Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation, pour permettre la mesure d'audience et à des fins publicitaires. Les données collectées peuvent être partagées avec des tiers.X
 
Funtasia
Administrateurs : bambi, fredchoucas
 
 Funtasia  Archives générales Funtasia  Archives générales Funtasia ! 

 Techno-science/Juillet!

Nouveau sujet
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3Page précédentePage suivante
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 08-07-2004 à 20:06:49   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Pollution de l'eau et de l'air: Bruxelles rappelle à l'ordre les Etats de l'UE



BRUXELLES (AFP), le 08-07-2004
La Commission européenne a décidé d'adresser une série de rappels à l'ordre aux nombreux Etats membres qui n'appliquent pas correctement les mesures européennes de lutte contre la pollution de l'eau et de l'air.

Sept pays - France, Grèce, Irlande, Italie, Portugal, Espagne, Royaume-Uni - sont épinglés pour l'insuffisance de leurs stations d'épuration, et vont recevoir une mise en demeure de la Commission.

Dans ces pays "de nombreuses agglomérations de plus de 15.000 habitants n'assainissent pas correctement leurs eaux usées", au regard des obligations fixées par une directive (loi européenne) de 1991, selon la Commission.

Neuf pays - Belgique, Allemagne, Italie, Finlande, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Suède - n'appliquent par ailleurs pas correctement la directive-cadre européenne de 2000 sur la gestion des ressources hydriques, selon la Commission.

Cette directive prévoit notamment "une gestion intégrée par bassin hydrographique" de ces ressources en eau. Les neuf pays vont recevoir un avis motivé, dernier avertissement avant d'éventuelles poursuites devant la justice européenne.

Enfin neuf Etats - France, Allemagne, Autriche, Espagne, Irlande, Italie, Luxembourg, Portugal et Royaume-Uni - vont recevoir une mise en demeure de Bruxelles pour l'insuffisance de leurs programmes de lutte contre la pollution de l'air.

Ils n'ont pas adressé à la Commission les plans locaux de réduction des émissions dans les zones à forte concentration de dioxyde d'azote et de particules, qu'ils sont tenus de préparer par la directive cadre de 1996 sur l'air ambiant.

L'un des neuf, le Royaume-Uni, a commencé à faire parvenir à Bruxelles de tels plans, précise la Commission. Mais ils sont incomplets, puisqu'ils ne concernent que 14 des 21 zones géographiques où les émissions sont excessives.

Les procédures ne concernent que les Quinze plus anciens membres de l'UE. Les dix nouveaux membres doivent aussi respecter la législation anti-pollution de l'UE, mais, deux mois après leur adhésion officielle, il est encore trop tôt pour juger de leurs efforts, selon une source communautaire.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 08-07-2004 à 20:07:39   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Loup: le ministère de l'Ecologie pris en étau entre éleveurs et écologistes



PARIS (AFP), le 08-07-2004
Le ministre de l'Ecologie Serge Lepeltier a entendu jeudi dans les Alpes de Haute-Provence éleveurs de brebis et écologistes, avant l'annonce, la semaine prochaine, d'un "plan d'action" controversé sur le loup.

Ce plan, en préparation depuis des mois aux ministères de l'Agriculture et de l'Ecologie, doit répondre aux inquiétudes des éleveurs contraints de vivre sous la menace quotidienne du loup, sans fâcher les défenseurs de cet animal protégé.

La disposition la plus controversée autoriserait le tir de 5 à 7 loups en 2004 dans le sud-est de la France.

Ce "quota" est en rupture avec la pratique précédente, qui conditionnait le tir très exceptionnel du loup à des attaques répétées contre un troupeau.

Dans les faits, aucun tir n'a jamais eu lieu, soit parce que le loup avait déserté entre-temps, soit parce que les conditions n'étaient pas réunies.

Pour le ministère de l'Agriculture, l'autorisation de tir permettrait de "faire retomber la pression psychologique" sur le terrain, où les éleveurs ne décolèrent pas. M. Lepeltier a indiqué jeudi aux éleveurs qu'il se donnait quelques jours de réflexion avant de trancher.

Depuis sa réapparition naturelle en 1992 dans les Alpes Françaises en provenance d'Italie, le loup a élargi son territoire à 11 zones de présence permanente, du Parc du Mercantour aux Alpes Maritimes et jusqu'au Vercors.

Le nombre de brebis victimes du loup a grimpé de 192 en 1994 à 1.228 en 1998 et 2.808 en 2002, selon les chiffres officiels. La population française est estimée à 55 loups. Selon le gouvernement, elle est en croissance, et le tir de 10 à 15% de l'effectif n'affecterait pas la survie de l'espèce.

La convention de Berne (1979) et la directive européenne Habitats (1992) n'autorisent le tir du loup qu'"à condition qu'il n'existe pas d'autre solution satisfaisante et que la dérogation ne nuise pas au maintien de l'espèce dans un état de conservation favorable".

Pour les protecteurs de l'animal, le loup, déjà en butte aux braconnages et empoisonnements, verrait sa survie menacée par les tirs, et seules des mesures de protection des troupeaux peuvent résoudre le problème.

Le plan gouvernemental prévoit d'aider les éleveurs qui s'engagent par contrat de 5 ans à mettre en oeuvre des mesures de protection (filets, chiens, aide-bergers...). Deux millions d'euros (dont un million de fonds européens) sont prévus à cet effet en 2004. En contrepartie, seuls ceux qui mettent en oeuvre une protection seront indemnisés en cas d'attaque du loup.

Pour nombre de petits éleveurs, les mesures de protection sont impossibles à appliquer. "J'ai 250 bêtes, que je mets à paître avec mes voisins éleveurs sur 500 hectares, il est tout simplement impossible de les regrouper chaque soir", témoigne Maïté Diarté, qui devait rencontrer M. Lepeltier jeudi.

Mme Diarté, membre de la Confédération paysanne, conteste vigoureusement le contrat de 5 ans, qui "fait porter toute la responsabilité du loup à l'éleveur". Pour la Confédération paysanne, comme pour Claude Guigo de l'Association européenne de défense du pastoralisme, les aides sont un pis-aller. La seule solution c'est "l'élimination du loup des zones d'élevage", martèle M. Guigo.

"Le loup est à 50 km de mes parcelles, s'il arrive, je sais que je ne pourrai rien faire", se désole Clément Gaubert, éleveur membre de la Confédération paysanne dans la Drôme. "On doit pouvoir agir dés la première attaque", réclame-t-il, dénonçant "l'intégrisme français" autour du loup.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 09-07-2004 à 11:44:12   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Santé
Un éclairage différent sur la dépression
Presse Canadienne (PC)



Une étude pancanadienne sur la dépression vient d'apporter un éclairage différent sur les symptômes de la dépression auxquels les médecins devraient s'attarder.
L'étude, réalisée auprès de plus de 6400 personnes, dont 434 qui ont eu un diagnostic médical de dépression, permet de croire que les médecins n'ont pas assez mis l'accent sur le traitement du symptôme de la fatigue et du manque d'énergie. Ce symptôme est la principale embûche identifiée par les personnes sondées.

En conférence de presse pour présenter les résultats de l'étude, le Dr Serge Beaulieu, psychiatre, professeur agrégé de psychiatrie à l'Université McGill de Montréal et directeur de la Clinique des troubles de l'humeur au Centre de recherche de l'Hôpital Douglas, a souligné que les médecins réussissaient par contre assez bien à s'attaquer aux symptômes de l'anxiété et du manque de sommeil.

Il estime que le sondage aide les professionnels à cibler un peu plus les traitements des personnes qui ont eu un diagnostic de dépression.





--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 09-07-2004 à 11:45:03   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Fraude téléphonique
Telus a pris des mesures et Bell emboîtera le pas

Depuis le 1er juillet, l’entreprise de téléphonie Telus a suspendu le service interurbain à composition directe vers quatre petits pays, pour contrer le « piratage de modem ».
Bell a fait savoir hier qu’elle allait en faire autant vers six destinations à compter du 1er août.

Téléphoniste

Les clients devront donc passer par une téléphoniste pour appeler la Guyane, en Amérique latine, Naurum, dans le Pacifique Sud, la Guinée-Bissau et Sao Tome, en Afrique, et les îles Cook. Ce sont de ces pays qu’émanent le plus souvent les combines de pirates.

Bell n’est cependant pas d’accord pour acquiescer à la demande des associations de consommateurs d’annuler les factures.

Rôle actif

« Même s’il ne s’en est pas rendu compte, le client a joué un rôle actif dans ces transactions en acquiesçant à quelque chose », de dire Mary-Ann Bell, 1re vice-présidente, Centre contact clients, chez Bell.

Cette dernière est convaincue que même en bloquant l’accès à ces pays, cela ne va pas enrayer le problème.

Le plus important à ses yeux demeure l’éducation du client pour qu’il apprenne à se méfier des sites douteux. Pour l’instant, Bell continue de faire du cas par cas avec les clients. Mince consolation, on offre de faire payer le plus bas taux pour ces pays…



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 09-07-2004 à 11:46:51   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Fraude téléphonique
On lui sert l’argument insultant du site porno


Lorsqu’elle a contesté des frais de 136,26 $ pour deux appels à Nauru, Danièle Marchand de Boucherville n’a pas beaucoup apprécié qu’un préposé de Bell lui dise qu’elle ou un membre de sa famille avaient sans doute visité un site porno.
« On se sent floué comme consommateur lorsqu’une telle chose vous arrive », de dire la dame peu habituée à donner des entrevues aux médias, mais qui croyait important hier de livrer son témoignage.

Cette abonnée de Bell a passé énormément de temps pour régler ce dossier. Elle a appelé au CRTC, à l’Office de protection du consommateur, à Option consommateurs.

« J’ai frappé à toutes les instances », relate-t-elle.

Plainte à la police locale

Au CRTC, on lui a fait savoir qu’on ne réglementait pas les interurbains et on lui a suggéré de porter plainte à la police locale, ce qu’elle a fait.

« Ils étaient médusés », se souvient-elle, mais d’autres plaintes ont suivi.

Danièle Marchand s’est rendue jusqu’au vice-président de Bell pour se plaindre.

« Plus je parlais à des gens en autorité et plus on était gentil avec moi », a-t-elle constaté.

Les appels interurbains lui ont été facturés en avril et dans son compte de juin, on lui a crédité la somme, sans toutefois l’en avertir au préalable, ce qu’elle aurait apprécié.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 09-07-2004 à 11:49:28   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Découverte
Découverte du plus petit poisson du monde
Associated Press (AP)

Les scientifiques australiens ont découvert ce qu'ils pensent être le plus petit et le plus léger poisson du monde, le Schindleria brevipinguis. Les mâles de l'espèce mesurent sept millimètres, contre 8,4 millimètres pour les femelles les plus longilignes.
L'animal, vermiforme, a de gros yeux -en comparaison au reste du corps. Il n'a pas de dents, ni d'écailles ni de pigmentation, et ne peut être déniché que près une île au large de la côte est australienne.

Ce poisson microscopique a été découvert par des scientifiques australiens en 1979, mais c'est seulement aujourd'hui qu'il a été inscrit comme nouvelle espèce dans les archives du musée australien de Sydney.

Selon les chercheurs, ce poisson est si minuscule, qu'il en faudrait un million pour atteindre un poids d'un kilogramme... Les scientifiques cherchent désormais à ce que ce poisson soit reconnu comme le vertébré le plus petit et le plus léger du monde.

Pour l'heure, le plus petit vertébré du monde est le poisson gobie nain, espèce dont les mâles mesurent 8,6 millimètres et les femelles 8,9 millimètres, soit une dizaine de millimètres de plus que son nouveau concurrent australien.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 25-07-2004 à 12:04:29   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Recherche
La qualité des soins aux urgences d'hôpitaux dépend du jour de la semaine




La qualité des soins offerts aux patients dans les urgences d'hôpitaux dépend du jour de la semaine où ils sont admis.

C'est ce qu'indique une étude effectuée dans des hôpitaux canadiens, et dont les résultats sont publiés dans l'édition d'aujourd'hui du American Journal of Medicine.

Selon l'étude, les patients admis aux urgences les lundis et mardis attendent moins longtemps pour leur diagnostic et séjournent aussi moins longtemps à l'hôpital que ceux qui sont admis les vendredis et samedis.

L'étude signale que seulement 5 pour cent des procédures urgentes de diagnostic sont effectuées les samedis et dimanche, le reste étant effectué les autres jours de la semaine. En somme, le système n'est vraiment efficace que du lundi au vendredi.

L'étude a porté sur 126 000 patients admis dans les urgences des hôpitaux ontariens entre 1988 et 1997.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 26-07-2004 à 17:35:02   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Toshiba et NEC créent un format de DVD nouvelle génération



TOKYO (AFP), le 26-07-2004
Les géants japonais de l'électronique Toshiba et NEC et leur partenaire Memory-Tech vont dévoiler en août la fiche technique d'un format de DVD de nouvelle génération destiné à concurrencer le format "Blu-ray" comme standard mondial.

Lors d'une convention commerciale organisée à Tokyo, les trois entreprises ont lancé la promotion de leur format de DVD de haute définition appelé "HD DVD" auprès de sociétés des secteurs du cinéma, de la musique et de l'édition.

La mise sur le marché de produits fonctionnant avec le standard "HD DVD" est prévue pour 2005, ont précisé les partenaires dans un communiqué commun.

"Nous sommes confiants sur le fait que d'importants studios de cinéma et sociétés de logiciels lanceront en 2005 des titres coïncidant avec la sortie des produits de notre nouveau format", a indiqué dans le communiqué le directeur général de la division "médias numériques" de Toshiba, Yoshihide Fujii.

Le format "HD DVD" permet d'enregistrer plus de huit heures de films en haute définition sur un simple CD-ROM utilisant une diode à laser bleu et une technologie de compression vidéo avancée, selon le communiqué.

"HD DVD, successeur du DVD classique, va encourager le rapprochement entre les ordinateurs personnels (PC) et les produits audiovisuels parce qu'il offre une qualité d'image claire comme du cristal dans un environnement PC", a souligné dans le communiqué un dirigeant de NEC, Hiroshi Gokan.

Toshiba, NEC et Memory-Tech se sont associées à quatre autres entreprises japonaises, dont Sumitomo Heavy Industries, pour concevoir le format "HD DVD" appelé à concurrencer le format "Blu-ray" conçu par un consortium de 11 sociétés créé en mai 2002 et comprenant notamment Sony, Samsung Electronics, LG Electronics, Dell et Hewlett-Packard.

Le format "Blu-ray" offre une haute capacité de stockage sur disque optique utile pour les téléviseurs à haute définition.

Cette compétition acharnée entre les standards "HD DVD" et "Blu-ray" rappelle la lutte entre les formats de magnétoscope "VHS" et "betamax" au milieu des années 70.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 26-07-2004 à 17:46:38   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Un nouvel été à haut risque pour la forêt méditerranéenne



PARIS (AFP), le 26-07-2004
Les incendies qui ont parcouru ce week-end près de 2.900 hectares dans les Bouches-du-Rhône risquent de n'être qu'un début: la forêt méditerranéenne, fragilisée par la sécheresse de l'été 2003, subit une nouvelle saison sèche, selon les experts interrogés par l'AFP.

"C'est un été sec, comme on en connaît tous les 5 ou 10 ans", constate Yvon Duché, chargé de mission incendies pour l'Office national des forêts.

Une sécheresse moins exceptionnelle que celle de 2003, mais qui lui succède. Or la forêt est sortie fragilisée de l'été dernier, de nombreux arbres sont "morts sur pied", fournissant un combustible important pour d'éventuels incendies.

"Les zones qui ont déjà brûlé ne risquent rien, car la végétation n'a pas suffisamment repoussé, en revanche, sur celles qui ont subi la sécheresse, la +litière+ composée de feuilles mortes, aiguilles de pin, etc. est prête à s'enflammer au moindre vent", note M. Duché.

"90% de la zone est classée en risque sévère", explique le commandant Jean-Jacques Bozabalian, chef d'opération du COZ-Sud, le Centre d'opération zone sud, qui englobe les 15 départements les plus exposés de France. "Un triangle qui va des Bouches-du-Rhône au Vaucluse et à l'Ouest varois est même classé en risque exceptionnel", poursuit-il.

L'échelle de risque comporte six degrés: faible, léger, modéré, sévère, très sévère, exceptionnel. Elle est actualisée chaque jour sur la base des relevés de terrain des techniciens de l'ONF et des prévisions de Météo France: la température, le taux d'humidité de la végétation, la sécheresse de la "litière" de feuilles mortes au sol, la vitesse et le taux d'humidité du vent...

"Sans être catastrophiste, il faut convenir que les indicateurs ne sont pas favorables", constate le commandant Bozabalian.

Le COZ-sud est en alerte: réunion de crise lundi après-midi en présence du préfet, mobilisation de renforts d'autres départements, comme les 1.200 pompiers qui ont appuyé ce week-end l'action de leurs collègues des Bouches-du-Rhône.

Restent les inconnues: "nous ne maîtrisons pas les mises à feu", rappelle le commandant Bozabalian. Selon les données officielles, neuf feux sur dix sont dus à l'homme et à ses activités. Les trois-quarts des mises à feu dont l'origine est connue résultent d'imprudence (mégots, barbecues, feux de broussailles etc.).

La forêt méditerranéenne paie le plus lourd tribut: sur un total de 73.000 hectares incendiés l'an dernier, 62.000 hectares ont brûlé dans la zone méditerranéenne (3.500 départs de feu), soit la plus grande surface depuis 30 ans que les relevés existent.

L'année 2003 restera comme l'une des plus dramatiques sur le plan des incendies, avec 10 morts, dont 4 pompiers et plusieurs centaines de pompiers blessés.

Les premiers départements touchés avaient été la Haute-Corse (20.908 hectares) et le Var (18.820 hectares).

La Corse doit aux pluies récentes d'être pour l'instant épargnée. En revanche, "depuis la mi-mai, soit 100 jours, il n'y a pas eu de pluies significatives sur les Bouches-du-Rhône et le Var," rappelle Jacqueline Bidet, à la cellule "Incendie" de Météo France.

"La sécheresse y est aussi intense que fin juillet 1997, où de grands feux s'étaient déclarés autour de Marseille, sur la même zone que le week-end dernier", remarque-t-elle.

Pour les jours qui viennent, Météo France ne prévoit aucune pluie. En revanche, le vent va tomber, apportant un peu de répit. "Mais la sécheresse gagne", met en garde Mme Bidet. Le prochain coup de vent risque d'affecter non seulement la Provence, mais aussi la Corse et le Languedoc



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 26-07-2004 à 17:47:33   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

La bataille sur les OGM relancée en France



PARIS (AFP), le 26-07-2004
La bataille sur les OGM a repris en France où un rapport d'experts affirme que les organismes génétiquement modifiés pourraient être bénéfiques pour la santé, alors que les écologistes se sont de nouveau attaqués à des champs de maïs modifié.

Emmenés par leur leader emblématique, José Bové, un milliers de militants anti-OGM, parmi lesquels plusieurs élus des Verts français, ont arraché ce week-end dans le sud-ouest du pays un champ de maïs OGM expérimental cultivé pour le compte de la société américaine Pioneer.

José Bové a qualifié d'"acte de désobéissance civile" cet arrachage qui s'est déroulé sous le regard d'une trentaine de gendarmes qui ne sont pas intervenus, se bornant à prendre des photos et relever les numéros d'immatriculation des voitures des participants.

La société Pioneer a porté plainte lundi pour les dégradations subies, ont indiqué les gendarmes.

Ces militants, pour la plupart des écologistes et des altermondialistes venus de toute la France, regroupés dans un "collectif des faucheurs d'OGM", risquent jusqu'à cinq ans de prison et 75.000 euros d'amende.

Le dirigeant des Verts français Noël Mamère, qui a déjà défrayé la chronique en célébrant début juin le premier mariage homosexuel, illégal en France, a affirmé qu'il s'agissait d'une "action légitime". "Nous refusons que la loi serve des intérêts privés", a-t-il dit.

De son côté, le Parti socialiste, principal parti de l'opposition et allié des Verts, s'est toutefois démarqué de cette forme d'action "provocatrice", "notamment de la part des élus".

Mais fort du soutien de l'opinion française, massivement opposée aux OGM, José Bové qui avait passé un mois un demi en prison l'été dernier pour l'arrachage sauvage d'OGM, a assuré que "nous sommes prêts à subir les conséquencese nos actes", et annoncé d'autres actions similaires "dans les semaines à venir".

Cette escalade intervient alors qu'un rapport d'experts a jeté un pavé dans la mare en affirmant que des OGM non seulement ne présentent pas de dangers prouvés pour la santé, mais pourraient même être bénéfiques, justifiant implicitement les essais.

Dans leur étude, les experts de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), concluent que le maïs et le coton modifiés pour résister aux insectes, la betterave OGM tolérante à un herbicide et le riz transgénique enrichi en vitamine A peuvent "apporter des bénéfices pour la santé humaine".

Ils citent à l'appui de leurs conclusions, la moindre utilisation d'herbicides ou d'insecticides, ou la réduction de certaines carences nutritionnelles dans les pays en développement grâce au riz enrichi en vitamine A.

Ils font valoir, dans leur rapport mis en ligne la semaine dernière par l'Afssa (www.afssa.fr), que "dans l'immédiat, les bénéfices, contrairement aux dangers, sont identifiés".

Prudents, ils soulignent cependant que si aucun problème de santé n'a pu être spécifiquement attribué à un OGM mis sur le marché, "cela n'exclut pas qu'il puisse exister un risque, mais aujourd'hui celui-ci ne peut être ni précisément identifié, ni a fortiori quantifié".

Ces conclusions vont dans le sens des avis émis en 2002 --et décriés à l'époque-- par les Académies des sciences et de médecine, et de la position des autorités européennes, qui s'apprêtent à autoriser la commercialisation du maïs transgénique du géant agro-alimentaire américain Monsanto, après avoir levé le moratoire européen sur les nouveaux OGM.

Elles vont toutefois à l'encontre de l'opinion européenne, majoritairement hostile, en raison de "risques", aux OGM, couramment utilisés notamment aux Etats-Unis, au Canada, au Brésil ou en Chine.

Le gouvernement espagnol vient de demander l'avis de "chercheurs indépendants" sur les risques des cultures d'OGM, très développées en Espagne par l'ancien gouvernement conservateur et "sur lesquelles la communauté scientifique ne parvient pas à tomber d'accord".




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 26-07-2004 à 17:48:21   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Inondations en Asie du Sud: la capitale du Bangladesh inondée, plus de 900 morts



DACCA (AFP), le 26-07-2004
Des inondations en Asie du Sud ont fait plus de 900 morts et des dizaines de millions de sinistrés et la situation risque d'empirer au Bangladesh où la capitale Dacca était en partie submergée lundi.

Ces inondations provoquées par la mousson et la fonte des neiges en Himalaya sont un phénomène annuel mais, cette saison, elle s'avèrent particulièrement graves.

Quelque 12 millions de personnes en Inde et 30 millions au Bangladesh sont isolés ou sans abri et le bilan s'élève déjà à 535 morts en Inde et 285 au Bangladesh en près d'un mois et demi, selon des responsables. Ces intempéries ont fait par ailleurs 86 morts au Népal, 16 en Afghanistan et trois au Bhoutan.

Alors que le niveau des eaux baissait dans le nord-est de l'Inde, la moitié des 90 quartiers de Dacca étaient partiellement ou totalement submergés et quelque 125.000 sinistrés étaient réfugiés dans des centres d'accueil, selon les autorités municipales.

Des dizaines de milliers de personnes étaient bloquées dans le pays et, à Dacca, des bateaux ont remplacé les deux-roues. Plus grave, les égouts sont en partie hors d'usage, ce qui crée un risque d'épidémies.

Les météorologues s'attendent à ce que la situation se détériore dans la région de la capitale, dernière en date des zones sinistrées.

Des responsables ont confirmé la mort de 83 personnes de plus pendant le week-end, portant le bilan total à 285 au Bangladesh. 35 des 64 districts du pays sont touchés par les inondations.

Plus de 3.500 équipes médicales mobiles ont été déployées dans le pays pour lutter contre les maladies véhiculées par les eaux alors que le manque d'eau potable a déjà provoqué des épidémies de diarrhée.

Les responsables de la santé publique craignent que le mélange des crues et des eaux usées déversées par les égouts n'engendrent la dysenterie, la typhoïde et le choléra.

Ces inondations sont les plus importantes depuis 1998, lorsque les deux tiers de ce pays de delta avaient été submergés. Plus de 700 personnes étaient mortes et 21 millions d'autres avaient été laissées sans abri.

Après 1988, quelque 10.000 kilomètres de digues de terre ont été construites le long des cours d'eau. Mais ces aménagements ont été critiqués, leurs détracteurs estimant que cela ne faisait qu'accélérer le débit de l'eau et notant que les talus résistaient mal aux crues.

Le Bangladesh est un pays de 140 millions d'habitants traversé par 230 fleuves, dont certains sont gonflés par la fonte des neiges de l'Himalaya.

En Inde, le bilan s'est alourdi car des villages qui étaient coupés du reste du pays depuis deux semaines ont commencé à signaler leurs victimes.

Tarun Gogoi, le chef du gouvernement de l'Assam, dans le Nord-Est, un des Etats les plus touchés, a déclaré que les secours tentaient d'apporter eau potable, nourriture, médicaments et tablettes de purification de l'eau aux sinistrés.

"Nous sommes sur le pied de guerre. Mais dans ce genre de catastrophe nous ne pouvons pas satisfaire tout le monde", a-t-il dit.




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 26-07-2004 à 17:49:17   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Deutsche Telekom n'exclut pas de nouvelles suppressions d'emplois



BONN (AFP), le 26-07-2004
L'opérateur de télécommunications allemand Deutsche Telekom n'exclut pas une poursuite de ses mesures de rationalisation et de nouvelles suppressions d'emplois après 2005, a indiqué lundi un porte-parole.

Le groupe avait annoncé à l'automne 2002 qu'il comptait supprimer environ jusqu'à 47.000 emplois d'ici 2005. Il avait toutefois annoncé cette année que ce nombre pourrait être réduit d'environ 10.000 suite à un accord trouvé cette année avec les syndicats pour réduire le temps de travail hebdomadaire.

Le porte-parole réagissait à des propos du directeur du personnel du groupe, Heinz Klinkhammer, concernant Vivento, une "agence de services de personnels" (PSA) créée à l'automne 2002 pour reclasser une partie des salariés licenciés.

"Vivento existera au moins jusqu'en 2008. Mais pas dans l'ordre de grandeur d'aujourd'hui", a indiqué M. Klinkhammer au quotidien Die Welt paru lundi.

D'après ses estimations, quelque 38.000 salariés de Telekom devraient au total transiter par la PSA d'ici 2006.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 26-07-2004 à 17:50:06   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Vodafone compte 3,1 millions d'abonnés de plus au 1er trimestre



LONDRES (AFP), le 26-07-2004
Le géant britannique de la téléphonie mobile Vodafone a annoncé lundi avoir acquis 3,1 millions d'abonnés supplémentaires au 1er trimestre 2004/05, portant sa clientèle à 139,2 millions d'abonnés.

Outre ces nouveaux abonnés acquis par croissance organique, Vodafone a accueilli 2,7 millions d'abonnés supplémentaires au titre de l'augmentation de ses participations dans ses filiales, a indiqué le groupe dans un communiqué.

La croissance organique de la clientèle est supérieure aux attentes des analystes, qui tablaient sur 2,45 millions de nouveaux abonnés.

Le revenu moyen par utilisateur (ARPU) a augmenté de 5%, à 314 livres sterling (476 euros), un chiffre également supérieur aux attentes puisque les analystes tablaient sur une stagnation.

"Notre groupe progresse bien, malgré un environnement concurrentiel plus difficile sur certains marchés", a indiqué le directeur général Arun Sarin.

"Ces chiffres sont conformes à nos attentes et nous réitérons par conséquent nos prévisions de résultats pour l'exercice qui s'achèvera en mars 2005", a précisé M. Sarin.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 27-07-2004 à 15:57:05   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

1.120 morts en Asie du sud dans les inondations, pas de répit au Bangladesh



DACCA (AFP), le 27-07-2004
Le bilan des inondations a dépassé les 1.100 morts mardi en Asie du Sud et la situation devait continuer de s'aggraver au Bangladesh où une agence de l'ONU a dit craindre une grave crise humanitaire.

Une décrue s'est amorcée dans le nord du Bangladesh, la partie la plus touchée à l'origine par les pluies diluviennes de la mousson qui submergent les deux tiers du pays et ont fait quelque 30 millions de sinistrés.

Mais la situation dans le centre, y compris dans la capitale Dacca, devrait se détèriorer un peu plus dans les jours à venir.

Les inondations ont fait 44 morts de plus lundi, portant le total à 329 au niveau national depuis le début de la catastrophe le 10 juillet, a rapporté mardi l'agence officielle BSS citant des responsables gouvernementaux.

Les inondations qui touchent également d'autres parties de l'Asie du Sud, dont le nord-est de l'Inde et le Népal, ont déjà fait au total quelque 1.120 morts et disparus.

Les derniers chiffres portent le bilan à 686 en Inde, 329 au Bangladesh, 86 au Népal, 16 en Afghanistan et trois au Bhoutan.

Au Bangladesh, des spécialistes notent qu'une marée haute dans la baie du Bengale va empêcher le niveau des eaux de baisser en se déversant dans la mer jusqu'à la pleine lune du 2 aout. Pendant ce temps, les crues en provenance du nord vont continuer à s'écouler vers le sud, aggravant la situation dans le centre.

La météo du pays ajoute que de nouvelles pluies de mousson sont attendues à partir de mercredi.

A Dacca, dont près de la moitié est sous l'eau, quelque 252.000 habitants de bidonvilles se sont réfugiés dans plus de 200 centres d'accueil improvisés par les autorités. D'autres dorment sur des plate-formes sur pilotis de bambous au milieu de la montée des eaux polluées par les égouts.

Le gouvernement affirme disposer d'assez de vivres pour faire face à la situation, selon BSS. Mais le Programme alimentaire mondial (PAM) de l'ONU a averti que le pays "pourrait se trouver face à une crise humanitaire majeure" dans les prochains jours en raison des grandes marées dans le Golfe du Bengale.

Le PAM se prépare à distribuer 3.000 tonnes de riz aux populations du nord et du centre du Bangladesh, a déclaré lundi le porte-parole du secrétaire général des Nations unies, Fred Eckhard.

L'aide internationale commence à s'organiser. La Grande-Bretagne a promis 18 millions de dollars d'aide à fournir via le PAM et le Fonds de l'ONU pour le développement, selon BSS. Les Etats-Unis volnt également donner 50.000 dollars d'aide d'urgence.

Il s'agit des pires inondations au Bangladesh depuis 1998 où plus de 700 personnes étaient mortes et 21 millions d'autres avaient perdu leur toit.

Au Bihar, dans l'est de l'Inde, la découverte de 143 nouveaux corps avait été signalée lundi après la décrue et le rétablissement des communications, a dit un porte-parole des secours, Upendra Sharma.

Le chef du gouvernement fédéral Manmohan Singh, accompagné de trois ministres, a survolé mardi les régions sinistrées de l'Etat, déjà un des plus pauvres de l'Inde en temps normal.

Le premier ministre du Bihar, Rabri Devi, devait réclamer au gouvernement 72 milliards de roupies (1,5 milliard de dollars) de dédommagements après la catastrophe, a déclaré mardi un responsable local, K. Subramanian.

"Cette somme se base uniquement sur les dégats estimés aux routes, ponts, récotles et biens publics", a-t-il dit.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 27-07-2004 à 15:57:44   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Lutte contre les criquets pélerins: la FAO demande une aide internationale



ALGER (AFP), le 27-07-2004
La FAO, l'organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, a lancé mardi à Alger un appel "pressant" à la communauté internationale pour une assistance au financement de la campagne de lutte contre les criquets pélerins.

L'organisation a lancé cet appel lors d'une rencontre des ministres de l'Agriculture de neuf pays du Maghreb et de l'Afrique de l'ouest, réunis mardi à Alger pour élaborer un plan régional de lutte contre les criquets pélerins, fléau qui touche actuellement 6,5 millions d'hectares dans le Maghreb et le Sahel.

"La FAO saisit l'opportunité de cette réunion pour relancer un appel pressant à la communauté internationale pour une urgente et conséquente aide à la campagne anti-acridienne en cours", a déclaré le réprésentant du directeur général de cette organisation, Joseph Tchikaya.

"Les contributions confirmées ou promises par les bailleurs de fonds restent en deçà des espérances et ne peuvent pas pour le moment couvrir les besoins" de la campagne anti-acridienne dans les pays du Sahel et du Maghreb, a-t-il dit.

Cette campagne nécessite quelque 83 millions de dollars, a déclaré à l'AFP le directeur de la Direction de protection des végétaux de la FAO, Mahmoud Solh.

Le chef du gouvernement algérien, M. Ahmed Ouyahia, a pour sa part appelé les pays participant à la réunion à "unifier les voix" pour "porter le message de détresse" des pays affectés par les invasions de criquets pélerins "au reste de la communauté internationale pour nous apporter son assistance



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 27-07-2004 à 15:58:23   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Congeler des animaux en voie d'extinction pour préserver leur ADN



LONDRES (AFP), le 27-07-2004
Des scientifiques britanniques ont annoncé mardi qu'ils souhaitaient congeler des animaux appartenant à des espèces en voie de disparition afin de préserver leur ADN dans l'espoir d'un jour les ressusciter par clonage.

Baptisé "l'Arche congelée", en référence à Noé qui selon la Bible a sauvé tous les animaux du Déluge, le projet prévoit de collecter l'ADN et des échantillons de tissus de milliers d'espèces menacées de disparition.

Selon les responsables du projet, l'ADN préservé pourrait être réutilisé dans l'avenir. "Je pense qu'il pourrait être employé pour d'éventuels clonages", a expliqué le professeur Alan Cooper, directeur du centre de biomolécules de l'université d'Oxford.

Des milliers d'espèces étant appelées à disparaître de la Terre au cours des trentes prochaines années, l'Arche souhaite sauvegarder leur identité génétique, ont-ils précisé.

Les premiers échantillons déjà collectés doivent être placés mardi soir dans un congélateur du National History Museum de Londres. Il s'agit de l'oryx, une antilope menacée de disparition en provenance du désert du Sahara, de la colombe, dite de Socorro, d'origine mexicaine, et de l'hippocampe jaune



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 27-07-2004 à 16:00:39   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Bénéfice de Telefonica Moviles en hausse de 14,2%



MADRID (AFP), le 27-07-2004
Le premier opérateur espagnol de téléphonie mobile, Telefonica Moviles, a annoncé mardi un bénéfice net au 1er semestre 2004 de 889 millions d'euros, soit une hausse de 14,2% par rapport à la même période de l'an dernier (778,9 millions d'euros).

Ce chiffre se situe dans la partie basse de la fourchette de prévisions des analystes qui tablaient sur un bénéfice net entre 871 et 938 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires s'est élevé à 5,287 milliards d'euros, en hausse de 14,1% par rapport au premier semestre 2003 (4,635 milliards d'euros), selon un communiqué de l'opérateur remis aux autorités boursières espagnoles.

Les analystes prévoyaient un chiffre d'affaires entre 5,264 et 5,378 milliards d'euros.

Les recettes de Telefonica en Espagne ont augmenté de 12,5% et elles ont augmenté de 19,3% en Amérique latine pour atteindre 26% du total.

Le communiqué du groupe publié à Madrid met l'accent sur "le fort dynamisme de la téléphonie mobile sur les principaux marchés latino-américains".

L'excédent brut d'exploitation (EBITDA) a progressé de 6,8% à 2,270 milliards d'euros.

Quant au résultat d'exploitation, il a crû de 10,7% à 1,552 million d'euros.

La dette financière nette consolidée du groupe s'est élevée à 4,856 milliards d'euros (-27%).

En juin 2004, Telefonica Moviles servait 56 millions de clients (+21%), dont 35 millions à travers les opérateurs latino-américains En ajoutant les clients de la compagnie de télécommunications BellSouth dont l'acquisition a été verrouillée en mars, le nombre de clients se monterait à 68 millions.

Au Brésil, l'opérateur Vivo, contrôlé par Telefonica, "continue d'être leader dans le processus de croissance du marché en dépassant les 23,5 millions de clients", affirme le communiqué.

Le premier opérateur espagnol de téléphonie mobile avait annoncé un bénéfice net au 1er trimestre 2004 en hausse de 17,9% à 423,25 millions d'euros.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 28-07-2004 à 16:34:33   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Plus de mille pompiers combattent les feux portugais, toujours inquiétants



LISBONNE (AFP), le 28-07-2004
Plus d'un millier de pompiers restaient mobilisés mardi au Portugal notamment contre huit incendies particulièrement inquiétants, dont deux menacent des espaces naturels protégés.

Mercredi matin, près de 1.300 pompiers du nord au sud du Portugal, appuyés de plus de 340 véhicules et 39 hélicoptères ou Canadair bombardiers d'eau luttaient contre les incendies.

Les pompiers recensaient 8 foyers d'incendies jugés préoccupants dans les régions de Braga, Bragance (nord), Viseu (centre), Faro et Beja (sud), a indiqué le service national des pompiers et de la protection civile (SNBPC).

A cela s'ajoute, une vingtaine d'incendies déclarés maîtrisés mais qui requièrent la surveillance des pompiers, a précisé le SNBPC.

L'un des incendies les plus importants progressait depuis mardi après-midi dans la chaîne de montagne de Geres (nord), le plus grand parc naturel du pays, qui offre une variété unique de faune et de flore.

Depuis le début de la semaine, la Serra de Arrabida, une réserve protégée, qui abrite une végétation méditerranéenne aux espèces rares à une trentaine de kilomètres au sud de Lisbonne, avait déjà été la proie des flammes. Près de 1.000 hectares sont partis en fumée.

Plus au sud, quelque 4.000 hectares, selon des estimations encore provisoires, sont également partis en fumée cette semaine dans la chaîne montagneuse de Monchique, en Algarve.

Le Portugal, qui craint que la situation ne s'aggrave en raison de la canicule qui s'est abattue sur le pays, a demandé l'aide de ses voisins européens. L'UE a accepté d'activer son mécanisme communautaire de protection civile.

L'Allemagne, la Grèce, l'Italie, la Grande-Bretagne, la Norvège et la France ont déjà répondu à l'appel en mettant à la disposition du Portugal plusieurs avions et hélicoptères.

Le Portugal a accepté, pour l'instant, l'aide proposée par la Grèce, qui a envoyé deux avions Canadair mardi, par l'Italie et par l'Espagne.

Le gouvernement portugais a par ailleurs précisé mardi soir qu'il avait demandé à l'Espagne de renforcer les moyens aériens déjà déployés au Portugal, en vertu d'accords bilatéraux en matière de lutte contre les incendies. Deux avions espagnols supplémentaires sont attendus mercredi au Portugal.

La police portugaise, qui a lancé un véritable plan national de lutte contre les incendies, a annoncé en outre avoir arrêté mardi deux pyromanes présumés dans la région de Porto, qui viennent s'ajouter aux 24 incendiaires présumés déjà arrêtés depuis le début de l'année.

Selon des données encore provisoires la superficie dévastée par le feu depuis le début de l'année s'élève à près de 30.000 hectares.

En 2003, plus de 400.000 hectares de forêts et de broussailles au total étaient partis en fumée, 20 personnes étaient mortes dans les incendies et une centaine de maisons avaient été détruites. Le montant des dégâts avait dépassé le milliard d'euros.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 28-07-2004 à 16:35:15   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Plan d'urgence de lutte anti-acridienne: le Maghreb à l'aide du Sahel



ALGER (AFP), le 28-07-2004
Un plan d'urgence pour lutter contre les criquets pélerins menaçant les pays du Sahel a été adopté mardi soir à Alger par les ministres de l'Agriculture de neuf pays d'Afrique de l'Ouest et du Maghreb qui ont lancé un appel "solennel" à la solidarité internationale pour enrayer ce fléau.

Aux termes de ce plan, les pays du Maghreb (Algérie, Libye, Maroc et Tunisie) s'engagent à apporter une aide technique et financière aux pays du Sahel (Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Tchad).

Les participants ont lancé, à l'issue de leur réunion, un appel "solennel", "l'Appel d'Alger", à la solidarité internationale, invitant les pays donateurs et les institutions internationales à s'associer à cette "alliance" contre le criquet pélerin.

Le plan d'urgence, devant être lancé sous dix jours, prévoit l'envoi d'équipes d'intervention, de matériel de lutte anti-acridien, dont des véhicules, et des pesticides des pays du Maghreb vers les pays du Sahel.

A l'ouverture de la réunion, le chef du gouvernement algérien Ahmed Ouyahia et le représentant de la FAO, l'organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, Joseph Tchikaya, ont lancé un appel à la communauté internationale pour qu'elle fournisse une contribution conséquente à la campagne de lutte contre les criquets pélerins.

"La solidarité internationale doit s'exprimer dès à présent par l'apport d'un concours substantiel pour éradiquer ce fléau. Elle ne doit pas attendre que le désastre soit consommé pour assister, alors tardivement, des populations entières dont la survie serait déjà en péril", a affirmé M. Ouyahia.

Il a souligné que la région est confrontée à une "invasion majeure, source de très graves dangers pour tous les pays touchés et porteuse de sérieux risques de famine".

Le représentant de la FAO a pour sa part lancé un appel "pressant" à la communauté internationale pour une assistance au financement de la campagne de lutte contre les criquets pélerins, fléau qui a déjà touché 6,5 millions d'hectares dans le Maghreb et le Sahel.

"La FAO saisit l'opportunité de cette réunion pour relancer un appel pressant à la communauté internationale pour une urgente et conséquente aide à la campagne anti-acridienne en cours", a déclaré Joseph Tchikaya.

"Les contributions confirmées ou promises par les bailleurs de fonds restent en deçà des espérances et ne peuvent pas pour le moment couvrir les besoins" de la campagne anti-acridienne, a-t-il dit.

Cette campagne nécessite quelque 83 millions de dollars, a déclaré le directeur de la Direction de protection des végétaux de la FAO, Mahmoud Solh. "Nous comptons notamment sur l'apport de l'Union européenne, des Etats-Unis, du Japon et des banques de développement", a-t-il ajouté.

"Jusqu'ici, 9 millions de dollars ont été octroyés dans le cadre de l'aide d'urgence. La contribution de la FAO a atteint 2 millions de dollars et celles des bailleurs de fonds 7 millions de dollars", selon un communiqué de la FAO.

Aux termes du plan adopté, l'Algérie va envoyer des équipes d'intervention, dotées de 48 véhicules capables de traiter quotidiennement 15.000 hectares et 80.000 litres de pesticide en Mauritanie, au Mali, au Niger et au Sénégal.

Le Maroc va pour sa part envoyer deux équipes d'intervention avec six véhicules et 50.000 litres de pesticide en Mauritanie, où il pourrait également dépêcher des aéronefs. Le Maroc va par ailleurs octroyer 5.000 litres de pesticide au Mali et au Niger.

La Libye fera don à la Mauritanie de six véhicules de traitement anti-acridien et de 10.000 litres de pesticide. Elle s'est également engagée à fournir 5.000 litres de pesticide au Niger et au Tchad.

L'invasion des criquets pèlerins a empiré ces deux dernières semaines au Niger, Mali, Sénégal et en Mauritanie, selon la FAO.

L'invasion des criquets est favorisée par les pluies estivales abondantes tombées dans le Sahel, favorables à la reproduction de cet insecte.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 28-07-2004 à 16:36:04   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

L'Amazonie risque de se transformer en savane



BRASILIA (AFP), le 28-07-2004
La forêt amazonienne peut se transformer en zone de savane d'ici 50 à 100 ans en raison du réchauffement climatique de la planète et des incendies qui détruisent la zone forestière au Brésil, a averti mardi un scientifique brésilien.

"Presque tous les scénarios laissent prévoir une "savanisation" (de l'Amazonie) d'ici 50 à 100 ans", a dit Carlos Nobre, chercheur à l'Institut national des investigations spatiales (INPE), lors de la IIIe Conférence du "Projet à grande échelle sur la biosphère et l'atmosphère de l'Amazonie" qui s'est ouverte mardi à Brasilia.

"Dans le pire des cas, la forêt perd quelque 60% de sa surface; dans le meilleur, tout continue comme maintenant; dans le cas d'un scénario intermédiaire, 20% de sa surface disparaît", a-t-il indiqué.

"Même sans déforestation, le réchauffement climatique pourrait provoquer la "savanisation" de 20% à 30%" de l'Amazonie, a signalé Nobre.

Selon les sources officielles brésiliennes, des années 70 à fin 2002, les incendies ont détruit plus de 630.000 km2 des 3,68 millions de km2 que compte la forêt amazonienne dans ce pays (70% de toute la forêt amazonienne).

Le chercheur de l'INPE considère que la déforestation, provoquée par l'avancée de la culture du soja et l'élevage du bétail, a déjà un impact climatique, tant localement que dans des zones plus éloignées, puisqu'elle provoque "une diminution des pluies et un réchauffement plus important du climat".

Nobre estime qu'on peut inverser ce processus par le biais de la création d'un grand organisme de coordination des efforts en faveur de l'Amazonie. Cela suppose une réorientation des ressources, puisqu'actuellement "seulement 3% des revenus de la recherche vont à l'Amazonie", a dit Nobre.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 28-07-2004 à 16:36:47   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Gemplus poursuit au 2e trimestre le redressement de ses résultats



PARIS (AFP), le 28-07-2004
Gemplus, leader mondial des cartes à puce, a dégagé un bénéfice net de 1,1 million d'euros au deuxième trimestre de l'année contre une perte de 82,4 M EUR un an plus tôt, et poursuivi le redressement de résultats à l'opérationnel, selon les chiffres publiés mercredi par le groupe.

L'amélioration des résultats sur ce trimestre a amené le groupe à revoir à la hausse sa prévision de résultat d'exploitation "autour de 30 millions d'euros" pour 2004, avant charges de restructuration et écarts d'acquisition, a indiqué Gemplus, dans un communiqué.

Pour la période sous revue, le résultat d'exploitation est positif de 8,5 M EUR, après une perte de 13,9 M EUR au 2T03, pour un chiffre d'affaires en hausse de 22,1% sur un an, à 210,5 M EUR, grâce à "une activité soutenue dans toutes les divisions", fait valoir Gemplus.

Le groupe a réalisé la marge brute la plus élevée depuis trois ans, avec 32,3% à fin juin (27,7% au 2T03). Cette progression s'explique par "une forte amélioration du mix produits dans toutes les zones géographiques", et par "l'amélioration de la productivité et la bonne tenue des ventes de logiciels et services", selon le communiqué.

Au deuxième trimestre, "la croissance saine et la poursuite du redressement de nos marges au cours de ce trimestre confirme les progrès continus de Gemplus, pour le cinquième trimestre consécutif", a commenté le directeur général du groupe Alex Mandl, dans le communiqué.

"Notre taux de croissance, qui nous semble supérieur à celui du marché, est satisfaisant. Ces résultats soulignent à nouveau la capacité de Gemplus à saisir les opportunités qui se présentent sur le marché", a-t-il ajouté.

Après avoir accusé de lourdes pertes en 2002, Gemplus a lancé en 2003 un vaste programme de réduction de coûts, comprenant la suppression de quelque 800 emplois.

Le groupe a indiqué mercredi qu'il disposait d'une trésorerie "stable" à fin juin (383,1 M EUR contre 406,2 M EUR au 2T03) malgré 6,2 M EUR de dépenses de restructuration.

"Gemplus est parvenu à un accord avec l'administration fiscale française sur son redressement fiscal en France", est-il précisé. Trois filiales françaises du groupe avaient reçu en 2002 une notification de redressement liée aux exercices 1998 à 2000.

"Conformément à cet accord, Gemplus paiera 34 M EUR, très probablement avant la fin 2004. Ce montant est en ligne avec la provision comptabilisée par la société. Il n'y a donc pas d'impact matériel sur le compte de résultat du second trimestre 2004", assure Gemplus.




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 28-07-2004 à 16:37:35   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Motorola met des chansons dans ses téléphones portables grâce à Apple



NEW YORK (AFP), le 27-07-2004
Motorola a conclu un partenariat avec le fabricant informatique Apple, au terme duquel une version du logiciel iTunes sera spécialement conçue pour permettre le transfert de chansons sur ses téléphones portables de nouvelle génération, selon un communiqué commun reçu mardi.

Apple va créer une version "mobile" de son logiciel de lecture de chansons, dont l'équipementier en télécommunications "fera son application musicale standard sur tous ses téléphones musicaux pour le grand public", précise le communiqué.

Ces nouveaux appareils sont attendus sur le marché au premier semestre 2005, ajoute-t-il, sans préciser quelles seront les zones géographiques concernées.

L'application iTunes permettra aux utilisateurs de transférer sur leur mobile des chansons stockées sur leur ordinateur dans la librairie musicale du même nom, notamment celles achetées sur le iTunes Music Store (version Mac ou PC). Le transfert entre ordinateur et téléphone sera possible via un câble USB ou une connexion sans fil Bluetooth.

"Nous ne pouvons imaginer un partenariat plus naturel que celui-ci, entre Apple, la marque synonyme de +simple à utiliser+, téléchargement légal de musique, et Motorola, l'innovateur dans la technologie mobile", a commenté Ed Zander, PDG de Motorola, cité dans le communiqué.

Le PDG d'Apple, Steve Jobs, s'est félicité que "des millions d'amoureux de la musique" puissent désormais envisager d'écouter leurs chansons favorites sur leur portable.

"Le marché de la téléphonie mobile --avec 1,5 milliard d'abonnés attendus dans le monde d'ici la fin 2004-- est une extraordinaire opportunité" pour populariser encore davantage iTunes, a ajouté M. Jobs, qualifiant Motorola de "partenaire idéal" pour aborder ce nouveau marché.

Motorola a également annoncé mardi la sortie prochaine --au 4ème trimestre en Amérique du nord-- de plusieurs nouveaux téléphones cellulaires, dont un modèle à clapet (V975) de troisième génération permettant notamment la vidéo-conférence.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 29-07-2004 à 14:29:14   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Le mystère des spicules du Soleil peut-être éclairci



PARIS (AFP), le 29-07-2004
Les spicules, ces jets de gaz ionisé qu'émet en permanence, pour un temps très court, la surface du Soleil, sont le produit des ondes acoustiques qui le traversent, affirment trois chercheurs, un Américain et deux Britanniques, jeudi, dans la revue Nature.

L'origine de ces jets de plasma qui partent de la partie supérieure de chromosphère solaire, à la vitesse d'une vingtaine de kilomètres par seconde, et pénètrent la région extérieure de l'atmosphère solaire sur des milliers de kilomètres, sont encore grandement inexpliqués, bien qu'on les observe en permanence (quelque 100.000), essentiellement en raison de leur brièveté et de leur faible dimension.

Ces spicules n'ont pas plus de 500 km de diamètre et leur durée de vie va de cinq à dix minutes: après s'être élevées parfois jusqu'à 16.000 km, elles retombent et s'évanouissent avant de réapparaître, quasiment au même endroit et avec une même périodicité.

Avec Robert Erdélyi von Fay-Siebenbürgen et Stewart James, de l'Université de Sheffield (Grande-Bretagne), Bart De Ponthieu, du Laboratoire d'Astrophysique Lockheed Martin à Palo Alto (Californie), a élaboré un modèle qu'il a combiné à des clichés récents à haute résolution du Soleil pris par le Télescope Solaire Suédois, à La Palma (Espagne), et les satellites Soho et Trace.

Le Soleil vibre en permanence, et selon plusieurs modes d'oscillation : les modes de gravité et les modes acoustiques (dits "modes p", dus à la pression). L'intention des trois scientifiques était de montrer que la périodicité des spicules était essentiellement due aux modes p de résonance du Soleil, de période identique (cinq minutes).

Si ces oscillations de la surface de Soleil s'évanouissent généralement avant d'atteindre l'atmosphère solaire, il arrive que, dans certaines conditions, elles l'atteignent. Elles engendrent alors une onde de choc qui propulse du plasma de la chromosphère et forme une spicule.

Avec leur modèle, les trois chercheurs ont pu prévoir avec une grande précision l'apparition de ces spicules. Les spicules emportent plus de cent fois la masse qui s'échappe en permanence du Soleil - électrons, protons et autres particules énergétiques, à raison de deux millions de tonnes par seconde: le vent solaire.

Il va être maintenant possible, concluent les scientifiques, d'étudier ce que représente dans le vent solaire la masse de plasma apportée par les spicules dans la couronne solaire et peut-être de mieux comprendre la formation de ce vent solaire qui parvient jusqu'à la Terre et au-delà, endommageant parfois au passage les satellites en orbite et perturbant gravement la haute atmosphère terrestre.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 29-07-2004 à 14:30:04   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Les feux de l'Amazonie peuvent affecter le climat des autres régions



BRASILIA (AFP), le 29-07-2004
Les feux de forêt provoqués par l'homme en Amazonie peuvent créer des problèmes énergétiques au Brésil et même altérer les conditions climatiques d'autres régions de la planète, ont mis en garde des scientifiques lors d'un colloque international à Brasilia.

Le Brésil émet 200 millions de tonnes de CO2 par an - 3% des émissions de gaz carbonique de la planète - dont 75% sont dus aux feux allumés sur la bordure de la forêt amazonienne pour agrandir les zones agricoles, de culture du soja ou d'élevage.

Les quelque 800 scientifiques réunis jusqu'à jeudi à Brasilia à l'occasion de la IIIe Conférence du "Projet à grande échelle sur la biosphère et l'atmosphère de l'Amazonie" cherchent à définir jusqu'à quel point "l'arc de feu" qui détruit chaque année de 20 à 25.000 km2 de la forêt amazonienne peut modifier les conditions de vie dans la région et dans des zones éloignées de la planète, par l'action des vents, des nuages et des précipitations.

"L'Amazonie est un exportateur de produit du brûlage", affirme Maria Assunçao da Silva Dias, de l'Institut national des recherches spatiales (INPE) du Brésil.

Les nuages qui se forment au-dessus de la forêt amazonienne ont du mal à générer des pluies en raison du poids des particules formées dans l'air par les incendies.

Ces nuages ont alors le temps de se disperser dans d'autres zones, notamment vers le Pacifique équatorial ou l'Atlantique sud, et quand "la pluie se déclenche c'est une pluie acide, porteuse en outre de produits d'autres écosystèmes", explique la chercheuse.

On a compté quelque 160.000 foyers d'incendie dans l'Amazonie brésilienne pendant la seule année 2002.

Ces feux ont d'abord un impact local.

"Le feu peut diminuer la condensation des nuages, par effet aérosol. L'air de l'Amazonie est plus pur, mais avec les incendies, dans des endroit comme l'Etat de Rondonia (nord-ouest) ou du Para (nord), il ressemble déjà à celui de l'Europe", selon Yadvinker Malhi, professeur de climatologie à l'université d'Oxford.

"On respire plus d'ozone dans le Rondonia qu'au centre de Sao Paolo", affirme le scientifique, membre de la délégation de l'Union européenne à la conférence de Brasilia.

Antonio Donato Nobre, de l'Institut national des recherches environnementales (INPA), prévient que "l'Amazonie exporte l'humidité au centre et à l'ouest du pays, et une altération du climat pourrait diminuer le débit des centrales électriques" qui approvisionnent Sao Paulo et le sud-est, poumon industriel du pays, générant 40% de PIB brésilien.

Pedro Leite Silva Dias, de l'Université de Sao Paulo, estime qu'il "pourrait y avoir une connexion entre les anomalies des pluies en Europe et aux Etats-Unis et ce qui se passe en Amazonie".

Les scientifiques citent les travaux de Brian Kaskins, de la Reading University (Grande-Bretagne), que ses observations depuis 20 ans ont mené à établir un rapport entre des phénomènes aussi éloignés que les moussons du sous-continent indien, les inondations en Europe et la sécheresse en Australie.

Selon les sources officielles brésiliennes, des années 70 à fin 2002, les incendies ont détruit plus de 630.000 km2 des 3,68 millions de km2 que compte la forêt amazonienne dans ce pays (70% de toute la forêt amazonienne).



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 29-07-2004 à 14:30:42   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Un écureuil qui recourt aux ultra-sons pour avertir ses congénères



PARIS (AFP), le 28-07-2004
Un petit écureuil américain utilise des fréquences ultra-sons pour prévenir ses congénères en cas de danger, ont établi des scientifiques canadiens, apportant pour la première fois la preuve de l'utilisation de ces fréquences dans la communication entre animaux.

Le spermophile de Richardson ("Spermophilus richardsonii"), petit écureuil terrestre qui vit dans les grandes plaines d'Amérique du nord, produit des sons audibles, dans la gamme des 8 kilohertz (kHz), mais il émet également des sortes de "murmures" non perceptibles, qui se traduisent par de très faibles déplacements d'air, indiquent David Wilson et James Hare, de l'Université du Manitoba, dans une étude publiée jeudi dans la revue britannique Nature.

Ces "murmures" sont en fait des ultra-sons dans la gamme des 50 kHz, non perceptibles donc par l'homme ou des prédateurs. Le petit mammifère émet ce signal en cas de danger, mais si la menace se fait plus pressante, il recourt à des cris normaux.

Les animaux, tels les dauphins ou les chauve-souris, ont fréquemment recours aux ultra-sons pour localiser une proie ou un danger, mais pas pour communiquer entre eux. "A notre connaissance, écrivent les chercheurs, des cris d'alarmes sous forme d'ultra-sons n'avaient jamais été détectés chez des animaux, bien qu'ils aient le double avantage d'être directionnels et inaudibles par les prédateurs".




--------------------
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3Page précédentePage suivante
 
 Funtasia  Archives générales Funtasia  Archives générales Funtasia !  Techno-science/Juillet!Nouveau sujet
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum