Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation, pour permettre la mesure d'audience et à des fins publicitaires. Les données collectées peuvent être partagées avec des tiers.X
 
Funtasia
Administrateurs : bambi, fredchoucas
 
 Funtasia  Archives générales Funtasia  Archives générales Funtasia ! 

 Arts et spectacles /Juillet!

Nouveau sujet
 
Bas de pagePages : 1 - 2 Page suivante
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 01-07-2004 à 11:45:34   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Festival International de Jazz de Montréal

Le réputé trompettiste Wynton Marsalis annule sa représentation

(D’après PC) - Le Festival International de Jazz de Montréal part sur une bien mauvaise note.
Le réputé trompettiste Wynton Marsalis, dont le concert avait un des premiers à afficher complet, a dû annuler sa représentation ce mercredi soir, au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, en raison d'une blessure importante à la lèvre.

Il a été vu par un médecin tout juste avant le spectacle et celui-ci lui a recommandé de ne pas faire de spectacle et même d'annuler ses prestations au cours des prochains jours et même des prochaines semaines.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 01-07-2004 à 11:46:46   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   



Festival International de Jazz de Montréal

Spectacle monstre pour ouvrir la 25e édition!

(D’après PC) – La 25e édition du Festival International de Jazz de Montréal vit sa grande fête d'ouverture.
Le coup d'envoi du premier festival de l'été a été donné à 16h à la Place des Arts.

Mais déjà, depuis mardi, la rue Sainte-Catherine avait pris des airs de fête alors que des badauds, des musiciens et des amuseurs publics avaient répété la parade qui traversera le site à l'heure du souper pendant les 12 prochains jours.

La direction du Festival soutient que ce sera le plus gros festival. On espère battre la marque record de 1,8 million de visiteurs établie l'an passé grâce à plus de 500 spectacles.

L'équipe technique a dégagé le plus d'espace possible à l'intention des festivaliers.

Et l'on présente le plus imposant programme de l'histoire du Festival. Le grand spectacle de ce mercredi soir met en vedette Johnny Clegg, pour souligner le 10e anniversaire de la fin de l'apartheid.

Afin d'accueillir le plus grand nombre de spectateurs, la scène principale a été reculée de 10 mètres, quitte à empiéter sur une moitié de la rue Jeanne-Mance.




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 02-07-2004 à 16:45:03   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Musique: ouverture du festival des Eurockéennes à Belfort



BELFORT (AFP), le 02-07-2004
La seizième édition des Eurockéennes de Belfort, qui débute ce vendredi soir, tentera d'égaler le record d'affluence enregistré en 2003 grâce à une programmation de 62 concerts au profil rock, hip-hop, électro plus affirmé que jamais.

Si 90.000 personnes s'étaient bousculées autour des scènes l'année dernière, la performance pourra être au mieux égalée, mais pas dépassée: avec une capacité maximum de 30.000 personnes par jour pendant trois jours, le festival fait le plein.

Sur les bords de l'étang du Malsaucy, au pied du massif vosgien, la soirée de vendredi inaugurée par l'énergie de M et Placebo, affiche complet.

Le succès croissant de la manifestation organisée depuis quatre ans par une nouvelle équipe - 68.000 spectateurs en 2001, 83.000 en 2002 - est allée de pair avec la composition d'une programmation de plus en plus pointue, qui fait la part belle aux découvertes.

Aux Eurockéennes, les bons vieux rock, rap, metal, se déclinent sans fin en hip-hop electro, hardcore'n'roll, electro punk funk, hip-folk, pop lo-fi, electro dub, country-garage-rock, hip-punk, noisy rock japonais et reggae allemand.

"La programmation reflète avant tout ce que ce qui nous a fait flasher ces derniers temps, si le festival de cette année est très +pop+ et des genres comme la world music moins représentés, c'est l'état de nos coups de coeur", défend Kem, l'un des deux programmateurs et artisans du renouveau des Eurockéennes.

Des Ecossais hyper tendance de Franz Ferdinand aux six garçons belges de Girls in Hawai, en passant par quelques sensations américaines du moment, Blonde Redhead, Buck65 ou TV on the radio, l'intuition de Kem et de son compère Christian Alex n'a pas failli: les valeurs montantes de 2004 sont au rendez-vous.

Les grands revenants de l'année musicale ont également répondu présents: le groupe de fusion français No one is innocent, séparé depuis 1999, confirmera sa renaissance vendredi sur la grande scène juste avant les rappeurs d'IAM, avant le retour attendu, samedi, de l'ancien leader de Taxi Girl Daniel Darc, de PJ Harvey, des mythiques Pixies.

Pour cette 16e édition, les Eurockéennes s'engagent dans une démarche de créations musicales inédites que le festival souhaite développer: la chanteuse belge An Pierlé rencontrera l'orchestre à cordes de l'école nationale de musique de Belfort tandis que le China Music Lab réunira les rockers chinois Shetou et Wang Lei et le dub des Français d’Hightone.

Dans la lignée de l'édition 2003 marquée par le conflit des intermittents, l'engagement militant tentera de se faire entendre tout au long de la manifestation, qui donnera la parole aux professionnels du spectacle, aux salariés d'Alstom, aux agents d'EDF-GDF ou aux chômeurs recalculés.

Marre de la foule et des décibels au grand air ? L'espace "Silent Disco" offrira toutes les nuits le spectacle insolite de troupes de festivaliers dansant en silence, alimentés individuellement en sons par un casque sans fil.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 02-07-2004 à 16:50:29   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Bicentenaire de George Sand: l'hommage national se fera à Nohant



CHATEAUROUX (AFP), le 02-07-2004
Le point d'orgue de la commémoration du bicentenaire de la naissance de George Sand aura lieu samedi à Nohant (Indre), lieu de la célèbre propriété de la femme de lettres, en présence de centaines de personnalités du monde culturel et intellectuel.

L'hommage national à la "grande femme", selon l'expression de Victor Hugo, sera rendu par le ministre de la Culture Renaud Donnedieu de Vabres qui prononcera un discours sur une place de la commune, proche du domaine.

Paris se déplacera donc en Berry, comme le faisaient au 19ème siècle tant d'écrivains illustres et d'artistes renommés qui y faisaient salon, à l'invitation de la généreuse châtelaine, avant même que le chemin de fer ne soit construit entre la capitale et Châteauroux.

Aurore Dupin, baronne Dudevant, dite George Sand, une des figures centrales de la vie littéraire, artistique et politique de l'époque -- elle fut la "muse" de la Révolution de 1848 -- était née à Paris le 1er juillet 1804. Elle mourut le 8 juin 1876 à Nohant et repose dans un coin du parc, "qui, sans doute, vaut le Panthéon", a écrit récemment l'historienne Michelle Perrot.

L'idée avait été lancée en effet, l'an passé, d'un transfert de ses cendres au Panthéon à l'occasion de ce bicentenaire, comme ce fut le cas, en 2002, pour Alexandre Dumas. Le projet, soutenu par des personnalités du monde culturel mais vivement combattu en Berry, n'a pas été retenu par le président Jacques Chirac.

En dépit de l'absence de cérémonie phare à Paris, où elle naquit dans un modeste appartement de la rue de Meslay et où elle passait une partie de l'année, le bicentenaire donne lieu depuis plusieurs mois à une multitude de manifestations en France et à l'étranger.

Adulée ou dénigrée de son temps ou longtemps après sa mort, la romancière n'a jamais laissé indifférent. L'opinion largement répandue aujourd'hui est que son abondante oeuvre littéraire est injustement méconnue, en dehors des romans champêtres tels "La mare au diable", "La petite Fadette" ou "François Champi", seuls ouvrages étudiés à l'école.

Preuve que l'engouement sandien subsiste, une trentaine de nouveaux ouvrages sur elle sont sortis depuis 2003. Pourtant, note le ministère de la Culture, aucune édition d'oeuvres complètes n'a abouti au 20ème siècle et trop peu de titres sont actuellement en librairie sur les 244 que compte la bibliographie établie pour le bicentenaire.

"Trop longtemps cantonnée à la +bonne dame de Nohant+ ou à la scandaleuse maîtresse de Musset ou de Chopin, George Sand fut avant tout une femme libre (...) remarquable par ses engagements moraux et politiques, ses prises de position féministes, sa capacité à assumer ses choix et à dépasser les conventions", estime l'association qui organise le bicentenaire en Berry.

Dimanche à Nohant, après le discours ministériel et la lecture de textes de l'écrivain, un hommage lui sera rendu par le public dans l'après-midi, avec une grande marche organisée par le journaliste-écrivain Gonzague Saint Bris, qui avait déjà réuni en Touraine, dans une initiative similaire, quelque 7.000 personnes pour le bicentenaire d'Honoré de Balzac en 1999.

La soirée, au château d'Ars, à côté de Nohant, sera consacrée à des artistes de rue puis à un "pyro-concert", associant musique et pyrotechnie.




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 02-07-2004 à 17:03:33   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Dieudonné se raconte "à coeur ouvert"



PARIS (AFP), le 02-07-2004
L'humoriste Dieudonné continue sa guerre contre le sectarisme et le communautarisme dans un livre d'entretiens avec le journaliste Olivier Mukuna, intitulé "Dieudonné à coeur ouvert" à paraître le 10 juillet (éditions EPO).

"Je suis un homme libre, universaliste et humaniste. Les frontières éthniques ou religieuses ne me concernent pas. J'ai envie de porter ce point de vue à la tribune. La survie de l'espèce humaine va passer par l'abolition de ces frontières communautaristes", a indiqué Dieudonné vendredi lors d'une conférence de presse.

"Avec mon nouveau spectacle (NDRL : +Mes excuses+, actuellement à l'affiche de son Théâtre de la Main d'Or, à Paris), ce livre est un moyen d'être présent sur un autre support pour m'expliquer", a indiqué Dieudonné, qui s'estime "victime d'un lynchage hors du commun".

Dénonçant le poids du communautarisme en France, l'humoriste a ironisé au cours de sa conférence de presse sur le fait "qu'il va peut-être devoir créer un +Conseil représentatif des organisations noires de France".

"Dix-sept ministres ont été présents lors d'une récente réunion du CRIF. Si un seul ministre de ceux-là nous fait défaut, nous le prendrons comme une offense", a-t-il estimé.

Dans son entretien avec Olivier Mukuna, Dieudonné assure que "le personnage de son sketch n'illustrait pas la population juive, mais uniquement l'extrême-droite sioniste de cette communauté".

"La Shoah, cet indiscutable crime contre l'humanité, est malheureusement devenue un fonds de commerce", estime aussi Dieudonné qui, un peu plus loin, considère que "sa définition de l'humour, c'est lorsqu'on parvient à faire rire avec des messages à dimension politique et sociale".

"Mon job, c'est d'aller chercher dans les recoins du sacré, les travers de l'humanité. Au travers des dogmes religieux, on a déshumanisé l'espèce humaine", ajoute-t-il.

("Dieudonné, entretien à coeur ouvert", par Olivier Mukuna, éditions EPO, 120 pages, 10 EUR)



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 03-07-2004 à 12:12:26   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Un spectacle d'Amour et du... Canada
Maxime Demers


Ce qu’elle peut être capricieuse, cette bonne vieille Dame Nature! Dans un scénario presque identique à celui du show de la Saint-Jean il y a exactement une semaine, un gros nuage noir est venu s’installer hier soir au-dessus du Vieux-Port quelques minutes avant le début des célébrations de la fête du Canada.

Seule différence : contrairement au show de Normand Brathwaite la semaine dernière, le traditionnel spectacle du 1er juillet avait, au moment d’écrire ces lignes, été miraculeusement épargné.

La flotte est plutôt tombée en après-midi. Tant pis pour les déménageurs.

Tant mieux pour les quelque 100 000 personnes qui, armées de petits drapeaux rouges, avaient bravé les risques d’orage pour célébrer en musique le 137e anniversaire du Canada à Montréal.

Claquette
Après un numéro de claquette un brin trop long avec le groupe Klaxons, Antoine Gratton a momentanément fait fuir les nuages avec son funk pop ensoleillé.

Sa fougue et son énergie contagieuse ont eu tôt fait de décoincer la foule. Déjà, à 20 h 45, on se dandinait, sur le parterre et dans les estrades, sur son excellente reprise du hit de Pierre Bertrand Ma blonde m’aime.

Pop-rock
On a ensuite eu droit à quatre pièces du trio pop-rock des Maritimes Shaye.

De belles voix, des mélodies efficaces, mais des arrangements malheureusement archi-ennuyants.

Fort sympathiques au demeurant, les trois jolies filles ont toutefois fait l’effort de parler d’abord en français et ont avoué leur amour pour Montréal et... la poutine!

Envol
Mais comme on pouvait s’y attendre, le spectacle a vraiment pris son envol quand France D’Amour a foulé la scène, vers 21 h 15. Forte en voix, la rockeuse a interprété ses hits Je n’irai pas ailleurs, Que des mots, Vivante et Et si c’était vrai (en duo avec Antoine Gratton), en plus de livrer une version énergique de Le cœur est un oiseau de Richard Desjardins.

Il restait encore un bon 45 minutes de spectacle au moment d’envoyer ce texte. Hawksley Workman et Kevin Parent devaient se succéder sur scène et le tout devait se clore par un gros feu d’artifice.

À noter que la fête du Canada se poursuit ce soir toujours au Vieux-Port, avec les célébrations du 400e anniversaire de l’Acadie.

Le spectacle mettra en vedette Roch Voisine, Édith Butler, Lenny Gallant et Danny Boudreau.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 03-07-2004 à 12:16:56   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Le Groulx Luxe prend tout une marche!
Sylvain Prevate


Sur un coup de tête le 31 mai dernier, Patrick Groulx partait à pied en direction de Québec. Suivez cette grande épopée en trois épisodes à MusiquePlus à partir du 3 juillet à 21h.

Un beau lundi matin, Groulx, ses espadrilles et ses joyeux collaborateurs du Groulx Luxe, Raf, Jean et Pat, quittaient Montréal à destination de la Vieille Capitale où un rassemblement de câlins était prévu pour le dimanche 6 juin.

Ils n’ont prévenu personne, ni leurs blondes, ni leurs boss, et sont partis, de même, «parce que c’était tellement gamin et stupide, juste pour le trip!», avouait à la caméra l’humoriste et animateur. Le trip en question, Le Groulx Luxe prend une marche, sera présenté en trois tranches de 30 minutes les 3, 10 et 17 juillet.

En hélicoptère
Ce n’est qu’une fois sur la route que Groulx et ses sbires ont commencé à élaborer pleinement leur plan et... à donner signe de vie à leurs proches qui les cherchaient partout. Groulx a ensuite communiqué avec Radio Énergie pour parler de son expédition et rapidement, son aventure était relatée dans les médias de la province.

Il fut convenu rapidement que la longue marche version Groulx servirait à recueillir des fonds pour Opération Enfant Soleil.

La route est belle et longue, les ampoules et les crampes ne briment pas leur élan et le public répond en grand nombre à l’appel. On l’arrête sur la route pour lui remettre des dollars. Un détail avait pourtant échappé à l’humoriste : il avait trois représentations de son spectacle au Théâtre St-Denis. Pas de problème, son gérant arrange tout et envoie un hélicoptère le chercher.

Il revient en ville pour la soirée et retourne où on l’avait cueilli après le show. Bref, on n’arrête pas le progrès. Entre autres révélations scientifiques, vous apprendrez dans ce premier épisode que si vous déposez une pièce de monnaie sur un rail, une fois le train passé vous la retrouverez complètement écrapoutie.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 04-07-2004 à 11:53:18   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Los Angeles

Des objets trouvés dans les tours du World Trade Center sont exposés

Aux États-Unis, une exposition d'objets trouvés dans les ruines des tours jumelles du World Trade Center se tiendra tout l'été à Los Angeles.
On y retrouve des pièces de métal provenant de la structure d'une des deux tours et de l'équipement de police.

Il y a aussi des objets ayant appartenu à des passagers du vol 93 qui s'est écrasé en Pennsylvanie.

Des photos et un drapeau américain partiellement brûlé témoignent de l'événement.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 04-07-2004 à 17:54:05   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

La haute couture présente ses collections d'hiver et compte ses troupes



PARIS (AFP), le 04-07-2004
Privée d'Emmanuel Ungaro, de Givenchy ou encore de Versace et Balmain, la haute couture parisienne, qui présente les collections automne-hiver 2004/2005 à partir de lundi soir, va compter ses troupes jusqu'à jeudi, et dire adieu à la Japonaise Hanae Mori qui, à 78 ans, cesse son activité.

Huit membres adhérents, pas un de plus, sont inscrits sur le calendrier officiel de cette saison - Christian Dior, Chanel, Jean-Paul Gaultier, Christian Lacroix, Jean-Louis Scherrer, Dominique Sirop, Torrente et Hanae Mori - ainsi que l'Italien Valentino.

Neuf membres invités, catégorie créée pour préparer la relève, et un peu moins de 20 défilés en "off" complètent le programme.

La maison italienne Versace, dans une situation financière délicate, se concentre sur le prêt-à-porter. Balmain, dont trois filiales sont en redressement judiciaire, attend des jours meilleurs. Givenchy (groupe LVMH) n'a toujours pas trouvé de successeur au britannique Julien Macdonald et le prochain défilé n'est pas prévu avant janvier 2005. Yohji Yamamoto a décidé enfin de revenir au calendrier prêt-à-porter.

Avant même que ne débute le premier défilé lundi soir, la haute couture, appellation exclusivement parisienne, débat de son avenir alors que les Cassandre annoncent régulièrement sa mort.

Emanuel Ungaro a donné le ton mi-mai en annonçant qu'il ne défilerait plus en haute couture et qu'il réfléchissait "à d'autres façons de faire".

Sidney Toledano, président de Christian Dior Couture (ateliers de 80 personnes, jusqu'à 120 pour les collections), qualifie les défilés de "très importants en termes d'image de luxe à la française, pour Dior, Chanel ou Gaultier" et "pour le maintien d'un savoir-faire".

"Si on arrête la couture, on perd aussi notre valeur ajoutée face à nos concurrents américains ou italiens. C'est en jouant sur le luxe qu'on s'est développé en Chine", dit M. Toledano.

Face au rétrécissement du calendrier, le PDG de Dior Couture appelle à la "mobilisation" des grandes maisons pour créer "une semaine du luxe et de la création qui associerait à la haute couture - le rêve et le glamour -, des lancements de parfums, des présentations de haute joaillerie et aussi de jeunes créateurs".

Karl Lagerfeld défend sa couture tout simplement parce qu'"il y a une vraie clientèle pour, des fidèles mais aussi des nouvelles. Nous avons même été obligés d'ouvrir un nouvel atelier", en 2003.

La maison de la rue Cambon, qui a racheté ces dernières années cinq fournisseurs (brodeur, bottier, plumassier, etc), emploie dans ses ateliers 120 personnes, plus une cinquantaine pour les collections.

Christian Lacroix, en pleine renégociation de son contrat avec le géant du luxe LVMH qui a créé sa maison, estime que les couturiers doivent "se battre pour cette autre façon de faire de la mode, tellement plus authentique que toutes ces lignes banales et marketées".

Pour le brodeur François Lesage, la haute couture "fait partie d'un rêve qui ne doit pas être mis au niveau de tout le monde" et les griffes "ne doivent pas se labelliser", comme Cardin à une époque.

François Lesage reste optimiste car "il va se créer une nouvelle clientèle de gens aisés, en Russie mais aussi en Inde où il y en aura bientôt plus qu'aux Etats-Unis".

Quelle que soit la future haute couture, un problème reste entier selon le président de la fédération de la haute couture, Didier Grumbach: la protection intellectuelle et le décalage de saison entre les présentations des collections et les boutiques. "Est-ce qu'il y a une autre industrie qui met ses modèles sur internet bien avant qu'ils soient dans les boutiques, c'est-à-dire la copie avant l'original ?".



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 04-07-2004 à 17:54:57   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Les intermittents mettent la pression sur le festival d'Avignon



AVIGNON (AFP), le 04-07-2004
Les intermittents continuent à mettre la pression sur le festival d'Avignon même s'ils assurent, à l'instar du ministre de la Culture, des élus locaux, des commerçants de la ville et de la CGT-Spectacle, "avoir envie" qu'il se déroule bien.

A quatre jours de l'ouverture réelle de cette manifestation, ces irréductibles réclament toujours le retrait pur et simple du protocole du 26 juin 2003 qui refonde le régime spécifique de l'indemnisation du chômage des intermittents du spectacle et qui est entré en vigueur le 1er janvier.

Samedi soir, lors de l'inauguration formelle du plus grand rassemblement culturel estival de France, le ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres, s'est déclaré "confiant" dans la bonne tenue de la manifestation alors qu'à ses côtés, Marie-Josée Roig, maire de la ville, disait être une "optimiste inquiète".

Le ministre s'est félicité du déroulement sans incident majeur du Printemps de Bourges et du festival de cinéma de Cannes, ainsi que de celui, en cours, de Montpellier-Danse, estimant être, en quelque sorte, en sortie de crise.

M. Donnedieu de Vabres, qui s'efforce, non sans succès, depuis des semaines de calmer le jeu, venait de s'entretenir avec une délégation d'intermittents, à la maison Jean Vilar.

Cette délégation s'est elle aussi montrée rassurante, à l'instar du responsable régional de la CGT Spectacle, Yvan Romeuf. "Il n'y a pas de menace" sur le festival, a-t-il dit, appelant néanmoins à une manifestation le 9 juillet contre le protocole.

La Coordination a refusé d'assister à cette rencontre, dénonçant les "mesurettes" du gouvernement. Et les salariés du festival ont diffusé ce communiqué : "Nous, professionnels du spectacle, continuons d'exiger le retrait du protocole. Nous exigeons, également, avec la Coordination (...), l'expertise indépendante des comptes de l'Unedic, une réforme de la représentativité des partenaires sociaux et l'ouverture de réelles négociations avec les personnes concernées".

"Nous avons envie de ce festival. Si, le 7 juillet, le protocole n'a pas été retiré, nous devrons décider ensemble de la suite", ont-ils ajouté.

Cette menace renvoie à de mauvais souvenirs. Sous la pression des intermittents, le festival avait dû être annulé l'année dernière, pour la première fois depuis sa création en 1947 par Jean Vilar. En 1968, bien que perturbé, il avait été mené à son terme.

Alors que les préparatifs s'intensifient partout dans la ville, un artiste, l'Allemand Julian Rosefeldt, a déjà installé ses grandes enseignes lumineuses en lettres rouge sur des monuments de la ville.

"C'est juste le début", dit celle apposée sur le cloître Saint-Louis. Des badauds se demandaient dimanche si c'était une allusion au festival et à sa jeune direction ou, au contraire, au combat des intermittents.

Le festival 2004 - conçu pour la première fois par le jeune duo Vincent Baudriller/Hortense Archambault- a été inauguré samedi soir par une déambulation dans la ville, avec des images vidéo projetées sur les façades des maisons.

Ce 58e festival, qui se termine le 27 juillet, a été élaboré avec la collaboration d'un "artiste associé", l'Allemand Thomas Ostermeier, présent avec cinq productions, dont son "Woyzeck" de Georg Büchner (ndlr: en allemand avec surtitres, ce qui inquiète de nombreux festivaliers rencontrés ce week-end à Avignon). Ce sera, dès jeudi, le premier spectacle de la cour d'honneur du Palais des Papes.




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 05-07-2004 à 13:26:10   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Musique: nouveau record de fréquentation au festival des Eurockéennes



BELFORT (AFP), le 05-07-2004
Nouveau record de fréquentation pour les 16e Eurockéennes de Belfort: 95.000 spectateurs, la capacité maximum, ont assisté durant trois jours au festival de musique qui s'est achevé dimanche soir dans le fracas des groupes de hard-rock.

Après avoir affiché complet l'an dernier avec 90.000 entrées, le festival a augmenté sa capacité de 2.000 personnes par jour pour pouvoir accueillir quotidiennement plus de 30.000 spectateurs.

Pluie et boue le vendredi, chaleur et poussière le dimanche, la météo a varié les couleurs de la presqu'île du Malsaucy, à l'image de la programmation musicale éclectique.

Un tiers de têtes d'affiche, deux tiers de découvertes, le festival a confirmé son ambition de jouer les défricheurs sur tous les terrains du rock, du hip-hop, de l'électro.

Si PJ Harvey, les Pixies, M, IAM, ont comblé leur public, celui-ci a pu se frotter à des talents prometteurs : Avril, dandy français de l'électro, (prononcer "tchik, tchik, tchik" ) et son punk dansant, les compositions délicates de Ben Kweller, le folk décalé d'Herman Düne ou l'énergie des Australiens de The Cat Empire.

Pas de scène supplémentaire sur le site en projet, ni de quatrième journée de festival en vue, les organisateurs souhaitent avant tout enrichir le profil de l'évènement, multiplier les créations inédites et développer des activités tout au long de l'année, en partenariat avec les structures musicales du Territoire de Belfort et de la région Franche-Comté.

Un système de tremplins est déjà en place qui a permis à une sélection de huit groupes franc-comtois, bourguignons, alsaciens, allemands, suisses, de se produire durant le festival et d'être accompagnés dans le développement de leur carrière.

Avec des finances revenus à l'équilibre, les Eurockéennes envisagent leur avenir avec sérénité, avant tout soucieuses, selon leur président Stéphane Wahnich, d'être "non le plus grand des festivals, mais le plus beau".



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 06-07-2004 à 14:08:51   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Ouverture du Festival d'Aix 2004 avec un spectacle sous le signe de la jeunesse



AIX-EN-PROVENCE (AFP), le 06-07-2004
Le 56ème Festival international d'art lyrique d'Aix-en-Provence, s'est ouvert, lundi soir, avec succès, sur une production colorée et sous le signe de la jeunesse de "L'amour des trois oranges" de Prokofiev, dans le théâtre aux champs et en plein air de la manifestation, le Grand Saint-Jean, une ancienne bastide de la campagne aixoise.

Au premier rang de l'assistance, on remarquait le ministre de la Culture Renaud Donnedieu de Vabres qui s'efforce cette année d'être présent aux festivals annulés ou interrompus en 2003, dont Aix, sous la pression des intermittents du spectacle avec lesquels à chaque fois il établit un dialogue.

La première des cinq réalisations programmées par Aix en 2004 qui est donné à cinq reprises jusqu'au 13 juillet, est signée par un metteur en scène de 30 ans le Français Philippe Calvario. C'est son premier travail pour l'opéra, particulièrement réussi et respectueux d'une composition inspirée par la "commedia dell'arte".

Il a mis en scène pour cet opéra de Prokofiev, donné dans sa version russe, une majorité de chanteurs russes dont les âges sont proches du sien, de même que ceux du chef d'orchestre également russe, Tugan Sokhiev, et des musiciens du Mahler chamber orchestra.

Au milieu de cette jeune équipe, le décorateur suisse Jean-Marc Stehlé fait figure de vétéran qui déborde cependant d'imagination et de fantaisie et donne la coloration idoine à cette production de "L'amour des trois oranges". La costumière française Aurore Popineau n'est pas en reste.

L'ouvrage inspiré du Vénitien Carlo Gozzi n'est pas simple. "C'est un conte à la tonalité plutôt noire qui émerge directement de l'enfance" commente Philippe Calvario.

Il est question d'un fils de roi qui se meurt d'une mélancolie incurable avec un bouffon chargé d'une thérapie par le rire, de trois oranges qui cachent trois princesses : deux meurent et la troisième est transformée en rat par une mauvaise fée, avant d'être rendue à son identité et d'épouser le prince.

Le décorateur a multiplié les éléments de décors à doubles faces, fait appel aux trappes et la costumière a imaginé des silhouettes apparentant les protagonistes à la fois aux Incroyables et Merveilleuses de la Révolution et à nos Punks actuels.




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 06-07-2004 à 14:09:31   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Picasso, céramiste: une exposition de pièces uniques à Vallauris



VALLAURIS (AFP), le 06-07-2004
Vallauris, la cité des potiers, consacre une rétrospective à Picasso en exposant jusqu'au 30 novembre une centaine de céramiques, souvent inédites, qu'il a réalisées sur place entre 1947 et 1961.

"Vallauris n'a inspiré directement que deux tableaux à Picasso. Par contre, on estime entre 4.000 et 5.000 le nombre de pièces de poteries originales, aujourd'hui dispersées, qu'il a faites ici", affirme Dominique Sassi, adjoint au maire, délégué à la culture.

Picasso qui fréquentait la Côte d'Azur depuis le début des années 1920, est venu à Vallauris l'été 1946. Il demande alors à deux potiers, Huguette et Georges Ramié, de travailler dans leur atelier. C'est le début d'une nouvelle voie avec l'exécution de deux taureaux miniatures en argile, alors que les potiers de Vallauris se limitaient à faire des objets utilitaires.

Pendant quinze ans, Picasso va former ou déformer l'argile, souvent à partir de pièces tournées par Jules Agard, ajoutant ou supprimant des éléments (anses, becs verseurs, pieds, etc.).

L'exposition "Picasso céramiste à Vallauris" réunit une centaine de pièces, toutes originales, glanées dans des collections privées mais aussi auprès des musées Picasso de Paris et d'Antibes, et de Claude et Maya, deux des enfants de l'artiste.

"Plus de la moitié d'entre elles proviennent des Etats-Unis et n'ont jamais été vues en France", souligne Dominique Sassi, ancien décorateur et céramiste, qui a fréquenté Picasso à l'atelier Madoura à Vallauris.

Les pièces déclinent l'univers de Picasso: figures féminines s'inspirant de statuettes grecques du IV siècle, scènes mythologiques, tauromachie, natures mortes, visages.

"La céramique n'est pas un art mineur dans l'immense production de Picasso mais un élément clé pour la compréhension de son oeuvre sur papier ou sur toile", affirme Sandra Benadretti, conservateur du musée de la céramique de Vallauris et commissaire de l'exposition.

Chez Picasso céramiste, les natures mortes se déploient dans des assiettes; soleil et têtes de faunes occupent le fond de plats ronds ou rectangulaires; le tomettes servent de support à des bacchanales où se mêlent buveurs, musiciens ou danseurs. La chouette et le taureau ont une place de choix.

En corollaire, Vallauris accueille jusqu'au 15 octobre une exposition d'une centaine de photographies consacrées aux liens que Picasso a entretenus avec la cité des potiers, réalisées dans les années 50 et 60 par André Villers, Douglas Duncan et Robert Picault.

Enfin, les 16, 17 et 18 juillet, "Vallauris fête Picasso" avec la projection de films qui lui ont été consacrés, et l'inauguration d'une salle de spectacle de 600 places baptisée Le Minotaure.




--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 07-07-2004 à 11:51:48   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Une fontaine à la mémoire de Diana
Associated Press (AP)


La reine Elizabeth II d'Angleterre a inauguré aujourd'hui dans le parc londonien de Hyde Park une fontaine à la mémoire de la princesse Diana décédée en 1997.
Le prince Charles, ex-époux de la princesse, et les membres de la famille de Diana assistaient à la cérémonie.

Il s'agit de leur première apparition depuis son décès en août 1997 dans un accident de voiture à Paris.

Lors de son discours aujourd'hui, la reine Elizabeth II a reconnu le grand impact que Diana «a eu sur nos vies».

«Bien sûr, il y a eu des moments difficiles, mais les souvenirs s'adoucissent avec les années», a déclaré la souveraine.

Elizabeth II se souvient en particulier du bonheur qu'elle a donné à ses deux petits-fils, les princes William et Harry, présents à la cérémonie.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 07-07-2004 à 11:55:02   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Juste pour rire a réussi un bon coup
Presse Canadienne (PC)


À Montréal, le Festival Juste pour rire a réussi un bon coup en présentant Variations sur un temps de David Ives, une pièce où l'on sent une certaine influence de Woody Allen et Eugène Ionesco.
Cette pièce à cinq volets de l'auteur américain avait connu du succès quand elle avait été présentée une première fois au Quat'Sous à Montréal en 1996. Et la reprise fait un tabac présentement dans la métropole québécoise alors que les critiques sont excellentes.

Variations sur un temps verse dans l'absurde, la dérision et la critique sociale.

Du rire garanti pour cette pièce d'une durée de 75 minutes alors que trois des comédiens ayant joué à l'époque reprennent du service soit Elise Guilbault, Marc Labrèche et Eric Forget. Anne Dorval, James Hyndman et Marika Lhoumeau se sont greffés à la nouvelle distribution.

La pièce commence par la pratique du mini-golf par trois couples en formation. Le parcours est bien parsemé d'embûches.

Le second acte fait place à une rencontre particulière entre un homme et une femme, d'abord éloignés. Mais ils finiront par s'aimer dans des segments interrompus par des gongs.

On a aussi droit dans cette pièce-spectacle à une visite de la ville du cheese steak, ou Philadelphie pour être plus précis. Pas très gentil pour cette ville et d'autres cités américaines.

Le quatrième volet, mordant, traite de la mort de Trotski, interprété par Labrèche, que l'on voit avec un piolet dans la tête.

Enfin, les spectateurs pourront apprécier mots et musique de Philip Glass qui se retrouve dans une boulangerie pour clore la prestation.

Récemment, on avait annoncé une deuxième série de supplémentaires du 13 au 17 juilllet toujours à la Maison Théâtre de la rue Ontario.

La mise en scène est de Pierre Bernard et Frederic Blanchette.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 07-07-2004 à 11:56:02   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Ibrahim Ferrer honoré par le FIJM
Presse Canadienne (PC)



Le chanteur Ibrahim Ferrer sera honoré par le Festival International de Jazz de Montréal du Prix Antonio-Carlos-Jobim mercredi en début d'après-midi à Montréal.
Le lauréat recevra officiellement son trophée jeudi soir, lors de son concert, présenté à guichets fermés, à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts.

Le Prix Antonio-Carlos-Jobim a été créé en cette 25e année du Festival, avec l'accord de la succession du fameux musicien brésilien.

On veut ainsi souligner le travail d'un artiste qui s'est particulièrement distingué dans le domaine des musiques du monde et dont l'influence sur l'évolution du jazz et des métissages culturels est reconnue.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 07-07-2004 à 11:56:41   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Légendes Fantastiques de retour à Drummondville
Presse Canadienne (PC)



La production multimédia Légendes Fantastiques est de retour pour une septième saison avec 40 représentations jusqu'au 21 août à Drummondville.
Pour cette nouvelle saison, de nouveaux comédiens se sont greffés à la production et on a refait en partie la mise en scène dans les segments sur les légendes de la Chasse galerie et du Violon magique.

En plus, de nouveaux équipements de projections ont permis d'améliorer le volet multimédia du spectacle.

Au cours de la prestation d'environ deux heures, tout est modifié au fil du spectacle pour devenir une île, une forêt, un village et même un champs de bataille.

Plus de 150 artistes multidisciplinaires se transforment en personnages mythiques des légendes populaires d'ici.

Des acteurs et cascadeurs ainsi que leurs chevaux viennent appuyer la production.

Ce spectacle à grand déploiement est présenté en plein air à la tombé de la nuit. Il se déroule sur une immense scène extérieure avec un lac et des décors grandeur nature, au Village québécois d'antan, près de l'autoroute 20.

Pour la tenue d'un tel spectacle, les organisateurs ont besoin de plusieurs centaines de bénévoles de la région.

Ce spectacle hors de l'ordinaire a été acclamé par la critique et le public. Plus de 275 000 spectateurs ont pu apprécier la production depuis ses débuts en 1998.

Légendes fantastiques a été créé par Normand Latourelle à qui l'on doit Cavalia, un spectacle aussi très bien accueilli par la critique et le public.

Fernand Rainville s'occupe de la direction artistique et la mise en scène alors que la musique est signée Michel Cusson.

Les retombées économiques pour la ville sont d'environ 5M$.

Légendes fantastiques a mérité plusieurs prix dont le Lauréat National Argent en 2003 dans la catégorie des meilleures attractions touristiques du Québec lors de la remise des Grands prix du tourisme québécois.

Il est souvent mentionné comme l'un des cinq grands spectacles de l'été au Québec.

Les spectacles sont présentés du mardi au samedi jusqu'au samedi 21 août et le billet pour adulte coûte 38,50$.

Pour en savoir plus, il suffit de consulter le site www.legendesfantastiques.com.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 07-07-2004 à 14:36:18   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Vente aux enchères d'un Vermeer à Londres, pour la première fois en 80 ans



LONDRES (AFP), le 07-07-2004
Le seul tableau authentifié de Vermeer appartenant à un collectionneur privé, "La jeune femme assise aux virginals", sera vendu aux enchères mercredi soir par Sotheby's à Londres, première vente publique d'un tableau du maître hollandais depuis plus de 80 ans.

Ce tableau de 25,2 cm sur 20 cm, évalué à 3 millions de livres (4,47 millions d'euros), a été considéré comme un "faux" pendant plusieurs décennies, avant d'être définitivement attribué à Johannes Vermeer (1632-1675) à la fin 2003.

Un faussaire, Han van Meegeren, avait avoué, lors de son procès en 1947, avoir vendu pas moins de sept "faux" Vermeer à des musées et des collectionneurs entre 1937 et 1943. Dès lors, un certain nombre de toiles jusque-là attribuées au maître, dont "La jeune femme assise aux virginals", furent rangées dans la catégorie des contrefaçons.

L'oeuvre a été achetée par le baron Frédéric Rolin, marchand belge d'art tribal et collectionneur de tableaux, qui l'a présentée en 1993 à un expert de Sotheby's.

En 1995, une étude technique approfondie, réalisée par Libby Sheldon de l'University College à Londres, démontra que les pigments correspondaient parfaitement à ceux utilisés par Vermeer. Elle découvrit également que le canevas était identique à celui de "La Dentellière", qui se trouve au Louvre, à Paris.

Encouragé par ces découvertes, en octobre 2000, l'expert de Sotheby's, Gregory Rubinstein, alla chercher d'autres avis auprès du Metropolitan Museum à New York. Les spécialistes, troublés par les travaux de Mme Sheldon, ont toutefois conclu que l'attribution définitive de l'oeuvre à Vermeer devrait encore attendre sa restauration lancée en octobre 2002.

Fin 2003, à l'unanimité, le collège d'experts conclut que "La jeune femme assise aux virginals" avait été peinte par Vermeer aux environs de 1670.

Vermeer est de plus en plus apprécié du public, comme l'a montré l'exposition organisée en 2001 à New York et à Londres et le succès récent du film, "La jeune fille à la perle", de Peter Webber, avec Colin Firth et Scarlett Johansson.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 08-07-2004 à 18:24:58   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

A Arles, s'ouvre un festival pour boulimiques de la photographie



ARLES (AFP), le 08-07-2004
Quarante expositions, quatre soirées, des colloques, projections, conférences en tous genres, les 35es Rencontres d'Arles se sont ouvertes mercredi soir à un train d'enfer pour les boulimiques de la photographie.

Partis vers 18h du Jardin des Alyscamps, les festivaliers réunis jusqu'au 12 juillet ont parcouru au pas de charge l'immense parc des ateliers de la SNCF, friches industrielles qui abritaient chaudronnerie, mécanique, ou forges.

Ces lieux splendides qui ne demandent qu'à être réhabilités accueillent jusqu'au 19 septembre 16 expositions, choisies par François Hébel, directeur artistique, et le photographe britannique Martin Parr, commissaire invité.

C'est d'ailleurs avec un autre Britannique, Keith Arnatt, 74 ans, champion dans l'art de transformer déchets ou crottes de chiens en icônes de l'art contemporain, que les pros de la photo ont amorcé leur marathon nocturne.

Parmi les déclinaisons du Magasin des Ateliers, on relevait aussi les "Etudes de terrain" du Britannique Stephen Gill -portraits de caddies, de personnes cherchant leur chemin dans la rue-, ou les collections de Martin Parr: plateaux illustrés très kitsch et montres à l'effigie de Saddam Hussein.

Ce que Martin Parr qualifie de "photographie vernaculaire", à savoir "des photos produites pour d'autres motivations que le geste esthétique. Des photos ayant une fonction utilitaire dans les domaines techniques, commerciaux ou familiaux, comme des cartes postales ou des supports de reproduction".

Autre atelier, autre propos. A la "Mécanique", le poignant l'emporte sur l'incongru, avec un très beau plaidoyer de James Mollison (Royaume-Uni) pour la protection des singes, présenté sous forme de gros plans de gorilles, chimpanzés et bonobos, à la manière de photos d'identité.

Mais l'oeuvre la plus marquante reste celle d'Henryk Ross (Pologne) et de son "Album du ghetto de Lodz": un témoignage inédit des horreurs du quotidien que le photographe parvint à enfouir, avant de le publier longtemps après.

Aux anciens ateliers de la SNCF, la palme de la photographie plasticienne revient aux expositions présentées par la Maison de la Photographie de Moscou: les rétrospectives de l'Ukrainien Arsen Savadov -un "baroque post-moderniste"- du Russe Oleg Kulik -avec ses paradis enchantés- ou du groupe AES+F -d'un inquiétant prophétisme.

Mais déjà, il fallait repartir, inaugurer l'importante exposition consacrée à la collection photographique de la FNAC, qui fête ses 50 ans, avant de se diriger vers celles du Capitole, dédiées à la Galerie VU et aux Fables de la Fontaine mises en scène par Bob Wilson et captées par l'oeil de Martine Franck.

Il était minuit. Les festivaliers entamaient un nouveau parcours, en attendant que le ministre de la Culture Renaud Donnedieu de Vabres vienne inaugurer solennellement les 35es "RIP" en milieu de journée jeudi.

Fidèle depuis 18 ans à un festival parfois enfiévré, le "commissaire invité" rend hommage à un de ses co-fondateurs, Lucien Clergue.

Contrairement à toute attente, on n'y verra pas de photos de nus sous la vague ou de tauromachie, genre dans lequel Clergue excelle, mais des archives en tous genres -échanges d'oeuvres, affiches, laissez-passer de presse pour corridas- accumulés dans son grenier au fil des années.

la Maison de la Photographie de Moscou devrait s'imposer avec trois expositions d'Arsen Sawadow, du collectif AES et d'Oleg Kulig.

Les festivaliers retrouveront avec bonheur le Théâtre Antique, qui avait été fermé pour travaux, où se dérouleront quatre soirées et si les rencontres se déroulent du 8 au 12, les expositions se poursuivront jusqu'au 19 septembre.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 08-07-2004 à 18:29:13   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Le premier Vermeer vendu depuis 1921 adjugé pour 24,2 millions d'euros



LONDRES (AFP), le 08-07-2004
"La jeune femme assise au virginal", seul tableau authentifié de Vermeer appartenant à un collectionneur privé, et la première de ses oeuvres en vente publique depuis 1921, a trouvé preneur mercredi soir à Londres pour 16,2 millions de livres (24,2 millions d'euros), a annoncé Sotheby's.

Le tableau, l'un des trente six reconnus actuellement comme étant l'oeuvre de Johannes Vermeer (1632-1675), a été acquis par un acheteur anonyme, a indiqué une porte-parole de la maison d'enchères.

"La jeune femme assise au virginal" est montrée jouant de la musique, son visage tourné vers le peintre. Un virginal est un instrument de musique destiné à l'origine aux jeunes filles.

Cette oeuvre peinte aux environs de 1670 a été considérée comme un faux pendant plusieurs décennies, avant d'être définitivement authentifiée à la fin de 2003. Elle était évaluée à 3 millions de livres (4,47 millions d'euros) avant la vente.

Un faussaire, Han van Meegeren, avait avoué, lors de son procès en 1947, avoir vendu pas moins de sept "faux" Vermeer à des musées et des collectionneurs entre 1937 et 1943. Dès lors, un certain nombre de toiles jusque-là attribuées au maître, dont "La jeune femme assise aux virginals", furent rangées dans la catégorie des contrefaçons.

L'oeuvre a été achetée par le baron Frédéric Rolin, marchand belge d'art tribal et collectionneur de tableaux, qui l'a présentée en 1993 à un expert de Sotheby's.

En 1995, une étude technique approfondie, réalisée par Libby Sheldon de l'University College à Londres, démontra que les pigments correspondaient parfaitement à ceux utilisés par Vermeer. Elle découvrit également que le canevas était identique à celui de "La Dentellière", qui se trouve au Louvre, à Paris.

Encouragé par ces découvertes, en octobre 2000, l'expert de Sotheby's, Gregory Rubinstein, alla chercher d'autres avis auprès du Metropolitan Museum à New York. Les spécialistes, troublés par les travaux de Mme Sheldon, ont toutefois conclu que l'attribution définitive de l'oeuvre à Vermeer devrait encore attendre sa restauration lancée en octobre 2002.

Fin 2003, à l'unanimité, le collège d'experts conclut que "La jeune femme assise au virginal" avait été peinte par Vermeer aux environs de 1670.

Vermeer est de plus en plus apprécié du public, comme l'a montré l'exposition organisée en 2001 à New York et à Londres et le succès récent du film, "La jeune fille à la perle", de Peter Webber, avec Colin Firth et Scarlett Johansson.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 08-07-2004 à 18:29:53   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Art lyrique: création japonaise au Festival d'Aix-en-Provence



AIX-EN-PROVENCE (AFP), le 08-07-2004
Après des opéras de Haendel, Verdi et Prokofiev et avant "L'enlèvement au sérail" de Mozart, le 56e Festival international d'art lyrique d'Aix-en-Provence (5-31 juillet) affiche, en création mondiale, une oeuvre contemporaine japonaise en un acte et six scènes, "Hanjo" de Toshio Hosokawa d'après une pièce de nô moderne de Yukio Mishima.

Cet opéra, joué à dix reprises du 8 au 25 juillet, est une commande du festival en co-production avec l'Opéra royal de la Monnaie de Bruxelles (Belgique) qui le reprendra du 7 au 12 septembre et dont l'orchestre, en formation de chambre, avec leur chef le Japonais Kazushi Ono, sont dans la fosse du Théâtre du Jeu de Paume d'Aix.

Toshio Hosokawa (né en 1955) qui a reçu une formation musicale d'abord au Japon, puis en Europe, affirme avoir voulu écrire "un opéra qui différe des créations occidentales, en rapport cependant avec le public contemporain et qui dépasse les limites du nô et du kabuki dont il se rapproche".

"Ce qui est certain, déclare Stéphane Lissner directeur du Festival d'Aix, c'est que lorsque l'on entend cet ouvrage, on constate un refus de l'exotisme, mais bien la recherche d'un nouveau rapport Orient-Occident".

Auteur également du livret, Toshio Hosokawa a tiré son argument d'une des "Cinq pièces de nô moderne" de son compatriote Yukio Mishima (1925-1970) lequel avait élaboré sa pièce essentiellement parlée, à partir d'un nô ancien du nom de "Hanjo" : une courtisane Hanako vit dans le souvenir d'un client de passage qui la retrouve folle et la reconnait grâce à un éventail qu'il lui avait laissé en gage.

"Le nô, rappelle le compositeur, est une forme d'opéra propre au Japon qui s'est épanoui aux XIV et XVèmes siècles et où paroles, chant, gestuelle (jeu et danse), sont tous unis dans un style unique et puissant".

Dans la pièce de Mishima, un troisième personnage a été introduit, une femme peintre (une mezzo) qui aime Hanako (une soprano) d'une passion exclusive et veut la posséder comme un objet. L'homme aimé est chanté par un baryton.

"Nos deux versions, précise Toshio Hosokawa, (mon opéra et la pièce de Mishima), bien que fondées sur la tradition japonaise, dépassent leurs propres limites. Elles font revivre une manière ancienne sous une forme moderne, tout en ayant fait un excellent usage des méthodes du théâtre occidental".

"Dans la musique de Hosokawa, explique le chef Kazusho Ono, la tension et l'émotion des protagonistes -introduites par Mishima dans le nô traditionnel totalement serein et intemporel- sont exprimées par l'extrême sobriété d'une musique qui crée le silence et de trois types de chant jamais dissociés, le chant proprement dit, l'expression orale et le chant-parlé".

La nécessité que fusionnent musique, chant et mouvement comme dans le théâtre nô, a conduit au choix d'une chorégraphe comme metteur en scène de "Hanjo", la Belge Anne-Teresa de Keersmaeker.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 09-07-2004 à 11:10:33   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

37e édition du Festival d'été de Québec

Maglré les nuages, les spectateurs sont au rendez-vous,

C'est sous un temps incertain que la 37e édition du Festival d'été de Québec a lieu ce jeudi en soirée. Chaque année, cette fête attire des centaines de milliers de visiteurs.
Le festival ouvrira sa série de spectacles gratuits avec la présentation de Jean-Pierre Ferland et ses 300 choristes sur les Plaines d'Abraham.

Cette année, les festivaliers pourront bénéficier d'innovations technologiques, comme des écrans géants et des structures spécifiques pour accueillir les arts du cirque.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 09-07-2004 à 11:11:22   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Montréal

Le Festival Fantasia bat son plein

La huitième édition du Festival Fantasia prend son envol ce jeudi à Montréal.
L'événement présentera plus de 150 longs et courts métrages provenant des quatre coins de la planète.

Plusieurs genres y sont explorés, entre autres la science-fiction, le dessin animé, les films policiers, la comédie et les arts martiaux.

Le Festival Fantasia se tiendra à l'Université Concordia jusqu'au 1er août. L'an dernier, il a attiré 70 000 cinéphiles.

Les organisateurs le présente comme le plus important festival du genre en Amérique du Nord.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 09-07-2004 à 11:14:23   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Festival Juste pour rire

Pierre Richard en spectacle à Montréal

L'acteur français Pierre Richard, aujourd'hui âgé de 70 ans, donnera une série de spectacles dans le cadre du festival Juste pour rire.
Les spectateurs auront alors l'occasion de voir le comédien sous un autre angle, puisque son spectacle, intitulé Détournement de mémoire, se veut intimiste et ponctué d'anecdotes personnelles.

Pierre Richard, véritable monument du cinéma français, a joué dans plus de 36 films et en a réalisé six. Le Grand Blond aura été son triomphe.

Le Québec a été sa première sortie hors de France en 1970, et c'est pourquoi il y revient toujours avec plaisir.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 09-07-2004 à 11:17:07   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Troisième édition du Port des arts
Presse Canadienne (PC)


À Montréal, à compter de demain, c'est le retour de l'événement Le Port des arts/One of a Kind Montréal qui en sera à sa troisième édition.
Plus de 175 artistes, artisans et designers canadiens exposeront leurs oeuvres au quai Jacques-Cartier du Vieux-Port de Montréal.

Pour cet événement qui se poursuivra jusqu'au 18 juillet, on trouvera des créations en verre, des sculptures innovatrices sur bois, des ouvrages géniaux en bois tourné, des poteries raffinées et des textiles d'art.

On estime qu'avec plus de 65 000 visiteurs, cet événement culturel populaire est l'un des plus importants festivals d'été extérieur des arts et des métiers d'art du pays.

Cette année, la porte-parole de l'événement est la chanteuse québécoise Joe Bocan.

L'événement se tient de 11h à 21h tous les jours sauf le dimanche 18 juillet de 11h à 18h.

L'entrée est de 5$ pour les adultes.



--------------------
Haut de pagePages : 1 - 2 Page suivante
 
 Funtasia  Archives générales Funtasia  Archives générales Funtasia !  Arts et spectacles /Juillet!Nouveau sujet
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum