 par la Ligue nationale de hockey en raison des ennuis de M. Rigas avec la justice. Les Sabres ont depuis été vendus à Thomas Golisano.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 25-07-2004 à 12:01:27   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Boxe - Arturo Gatti conserve son titre de champion du monde
Presse Canadienne | Le 25 juillet 2004 - 05:50

Arturo Gatti l'a facilement emporté par k.-o à 2:55 du deuxième round face à Leonard Dorin ce samedi soir, conservant ainsi son titre de champion du monde des super-légers du Conseil mondial de la boxe.

Montréalais d'origine résidant maintenant au New Jersey, Gatti (38-6-0, 29 k.-o.) a envoyé Dorin au tapis à l'aide d'un foudroyant crochet du gauche au corps. Dorin n'a jamais pu se relever avant le compte de dix.

Dorin (22-1-1, 8 k.-o) subit ainsi sa première défaite chez les professionnels. Le Roumain n'avait jamais été envoyé au plancher au cours de sa carrière.

Natif de Roumanie et maintenant citoyen canadien, Dorin est tombé à genoux après le coup de Gatti et il a rampé en direction de son coin.

Le petit pugiliste avait pourtant semblé avoir le meilleur sur son adversaire avant le coup fatal de ce combat pour le titre mondial qui mettait aux prises deux Canadiens.

Gatti avait remporté le titre mondial le 24 janvier dernier, grâce à une victoire par décision unanime contre l'Italien Gianluca Branco.

Dorin, qui est âgé de 34 ans, était monté chez les super-légers après avoir abandonné sa ceinture de champion du monde des légers de l'Association mondiale de boxe, pour ne pas avoir respecté la limite de poids de 135 livres à la veille de son combat contre le Panaméen Miguel Callist, à l'automne 2003.

Dorin, qui avait facilement battu l'Américain Chucky Tschorniawski en mars dernier à Montréal lors d'un combat préparatoire, avait laissé planer la possibilité de prendre sa retraite s'il ne parvenait pas à battre Gatti.

Bute l'emporte

Lors d'un combat préalable, Lucian Bute (5-0), un autre Roumain qui a déménagé ses pénates à Montréal, a signé une impressionnante victoire par mise hors de combat technique au troisième round d'un combat prévu pour six contre l'Américain Tyler Hughes (21-18-1) dans la catégorie des supers-moyens.

Bute, un gaucher âgé de 24 ans, a expédié Hughes au tapis à l'aide d'une solide gauche au troisième assaut.

Hughes était adossé aux câbles et Bute le martelait à volonté lorsque l'arbitre Tony Orlando a mis un terme au duel.

Bute n'a livré que neuf rounds en cinq combats professionnels, qu'il a tous gagnés avant la limite.

"Ca démontre que ces victoires avant la limite étaient normales", a déclaré Bute, par le biais d'un interprète.

"Maintenant, je veux affronter des adversaires comptant plus d'expérience. Je veux être champion du monde d'ici deux ans."





--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 26-07-2004 à 17:34:04   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Tour de France: 6e victoire de Lance Armstrong



PARIS (AFP), le 26-07-2004
L'Américain Lance Armstrong, inaccessible, a battu le record des victoires dans le Tour de France cycliste qu'il a remporté dimanche pour la sixième fois.

La 20e et dernière étape de la plus grande course du monde a été enlevée sur les Champs-Elysées par le Belge Tom Boonen (Quick Step), déjà vainqueur à Angers pour ses débuts dans le Tour.

Au classement final, Armstrong a devancé le champion d'Allemagne Andreas Kloeden et l'Italien Ivan Basso, tous deux présents pour la première fois sur le podium après les 3391 kilomètres.

Jan Ullrich, le seul coureur allemand qui figure au palmarès de la Grande Boucle (1997), a terminé à la quatrième place. Le champion olympique, défaillant dans les Pyrénées, est finalement resté au pied du podium pour la première fois en sept participations.

En s'imposant pour la sixième fois consécutivement, Armstrong a dépassé au palmarès les quatre champions qui ont enlevé cinq victoires (les Français Jacques Anquetil et Bernard Hinault, le Belge Eddy Merckx et l'Espagnol Miguel Indurain).

Agé de 32 ans, Armstrong a dominé outrancièrement la course avec sa formation US Postal, victorieuse du contre-la-montre par équipes (pour la deuxième fois).

Entre Liège (Belgique) et Paris, le Texan a gagné au total cinq étapes individuelles et le contre-la-montre par équipes, son meilleur score depuis sa prise de pouvoir en 1999 lorsqu'il était revenu sur le Tour après avoir guéri d'un cancer.

Dans la montagne, Armstrong s'est affirmé le plus fort. Déterminé à ne "pas faire de cadeaux", de sa propre expression, en dehors de l'arrivée à La Mongie laissée à Basso, il a enlevé quatre étapes (Plateau de Beille, Villard-de-Lans, contre-la-montre de l'Alpe d'Huez, le Grand-Bornand).

Le Texan a montré aussi sa supériorité dans les contre-la-montre qu'il a dominé nettement. A l'arrivée, il a repoussé son suivant (Kloeden) à 6 min 19 sec.

Contesté avant le départ de cette 91e édition, suite à la publication d'un livre l'accusant implicitement de dopage, Armstrong a enlevé sa victoire "la plus maîtrisée", suivant la formule de son directeur sportif Johan Bruyneel.

Un an après avoir été accroché dans l'édition du Centenaire, à la fois à cause de la canicule et d'une chute qui avait contrarié sa préparation, le champion américain a repris ses distances sur tous ses rivaux.

Ses adversaires ont failli pour des raisons diverses. Les grimpeurs espagnols ont cédé, dès l'étape des pavés pour Iban Mayo (vainqueur du Dauphiné) ou dans les Pyrénes pour Roberto Heras qui n'a pas retrouvé son rendement passé au service d'Armstrong.

L'Américain Tyler Hamilton, autre ancien lieutenant du "boss", ne s'est pas remis de sa chute d'Angers. Quant à Ullrich, le dauphin habituel d'Armstrong, il a fléchi dès les premiers grands cols avant de se reprendre partiellement dans les Alpes.

Sur sa route, le futur vainqueur a bénéficié d'un maximum de circonstances favorables. Après la victoire de l'US Postal dans le contre-la-montre par équipes, il a eu l'intelligence de laisser filer son maillot jaune qui a été récupéré par le jeune Thomas Voeckler (25 ans).

L'équipe du champion de France a donc aidé à contrôler la course afin que Voeckler, l'une des révélations de l'épreuve par son tempérament, puisse rester le plus longtemps en jaune. L'aventure s'est terminée seulement dans la première étape alpestre, après dix journées de rêve.

Dans la dernière étape (163 km), Boonen s'est imposé au sprint au Français Jean-Patrick Nazon, vainqueur douze mois plus tôt en ces mêmes lieux.

Le maillot vert du classement par points est redevenu la propriété de l'Australien Robbie McEwen (4e de l'étape), déjà lauréat en 2002.

Pour sa part, Richard Virenque, désigné coureur le plus combatif du Tour 2004, a battu le record des victoires dans le GP de la Montagne. Le Français, toujours aussi populaire, a ramené à Paris le maillot à pois rouges du meilleur grimpeur pour la septième fois.

Le classement de l'étape: 1. Tom Boonen (BEL/QST) les 163,0 km en 4 h 08:26.2. Jean-Patrick Nazon (FRA/A2R) à 0:00.3. Danilo Hondo (ALL/GRL) 0:00.4. Robbie McEwen (AUS/LOT) 0:00.5. Erik Zabel (ALL/MOB) 0:00.6. Jimmy Casper (FRA/COF) 0:00.7. Stuart O'Grady (AUS/COF) 0:00.8. Baden Cooke (AUS/FDJ) 0:00.9. Massimiliano Mori (ITA/DVE) 0:00.10. Bram De Groot (PBS/RAB) 0:00.11. Laurent Brochard (FRA/A2R) 0:00.12. Julian Dean (NZL/C.A) 0:00.13. Fabio Baldato (ITA/ALS) 0:00.14. Jimmy Engoulvent (FRA/COF) 0:00.15. Franck Renier (FRA/BLB) 0:00.16. Thor Hushovd (NOR/C.A) 0:00.17. Martin Elmiger (SUI/PHO) 0:00.18. Scott Sunderland (AUS/ALS) 0:00.19. Allan Davis (AUS/LIB) 0:00.20. Kurt Asle Arvesen (NOR/CSC) 0:00.21. Stefano Zanini (ITA/QST) 0:00.22. Marcus Ljungqvist (SUE/ALS) 0:00.23. Frédéric Finot (FRA/RAG) 0:00.24. Filippo Pozzato (ITA/FAS) 0:00.25. Viacheslav Ekimov (RUS/USP) 0:00.26. Kim Kirchen (LUX/FAS) 0:00.27. Marius Sabaliauskas (LIT/SAE) 0:00.28. Christian Vandevelde (USA/LIB) 0:00.29. David Loosli (SUI/SAE) 0:00.30. Yuriy Krivtsov (UKR/A2R) 0:00. Le classement général: 1. Lance Armstrong (USA/USP) 83 h 36:02.2. Andreas Kloeden (ALL/MOB) à 6:19.3. Ivan Basso (ITA/CSC) 6:40.4. Jan Ullrich (ALL/MOB) 8:50.5. Jose Azevedo (POR/USP) 14:30.6. Francisco Mancebo (ESP/BAL) 18:01.7. Georg Totschnig (AUT/GRL) 18:27.8. Carlos Sastre (ESP/CSC) 19:51.9. Levi Leipheimer (USA/RAB) 20:12.10. Oscar Pereiro (ESP/PHO) 22:54.11. Pietro Caucchioli (ITA/ALS) 24:21.12. Christophe Moreau (FRA/C.A) 24:36.13. Vladimir Karpets (RUS/BAL) 25:11.14. Michael Rasmussen (DAN/RAB) 27:16.15. Richard Virenque (FRA/QST) 28:11.16. Sandy Casar (FRA/FDJ) 28:53.17. Gilberto Simoni (ITA/SAE) 29:00.18. Thomas Voeckler (FRA/BLB) 31:12.19. José Luis Rubiera (ESP/USP) 32:50.20. Stéphane Goubert (FRA/A2R) 37:11.21. Axel Merckx (BEL/LOT) 39:54.22. Michael Rogers (AUS/QST) 41:39.23. Floyd Landis (USA/USP) 42:55.24. Oscar Sevilla (ESP/PHO) 45:19.25. Giuseppe Guerini (ITA/MOB) 47:07.26. Iker Camano (ESP/EUS) 47:14.27. Jérôme Pineau (FRA/BLB) 47:43.28. José Enrique Gutierrez (ESP/PHO) 50:39.29. Laurent Brochard (FRA/A2R) 51:35.30. Sylvain Chavanel (FRA/BLB) 54:43. Les classements annexes:

Points (général): 1. Robbie McEwen (AUS/LOT) 272 pts2. Thor Hushovd (NOR/C.A) 2473. Erik Zabel (ALL/MOB) 2454. Stuart O'Grady (AUS/COF) 2345. Danilo Hondo (ALL/GRL) 2276. Tom Boonen (BEL/QST) 1637. Jean-Patrick Nazon (FRA/A2R) 1468. Lance Armstrong (USA/USP) 1439. Laurent Brochard (FRA/A2R) 13910. Andreas Kloeden (ALL/MOB) 131Montagne (général): 1. Richard Virenque (FRA/QST) 226 pts2. Lance Armstrong (USA/USP) 1723. Michael Rasmussen (DAN/RAB) 1194. Ivan Basso (ITA/CSC) 1195. Christophe Moreau (FRA/C.A) 1156. Jan Ullrich (ALL/MOB) 1157. Andreas Kloeden (ALL/MOB) 1128. Francisco Mancebo (ESP/BAL) 779. Jens Voigt (ALL/CSC) 7110. Axel Merckx (BEL/LOT) 65Equipes (étape): 1. Cofidis 12 h 25:18.2. AG2R à 0:00.3. Alessio 0:00.4. Quick Step 0:00.5. T-Mobile 0:00.Equipes (général): 1. T-Mobile 248 h 58:43.2. US Postal à 2:42.3. CSC 10:33.4. Baléares 52:26.5. Quick Step 57:33.6. Phonak 57:42.7. Rabobank 1 h 26:24.8. Crédit Agricole 1 h 30:35.9. La Boulangère 1 h 32:12.10. Euskaltel 1 h 47:46.11. Saeco 2 h 08:14.12. AG2R 2 h 24:46.13. Liberty 2 h 55:25.14. Gerolsteiner 3 h 02:38.15. Lotto 3 h 14:13.16. fdjeux.com 3 h 19:53.17. Alessio 3 h 42:55.18. Fassa Bortolo 4 h 09:14.19. Cofidis 4 h 25:53.20. Domina Vacanze 5 h 13:52.21. RAGT 6 h 21:09.Jeunes (étape): 1. Tom Boonen (BEL/QST) 4 h 08:26.2. Jimmy Engoulvent (FRA/COF) à 0:00.3. Allan Davis (AUS/LIB) 0:00.4. Filippo Pozzato (ITA/FAS) 0:00.5. David Loosli (SUI/SAE) 0:00.Jeunes (général): 1. Vladimir Karpets (RUS/BAL) 84 h 01:13.2. Sandy Casar (FRA/FDJ) à 3:42.3. Thomas Voeckler (FRA/BLB) 6:01.4. Michael Rogers (AUS/QST) 16:28.5. Iker Camano (ESP/EUS) 22:03.6. Jérôme Pineau (FRA/BLB) 22:32.7. Sylvain Chavanel (FRA/BLB) 29:32.8. Michele Scarponi (ITA/DVE) 37:50.9. Mikel Astarloza (ESP/A2R) 1 h 29:53.10. Benjamin Noval (ESP/USP) 1 h 32:30.Combativité (étape): 1. Filippo Simeoni (ITA/DVE) Combativité (général): 1. Richard Virenque (FRA/QST)



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 26-07-2004 à 17:37:25   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Armstrong face à l'histoire



PARIS (AFP), le 26-07-2004
La sixième victoire de Lance Armstrong le propulse au sommet du Tour de France, sans qu'une comparaison précise puisse être raisonnablement dressée avec les plus grands champions du passé, au palmarès encore plus riche, selon les grands témoins du sport cycliste.

L'Américain a dépassé les autres membres du club des quintuples vainqueurs, les Français Jacques Anquetil et Bernard Hinault, le Belge Eddy Merckx et l'Espagnol Miguel Indurain, au nombre de succès. Mais, d'autres paramètres doivent évidemment être pris en compte, liés pour l'essentiel à la stature du vainqueur, au caractère de ses performances et à la qualité de l'opposition.

"Les chiffres disent qu'Armstrong est le seul qui ait gagné six fois le Tour de France. C'est un champion accompli", estime le directeur de l'épreuve Jean-Marie Leblanc qui a connu les grands prédécesseurs du Texan au palmarès depuis l'époque Anquetil. Mais le directeur du Tour se garde d'établir officiellement un classement, inévitablement sujet à polémiques.

A l'inverse des champions qui l'ont précédé, hormis Indurain, Armstrong se consacre uniquement au Tour de France depuis sa prise de pouvoir en 1999. Au mieux, il dispute d'autres épreuves qui ne sont pour lui que des courses de préparation. "Champion du Tour, bien sûr, mais pas champion du cyclisme", résume donc logiquement Patrice Clerc, président de la société organisatrice du Tour (ASO).

Cyrille Guimard, le technicien français qui a gagné sept Tours de France par coureurs interposés dans les décennies 1970 et 1980 (Lucien Van Impe, Bernard Hinault, Laurent Fignon), refuse de dresser le parallèle: "Le cyclisme du passé et le cyclisme actuel n'ont plus rien à voir. Cela a trop changé depuis le début des années 1990, depuis Indurain."

"On est dans une autre démarche en terme de programmation d'objectifs. Lance Armstrong y parvient avec succès comme dans d'autres sports, des champions préparent le rendez-vous des jeux Olympiques. Par là, l'approche d'Armstrong se rapproche de l'athlétisme ou de la natation avec un grand rendez-vous annuel", estime Guimard.

"Armstrong apporte aussi la preuve qu'avec un minimum de compétition, on peut être au top de sa condition. C'est une démarche qui va à contre-courant de ce que l'on a pensé pendant des décennies", poursuit le technicien français, avant de conclure: "Si Merckx et Hinault s'étaient consacrés uniquement au Tour de France, combien en auraient-ils gagné ?" Probablement plus de cinq, si l'on se réfère à la trajectoire des deux plus beaux palmarès du sport cycliste.

Cette comparaison "impossible et inutile", de l'avis de Guimard, rappelle le stérile rapprochement entre les performances des hommes et des femmes dans le record de l'heure.

Au prétexte que Leontien Van Moorsel a fait mieux que Fausto Coppi, nul ne se hasarderait à imaginer que la championne olympique néerlandaise est athlétiquement plus forte que l'inoubliable "campionissimo". Pour ses contemporains, Coppi, qui a "seulement" gagné deux Tours de France, reste au sommet de l'histoire du cyclisme, tout près de l'inaccessible Eddy Merckx.

Les pays victorieux après 91 éditions:

36: France 18: Belgique 9: Etats-Unis, Italie 8: Espagne 4: Luxembourg 2: Pays-Bas, Suisse 1: Allemagne, Danemark, Irlande Le palmarès du Tour de France cycliste:

1903 Maurice Garin (FRA) 1904 Henri Cornet (FRA) sur tapis vert1905 Louis Trousselier (FRA) 1906 René Pottier (FRA) 1907 Lucien Petit-Breton (FRA) 1908 Lucien Petit-Breton (FRA) 1909 François Faber (LUX) 1910 Octave Lapize (FRA) 1911 Gustave Garrigou (FRA) 1912 Odile Defraye (BEL) 1913 Philippe Thys (BEL) 1914 Philippe Thys (BEL) 1919 Firmin Lambot (BEL) 1920 Philippe Thys (BEL) 1921 Léon Scieur (BEL) 1922 Firmin Lambot (BEL) 1923 Henri Pélissier (FRA) 1924 Ottavio Bottecchia (ITA) 1925 Ottavio Bottecchia (ITA) 1926 Lucien Buysse (BEL) 1927 Nicolas Frantz (LUX) 1928 Nicolas Frantz (LUX) 1929 Maurice De Waele (BEL) 1930 André Leducq (FRA) 1931 Antonin Magne (FRA) 1932 André Leducq (FRA) 1933 Georges Speicher (FRA) 1934 Antonin Magne (FRA) 1935 Romain Maes (BEL) 1936 Sylvère Maes (BEL) 1937 Roger Lapébie (FRA) 1938 Gino Bartali (ITA) 1939 Sylvère Maes (BEL) 1947 Jean Robic (FRA) 1948 Gino Bartali (ITA) 1949 Fausto Coppi (ITA) 1950 Ferdi Kubler (SUI) 1951 Hugo Koblet (SUI) 1952 Fausto Coppi (ITA) 1953 Louison Bobet (FRA) 1954 Louison Bobet (FRA) 1955 Louison Bobet (FRA) 1956 Roger Walkowiak (FRA) 1957 Jacques Anquetil (FRA) 1958 Charly Gaul (LUX) 1959 Federico Bahamontes (ESP) 1960 Gastone Nencini (ITA) 1961 Jacques Anquetil (FRA) 1962 Jacques Anquetil (FRA) 1963 Jacques Anquetil (FRA) 1964 Jacques Anquetil (FRA) 1965 Felice Gimondi (ITA) 1966 Lucien Aimar (FRA) 1967 Roger Pingeon (FRA) 1968 Jan Janssen (PBS) 1969 Eddy Merckx (BEL) 1970 Eddy Merckx (BEL) 1971 Eddy Merckx (BEL) 1972 Eddy Merckx (BEL) 1973 Luis Ocana (ESP) 1974 Eddy Merckx (BEL) 1975 Bernard Thévenet (FRA) 1976 Lucien Van Impe (BEL) 1977 Bernard Thévenet (FRA) 1978 Bernard Hinault (FRA) 1979 Bernard Hinault (FRA) 1980 Joop Zoetemelk (PBS) 1981 Bernard Hinault (FRA) 1982 Bernard Hinault (FRA) 1983 Laurent Fignon (FRA) 1984 Laurent Fignon (FRA) 1985 Bernard Hinault (FRA) 1986 Greg LeMond (USA) 1987 Stephen Roche (IRL) 1988 Pedro Delgado (ESP) 1989 Greg LeMond (USA) 1990 Greg LeMond (USA) 1991 Miguel Indurain (ESP) 1992 Miguel Indurain (ESP) 1993 Miguel Indurain (ESP) 1994 Miguel Indurain (ESP) 1995 Miguel Indurain (ESP) 1996 Bjarne Riis (DAN) 1997 Jan Ullrich (ALL) 1998 Marco Pantani (ITA) 1999 Lance Armstrong (USA) 2000 Lance Armstrong (USA) 2001 Lance Armstrong (USA) 2002 Lance Armstrong (USA) 2003 Lance Armstrong (USA) 2004 Lance Armstrong (USA)



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 26-07-2004 à 17:38:05   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

GP d'Allemagne de F1: 11e victoire en 12 courses pour Michael Schumacher



HOCKENHEIM (AFP), le 26-07-2004
Victorieux une nouvelle fois au Grand Prix d'Allemagne, dimanche à Hockenheim, multipliant course après course les records, Michael Schumacher et Ferrari continuent d'écraser la Formule 1.

Et pourtant, il suffirait d'un rien pour que le Championnat du monde donne lieu à une formidable bataille. Dimanche, la bagarre a bien été réelle. Notamment entre BAR-Honda et Renault, Jenson Button et Fernando Alonso, Takuma Sato et Jarno Trulli. Avec à chaque fois du spectacle, des attaques et des dépassements audacieux.

La lutte acharnée entre Renault et BAR-Honda, le retour de McLaren-Mercedes, les progrès de Williams-BMW, montrent à quel point la course au titre pourrait être serrée, indécise... s'il n'y avait pas Michael Schumacher.

"Pas de doute, Michael Schumacher est un pilote hors du commun, témoigne l'un des responsables de Toyota, Ove Andersson. C'est un formidable +bosseur+ et il est incroyablement motivé. Il a en outre eu le talent d'avoir su attirer toute son équipe autour de lui. Chacun travail avec lui, pour lui. A mon avis, sans lui Ferrari ne serait pas là où elle est actuellement".

Voilà le problème de la concurrence. Avec le directeur Jean Todt, Michael Schumacher a su inculquer à chaque membre de la Scuderia le même souci du détail, de la perfection, ainsi qu'une motivation hors norme.

Depuis le 29 juillet 2001 au Grand Prix d'Allemagne justement, date du dernier ennui mécanique, la monoplace de Michael Schumacher n'a plus connu le moindre souci. Trois ans, 50 courses (dont 31 victoires) sans rencontrer le moindre problème majeur, la démonstration de fiabilité est tout simplement incroyable. En F1 surtout, où tous les éléments sont exploités jusqu'à leur limite.

Le talent de l'Allemand fait le reste. Nul mieux que lui ne parvient à tirer profit de toutes les occasions. "C'est l'une des grandes qualités de Michael: son habilité à tirer le meilleur parti de chaque situation", confirme Ralf, le frère cadet.

"Actuellement, il est meilleur que jamais", insiste le vice-président de Mercedes Motorsport, Norbert Haug.

A Hockenheim, "Schumi" a égalé deux nouveaux records: celui du nombre de victoires en une saison (11) qu'il détenait déjà et celui du nombre de victoires consécutives (6) qui datait de l'Italien Alberto Ascari en 1952. Et ce qui étonne le plus chez lui, c'est son côté insatiable, sa boulimie de victoires (déjà 81). Plus les années passent, plus les succès, les titres et les records s'accumulent, plus le pilote de la Scuderia affiche une motivation sans limite.

"Vous sentez chez Michael un enthousiasme incroyable. Je ne l'ai jamais vu comme cela", s'étonne même le directeur technique de Ferrari, le complice, Ross Brawn.

"Les gens sont surpris que Michael ne montre pas le moindre signe de lassitude. Mais quand vous gagnez tout le temps, et c'est le mieux qui puisse vous arriver, vous ne pouvez pas vous lasser", explique Ralf Schumacher.

D'ici le Grand Prix du Brésil, le 24 octobre à Sao Paulo, terme de la saison, Michael Schumacher va probablement encore garnir son palmarès de quelques victoires, d'un septième titre mondial. Au grand dam de ses adversaires, de la F1.

"Michael est une superstar. C'est exactement ce que nous voulons, car chaque sport a besoin d'une superstar. Chacun tente de le battre et c'est une bonne publicité pour notre sport", estime pourtant le grand argentier et ordonnateur de la F1, Bernie Ecclestone.

"Il a de la chance de piloter pour une équipe qui l'entoure comme le fait Ferrari. Mais c'est Michael qui a créé cette situation en aidant Ferrari à être au niveau où elle se trouve aujourd'hui. Il est difficile de savoir si un autre pilote dans la même situation aurait la même réussite. Mais je souhaite que l'on ne retrouve pas à l'avenir un autre champion dans le même environnement", conclut toutefois Ecclestone.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 26-07-2004 à 17:52:34   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Les infidélités conjugales d'Eriksson et Rooney exposées dans la presse



LONDRES (AFP), le 26-07-2004
Les nouvelles infidélités du sélectionneur de l'équipe d'Angleterre de football Sven-Goran Eriksson et la relation avec une prostituée prêtée au buteur prodige Wayne Rooney étaient largement exposées lundi dans la presse anglaise, toujours friande de secrets d'alcôve.

Dans le cas d'Eriksson, les allégations ont atteint la fédération de football (FA) et pourraient mettre en cause la position du technicien suédois.

La relation de six ans entre Eriksson, 56 ans, et une plantureuse avocate italienne avait survécu à une première escapade médiatisée du sélectionneur en 2002. Elle a volé en éclats la semaine dernière, quand des journaux ont rapporté que l'entraîneur avait eu une liaison avec Faria Alam, 38 ans, une employée de la FA.

L'entraîneur, Mlle Alam et surtout la FA ont fermement démenti.

Mais l'instance dirigeante s'est couverte de ridicule ce week-end, quand des e-mails ont été publiés démontrant non seulement que Faria Alam était la maîtresse d'Eriksson, mais encore que la jeune femme avait eu une aventure juste avant avec un autre responsable de la FA, Mark Palios.

M. Palios avait été recruté en 2003 pour restaurer la réputation morale du football anglais, miné par d'innombrables affaires de beuveries, de violence et d'agressions sexuelles commises par des joueurs.

La FA a été contrainte de confirmer les deux liaisons de Mlle Alam par un communiqué dimanche. Elle a l'intention, selon un dirigeant cité par le Daily Telegraph, de demander à l'employée sa démission pour mensonge.

Sven-Goran Eriksson n'a fait officiellement "aucun commentaire", mais sa position paraît fragilisée.

L'attaquant d'Everton (D1 anglaise) Wayne Rooney, d'autre part, aurait été quitté samedi par sa fiancée Coleen, 18 ans comme lui, pour avoir recouru aux services d'une prostituée un soir de match en décembre 2002.

Selon The Sun, Coleen aurait giflé Rooney en apprenant que lui et trois autres hommes avaient invité des call girls dans une chambre d'hôtel. Le Daily Mirror publie pour sa part une photo en pied de la prostituée, une blonde âgée de 21 ans.

Début avril, une jeune femme avait mis la presse en émoi en assurant qu'elle avait eu une liaison avec David Beckham, le capitaine de l'équipe d'Angleterre.




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 27-07-2004 à 15:47:52   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Football: Thuram met fin à sa carrière internationale, la page 1998 se tourne



PARIS (AFP), le 27-07-2004
L'annonce de la retraite internationale du défenseur Lilian Thuram, mardi, un peu plus de trois semaines après celle de Marcel Desailly, autre figure historique des succès de l'équipe de France de football au Mondial-98 et à l'Euro-2000, confirme qu'une page se tourne pour les Bleus.

L'âge, la lassitude, et surtout les échecs répétés au Mondial-2002 et à l'Euro-2004, viennent ainsi progressivement à bout de la génération dorée.

Si, après l'élimination au Portugal, le besoin de changement ne s'était finalement jamais fait autant sentir, ces départs -avant d'autres ?- obligent d'ores et déjà le nouveau sélectionneur Raymond Domenech à rebâtir sur ce qui ressemble de plus en plus à des "vestiges" d'une glorieuse équipe.

Certes, Thierry Henry, David Trezeguet, Robert Pires et Patrick Vieira, dont l'avenir international ne fait pas de doute, étaient de l'aventure en 1998. Mais c'est du banc qu'ils suivirent l'essentiel de l'épopée.

Après Didier Deschamps et Laurent Blanc en 2000, ce sont tous les cadres qui tirent peu à peu leur révérence. Ceux là même qui, nourris à cette fameuse "culture de la gagne" que l'on pensait inexorablement étrangère aux magnifiques "losers" français, auront inscrit la page la plus fameuse de l'histoire des Bleus.

Desailly (35 ans/116 sélections) et Thuram (32/103) partis, les regards se tournent désormais -celui de Domenech en tête- vers Fabien Barthez (32/70), Bixente Lizarazu (34/97) et, plus encore Zinédine Zidane (31/93).

Derniers "survivants" de l'équipe titulaire sacrée en 1998, les trois hommes, qui n'ont jamais démérité au cours des derniers mois, s'interrogent sur la suite à donner à leur aventure en bleu. A ce jeu là, la décision de Thuram pourrait faire tâche d'huile.

Si, il y a quelques mois encore, aucun d'entre eux, hormis Lizarazu, n'avait sérieusement envisagé de tirer sa révérence, l'échec en quarts de finale de l'Euro est passé par là. Et un nouveau sélectionneur est arrivé, bien décidé à rebâtir une équipe conquérante.

Mais, sauf à faire table rase du passé, nul doute que celui-ci -selon lequel "il faut une évolution, pas une rupture"- fera notamment savoir à Zidane qu'il compte sur lui.

Le joueur du Real Madrid, dont la renommée est intimement liée à l'équipe de France, pourrait être tenté de prolonger l'aventure malgré des saisons toujours aussi épuisantes en club. Si le courant passe avec Domenech -qui l'avait lancé chez les Espoirs il y a plus de dix ans-, "Zizou" aura là une dernière occasion de ne pas s'en aller sur une fausse note, au Mondial-2006 en Allemagne.

Mais un éventuel départ de Lizarazu -qui devrait rejoindre Barthez à l'OM-, son complice du côté gauche, après ceux de Christophe Dugarry et Vincent Candela qui comptent parmi ses plus proches amis, peut aussi peser dans la balance.

Quant à Barthez, qui a été parmi les rares joueurs à la hauteur de sa réputation au Portugal, sa présence assurée au plus haut niveau à l'Olympique de Marseille peut l'inciter à continuer. Mais, même à un poste où l'âge n'a pas les mêmes conséquences, tout cela se résume à une question de motivation.

Comme Zidane, comme Lizarazu, Barthez a-t-il envie d'en "reprendre" pour deux ans avec des matches prévus contre Chypre, Israël et les Iles Féroé ?

Mais au fond, que les cadres restent ou non, Domenech va devoir rapidement mettre devant leurs responsabilités ceux qui, jusque-là, s'étaient sagement tenus dans l'ombre de leurs aînés. Et nul doute qu'en évoquant les cadres, on parlera maintenant de Vieira (28 ans), Pires (30) et Henry (26).




--------------------
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4Page précédentePage suivante
 
 Funtasia  Archives générales Funtasia  Archives générales Funtasia !  Sport Juillet!Nouveau sujet
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum