Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation, pour permettre la mesure d'audience et à des fins publicitaires. Les données collectées peuvent être partagées avec des tiers.X
 
Funtasia
Administrateurs : bambi, fredchoucas
 
 Funtasia  Archives générales Funtasia  Archives générales Funtasia ! 

 Sport/Août!

Nouveau sujet
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3Page précédentePage suivante
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 08-08-2004 à 15:25:14   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Tennis à Montréal: Amélie Mauresmo pour un second titre



MONTREAL (AFP), le 08-08-2004
La Française Amélie Mauresmo, tête de série N.2, tentera de remporter pour la deuxième fois le tournoi de Montréal face à la Russe Elena Likhovtseva, après avoir éliminé de manière impériale une autre Russe, Vera Zvonareva, 7-6 (8/6), 6-2 en demi-finale samedi.

Elena Likhovtseva, 29 ans, s'est finalement montrée la plus redoutable du bataillon russe qui a pris d'assaut cette semaine Montréal, en battant son amie Anastasia Myskina, la vainqueur de Roland Garros, en trois sets, 6-3, 5-7, 6-4.

Face à sa 3e adversaire russe de la semaine, la Française, gagnante du tournoi en 2002, cherchera à empocher son troisième titre de la saison, après ses victoires à Berlin et Rome.

Ses chances sont d'autant meilleures qu'Amélie Mauresmo a l'avantage d'avoir déjà battu trois fois Elena Likhovtseva en quatre rencontres, dont la dernière, il y a un an, sur la surface dure canadienne.

En prime, la Française, actuellement 3e joueuse mondiale, devrait se hisser à la 2e place du classement WTA, devant l'Américaine Lindsay Davenport.

Après un début de tournoi laborieux, avec trois matchs remportés en trois sets, la Française de 25 ans a montré toute la finesse de son jeu samedi face à la Russe, Vera Zvonareva, tête de série N.10.

Les deux joueuses se sont livré une rude bataille dans le premier set, où la jeune Russe de 19 ans avait d'entrée de jeu volé le service d'Amélie Mauresmo.

La 14e joueuse mondiale, tombeuse deux jours plus tôt au 3e tour de sa compatriote Maria Sharapova (N.6), la gagnante de Wimbledon, était même sur le point de conclure la première manche, menant 5-1 dans le tie-break, quand la Française est revenue au score.

"Je me suis fait une petite frayeur", a admis Amélie Mauresmo. Mais "j'ai pensé que j'avais une petite chance de revenir dans ce tie-break, donc je me suis accrochée".

Ce retour fulgurant, servi par des coups de maître, a plus qu'exaspéré la Russe.

Après environ une heure d'interruption du match pour cause de pluie, la Française reprenait le contrôle dans le deuxième set sur une adversaire de plus en plus nerveuse et désemparée. "Je pense qu'Amélie était superbe aujourd'hui", a simplement souligné Vera Zvonareva.

En revanche, sa compatriote Anastasia Myskina, tête de série N.3, n'a pas livré son meilleur tennis samedi. La vainqueur de Roland Garros, qui s'était montrée expéditive depuis le début du tournoi, a traîné la patte tout au long de la demi-finale face à son amie Elena Likhovtseva, 39e joueuse mondiale.

D'habitude plus opportuniste, Anastasia Myskina a même envoyé plusieurs balles dans le filet à des moments clés du match.

Elena Likhovtseva, déjà tombeuse de la Russe Nadia Petrova (N.8) et de l'Américaine Jennifer Capriati (N.5), en a profité pour gagner sa place en finale, la première de la saison. "C'est mon tournoi", a-t-elle assuré.

Les résultats:

. Simple dames (1/2 finale): Amélie Mauresmo (FRA/N.2) bat Vera Zvonareva (RUS/N.10) 7-6 (8/6), 6-2Elena Likhovtseva (RUS) bat Anastasia Myskina (RUS/N.3) 6-3, 5-7, 6-4



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 08-08-2004 à 15:26:08   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Tennis à Cincinnati: Agassi en finale face à Hewitt



CINCINNATI (AFP), le 08-08-2004
L'Américain Andre Agassi affronte l'Australien Lleyton Hewitt dimanche en finale du tournoi de tennis de Cincinnati, Masters Series de l'ATP doté de 2,45 millions de dollars (2,04 M EUR), après sa victoire samedi en demi-finale face à l'Américain Andy Roddick.

A trois semaines du début de l'US Open, Agassi, double vainqueur à Cincinnati (1995 et 1996) et tête de série N.11, s'est imposé au tenant du titre et tête de série N.2 au terme d'un match très disputé, 7-5, 6-7 (2/7), 7-6 (7/2), en 2 h 6 min de jeu.

La dernière finale d'Agassi remonte à novembre 2003 et une lourde défaite (6-3, 6-0, 6-4) face à l'actuel N.1 mondial, le Suisse Roger Federer, au Masters, à Houston (Texas).

"C'est aussi bon que si je jouais pour la première fois", a commenté Agassi, 34 ans, après sa cinquième victoire en six confrontations face à son jeune compatriote, de 13 ans son cadet.

"C'est très rare quand deux types jouent bien (...) et que le niveau de jeu s'élève sans cesse, a-t-il ajouté. Cela n'arrive pas souvent."

"C'est décevant mais il a très bien joué, analysait pour sa part Andy Roddick, 21 ans. S'il y a une chose à retenir, c'est bien qu'il ne faut pas écrire qu'Agassi est fini."

Dans le premier set, Roddick sauvait deux balles de break à 2-2 avant de finalement céder sur son service à 5-5. Agassi concluait la première manche sur un ace (7-5). Aucun des deux joueurs ne perdait son service dans le deuxième set et Roddick s'imposait dans le jeu décisif (7/2). Dans le troisième et dernier set, également disputé au jeu décisif, Agassi marquait le 3e et le 6e point sur le service de Roddick pour s'imposer à son tour 7/2.

Dans l'autre demi-finale, Hewitt, 23 ans, tête de série N.10, a battu l'Espagnol Tommy Robredo, 22 ans, en deux sets, 6-3, 6-2.

L'Australien, vainqueur cette saison à Sydney et à Rotterdam, affiche des statistiques impressionnantes: il n'a perdu qu'une seule fois son service cette semaine et n'a jamais offert à Robredo une chance de faire le break.

"Je pense avoir bien servi, a affirmé Hewitt. Hier (vendredi), je me sentais moins bien en servant mais mon second service s'est heureusement avéré efficace contre Marat (Safin)", qu'il avait battu 6-4, 6-4.

Les résultats:

. Simple messieurs (demi-finales): Lleyton Hewitt (AUS/N.10) bat Tommy Robredo (ESP) 6-3, 6-2 Andre Agassi (USA/N.11) bat Andy Roddick (USA/N.2) 7-5, 6-7 (2/7), 7-6 (7/2)



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 08-08-2004 à 15:33:25   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

L'ancien rugbyman Marc Cécillon abat sa femme au cours d'une soirée en Isère



LYON (AFP), le 08-08-2004
L'ancien rugbyman international Marc Cécillon, âgé de 45 ans, a abattu sa femme de plusieurs coups de feu samedi au cours d'une soirée à Bourgoin-Jallieu (Isère) devant une soixantaine de personnes, a-t-on appris dimanche auprès de la gendarmerie.

Maîtrisé par des témoins, l'ancien joueur de rugby de Bourgoin-Jallieu (Top 16) a été remis aux gendarmes et se trouvait dimanche en garde à vue à la gendarmerie de la ville.

Le couple Cécillon ne s'entendait plus depuis plusieurs années. C'est après une nouvelle dispute que l'ancien capitaine du XV de France a abattu sa femme, prénommée Chantal, selon la même source.

La gendarmerie précise que Marc Cécillon aurait agi sous l'emprise de la boisson et n'aurait véritablement réalisé la mort de sa femme que dimanche matin, plusieurs heures après le début de sa garde à vue.

Le couple a eu deux filles.

Ce joueur au gabarit impressionnant a commencé sa carrière en équipe première à Bourgoin-Jallieu, dont il avait porté le maillot pendant vingt-trois ans, jusqu'en 1999.

Depuis le milieu de la saison dernière, il y occupait les fonctions de manageur général, après être revenu de Beaurepaire (Fédérale 1), un club du nord de l'Isère où il était co-entraîneur et joueur.




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 08-08-2004 à 15:34:19   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Eriksson est un super amant, selon l'ex-secrétaire de la FA



LONDRES (AFP), le 08-08-2004
L'ancienne secrétaire de la Fédération anglaise de football (FA), dont la liaison avec le sélectionneur suédois de l'équipe d'Angleterre a failli coûter son poste à ce dernier, a déclaré que Sven-Goran Eriksson était un super amant et qu'elle était toujours amoureuse de lui, dans l'hebdomadaire dominical britannique Mail on Sunday.

Dans cette interview, Faria Alam, un ancien mannequin âgée de 38 ans, décrit avec abondance de détails ses rendez-vous amoureux avec Eriksson et déclare qu'elle voudrait qu'il revienne auprès d'elle.

"C'était un maître dans l'art de faire l'amour", a-t-elle confié au journal.

Eriksson a été lavé jeudi des accusations d'avoir trahi les intérêts de la FA du fait de cette liaison avec Faria Alam, mais le scandale a quand même fait deux victimes, le directeur général de la Fédération, Mark Palios, contraint à démissionner après avoir reconnu une liaison avec la même Faria, et son directeur de la communication Colin Gibson, accusé d'avoir voulu étouffer l'affaire.

Faria Alam indique que la dernière fois qu'elle a parlé à Eriksson, c'était la semaine dernière et qu'il lui avait dit: "Ne t'inquiète pas, tout va s'arranger".

Mais elle accuse le sélectionneur de l'équipe d'Angleterre de l'avoir "abandonnée" et déclare que maintenant, elle se sent seule.

Eriksson est célibataire, mais il vivait jusqu'il y a peu avec une avocate italienne, Nancy Dell'Olio.

Faria Alam aussi critiqué la FA pour la manière dont elle a essayé de sacrifier Eriksson pour sauver Palios.

Le journal News of the World, qui publie aussi dimanche une interview de l'ancienne secrétaire de la FA, affirme que la Fédération était au courant des liaisons de Faria Alam avec les deux hommes.

"Sven n'a rien fait de mal, mais la FA a voulu le sacrifier pour tirer Palios d'affaire", a-t-elle dit au journal.

Le scandale avait éclaté le 18 juillet quand un tabloïd avait rapporté qu'Eriksson, sélectionneur de l'équipe d'Angleterre depuis l'an 2000, avait une liaison avec Faria Alam.




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 09-08-2004 à 14:36:26   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Tennis à Montréal: Amélie Mauresmo s'offre un deuxième titre



MONTREAL (AFP), le 09-08-2004
La Française Amélie Mauresmo, tête de série N.2, a gagné pour la deuxième fois le tournoi de tennis de Montréal en balayant dimanche la Russe Elena Likhovtseva dimanche, 6-1, 6-0 en finale de cette épreuve du circuit féminin WTA dotée de 1,3 million de dollars (1,075 M EUR).

A trois semaines du début de l'US Open, la Française de 25 ans empoche du même coup son troisième titre de la saison, cette fois sur surface dure, après ses victoires sur la terre battue de Berlin et de Rome.

En prime, Amélie Mauresmo, actuellement 3e joueuse mondiale, devrait se hisser lundi au 2e rang du classement WTA, sa meilleure position depuis ses débuts sur le circuit professionnel. "J'en suis très fière. Je me rapproche de mon objectif qui est la première place. Il y a beaucoup de travail derrière cela", a-t-elle souligné.

Déjà gagnante du tournoi en 2002, la Française a connu une semaine ascendante au Canada, avec des premiers tours laborieux conclus en trois sets jusqu'à une demi-finale magnifique face à la Russe Vera Zvonareva (N.10).

Sûre d'elle en finale, elle s'est montrée sans pitié pour Elena Likhovtseva, 29e joueuse mondiale. La Russe n'a réussi à assurer que son tout premier service, même si elle a réalisé quelques beaux points.

"J'ai +crissement+ bien joué", a lancé, malicieuse, la Française, en clin d'oeil au public. En deux ans, Amélie Mauresmo a visiblement enrichi son vocabulaire québécois au moins d'un adverbe, puisqu'en 2002, elle avait déclenché l'hilarité en se disant "+présentement+ très contente d'être ici".

A Montréal, la Française se sent "comme à la maison". Séduit par la simplicité naturelle de la championne, le public l'a soutenue dans ses pires moments, notamment dans un tie-break en demi-finale où menée 5-1, elle a sorti des coups de maître de sa raquette pour emporter la manche.

"Ca a été une semaine incroyable, a déclaré Amélie Mauresmo. J'ai commencé très doucement et j'arrive avec ce trophée."

La Française n'a mis que 51 minutes pour se débarrasser de la Russe, la troisième sur son chemin à Montréal.

Il faut dire qu'Amélie Mauresmo avait un double avantage sur son adversaire. D'abord, en tant que tête de série, elle était dispensée du premier tour, tandis que la Russe a dû jouer cinq matches pour arriver en finale.

Ensuite, elle avait battue Elena Likhovtseva déjà trois fois en quatre rencontres, dont la dernière fois l'an dernier aux Internationaux du Canada.

"Amélie a joué un superbe match", a souligné la perdante, qui, à 28 ans, rêvait de remporter son premier titre majeur en simple.

La Russe, une des doyennes du tournoi avec 12 participations, y croyait d'autant plus qu'elle avait sorti en chemin quatre têtes de série, dont l'Américaine Jennifer Capriati (N.5), et ses deux compatriotes Nadia Petrova (N.8) et Anastasia Myskina (N.3), la gagnante de Roland-Garros.

Ce dernier match en demi-finale, samedi soir, contre son amie, 4e joueuse mondiale, l'a visiblement fatiguée. "C'est vrai que cela m'a facilité la tâche", a souligné Amélie Mauresmo.

Son prochain objectif: les jeux Olympiques.

Classement mondial féminin le 09 août à l'issue du tournoi de Montréal

1. Justine Henin-Hardenne (BEL) 4916 points2. Amélie Mauresmo (FRA) 4431 (+1)3. Anastasia Myskina (RUS) 4141 (+1)4. Lindsay Davenport (USA) 4044 (-2)5. Kim Clijsters (BEL) 36226. Elena Dementieva (RUS) 31777. Jennifer Capriati (USA) 26898. Maria Sharapova (RUS) 24629. Vera Zvonareva (RUS) 2082 (+5)10. Svetlana Kuznetsova (RUS) 2003 (-1)11. Serena Williams (USA) 1995 (-1)12. Venus Williams (USA) 195213. Paola Suarez (ARG) 193914. Ai Sugiyama (JAP) 1897 (-3)15. Nadia Petrova (RUS) 176916. Patty Schnyder (SUI) 160917. Francesca Schiavone (ITA) 141218. Karolina Sprem (CRO) 1325,75 (+1)19. Elena Bovina (USA) 1275 (+1)20. Anna Smashnova-Pistolesi (ISR) 1270 (-2)... 28. Mary Pierce (FRA) 99729. Nathalie dechy (FRA) 987 (-2)31. Tatiana Golovin (FRA) 923,50 (+7)38. Emilie Loit (FRA) 830,50 (-2)56. Marion Bartoli (FRA) 649,75



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 09-08-2004 à 14:37:41   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Ligue 1: les favoris à l'heure, à l'exception du Paris SG



PARIS (AFP), le 08-08-2004
Les favoris au titre de champion de France, Lyon, Monaco et Marseille en tête, ont répondu présents lors de la 1re journée de la saison 2004-05 de Ligue 1 de football, à l'exception toutefois du Paris SG, ballotté et battu d'entrée à Rennes (1-2) samedi.

Mais c'est Lille, dans la foulée de sa campagne victorieuse en Intertoto (finale aller mardi contre les Portugais d'Uniao Leiria), qui est le premier leader, en remportant aux dépens d'Auxerre (2-0) la seule victoire par plus d'un but d'écart d'une journée inaugurale peu prolifique (15 buts seulement).

L'entraîneur du PSG Vahid Halilhodzic avait eu beau mettre en garde ses hommes contre un trop-plein de confiance après un exercice 2003-04 réussi (2e en L1, victoire en Coupe de France), la saison a bien mal débuté pour les Parisiens.

Bousculés, les Parisiens, surpris par Sorlin (22) et Frei (24), auraient pu être menés 3-0 à la 35e minute si Monterrubio n'avait pas manqué un penalty. Difficile mise en route pour le PSG, qui a réduit la marque sur un penalty, réussi celui-là par Pauleta, entré à la place de Ljuboja, blessé à un mollet.

"Nous nous sommes vus trop beaux. Cette défaite est méritée", a tranché Halilhodzic après la rencontre, malgré une plus belle seconde période.

Rennes, avec un effectif équilibré où le gardien suédois Isaksson, recrue de l'intersaison, a tout pour faire oublier Petr Cech, a en tout cas confirmé son statut d'outsider dans un stade de la Route de Lorient où vont maintenant se succéder l'"ennemi" Nantes puis les deux favoris Lyon et Marseille.

Pendant que Paris se cherche, les autres favoris ont en revanche bien démarré, mais dans la douleur.

Comme le triple champion de France lyonnais, qui était allé s'imposer à Nice (1-0) dans le dernier quart d'heure grâce au Brésilien Elber, visiblement affûté, Marseille et Monaco se sont en effet contenté de courts succès.

L'Uruguayen Ernesto Chevanton, buteur monégasque dès la 2e minute à Saint-Etienne, battu pour son retour en L1, a prouvé qu'il avait tout pour devenir l'une des têtes d'affiches de la Ligue 1 après avoir terminé quatrième buteur de la Série A italienne avec Lecce (19 buts) la saison dernière.

De bon augure pour le finaliste 2004 de la Ligue des champions, à quatre jour d'un troisième tour préliminaire contre Nova Gorica (SLO), "très important tant économiquement que sportivement", selon Didier Deschamps.

A Marseille, retrouver la Ligue des champions est précisément l'objectif N.1 pour cette saison sans coupe européenne. Dans un Vélodrome chaud bouillant, l'OM a souffert pour l'emporter face à Bordeaux dans le temps additionnel sur une frappe lumineuse du remplaçant Laurent Batlles (90+4).

Les Girondins, réduits à dix après l'exclusion de Rool (71), avaient pourtant bien résisté avant de céder sur un coup de poignard de l'ex-Girondin.

Ces victoires a minima de Lyon, Marseille et Monaco font l'affaire du LOSC qui, comme la saison dernière, a parfaitement entamé sa saison. Déjà dans le rythme grâce à l'Intertoto, les Dogues ont pris une place de leader qu'ils avaient déjà brièvement occupé la saison dernière (3e journée). Brunel avant la pause (44) puis Dernis après (46) ont puni des Auxerrois trop justes. Lille va maintenant essayer de défendre cette place devant Marseille, Bordeaux et Lyon, ses prochains adversaires.

Les autres vainqueurs de la 1re journée sont Bastia, vainqueur de Strasbourg (2-1) grâce à un but décisif du revenant Vairelles, Sochaux, qui a difficilement pris le dessus sur une combative équipe d'Ajaccio (1-0), et Metz, qui a, une nouveauté, fait la loi à Saint-Symphorien devant Nantes (1-0).

Toulouse et Lens, deux équipes au recrutement ambitieux, se sont en revanche neutralisés au Stadium (0-0) tout comme les deux promus, Caen et Istres (1-1).

. vendredi Nice - Lyon 0 - 1. samedi Saint-Etienne - Monaco 0 - 1Marseille - Bordeaux 1 - 0Sochaux - Ajaccio 1 - 0Toulouse - Lens 0 - 0Lille - Auxerre 2 - 0Bastia - Strasbourg 2 - 1Metz - Nantes 1 - 0Rennes - Paris SG 2 - 1Caen - Istres 1 - 1 Classement: Pts J G N P bp bc Dif1. Lille 3 1 1 0 0 2 0 22. Bastia 3 1 1 0 0 2 1 1. Rennes 3 1 1 0 0 2 1 14. Lyon 3 1 1 0 0 1 0 1. Marseille 3 1 1 0 0 1 0 1. Metz 3 1 1 0 0 1 0 1. Monaco 3 1 1 0 0 1 0 1. Sochaux 3 1 1 0 0 1 0 19. Caen 1 1 0 1 0 1 1 0. Istres 1 1 0 1 0 1 1 011. Lens 1 1 0 1 0 0 0 0. Toulouse 1 1 0 1 0 0 0 013. Paris SG 0 1 0 0 1 1 2 -1. Strasbourg 0 1 0 0 1 1 2 -115. Ajaccio 0 1 0 0 1 0 1 -1. Bordeaux 0 1 0 0 1 0 1 -1. Nantes 0 1 0 0 1 0 1 -1. Nice 0 1 0 0 1 0 1 -1. Saint-Etienne 0 1 0 0 1 0 1 -120. Auxerre 0 1 0 0 1 0 2 -2



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 09-08-2004 à 14:38:59   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Tennis à Cincinnati: Troisième titre pour Agassi



CINCINNATI (AFP), le 09-08-2004
L'Américain Andre Agassi, déjà vainqueur en 1995 et 96, a remporté pour la troisième fois le tournoi de tennis de Cincinnati en battant l'Australien Lleyton Hewitt 6-3, 3-6, 6-2, dimanche, en finale de ce Masters Series de l'ATP doté de 2,45 millions de dollars (2,04 M EUR).

"C'est plutôt étonnant", a commenté le plus vieux joueur en activité à 34 ans et trois mois, et qui n'a mis qu'une heure et 46 minutes pour ajouter un 59e trophée à un palmarès riche notamment de huit tournois du Grand Chelem, dont un Wimbledon et un Roland-Garros.

"Ca me remplit de joie, car cette année j'ai dû me battre tout le temps (en raison des problèmes à la hanche après trois demi-finales consécutives aux Internationaux d'Australie, San Jose et Indian Wells). Je ne trouve pas de mots pour décrire ce que je ressens actuellement", a ajouté Agassi dont la dernière finale remonte à novembre 2003 et une lourde défaite (6-3, 6-0, 6-4) face à l'actuel N.1 mondial, le Suisse Roger Federer, au Masters, à Houston (Texas).

Son compatriote et victime en demi-finale Andy Roddick l'avait bien senti samedi. "S'il y a une chose à retenir, c'est bien qu'il ne faut pas écrire qu'Agassi est fini", avait reconnu la tête de série N.2 et tenant du titre après 2 h 6 min d'un combat perdu 7-5, 6-7 (2/7), 7-6 (7/2).

Face à Hewitt, 23 ans, Agassi a eu moins de mal et a conclu à sa seconde balle de match sur une... double faute de l'Australien, vainqueur cette saison à Sydney et à Rotterdam, et qui n'a perdu qu'une seule fois son service jusqu'en finale dans l'Ohio.

Sur la première balle de match, Hewitt, vainqueur à l'US Open en 2001 et à Wimbledon l'année suivante, a égalisé à 40-40 après un long échange et une balle trop long d'Agassi. Sans se laisser décourager ni déconcentré par l'idée de brandir le 59e trophée d'une carrière commencée en 1986, l'ancien N.1 mondial a repris tout de suite l'avantage grâce à un retour décroisé qui a laissé l'Australien sans réaction.

Grâce à cette victoire, Agassi met fin à une disette qui durait depuis avril 2003 et son succès sur les courts en terre battue de Houston.

A trois semaines de l'US Open, le plus vieux vainqueur d'un tournoi depuis son compatriote Jimmy Connors, qui s'imposait à Toulouse et Tel Aviv en 1989 à l'âge de 37 ans et un mois, a montré qu'il demeurait un sérieux prétendant au titre à Flushing Meadows, théâtre de ses triomphes en 1994 et 1999.

Classement du Championnat mondial au 9 août

1. Roger Federer (SUI) 8822. Andy Roddick (USA) 5973. Guillermo Coria (ARG) 4804. Carlos Moya (ESP) 4645. Lleyton Hewitt (AUS) 401 (+1)6. Gaston Gaudio (ARG) 376 (-1)7. Tim Henman (GBR) 3418. Marat Safin (RUS) 3099. Andre Agassi (USA) 283 (+1)10. David Nalbandian (ARG) 253 (-1)11. Sébastien Grosjean (FRA) 247 (-1)12. Tommy Robredo (ESP) 235 (+3)13. Juan Ignacio Chela (ESP) 221 (-1)14. Nicolas Kiefer (ALL) 218 (-3)15. Fernando Gonzalez (CHI) 213 (-3)16. Dominik Hrbaty (SVQ) 212 (-2)17. Mario Ancic (CRO) 188 (-1)18. Vincent Spadea (USA) 187 (-1)19. Gustavo Kuerten (BRE) 180 (+1)20. Ivan Ljubicic (CRO) 176 (+1)... 42. Nicolas Escudé (FRA) 123 (-2)49. Fabrice Santoro (FRA) 108 (+13) Classement technique au 9 août:

1. Roger Federer (SUI) 5885 2. Andy Roddick (USA) 4910 3. Guillermo Coria (ARG) 3180 4. Carlos Moya (ESP) 2630 5. Tim Henman (GBR) 2380 (+1) 6. Juan Carlos Ferrero (ESP) 2290 (+1) 7. Andre Agassi (USA) 2265 (+4) 8. Lleyton Hewitt (AUS) 2260 (+2) 9. David Nalbandian (ARG) 2115 (-4) 10. Gaston Gaudio (ARG) 1990 (-1) 11. Rainer Schuettler (ALL) 1875 (-3) 12. Sébastien Grosjean (FRA) 1560 13. Marat Safin (RUS) 1550 (+1) 14. Nicolas Massu (CHI) 1520 (-1) 15. Juan Ignacio Chela (ARG) 1360 (+1) 16. Juan Ignacio Chela (ARG) 1320 (+1) 17. Andrei Pavel (ROU) 1310 18. Nicolas Kiefer (ALL) 1260 19. Tommy Robredo (ESP) 1225 (+8) 20. Fernando Gonzalez (CHI) 1180 (+3) ... 33. Fabrice Santoro (FRA) 927 (+9)



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 10-08-2004 à 13:51:43   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

L'ex-rugbyman Marc Cécillon mis en examen et écroué pour "assassinat"



LYON (AFP), le 09-08-2004
L'ancien capitaine de l'équipe de France de rugby Marc Cécillon, qui a reconnu avoir tué sa femme de plusieurs balles samedi, au cours d'une soirée entre amis, a été mis en examen pour "assassinat", lundi soir à Bourgoin-Jallieu, et placé en détention.

L'ex-international, âgé de 45 ans, a admis avoir tiré à cinq reprises sur son épouse avec un revolver 357 Magnum. Il avait un taux d'alcool de 2,35 grammes par litre de sang, a déclaré le substitut du procureur, Gilles Proisy-Le Cocq.

Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité, a souligné le magistrat, dans la cour du tribunal de Bourgoin-Jallieu.

Le drame s'est produit samedi soir lors d'une fête en plein air organisée dans le jardin d'un couple d'amis proches, à Saint-Savin (Isère). Une soixantaine de convives étaient présents, dont une majorité de gens issus du club de rugby de la ville voisine, Pont-de-Chéruy.

Selon les témoignages, l'ancien international était "bien éméché", quand il a eu une altercation avec ses hôtes. Il aurait giflé la maîtresse de maison, avant d'accepter de quitter la fête, à la demande du propriétaire des lieux.

Mais il est revenu une demi-heure plus tard, en souhaitant dire au revoir à tout le monde. Il a en fait sorti de son short un 357 Magnum et a tiré en direction de son épouse, l'atteignant au thorax et à la tête.

Le couple ne s'était "pas adressé la parole de la soirée. De toute manière, ils étaient en froid depuis un moment", a raconté une des convives, Lise Alarcon.

Le sportif a pu être maîtrisé avec difficulté par des invités, avec son gabarit impressionnant (1,92 m, 110 kilos). "Ils ont dû lui sauter dessus à plusieurs pour le maîtriser avant l'arrivée des gendarmes, a ajouté Lise Alarcon. Il se débattait, il cherchait sa femme. On lui disait +Tu l'as tuée+, il disait +Ce n'est pas possible, je l'aime+".

Marc Cécillon, sous l'emprise de l'alcool, n'a réalisé véritablement les conséquences de son geste que dimanche matin, plusieurs heures après le début de sa garde à vue.

En milieu d'après-midi dimanche, l'ancien troisième ligne du club de Bourgoin-Jallieu (Top 16) avait été conduit à son domicile pour une perquisition, où une boîte de munitions 357 Magnum a été saisie.

Sa femme Chantal, secrétaire médicale, était âgée de 44 ans. Le couple avait deux filles de 22 et 24 ans.

L'affaire a causé un énorme choc dans la cité iséroise, dont Marc Cécillon est une figure, après avoir effectué une brillante carrière de joueur pendant près de 25 ans. Il avait apporté aux "ciel et grenat" l'expérience et la notoriété de ses 46 sélections en équipe de France, dont il avait été cinq fois le capitaine.

Depuis le milieu de la saison dernière, il occupait au CS Bourgoin-Jallieu les fonctions d'"ambassadeur", après être revenu de Beaurepaire (Fédérale 1), un club du nord de l'Isère où il était co-entraîneur et joueur.

Conduit lundi vers 16H00 au tribunal de Bourgoin-Jallieu, Marc Cécillon a quitté le palais de justice peu après 20H20, à bord d'une fourgonnette de la gendarmerie, escorté par des motards, pour être incarcéré. Son avocat n'a pas souhaité indiquer le lieu de détention, précisant que celui-ci était situé dans une grande ville.




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 10-08-2004 à 14:01:14   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

JO-2004: Athènes met la touche finale avant les Jeux



ATHENES (AFP), le 10-08-2004
A trois jours des Jeux, Athènes plante les derniers clous, coud les derniers costumes et met les dernières touches aux préparatifs olympiques, dans un climat d'optimisme et de fièvre que les exceptionnelles mesures de sécurité n'arrivent pas à tempérer.

Cette frénésie touche désormais aussi les ventes de billets au grand soulagement des organisateurs. Comme pour les travaux olympiques, les Grecs s'y prennent à la dernière minute pour acheter leurs places, et tous les jours des dizaines de milliers de tickets sont vendus.

"Nous sommes prêts. Vous pouvez le voir dans les sites, dans les rues, dans les transports", clame la présidente du comité d'organisation (Athoc), Gianna Angelopoulous-Daskalaki. Elle-même cède à la fièvre. "Je n'arrive plus à dormir plus que trois ou quatre heures", assure-t-elle.

Elle n'est pas la seule. "J'ai passé les trois dernières nuits à retoucher des costumes de volontaires. Evidemment on me les avait amenés au dernier moment", explique à l'AFP, Maria, une couturière de 55 ans.

Toutes les installations sont prêtes à accueillir les athlètes, même s'il y a encore ici ou là des petits travaux à terminer. Au complexe sportif de l'OAKA notamment, où se trouve entre autres le stade olympique, on fixe encore des projecteurs, on donne encore quelques coups de peinture.

Une nouvelle extension du métro d'Athènes, visant notamment à desservir le site olympique de boxe, à Peristeri, dans la banlieue ouest, a été inaugurée seulement lundi.

Avec 12.000 athlètes et officiels déjà installés, sur les quelque 16.000 attendus, le Village olympique fonctionne désormais à vitesse de croisière.

Dans les rues de la capitale, les Grecs montrent qu'ils savent aller à l'encontre de leur nature et respectent les voies réservées aux voitures accréditées, facilitant ainsi la fluidité des transports, l'un des principaux soucis des organisateurs.

Après des années d'inquiétude et de suspense sur les préparatifs, l'heure est à la satisfaction, et l'on se permet même un peu d'autodérision.

"Même si nous avions commencé plus tôt, nous sommes (les Grecs) tellement perfectionnistes que nous aurions continué jusqu'à la dernière minute de travailler pour que tout soit parfait", affirme, sur le ton de la plaisanterie, la présidente de l'Athoc.

Pour elle quelque chose a changé en Grèce. "Nous arrivons à résoudre les problèmes en quelques heures", souligne-t-elle. "La mentalité du +fa doume+ (Nous verrons bien) a disparu".

La cérémonie d'ouverture se permettra elle aussi une pointe d'humour. Selon Le journal grec Kathimerini, un des présentateurs, le journaliste français d'origine grecque Nikos Aliagas, devrait y porter "un bleu de travail pour planter le dernier clou" du stade olympique dont les travaux ont été pendant des mois le cauchemar des organisateurs.

Les contrôles positifs de deux joueurs de base-ball grecs annoncés lundi n'ont pas réussi à gâcher l'ambiance, pas plus que la très forte présence policière, et le ballon dirigeable survolant la ville avec des caméras très sophistiquées.

La sécurité reste en effet la priorité numéro un. Plus de 100.000 policiers, soldats, garde-côtes ou autres membres des forces de sécurité sont désormais sur le pied de guerre et bénéficient de l'assistance de l'Otan.

Mais pour le Premier ministre grec Costas Caramanlis, "l'heure est venue de profiter de la fête, de remplir les stades et d'applaudir tous les athlètes", pour "envoyer tous ensemble au monde l'image de la Grèce contemporaine, créative, d'une Grèce sûre d'elle, qui a de la valeur et des valeurs".




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 10-08-2004 à 14:01:57   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

JO-2004: le relais français 4x100 m masculin ira à Athènes



PARIS (AFP), le 10-08-2004
Le relais 4x100 m masculin participera bien aux jeux Olympiques d'Athènes après les examens médicaux rassurants de trois des six sprinteurs, a annoncé mardi le directeur technique national (DTN) de l'athlétisme français, Robert Poirier.

Les trois membres du relais qui s'étaient plaints de problèmes physiques lors du match France/Allemagne/Etats-Unis dimanche à Munich obligeant la France a déclaré forfait au tout dernier moment, ont consulté les médecins fédéraux lundi, qui ont conclu à des "petites alertes qui étaient des refuges devant la peur de se blesser", selon le DTN.

"Mardi matin, nous nous sommes réunis et le groupe a fait son autocritique et j'ai donc décidé de les emmener en Grèce", a déclaré Robert Poirier.

Dimanche soir, ce dernier avait piqué une colère contre le groupe de sprinteurs, auquel il a reproché l'attitude lors de ce week-end allemand. Eddy De Lepine s'était retiré en se plaignant d'une blessure à une cheville au moment de rentrer dans le stade.

Juste avant lui, Ronald Pognon avait renoncé tardivement à cause d'une douleur derrière la cuisse gauche, tandis que Issa Nthepe se plaint d'un pied depuis quelques temps.

Robert Poirier leur a très fermement rappelé que ce forfait, "le premier pour un relais français", était "inadmissible", regrettant le "manque de cohésion" qui aurait pu permettre à un remplaçant de suppléer les retraits.

Par ailleurs, le DTN a indiqué que "d'un commun accord avec Ronald Pognon", il avait décidé que ce dernier, également sélectionné sur 100 m et 200 m, ne disputerait que le 100 m "s'il doit disputer une épreuve individuelle".

Cet épisode, qui devait servir de simple électrochoc, met en lumière la difficile gestion d'un collectif dans un sport collectif, et suit les polémiques qui ont émaillés l'année dans le relais 4x100 m féminin.

Cela a commencé avec le partage des primes des Mondiaux-2003 que les quatre championnes du monde ont voulu partager en parts inégales avec les remplaçantes et s'est terminé fin juin avec le départ de l'entraîneur Philippe Leroux.




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 10-08-2004 à 14:02:50   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

JO-2004: les Grecs se ruent sur les billets à la dernière minute



ATHENES (AFP), le 10-08-2004
A la dernière minute, les Grecs se ruent sur les billets olympiques, au prix de longues attentes devant les points de vente installés dans le centre d'Athènes, laissant espérer aux organisateurs, après des mois d'incertitudes, que les stades finiront par se remplir.

Selon le comité organisateur, Athoc, la barre de la moitié des billets est en train d'être franchie, les derniers chiffres s'établissant à 2,4 millions de billets vendus sur un total de 5,3 millions, mais de "nouveaux records" étant battus tous les jours. Lundi, 84.000 places ont été écoulées, a indiqué le directeur de la billetterie de l'Athoc, Stephane Kakarantzas.

"J'ai toujours voulu assister aux compétitions, mais comme font habituellement les Grecs, j'achète mes billets au dernier moment", affirme à l'AFP Costas Hamos, un quinquagénaire, propriétaire d'une société de transports, planté dans une file d'une centaine de personnes devant le kiosque de vente de la place Koraï, dans le centre-ville.

"J'avais déjà acheté quelques billets, j'en veux davantage", dit pour sa part Panayotis Pavlakis, un étudiant de 19 ans.

Le porte-parole de l'Athoc, Michalis Zacharatos, a estimé qu'Athènes pourrait répéter la performance réalisée par Sydney, lors des Jeux de 2000, avec un million de billets vendus pendant la période des compétitions.

Cette percée de dernière minute contribue à dissiper la menace de stades à moitié vides, qui pesait depuis des mois.

Depuis plus d'un an, les billets étaient disponibles sur internet, mais la plupart des Grecs ont manifestement écarté cette option, préférant se déplacer.

Parmi les rares prévoyants, une hôtesse d'air de la compagnie nationale Olympique Airways s'est fait piéger: "Je devais voir du basket-ball le 15 août, mais ma compagnie vient de m'annoncer que ce jour-là, je volerai vers New York".

Mais "devoir historique" oblige, elle achètera d'autres billets: "Sinon, qu'est-ce que je vais dire à mes enfants? Que les Jeux se déroulaient à Athènes et je n'y étais pas?"

Pour répondre à cette demande accrue, de nouveaux points vente de billets ont poussé ces derniers jours dans le centre-ville, et quatre ont été ouverts en grande banlieue.

Autre signe du décollage, l'apparition, selon les médias, d'un marché noir. Les quotidiens gratuits publient des petites annonces offrant des billets pour la cérémonie d'ouverture, pour laquelle, officiellement, toutes les places sont prises.

"Y a-t-il quelqu'un qui s'intéresse à des billets de natation?", lance un homme près d'une file d'attente.

"Il y a eu un gros effort de communication de notre part depuis un mois et demi, et puis la psychologie des gens a changé avec la fin des ouvrages et la métamorphose d'Athènes", explique le directeur de la billetterie.

Surfant sur la victoire surprise des Grecs à l'Euro-2004 de football, l'Athoc a lancé une nouvelle campagne auprès des Grecs, leur promettant des "nouveaux moments de gloire".

"L'heure est venue de remplir les stades", a aussi lancé lundi soir le premier ministre, Costas Caramanlis, dans un message à la nation avant les Jeux.

Présentant plus de 400 athlètes, le pays participe à la 28e olympiade avec la plus grande équipe de son histoire et ambitionne de dépasser son score de 13 médailles de Sydney.

"Des billets pour l'athlétisme, même à 200 euros, j'achète", affirme Andreas Charalambopoulos, un ingénieur, alors que l'Athoc a centré sa campagne sur le faible prix des billets encore disponibles. Même les épreuves "exotiques" attirent: "Je veux voir du base-ball, c'est un sport si étrange", dit Panayotis, l'étudiant.




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 10-08-2004 à 14:15:41   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

JO-2004: pas d'épreuve équestre pour la princesse Haya de Jordanie



AMMAN (AFP), le 10-08-2004
La princesse jordanienne Haya al-Hussein, épouse de cheikh Mohamad ben Rashed al-Maktoum, prince héritier des Emirats arabes unis, qui devait représenter la Jordanie en équitation aux jeux Olympiques, s'est désistée, son cheval étant blessé, a-t-on appris mardi dans son entourage.

"Il est malheureux que je ne puisse participer aux épreuves des jeux Olympiques mais je reste impliquée dans ces Jeux", a déclaré à l'AFP la princesse Haya, demi-soeur du roi Abdallah II de Jordanie et fille du défunt roi Hussein.

La princesse, 30 ans, qui a épousé en avril cheikh Mohamad, également ministre de la Défense des Emirats, a laissé sa place à un cavalier jordanien, Hani Bsharat, qui défendra donc les couleurs de la Jordanie en Grèce.

"Je suis contente qu'un jeune arabe ambitieux participe à la compétition équestre aux jeux Olympiques", a ajouté la princesse.

La princesse Haya est la première femme arabe à avoir participé à une compétition équestre panarabe (1992) et à y avoir obtenu une médaille (bronze).

Sa décision de ne pas participer aux Jeux, bien que motivée par la blessure de son cheval, coïncide avec son mariage avec le dirigeant de Dubaï et à son nouveau rôle attendu dans cet émirat.

Elle se rendra toutefois à Athènes où elle participera le 14 août, aux côtés du secrétaire général de l'Onu Kofi Annan, à une table ronde sur "l'exploitation du pouvoir du sport pour le développement de la paix", a-t-on appris dans l'entourage de la princesse.

La princesse Haya participera en janvier 2005 au championnat mondial d'endurance, à la Coupe du monde à Las Vegas en mars 2005 et s'est qualifiée pour le Championnat européen d'endurance en Grande-Bretagne en septembre 2005, a-t-on précisé de même source.





--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 11-08-2004 à 15:08:05   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

JO-2004: le compte à rebours touche à sa fin



ATHENES (AFP), le 11-08-2004
Le compte à rebours des jeux Olympiques d'Athènes touche à sa fin, alors que les derniers éléments du décor se mettent encore en place, mais la ville est prête pour le retour des Jeux dans le pays qui les a vus naître il y a 2780 ans, puis renaître il y a 108 ans.

Le touriste olympique va cependant devoir faire attention à la peinture fraîche. Dans la nuit de mardi à mercredi, les passages pour les piétons ont tout juste été dessinés devant le stade de marbre où auront lieu les compétitions de tir à l'arc et l'arrivée du marathon.

Paradoxalement, c'est dans le site le plus ancien de ces Jeux, la ville d'Olympie dans le Péloponnèse (ouest), que les derniers travaux sont le plus en retard. La ville qui accueillera l'épreuve du lancer du poids le 18 août sur son site archéologique, où eurent lieux les anciens Jeux à partir de 776 avant notre ère, est en effet encore en chantier.

Alors que le Queen Mary II, le plus grand paquebot du monde qui doit servir d'hôtel-flottant, est arrivé mercredi matin au port du Pirée, un deuxième ballon dirigeable survole désormais Athènes depuis mardi. Le premier avait été affrété par la police pour assurer la surveillance de la ville. L'autre a été loué par la chaîne de télévision américaine NBC.

Les premières personnalités commencent à arriver. L'ancien président américain George Bush, qui dirigera la délégation américaine, a atterri mardi à Kavalla, dans le nord de la Grèce, accompagné de son épouse Barbara et de ses deux petites filles, les jumelles Jenna et Barbara, filles de l'actuel président des Etats-Unis. M. Bush et son entourage ont embarqué à bord du yacht Dumara de la famille du richissime armateur grec John Latsis.

Pendant ce temps, la flamme olympique poursuit son périple vers la capitale grecque. La légende de l'athlétisme Carl Lewis, neuf fois champion olympique, et le mannequin vedette Naomi Campbell, figureront parmi les quelque 600 relayeurs de la flamme olympique autour et dans la capitale grecque.

La flamme a quitté mercredi matin la ville de Marathon, lieu de la célèbre bataille entre les Grecs et les Perses en 490 avant notre ère qui a donné son nom à la célèbre épreuve d'athlétisme, pour se rendre au port du Pirée. Jeudi, la flamme sera portée jusqu'à l'Acropole d'Athènes où elle passera la nuit. Elle arrivera vendredi soir au stade olympique pour la cérémonie d'ouverture.

L'heure est désormais aux spéculations sur l'identité du dernier relayeur de la flamme et les médias grecs désignent pour ce rôle Costas Kenteris, champion olympique du 200 m à Sydney il y a quatre ans.

Quant à la cérémonie d'ouverture, il ne reste plus grand chose à savoir, la presse grecque ayant dévoilé la plupart de ses éléments après les deux répétitions générales de dimanche et mardi soir.

On sait notamment que la piste du stade olympique sera transformée en lac, où s'embraseront les anneaux olympiques quand une comète descend du ciel, et d'où émergera une idole cycladique géante. Mais il y aura aussi des clins d'oeil d'autodérision sur les retards des travaux.

La lutte antidopage a en tout cas fait sa première victime: le boxeur kenyan David Munyasia, 24 ans, testé positif à la cathine (stimulant) et exclu des JO-2004 avant même leur ouverture.

La Grèce se prépare maintenant à faire la fête 24 heures sur 24. Le gouvernement a en effet autorisé le prolongement des horaires d'ouverture des boîtes de nuit.

Pour les anti-Jeux, réunis autour de la "Campagne anti-2004", le Forum social grec (antimondialisation) et plusieurs groupes de défense des droits, les Jeux "ne sont pas une fête". Ils dénoncent "l'Etat policier" mis en place à Athènes pour assurer la sécurité des Jeux.

Signe qu'ils ne mobilisent pas beaucoup de monde derrière eux: ils se sont bornés à organiser une conférence de presse devant l'Université d'Athènes en centre-ville plutôt qu'une manifestation où l'on aurait pu compter leurs troupes. De même, une manifestation mardi soir face au Parlement pour honorer la mémoire de 13 ouvriers tués sur des chantiers des Jeux, la plupart au Village olympique, a réuni seulement quelque 500 personnes.




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 11-08-2004 à 15:09:13   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

JO-2004: la Grèce sereine sur la sécurité de ses Jeux



ATHENES (AFP), le 11-08-2004
Les responsables grecs, qui ont déployé des moyens sans précédent pour assurer une sécurité maximum aux jeux Olympiques d'Athènes, étaient confiants mercredi, à deux jours de leur ouverture, sur les mesures prises qu'ils jugent dissuasives pour les terroristes, et comptaient sur l'aide de la population.

"Nous avons créé un environnement hostile à toute menace, tout ce qu'on a fait est énorme, mais la garantie absolue n'existe pas", a affirmé à l'AFP un haut responsable grec de sécurité, sous couvert d'anonymat.

"Nous ne disposons à l'heure actuelle d'aucune information particulière sur l'éventualité d'un attentat en Grèce pendant les Jeux, ni d'origine étrangère, ni d'origine grecque", a-t-il ajouté. "Beaucoup de choses ont été faites, il en reste bien sûr toujours à faire, mais nous avons fait tout ce qui est humainement possible".

Avec un budget sécurité de 1,2 milliard d'euros, la Grèce a "beaucoup dépensé", souligne-t-il.

Outre les 70.000 hommes déployés directement pour la sécurité des Jeux, sans compter les dizaines de milliers de soldats mobilisés, "nous comptons aussi beaucoup sur l'aide de la population".

Un numéro vert, le 1014, a ainsi été créé et des dizaines d'appels ont déjà été enregistrés. "Les personnes, la plupart âgées de moins de 40 ans, signalent des paquets abandonnés ou d'autres faits suspects qui les inquiètent", explique ce responsable.

Au niveau sécuritaire, "tout est en place, dans les airs, sur la mer, et sur terre". Les avions Awacs de l'Otan surveillent depuis mardi l'espace aérien grec, tandis que la force permanente alliée en Méditerranée (Stanavformed) patrouille dans les eaux internationales proches de l'espace maritime grec.

Ces navires, huit au total et placés sous le commandement d'un officier grec, pourront s'approcher au large de l'Eubée (au nord d'Athènes) ou de Poros (sud de la capitale) où il existe des poches d'eaux internationales. Ils pourront pénétrer dans les eaux grecques "s'ils poursuivent un autre navire, car c'est le droit de la mer".

Moins de 400 soldats, essentiellement Américains, sont également mobilisés sur une base alliée en Allemagne "pour intervenir, seulement à la demande de la Grèce, en cas de coup vraiment dur, mais cela semble très improbable vu la mobilisation de l'armée grecque". Il faudrait que ce soit quasiment une situation de guerre.

Des Mirage 2000 grecs survolent depuis lundi le ciel de l'Attique, la région d'Athènes. "Une zone d'exclusion aérienne a été fixée dans un rayon de 40 miles (65 km) au dessus du complexe olympique de l'OAKA", tandis que l'ensemble de la flotte grecque a été déployée, des mesures jamais vues en temps de paix.

Le système de haute technologie C4I (command, control, communications, computers and intelligence, soit en français commandement, contrôle, communications, ordinateurs et renseignement), qui a coûté 255 millions d'euros, "est opérationnel à 85-90%".

"Il manque quelques caméras, nous n'avons pas une image absolue de la région de l'Attique, mais cela ne gêne pas le plan général de sécurité", affirme le haut responsable grec.

Outre les informations fournies par les plus de mille caméras, le C4I gère également les données fournies par le dirigeable bourré d'électronique et de détecteurs qui survole Athènes sous l'oeil, à la fois amusé et inquiet, de ses habitants.

Deux officiers de liaison grecs ont été dépêchés au quartier général de l'Otan en Belgique pour coordonner les actions d'assistance civile en cas de besoin. La Grèce a en effet déposé une longue liste de besoin en cas de catastrophe naturelle ou d'incident sanitaire majeure.

Outre les membres de la famille olympique, les services de sécurité attendent quelque 70 chefs d'Etat et de têtes couronnées, qui seront tous l'objet de mesures particulières.

L'ancien président américain Georges Bush, qui dirigera la délégation américaine, qui devait être logé sur le Queen Mary II, attendu mercredi au port du Pirée, pourrait en définitive se rendre sur un des deux yachts de la famille de l'armateur grec Latsis.




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 11-08-2004 à 15:24:47   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

JO-2004: le Queen Mary 2 arrive au Pirée pour servir d'hôtel olympique



ATHENES (AFP), le 11-08-2004
Le Queen Mary 2, le plus grand paquebot du monde, est arrivé mercredi matin dans le port du Pirée (sud d'Athènes) où il mouillera pendant les jeux Olympiques pour servir d'hôtel flottant à des centaines de personnalités, y compris des chefs d'Etat.

"Le Queen Mary est arrivé aux environs de 08h30" (05h30 GMT), a indiqué le porte-parole du ministère de la Marine marchande, Panayiotis Skalkos. L'arrivée était initialement prévue vers 11h00 (08h00 GMT).

Le navire fait partie d'une flotte de paquebots utilisés pour assurer l'hébergement de quelque 10.000 personnes et il est le cinquième à arriver au Pirée. Trois autres sont encore attendus avant le début des Jeux vendredi.

Le Queen Mary 2 dispose d'un total de 1.310 cabines, louées par le comité d'organisation (Athoc) à un prix moyen de quelque 600 euros par nuit.

L'Athoc avait pré-réservé 30% des cabines du navire pour des membres de la famille olympique. Mais le 9 juillet dernier, il a remis en circulation les cabines non louées en les confiant à une société privée grecque qui les commercialise désormais à des prix allant de 800 à 2.350 euros la nuit.

Le président français Jacques Chirac et l'ancien président américain George Bush doivent séjourner au Pirée pendant les Jeux, selon des sources grecques.

Un important dispositif a été mis en place pour assurer la sécurité du port, avec notamment le déploiement d'un millier de garde-côtes et de policiers et la prise de mesures strictes pour l'accès aux lieux.

Construit par Alstom Marine aux Chantiers de l'Atlantique de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), le Queen Mary 2 est en service depuis le 12 janvier dernier. C'est le plus grand navire de croisière jamais construit, avec 345 mètres de long, 41 m de large et 74 m de haut, soit l'équivalent d'un immeuble de 23 étages.




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 12-08-2004 à 16:48:39   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Equipe de France: Zidane annonce sa retraite internationale



PARIS (AFP), le 12-08-2004
Zinédine Zidane, le meneur de jeu de l'équipe de France, a annoncé sa retraite internationale, jeudi sur son site internet, une information que le sélectionneur des Bleus, Raymond Domenech, avait dévoilée peu de temps auparavant, depuis le siège de la Fédération française de football (FFF).

"Je pense qu’à un moment donné il faut savoir dire +stop+", a déclaré sur son site (www.zidane.fr) Zidane, 32 ans (93 sélections), qui a précisé avoir "mûrement réfléchi" cette décision.

"C’est difficile de se dire qu’on arrête tout cela. Mais à un moment donné il faut savoir le faire. C’était l’heure, c’est mon heure à moi", a poursuivi Zinédine Zidane, qui a souligné avoir "prévenu le sélectionneur" "hier" (mercredi).

"Ce n’est pas sur un coup de tête que j’ai décidé d’arrêter l’équipe de France, a expliqué "Zizou", champion du monde en 1998 et d'Europe en 2000 avec les Bleus. C’est clair que ça me trottait dans la tête depuis un moment. J’y pensais avant l’Euro. (...) J’avais prévu d’arrêter l’équipe de France."

Mercredi dernier, peu après sa rencontre à Madrid avec Raymond Domenech, Zinédine Zidane avait toutefois annoncé vouloir "réfléchir encore" "une semaine ou deux" à son avenir en équipe de France.

"C’est une annonce importante puisque c’est l’annonce de ma fin de carrière internationale", a réaffirmé jeudi sur son site le joueur du Real Madrid. "Ce n’est pas facile: on s’aperçoit que cela fait dix ans de carrière qui sont passés avec des belles et des moins belles choses, mais surtout des belles", a poursuivi Zidane, dont la première sélection remonte à août 1994 contre la République tchèque.

"Une chose est sûre, sachez-le, l’équipe de France est la plus belle chose qui me soit arrivée (...) dans ma vie professionnelle. Il ne faudra jamais douter de cela", a proclamé l'ex-joueur de la Juventus Turin, évoquant le titre au Mondial-1998, en France, comme son plus beau souvenir: "Je me souviendrai de ce peuple multicolore. (...) C’est mon plus grand souvenir. Ca restera à jamais."

"J’ai bien réfléchi. Je ne me sentais pas de repartir deux ans pour préparer un événement tellement important", le Mondial-2006, a néanmoins expliqué "Zizou", qui devait également intervenir jeudi à 19h45 sur Canal Plus pour justifier sa décision.

"Ce n’est pas la motivation, car tant que je serai joueur je serai motivé. Mais c’est le fait de se dire qu’on va se préparer pendant deux ans et qu’à l’arrivée on ne va peut-être pas gagner", a ajouté Zidane, qui reste sur deux échecs avec les Bleus, au Mondial-2002 en Asie et à l'Euro-2004 au Portugal.

"Après la Coupe du Monde 2002, il s’est passé quelque chose. L’Euro a confirmé tout cela. Il fallait changer un peu tout ça: changer d’habitudes, d’équipe, de joueurs", a ainsi ajouté le joueur du Real, qui entend désormais se "concentrer sur Madrid".

"Je le regrette, comme la plupart des Français, mais je respecte l'engagement que j'ai pris avec lui. Il a réfléchi en son âme et conscience, il a choisi de laisser la place aux jeunes. J'entérine (son choix), a pour sa part réagi le nouveau sélectionneur de l'équipe de France, Raymond Domenech, qui communiquait, depuis le siège de la FFF, sa liste de joueurs retenus pour le match amical contre la Bosnie, mercredi prochain à Rennes.

"C'est une nouvelle page pour l'équipe de France", a-t-il estimé.

"C’est la fin d’un cycle, à lui-même reconnu Zidane. Il y a eu des joueurs très importants qui l’ont fait (partir) en 2002, d’autres joueurs le font, j’en fais partie. C’est comme cela, il faut savoir arrêter un jour."

Les défenseurs Marcel Desailly (35 ans, 116 sélections), Lilian Thuram (32 ans, 103 sélections) et Bixente Lizarazu (34 ans, 97 sélections) ont récemment mis un terme à leur carrière internationale, dans la foulée de l'Euro.

"L’équipe de France a envie d’ouvrir une autre page avec d’autres joueurs", a conclu Zinédine Zidane, après avoir tenu à dire "merci, tout simplement" à ses supporteurs.


--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 12-08-2004 à 16:54:28   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

JO: place à la fête et au sport



ATHENES (AFP), le 12-08-2004
Après des mois de spéculations sur les risques d'annulation des J0-2004 à Athènes pour cause de menace terroriste ou d'incurie des organisateurs, le jour J est arrivé et la fête du sport reprend tout de même sur le terrain la place dont peurs et polémiques l'avaient évincée.

L'heure est venue d'allumer la flamme pour les Grecs qui, après avoir enduré les railleries, ont savouré leur revanche sur les sceptiques en démontrant qu'ils étaient prêts et bien prêts à accueillir les Jeux de la 28e olympiade.

Le rideau se lève officiellement vendredi avec la traditionnelle cérémonie d'ouverture au stade olympique d'Athènes. Sous les regards de plus de 70.000 spectateurs, parmi lesquels quelque 70 chefs d'Etat ou têtes couronnées, le dernier porteur (il se murmure que ce serait le Grec Costas Kenteris, champion olympique du 200 m en 2000) de la torche symbolique embrasera la vasque qui ne s'éteindra que le 29 août, à l'issue de la cérémonie de clôture.

Si les doutes sur le niveau de préparation des sites sportifs sont levés, le défi de la sécurité reste entier, organisateurs comme autorités ayant toujours admis que le "risque zéro" n'existait pas en la matière.

Cela ne les a pas empêchés de tout mettre en oeuvre pour le limiter au maximum. Le spectre de la prise d'otages meurtrière des JO-1972 à Munich, de la bombe des JO-1996 à Atlanta et, plus encore, des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, du 11 mars dernier à Madrid, a conduit les dirigeants grecs à mettre en place un dispositif militaro-policier d'une ampleur, d'un coût, et d'une sophistication sans précédent pour une manifestation sportive.

Même si, à la veille du coup d'envoi, Athènes n'avait en rien l'aspect d'une ville sur le pied de guerre, nul n'ignorait que la très haute surveillance était de mise, y compris de la nacelle d'un zeppelin bourré d'électronique qui patrouille, faussement débonnaire, dans le ciel sans nuages de la capitale.

Haute surveillance aussi pour les athlètes qui seront soumis à une traque au dopage sans précédent.

Le boxeur kenyan David Munyasia est sorti de l'anonymat auquel il semblait promis en étant le premier exclu pour dopage des JO-2004. Son cas, banal quant au produit employé (la cathine, un stimulant), a toutefois illustré la détermination des autorités: à peine était-il descendu de l'avion qu'il devait se présenter à un contrôle antidopage inopiné.

Le même accueil a été réservé ou le sera à beaucoup d'autres athlètes puisque, sur les quelques 3600 contrôles prévus, un quart concernera comme à l'accoutumée tous les médaillés, mais les 2700 restant seront pratiqués avant ou après la compétition elle-même, sans préavis.

Résolu à surprendre pour mieux dissuader, le CIO n'a pas exclu non plus d'être enfin en mesure de démasquer ceux qui recourent pour se doper à des substances ou méthodes (hormones de croissances ou transfusions sanguines, par exemple) impossibles à mettre en évidence. Jusqu'à preuve du contraire.

Des installations appréciées par tous, une circulation d'une fluidité insolite dans une capitale justement réputée pour ses embouteillages, des transports en commun qui véhiculent quotidiennement un million de personnes: au sport maintenant d'offrir le spectacle attendu.

La sévérité annoncée en matière de lutte antidopage risque, et ce serait bon signe, d'empêcher une pluie de records mais, aux Jeux, la dramaturgie se nourrit surtout de l'intensité de la lutte pour la victoire qui, seule, compte.

Les courses de natation qui débutent samedi ont déjà excité les imaginations avec le pari du jeune Américain Michael Phelps de décrocher sept titres olympiques. Un défi qui passe par des duels de titans avec, tour à tour, son compatriote Ian Crocker, les Australiens Ian Thorpe et Grant Hackett ou encore le Néerlandais Pieter Van den Hoogenband.

En athlétisme, la perchiste russe Yelena Isinbayeva a tout pour être la première dame à franchir cinq mètres. Encore lui faudra-t-il, pour décrocher l'or, s'imposer à sa compatriote Svetlana Feofanova et à l'Américaine Stacy Dragila, une belle bataille aérienne en vue.

Dans les pas du soldat Philippidès, la Britannique Paula Radcliffe pourrait courir le marathon en moins de deux heures et quart, ce qu'aucune femme n'a jamais fait, ce que peu d'hommes ont réussi. Elle devra pourtant se méfier de la petite (1,50 m) Japonaise Mizuki Noguchi.

Chez les garçons, le 100 m est traditionnellement porteur d'une forte intensité. L'Américain Maurice Greene, champion sortant, rêve de renouveler son bail, mais il vient d'être dominé à deux reprises par le Jamaïcain Asafa Powell, impressionnant de puissance et de relâchement.

La tenante du titre du 100 m féminin, Marion Jones - mise à mal par des soupçons de dopage - ne sera pas, elle, en mesure de défendre son trophée.

Le tournoi de tennis promet aussi son pesant d'émotions, notamment dans le tableau messieurs où, à l'exception du champion olympique 1996, l'Américain Andre Agassi, les meilleurs mondiaux sont là avec à leur tête le N.1 mondial Roger Federer (Suisse), très motivé.

Pour les sports collectifs, c'est, du point de vue dramatique, une défaite que l'on guettera: celle de la Dream Team, l'équipe masculine des Etats-Unis de basket-ball, qui a toujours raflé l'or des Jeux depuis que les joueurs professionnels de la NBA y participent (1992). Les champions du monde serbo-monténégrins et leurs dauphins argentins tout comme la Lituanie, championne d'Europe, figurent en première ligne des candidats au régicide.

En handball, le Grand chelem visé par la France, prétendante au titre tant chez les dames que chez les messieurs, entretiendra le suspense.

En football, les coeurs argentins devraient battre le plus fort avec une sélection nationale masculine qui repart en quête du seul trophée international manquant à son riche palmarès. Pour son entrée en lice mercredi, elle a annoncé la couleur en infligeant un 6-0 sans appel à la Serbie-Monténégro.

Le Mali, le Ghana, la Tunisie, le Maroc et le Nigeria entendent pourtant défendre la mainmise de l'Afrique sur un tournoi qui, lors de ses deux dernières éditions, a couronné successivement Nigérians et Camerounais.

Un premier contingent comprenant 34 des 60 athlètes français est arrivé à Athènes jeudi à la veille de la cérémonie d'ouverture des jeux Olympiques.

Les Bleus sont partis jeudi matin de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, sur deux avions différents. Les premiers ont pris un avion à 07h20, qui a décollé avec 45 minutes de retard, tandis que le reste de la troupe s'est envolé à 09h40.

Dans ce contingent se trouvaient tous les sprinteurs, notamment Christine Arron, ainsi que les spécialistes des épreuves combinées, à l'exception d'Eunice Barber, restée en France avant de prendre une décision lundi quant sa participation.

Si elle décide de tenter sa chance, la championne du monde à la longueur et vice-championne du monde de l'heptathlon prendra un avion le 18 août.

Un autre départ groupé est prévu le 16 août, tandis que les derniers arriveront en Grèce le 20.


--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 12-08-2004 à 16:55:00   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

France-Bosnie de foot: sept nouveaux, retour de Cissé



PARIS (AFP), le 12-08-2004
Sept joueurs ne comptant aucune sélection figurent jeudi dans la liste des 21 joueurs retenus par le nouveau sélectionneur de l'équipe de France de football, Raymond Domenech, parmi lesquels Djibril Cissé qui effectue son retour, pour le match amical contre la Bosnie, mercredi à Rennes.

Les défenseurs Eric Abidal (Lyon), Patrice Evra, Gaël Givet et Sébastien Squillaci (Monaco), les milieux de terrain Alou Diarra (Lens) et Rio-Antonio Mavuba (Bordeaux) et l'attaquant Pierre-Alain Frau (Lyon) ont été appelés par Raymond Domenech alors qu'ils n'ont encore jamais disputé de rencontre avec la France, symbole du profond bouleversement au sein des Bleus.

Evra et Squillaci avaient toutefois déjà été retenus dans une liste de l'équipe de France.

Pour cette rencontre face à la Bosnie, Raymond Domenech avait toutefois prévenu qu'il ne ferait pas appel aux joueurs évoluant en Espagne ou en Italie, pays où le Championnat ne reprend pas avant deux semaines.

Sur les 21 joueurs retenus, seuls 10 étaient ainsi présents lors de l'Euro au Portugal (12 juin-4 juillet), durant lequel la France fut éliminée en quart de finale (0-1 contre la Grèce).

Avec les récentes retraites internationales de Marcel Desailly (35 ans, 116 sélections, Lilian Thuram (32 ans, 103 sélections) et Bixente Lizarazu (34 ans, 97 sélections), c'est logiquement la défense des Bleus qui subit les plus profonds changements, alors qu'à l'inverse la stabilité est de mise au poste de gardien (Fabien Barthez et Grégory Coupet).

Dans cette défense, au sein de laquelle n'apparaît pas Mickaël Silvestre, c'est William Gallas, 26 ans, qui s'avère le plus expérimenté avec 20 sélections.

Sur les huit joueurs concernés, ils sont quatre à ne compter aucune sélection, et deux à en compter une (B. Mendy et Réveillère).

En milieu de terrain, le sélectionneur a retenu Patrick Vieira (28 ans, 72 sélections) et Robert Pires (74 sélections, 30 ans), les deux internationaux les plus capés au sein du groupe, qui n'avaient pas participé dimanche au Community Shield avec leur club d'Arsenal.

Le joueur du Werder Brême (ALL), Johan Micoud, (17 sélections, 31 ans) n'a en revanche pas été appelé.

En attaque, aux côtés de Sidney Govou, Peguy Luyindula, Thierry Henry et du "nouveau" Pierre-Alain Frau, Djibril Cissé (Liverpool/ENG), 23 ans (16 sélections, 3 buts), fait logiquement son retour après avoir purgé ses quatre matches de suspension qui l'avaient privé de l'Euro.

L'attaquant de Manchester City (ENG), Nicolas Anelka, n'a en revanche pas été convoqué par le nouveau sélectionneur.


--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 24-08-2004 à 16:19:41   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

JO: El Guerrouj sur 1500 m pour la consécration olympique



ATHENES (AFP), le 24-08-2004
Le 1500 m des épreuves d'athlétisme et les finales de vitesse messieurs et dames sur la piste du vélodrome sont les temps forts de la journée de mardi aux jeux Olympiques d'Athènes.

Ladji Doucouré a battu le record de France du 110 m haies en remportant sa série du 1er tour des jeux Olympiques en 13 sec 18, mardi à Athènes.

Lors de la première course du premier tour, Doucouré a effacé le vieux record de Stéphane Caristan (13.20) qui datait du 30 août 1986, lors des Championnats d'Europe à Stuttgart (Allemagne).

L'Allemagne occupe la tête, mardi à l'issue de la première manche, du concours de saut d'obstacles par équipes des jeux Olympiques d'Athènes avec 4 points de pénalité, alors que la France, malheureuse, est classée 10e (24 pts), loin d'un possible podium.

Médaille d'or à Atlanta et à Sydney, la "Mannschaft" précède les Pays-Bas et la Belgique, créditées de 8 points.

Une secousse tellurique d'une magnitude de 4,5 sur l'échelle ouverte de Richter a été enregistrée mardi à 15h38 locales (12h38 GMT) au nord d'Athènes, au large de l'île d'Eubée, a annoncé l'institut géodynamique de l'observatoire d'Athènes.

La secousse a été ressentie dans la capitale grecque, où se déroulent les jeux Olympiques, sans toutefois provoquer aucun mouvement de panique dans les rues du centre-ville, a constaté l'AFP. Aucun dégât matériel n'a été signalé dans un premier temps.

Le champion du monde du décathlon, l'Américain Tom Pappas, s'est retiré du concours de la perche, huitième épreuve du décathlon des jeux Olympiques d'Athènes, mardi.

Après avoir manqué un essai à 4,60 m à la perche, Pappas a passé de longues minutes avec l'encadrement américain en se plaignant du pied gauche. Il a ensuite décidé de quitter le concours.

L'Américain Justin Gatlin, deux jours après son titre olympique du 100 m, a fait un premier pas facile vers le doublé, à l'occasion du premier tour du 200 m des jeux Olympiques, mardi à Athènes, tout comme les autres prétendants.

Engagé dans la dernière série, Gatlin a fait un effort suffisant pour terminer en 20 sec 51/100, septième temps de la session dont le meilleur chrono était partagé entre le Mauricien Stephane Buckland et l'Américain Bernard Williams (20.29).

Un athlète qui avait remporté lundi une médaille lors des compétitions d'athlétisme des jeux Olympiques d'Athènes a tenté d'échanger son urine par une autre lors d'un contrôle antidopage qu'il a subi, a affirmé mardi la télévision privée Méga.

L'athlète, dont l'identité n'a pas été dévoilée, portait sur lui un implant lui permettant de procéder à l'échange, selon la télévision. La télévision a seulement indiqué qu'il s'agissait d'un homme.

La jeune judoka Eleni Ioannou, membre de l'équipe grecque de judo pour les jeux Olympiques, qui avait sauté le 7 août dernier d'un balcon à la suite d'une dispute amoureuse, est décédée mardi à l'hôpital où elle avait été admise, a-t-on appris auprès de l'établissement.

Le Marocain Hicham El Guerrouj dispute la finale du 1500 m, sans doute sa dernière occasion de se parer d'or sur la distance qui a fait de lui un héros.

Après ses deux revers olympiques en 1996 et en 2000, la course athénienne est la troisième, et dernière chance, pour le détenteur du record du monde de la distance d'obtenir la consécration qui lui est due.

Le stade olympique voit aussi les dernières épreuves du décathlon et la finale de la perche dames.

Sur la piste du vélodrome, les finales de vitesse messieurs et dames vont se succèder, avec le Français Laurent Gané en demi-finales.

Le spectacle est assuré enfin pour la finale de beach-volley féminin, entre la paire brésilienne composée d'Adriana Behar et Shelda Bede et le duo américain Kerri Walsh/Misty May.

Lundi, les favorites n'ont pas été à la fête lundi dans les finales dames d'athlétisme des JO-2004 avec les défaites inattendues de la Mozambicaine Maria Mutola sur 800 m, de la Russe Tatiana Lebedeva au triple saut et de l'Ethiopienne Tirunesh Dibaba sur 5000 m.

Bonne surprise en revanche pour la Grèce, pays organisateur, qui a, enfin, enregistré une nouvelle réconfortante avec la victoire d'une des siennes, Athanasia Tsoumeleka, victorieuse du 20 km marche, qui lui a apporté sa première médaille d'or de ces Jeux.

Dernière marche du podium également pour la championne du monde 2003 du 5000 m Tirunesh Dibaba (14:51.83) reléguée au dernier rang des honneurs par sa compatriote Meseret Defar (14:45.65), mais aussi par la Kenyane Isabella Ochichi (14:48.19).

Au disque messieurs, le quintuple champion du monde et champion olympique 1996, l'Allemand Lars Riedel, était le favori du coeur plus que de la raison. Cette dernière a prévalu avec la victoire du Hongrois Robert Fazekas (70,93 m) dont le compatriote Zoltan Kovago (67,04 m) a pris la médaille de bronze. Le champion sortant lituanien Virgilius Alekna (69,89 m) s'est intercalé entre les deux Magyars.

Le Kazakh Dimitry Karpov a viré en tête avec 4689 points à l'issue de la première journée du décathlon. Il précède le Tchèque Roman Sebrle (4594) et l'Américain Bryan Clay (4554).

Logique respectée aussi au 400 m messieurs où le jeune (20 ans) Texan Jeremy Wariner, meilleur performeur de l'année, s'est imposé en 44 secondes tout juste, entraînant dans son sillage ses compatriotes Otis Harris (44.16) et Derrick Brew (44.42) pour un podium tout américain.

En tennis de table, la Chine, en route pour le grand chelem, a trébuché sur le dernier obstacle. Ses représentants avaient remporté les deux doubles et le simple dames, mais le Sud-Coréen Ryu Seung-min l'a privée de l'ultime titre en s'imposant à Wang Hao. Avec 3 médailles d'or, 1 d'argent et 2 de bronze, elle a néanmoins largement de quoi être satisfaite de sa campagne. En attendant mieux à Pékin dans quatre ans.

En football féminin, les Etats-Unis se sont qualifiés pour la finale en éliminant (2-1 a.p.) les championnes du monde allemandes.

Les 14 finales de mardi (en heures GMT):

. Athlétisme (17h55) finale perche D (18h40) finale 3000 m steeple (19h30) finale 100 m haies (19h50) finale 400 m D (20h05) décathlon/1500 m (fin) (20h40) finale 1500 m M . Beach-volley (18h00) finale D . Cyclisme sur piste (14h30) finale course aux points M (15h25) finale vitesse D (15h35) finale vitesse individuelle M . Haltérophilie (17h00) moins de 105 kg M, groupe A (finale). Equitation (17h30) finale saut d'obstacles par équipes . Natation plongeon (18h45) finale tremplin 3 m M . Voile (à partir de 10h00) 3 dernières régates 49er Le tableau des médailles à l'issue de la journée du lundi (184 épreuves):

Pays Or Ag Br Total Etats-Unis 23 26 17 66Chine 23 15 12 50Japon 15 8 9 32Australie 13 9 13 35France 9 7 9 25Allemagne 8 10 11 29Italie 8 6 7 21Roumanie 8 4 4 16Ukraine 8 2 5 15Grande-Bretagne 7 8 7 22Russie 6 16 19 41Corée du Sud 6 10 5 21Grèce 5 2 2 9Hongrie 4 4 2 10Pays-Bas 3 6 8 17Suède 3 0 1 4Turquie 3 0 1 4Belarus 2 3 6 11Pologne 2 2 3 7Slovaquie 2 2 1 5Bulgarie 2 1 5 8Ethiopie 2 1 1 4Géorgie 2 1 0 3Thaïlande 2 0 2 4Chili 2 0 1 3Norvège 2 0 0 2Nouvelle-Zélande 2 0 0 2Espagne 1 6 3 10Canada 1 3 1 5Cuba 1 1 6 8Afrique du Sud 1 1 2 4Indonésie 1 1 2 4Zimbabwe 1 1 1 3Danemark 1 0 5 6Belgique 1 0 2 3Brésil 1 0 2 3Suisse 1 0 1 2Cameroun 1 0 0 1Emirats 1 0 0 1Autriche 0 4 1 5République tchèque 0 3 3 6Corée du Nord 0 3 1 4Croatie 0 2 2 4Kenya 0 2 0 2Lituanie 0 2 0 2Portugal 0 2 0 2Slovénie 0 1 3 4Estonie 0 1 1 2Taïwan 0 1 1 2Finlande 0 1 0 1Hong Kong 0 1 0 1Inde 0 1 0 1Kazakhstan 0 1 0 1Lettonie 0 1 0 1Maroc 0 1 0 1Serbie-Monténégro 0 1 0 1Argentine 0 0 2 2Azerbaïdjan 0 0 2 2Colombie 0 0 1 1Erythrée 0 0 1 1Israël 0 0 1 1Jamaïque 0 0 1 1Mongolie 0 0 1 1Trinidad-et-Tobago 0 0 1 1Vénézuela 0 0 1 1 NDLR: L'ordre privilégie le nombre de médailles d'or au nombre total de médailles.


--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 24-08-2004 à 16:20:16   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Ligue des champions: Monaco doit se qualifier et convaincre face à Goria



PARIS (AFP), le 24-08-2004
Victorieux 3-0 à l'aller sur le terrain champêtre du champion de Slovénie, Nova Gorica, Monaco devra simplement assurer, mardi soir dans son stade Louis-II, pour accéder à la lucrative Ligue des champions de football.

Par ailleurs, Lille tenu en échec sur sa pelouse il y a quinze jours par Leiria (0-0), va devoir batailler mardi soir au Portugal en finale retour de la Coupe Intertoto de football pour obtenir son ticket pour le premier tour de la Coupe de l'UEFA.

La Juventus Turin, grande habituée de la Ligue des champions de football, effectue un déplacement périlleux au 3e tour préliminaire retour sur le terrain du champion de Suède, Djurgarden, mercredi, après avoir été accrochée 2-2 à l'aller au Stadio delle alpi.

Une non-participation des Turinois, vainqueurs de la C1 en 1985 et 1996, à la phase de poules en septembre constituerait un accroc inattendu au standing et au budget de la "Vieille dame".

Un accroc que le Real Madrid, Manchester United ou le Bayer Leverkusen, les autres grands engagés mercredi, ne devraient pas connaître après avoir bien négocié les matches aller.

"Le jour de vérité." L'attaquant français David Trezeguet, comme tous les Turinois, connaît l'importance du match retour en Suède pour la Juve. Son compatriote Lilian Thuram est encore plus clair: "A l'aller, nous avons démarré beaucoup trop lentement. Nous avions attendus d'être menés 2-0 pour réagir. Au retour, il faudra être plus déterminés et volontaires, pour éviter une élimination qui compromettrait une bonne partie de notre saison".

Les deux buts suédois du match aller compliquent sérieusement la tâche de la Juventus, obligée d'aller gagner en Suède alors que son championnat ne reprendra que le 12 septembre.

Parmi les autres formations qui, en cas de contre-performances mercredi, n'auraient plus que la Coupe de l'UEFA pour tout horizon européen, se trouvent d'autres grands noms de l'Europe du ballon rond: les Glasgow Rangers, battus à l'aller chez le CSKA Moscou (1-2) avant le retour à Ibrox Park, le PSV Eindhoven, qui accueille l'Etoile Rouge Belgrade avec un but de retard (2-3) mais aussi le FC Bruges, en mission quasi-impossible face aux Ukrainiens du Shakhtar Donetsk (aller: 1-4).

Le Real Madrid, grâce aux deux buts de Morientes en Pologne (2-0), devrait en revanche assurer leur qualification face au Wisla Cracovie. Ce qui réparera sans doute une anomalie aux yeux du président Florentino Perez qui n'imaginait pas ses étoiles Zidane, Beckham, Ronaldo, Raul, Roberto Carlos, Owen et Figo se contenter du Championnat pour vendre la marque "Real Madrid".

Manchester United, dont les débuts en Angleterre sont mitigés, avec déjà deux revers symboliques contre Arsenal (1-3, Community Shield) et Chelsea (0-1, Championnat), va essayer de se relever en Ligue des champions avec un but d'avance sur le Dinamo Bucarest (aller: 2-1 en Roumanie). Bonne nouvelle pour MU, le Portugais Cristiano Ronaldo, de retour des JO, a repris.

Le Bayer Leverkusen, après sa balade de santé du match aller (5-0), effectue pour sa part un déplacement sans danger chez les Tchèques du Banik Ostrava pour retrouver une compétition où le club allemand fut finaliste il y a deux ans.

Les seize qualifiés à l'issue de ce 3e tour préliminaire rejoindront en phase finale les seize équipes déjà qualifiées. La composition des huit poules sera définie jeudi après-midi lors d'un tirage au sort effectué à Monaco.

Le programme de la Ligue des champions (en heures GMT): . Mardi: (18h15) Maccabi Haïfa (ISR) - Rosenborg (NOR) 1 - 2(18h30) Anderlecht (BEL) - Benfica (POR) 0 - 1(18h45) Monaco (FRA) - Gorica (SLO) 3 - 0(19h00) Inter Milan (ITA) - FC Bâle (SUI) 1 - 1(19h00) Deportivo La Corogne (ESP) - Shelbourne (EIR) 0 - 0(19h10) Liverpool (ENG) - Graz AK (AUT) 2 - 0. Mercredi: (16h00) Maccabi Tel-Aviv (ISR) - PAOK Salonique (GRE) 3 - 0(16h00) Trabzonspor (TUR) - Dynamo Kiev (UKR) 2 - 1(18h05) Sparta Prague (TCH) - Ferencvaros (HUN) 0 - 1(18h30) FC Bruges (BEL) - Shakhtar Donetsk (UKR) 1 - 4(18h30) PSV Eindhoven (PBS) - Etoile Rouge Belgrade (SEM) 2 - 3(18h45) Djurgarden (SUE) - Juventus Turin (ITA) 2 - 2(18h45) Banik Ostrava (TCH) - Bayer Leverkusen (ALL) 0 - 5(19h00) Glasgow Rangers (ECO) - CSKA Moscou (RUS) 1 - 2(19h10) Manchester United (ENG) - Dinamo Bucarest (ROU) 2 - 1(19h30) Real Madrid (ESP) - Wisla Cracovie (POL) 2 - 0 . Programme de la Coupe Intertoto (en heures GMT): (16h45) Slovan Liberec (TCH) - Schalke 04 (ALL) 1 - 2(19h45) Atletico Madrid (ESP) - Villareal (ESP) 0 - 2(20h00) Leiria (POR) - Lille (FRA) 0 - 0 NB: L'UEFA a donné match gagné 3-0 au Maccabi Tel-Aviv contre PAOK Salonique en match aller, le club grec ayant fait entrer en jeu un joueur suspendu. Sur le terrain, le Maccabi Tel-Aviv l'avait emporté 2-1.

Les vainqueurs sont qualifiés pour la phase de groupes de la Ligue des champions.


--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 24-08-2004 à 16:25:04   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Traversée de l'Atlantique à la voile: Bruno Peyron améliore son record



PARIS (AFP), le 24-08-2004
Le Français Bruno Peyron (Orange II) a porté le record de la distance parcourue à la voile en 24 heures à 706,2 milles, a indiqué en personne le navigateur, lundi après-midi, aux participants d'une conférence téléphonique satellitaire.

Lors des premiers pointages effectués par ses services d'assistance à terre dans la matinée de lundi, un premier record avait été enregistré: entre samedi et dimanche 20h30 GMT, 703 milles avaient été parcourus à la moyenne de 29,29 noeuds.

Puis après voir pointé les relevés minute par minute, une autre tranche de 24 heures s'est avérée encore meilleure, avec 706,2 milles (moyenne 29,425 noeuds).

"Je ne sais pas trop à quel moment, ce doit être vers 01h00 du matin" a dit le navigateur, qui à la barre de son maxi-catamaran Orange II essaye de battre le record de la traversée de l'Atlantique en équipage.

"Ce record est le troisième dans la hiérarchie de la voile, après le Jules-Verne (Tour du monde) et l'Atlantique, a ajouté Peyron. Je suis content parce que c'était le premier objectif de cette traversée et il est atteint. Cela récompense aussi le travail des gens à bord mais aussi de toutes nos équipes à terre qui +bossent+ depuis trois ans pour faire que ce bateau soit le plus rapide du monde."

Bruno Peyron se situe à présent à moins de 1200 milles de la ligne d'arrivée et se prépare a effectuer un virement de bord décisif. Le plus difficile dans cette manoeuvre, est de choisir le bon moment: une fois l'empannage réalisé, la trajectoire est fixée.

"A priori, je voudrais finir sur un seul bord, a expliqué Peyron. Cela nous évitera un empannage hasardeux en mer d'Irlande. Pour schématiser, en ce moment on fait route sur l'Italie, avec l'empannage on pourrait faire route sur l'Ecosse, il nous faut viser la ligne d'arrivée, d'où la difficulté de choisir le bon moment."

Le navigateur français est toujours dans les temps pour s'approprier le record de la traversée de l'Atlantique, détenu par l'Américain Steve Fossett en 4 j, 17 h, 28 min et 06 sec, à la moyenne de 25,78 noeuds.

Parti vendredi du sémaphore d'Ambrose (devant New York), Orange II doit couper la ligne du cap Lizard avant mercredi avant 17 h 12 min 44 sec (en heure française).


--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 25-08-2004 à 11:12:31   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Lori Ann Muenzer écrit une page d'histoire avec sa médaille d'or
Presse Canadienne

Lori-Ann Muenzer a écrit une page d'histoire, mardi, en remportant la première médaille d'or olympique du Canada en cyclisme.

Il s'agit d'une sixième médaille pour la délégation canadienne à Athènes, une deuxième d'or après celle en gymnastique dimanche de l'Albertain Kyle Shewfelt.

Muenzer, d'Edmonton, a imposé sa loi au vélodrome olympique pour vaincre la Russe Tamilla Abassova deux manches à zéro.

La cycliste de 38 ans a célébré sa victoire en affichant un grand sourire et en effectuant un tour de piste avec le drapeau canadien.

Muenzer est également devenue la première Canadienne à remporter une médaille olympique en cyclisme sur piste. Chez les hommes, les cyclistes canadiens en totalisent trois d'argent et deux de bronze sur piste.

Plus tôt dans la journée, la kayakiste Caroline Brunet s'est qualifiée directement pour la finale en K-1 500 mètres.

En remportant les honneurs de sa vague, dont faisait partie l'Italienne Josefa Idem qui l'a privée de l'or dans des conditions de course très difficiles en 2000, Brunet a prouvé qu'elle pouvait se tirer d'affaires dans le vent.

La double médaillée olympique a soufflé la victoire par un dixième de seconde seulement, en pagayant les 500 mètres en une minute 50,366 secondes.

Moins d'une heure plus tard, la jeune Mylanie Barré, également de Lac-Beauport, et Brunet ont assuré leur qualification à la finale en K-2, en terminant troisième de leur série.

"Je suis contente de passer directement aux deux finales de samedi, a commenté Brunet. Je vais éviter tout le stress lié à une étape additionnelle."

Le gymnaste canadien Kyle Shewfelt, qui se trouve au centre d'une controverse liée aux juges, affirme qu'il veut vraiment savourer sa médaille d'or et ne pas se préoccuper de la médaille de bronze qui lui aurait échappé.

Shewfelt ajoute qu'il apprécie les efforts de Gymnastique Canada pour tenter d'obtenir des explications sur les irrégularités dans les notes des juges au concours de sauts lundi. Il n'a toutefois pas l'intention de s'impliquer directement dans ce dossier.

"En ce moment, je ne veux pas m'en préoccuper, a-t-il mentionné, mardi, après le spectacle clôturant la compétition de gymnastique.

"J'ai gagné une médaille d'or olympique. C'est une grande réalisation, une première dans l'histoire canadienne. J'ai l'intention de célébrer. Si dans les prochains jours, ça devient un dossier plus chaud, j'y penserai à ce moment-là."

Shewfelt a remporté la médaille d'or au concours au sol dimanche, la première médaille d'or olympique du Canada en gymnastique.

Lundi, lors du concours de sauts, le Roumain Marian Dragulescu s'est vu accorder la médaille de bronze, devant Shewfelt, même s'il a complètement manqué son deuxième saut, ratant même le tapis d'arrivée.

Alex Baumann, un des meilleurs nageurs canadiens de l'histoire, aurait par ailleurs été approché afin de se pencher sur les déboires qu'a connus l'équipe nationale aux Jeux d'Athènes.

Le Canada n'a récolté aucune médaille, la pire performance olympique depuis 1952 à Helsinki.

Baumann avait récolté deux médailles d'or aux Jeux de Los Angeles en 1984, avec en prime deux records du monde. Il n'a pas encore fait part de sa décision, lui qui est le directeur exécutif de l'Académie sportive du Queensland, en Australie. Il a par ailleurs fait part de son exaspération à commenter le déclin du programme canadien de natation.

Baumann a confirmé qu'il avait refusé l'année dernière de prendre la direction de Natation Canada. En 1990, il avait déjà prévu les déboires à venir du Canada. Ses propos avaient déplu à certains et il avait été incapable de se trouver un poste d'entraîneur au pays. Il s'était donc tourné vers l'Australie où le programme de natation est reconnu depuis quelques années.

Baumann affirme qu'il s'attendait à ce que plusieurs personnes soient approchées afin de se pencher sur le dossier de la natation au Canada, révision qui était prévue avant les Jeux d'Athènes.

"J'ai déjà indiqué que je serais ravi d'étudier l'offre", a-t-il indiqué, ajoutant qu'il pourrait devoir refuser, puisqu'il prévoit un automne occupé à Brisbane.

Le président de Natation Canada, Ron Colburn, précise que le rapport doit être complété d'ici le 1er novembre. Au moins dix personnes ont été contactés pour faire partie du comité d'étude. Colburn a refusé de les identifier. Il n'a toutefois pas démenti que l'entraîneur de réputation internationale Don Talbot soit un candidat.

Talbot a mené le programme australien dans les années 1990, lui qui avait été congédié par Natation Canada six mois avant les Jeux olympiques de Séoul en 1988.





--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 25-08-2004 à 11:13:38   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Despatie donne au Canada sa première médaille olympique en plongeon masculin
Presse Canadienne

Alexandre Despatie a procuré au Canada sa première médaille olympique de l'histoire en plongeon masculin aux Jeux d'Athènes, mardi, remportant l'argent en coiffant deux adversaires au dernier plongeon de la compétition au tremplin de trois mètres.

Despatie, âgé de 19 ans, devait obtenir des notes de neuf en moyenne afin de devancer l'expérimenté Russe Dmitri Sautin et le Chinois Wang Feng. Il a réussi l'exploit dans un moment de grande tension, doublant Sautin, à qui il a toujours voué beaucoup de respect, par moins de trois points (755,97).

L'autre Chinois Peng Bo était dans une classe à part (787,38 points), s'étant vu accorder plusieurs notes parfaites de 10 au cours de la finale qui a été des plus relevées.

Despatie a donné la réplique à Peng Bo au cours des deux premiers tours, avant de se retrouver à la traîne en raison d'un troisième saut difficile. Il s'est admirablement ressaisi par la suite, y allant de scores supérieurs à 87 points à chacun de ses trois derniers essais.

"Je n'ai pas le sentiment d'avoir perdu la médaille d'or, mais d'avoir gagné l'argent, a affirmé le Lavallois. Le Chinois Peng Bo a été tout simplement impeccable."

Despatie n'en croyait pas ses yeux après avoir constaté sur le panneau indicateur qu'il avait complété la compétition au deuxième rang.

"J'ai encore la chair de poule juste à y penser, a-t-il dit en conférence de presse. Ç'a été la plus agréable des surprises. Sur le tremplin avant de faire mon dernier plongeon, j'étais convaincu que je n'étais pas dans la lutte pour l'obtention d'une médaille. Les encouragements de la foule m'ont motivé à finir en force."

Le champion du monde en titre à la plate-forme de 10 mètres croyait que ses chances de monter sur le podium s'étaient envolées à la suite de son troisième plongeon raté (trois sauts périlleux et demi, renversé), un plongeon partiellement raté.

"Dans mon esprit, c'était fini, a-t-il relaté. Je me suis assis en retrait et la frustration m'a envahi. J'étais aussi attristé parce que tout allait si bien pour moi jusqu'à ce moment. J'aurais pu m'effondrer. L'idée d'abandonner est toujours là, mais je me suis dit que la compétition n'était pas terminée, que je devais bien faire à mes trois derniers plongeons."

La réaction de dépit qu'a eue l'entraîneur Michel Larouche ne laissait entrevoir rien de positif pour la suite des choses.

"J'ai pensé exactement à la même chose que Despatie. On sait tous les deux que ça ne pardonne pas de commettre une erreur du genre aux Jeux olympiques. Mais Alexandre était venu pour se bagarrer et il a été fabuleux.

"Il a travaillé très fort pendant toute l'année et il mérite ce qui lui arrive, a-t-il repris. Le dernier plongeon a été magique. Il avait besoin de notes de neuf en moyenne. Réussir à le faire, c'est quelque chose d'impressionnant. Il l'avait vu ce que ça prenait et il l'a fait. C'est spectaculaire."

Visiblement épuisé, Despatie n'était pas peu fier de la remontée qu'il a orchestrée.

"C'est une médaille très importante pour moi, a-t-il lancé. Pas uniquement parce que c'est une médaille olympique, mais parce que j'ai pu revenir de l'arrière aux Jeux olympiques et que je n'ai pas abandonné."

Il a également dit qu'il peut davantage la savourer que celle d'or qu'il avait acquise aux Jeux du Commonwealth en 1998, à l'âge de 13 ans.

"Je suis pas mal plus conscient de ce qui se passe maintenant que quand j'étais petit. C'est sûr que je me rappelle de 1998 parce que ça été un moment marquant dans ma carrière, mais je réalise davantage l'importance de cet événement."





--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 25-08-2004 à 17:14:33   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

JO: les dames à l'honneur en athlétisme



ATHENES (AFP), le 25-08-2004
La journée de mercredi aux jeux Olympiques d'Athènes est réservée aux dames en athlétisme avec trois finales exclusivement féminines, 400 m haies, marteau et 200 m, et l'entrée en lice de l'Américaine Marion Jones, quintuple médaillée de Sydney, en qualification de la longueur.

La Française Faustine Merret a remporté la médaille d'or de la planche à voile Mistral dames mercredi aux Jeux d'Athènes, devant la Chinoise Yin Jian et l'Italienne Alessandra Sensini.

Dix huit finales sont prévues pour cette journée.

Surprise en base-ball, où l'Australie s'est invitée en finale en éliminant le Japon, un des favoris avec Cuba.

En beach-volley, les Brésiliens Ricardo Santos et Emanuel Rega sont favoris face aux inattendus Espagnols Javier Bosma et Pablo Herrera.

Quatre titres sont décernés en lutte gréco-romaine: 55 kg, 66 kg, 84 kg et 120 kg.

En cyclisme, ce sera la course aux points dames, l'américaine et le keirin.

L'épreuve de triathlon dames s'annonce comme un duel entre les Australiennes et les Américaines.

Les Français peuvent rêver de deux titres. Avec la finale du keirin, c'est la dernière occasion de rapporter une médaille supplémentaire en cyclisme sur piste pour la dernière apparition en haute compétition de Laurent Gané, champion du monde en titre. (à partir de 16h05 GMT)

En voile, Faustine Merret (Mistral), deuxième à deux points seulement de l'Italienne Alessandra Sensini, est à une régate d'une médaille. (à partir de 10h00 GMT)

Mardi, le Marocain Hicham El Guerrouj et la perchiste russe Yelena Isinbayeva ont réconcilié mardi en fin de soirée à Athènes les JO-2004 avec le sport à l'issue d'une journée encore marquée par une nouvelle et grave affaire de dopage.

Après deux échecs en 1996 et 2000, El Guerrouj, détenteur du record du monde et quadruple champion du monde du 1500 m, a vaincu le signe indien qui semblait le marquer aux Jeux et s'est imposé d'un souffle sur cette distance devant le Kenyan Bernard Lagat et le Portugais Rui Silva.

A peine avait-il terminé son tour d'honneur que la jeune Russe décrochait à 23 ans sa première médaille d'or en améliorant d'un centimètre son record du monde pour le porter à à 4,91 m.

Et elle est loin d'avoir atteint sa limite.

Les limiers de la lutte antidopage ont, eux, accroché une deuxième tête couronnée à leur tableau de chasse: celle du désormais ex-champion olympique du lancer du disque, le Hongrois Robert Fazekas, intronisé lundi, déchu et banni 24 heures plus tard.

Cette prise vient s'ajouter à celle de la lanceuse de poids russe Irina Korzhanenko, championne le 18 août, dépouillée de sa médaille et exclue le 23.

Sur le terrain, au bout de ses dix travaux, le Tchèque Roman Sebrle, médaillé d'argent aux JO-2000 à Sydney, a cette fois décroché le titre du décathlon avec 8893 points.

Aux Jeux, le 3000 m steeple est le pré-carré des Kenyans. Ezekiel Kemboi (or), Brimin Kipruto (argent) et Paul Kipsiele Koech (bronze) l'ont confirmé sans équivoque en ne laissant pas le moindre étranger, fût-il d'origine kenyane, s'immiscer sur le podium.

Avec le 100 m haies, le jeu de quilles a fait une entrée impromptue au programme des Jeux. La championne du monde canadienne Perdita Felicien a fait un "strike" sur la première haie et s'est affalée dans le couloir de la Russe Irina Shevchenko qui n'avait plus le choix qu'entre la piétiner ou abandonner. L'Américaine Joanna Hayes a été la meilleure des rescapés.

Victoire sans bavure en revanche sur 400 m pour la Bahamienne Tonique Williams-Darling qui a renvoyé à ses rêves d'or la Mexicaine Ana Guevara.

En sports équestres, l'Allemagne a pris sa revanche sur ses déboires juridico-réglementaires du concours complet en renouvelant dans l'épreuve de saut d'obstacles par équipes ses victoires de 1996 et 2000.

L'Australien Ryan Bayley, 22 ans, a remporté la vitesse individuelle, titre majeur des compétitions de cyclisme sur piste, en battant en finale le Néerlandais Theo Bos. Un autre jeune, le Russe Mikhail Ignatyev, 19 ans, a survolé la course aux points messieurs. En vitesse dames en revanche, c'est la doyenne des engagés des épreuves sur piste, la Canadienne Lori-Ann Muenzer qui, à 38 ans, a remporté le titre.

Le tournoi de football masculin aura une finale sud-américaine entre le Paraguay, qui a mis fin (3-1) à la belle aventure de l'Irak, et l'Argentine, qui a balayé l'Italie 3-0.

La Croatie, championne du monde en titre, la Hongrie, l'Allemagne et la Russie se sont qualifiées pour les demi-finales du tournoi masculin de handball en battant respectivement la Grèce, la Corée du Sud, l'Espagne et la France.

Enfin, les Américaines Kerri Walsh et Misty May ont confirmé leur statut de premières dames du beach-volley en remportant la finale du tournoi olympique face à leurs grandes rivales brésiliennes Adriana Behar et Shelda Bede.

Les 18 finales de mercredi (en heures GMT): . Athlétisme: (18h55) finale 400 m haies D (19h10) finale marteau D (20h20) finale 200 m D . Base-ball: (17h00) finale . Beach-volley: (18h50) finale M . Cyclisme sur piste: (13h45) finale course aux points D (15h00) finale américaine (à partir de 16h05) finale keirin . Equitation: (12h30) finale dressage individuel . Haltérophilie: (17h00) plus de 105 kg M . Lutte gréco-romaine: (à partir de 14h30) 55 kg, 66 kg, 84 kg et 120 kg . Natation synchronisée: (16h30) duo, programme libre . Triathlon: (07h00) épreuve D . Voile: (à partir de 10h00): dernière régate Mistral M et D Le tableau des médailles des jeux Olympiques d'Athènes après 200 épreuves, mercredi:

Pays Or Ag Br Total Etats-Unis 25 28 20 73Chine 24 16 12 52Japon 15 8 10 33Australie 14 10 14 38France 10 7 9 26Russie 9 18 21 48Allemagne 9 10 13 32Italie 8 6 8 22Roumanie 8 4 4 16Ukraine 8 3 6 17Grande-Bretagne 7 8 8 23Corée du Sud 6 10 5 21Grèce 5 3 2 10Pays-Bas 3 7 8 18Hongrie 3 6 1 10Suède 3 0 2 5Turquie 3 0 1 4Canada 2 4 1 7Belarus 2 3 6 11Pologne 2 2 4 8Slovaquie 2 2 1 5Bulgarie 2 1 5 8Ethiopie 2 1 1 4Géorgie 2 1 0 3Thaïlande 2 0 2 4Chili 2 0 1 3Norvège 2 0 0 2Nouvelle-Zélande 2 0 0 2Espagne 1 7 3 11Autriche 1 4 1 6Kenya 1 4 1 6République tchèque 1 3 3 7Cuba 1 1 6 8Afrique du Sud 1 1 2 4Brésil 1 1 2 4Indonésie 1 1 2 4Zimbabwe 1 1 1 3Lituanie 1 1 0 2Maroc 1 1 0 2Danemark 1 0 5 6Belgique 1 0 2 3Israël 1 0 1 2Suisse 1 0 1 2Bahamas 1 0 0 1Cameroun 1 0 0 1Emirats 1 0 0 1Corée du Nord 0 3 1 4Croatie 0 2 2 4Portugal 0 2 1 3Slovénie 0 1 3 4Estonie 0 1 2 3Kazakhstan 0 1 1 2Taïwan 0 1 1 2Finlande 0 1 0 1Hong Kong 0 1 0 1Inde 0 1 0 1Lettonie 0 1 0 1Mexique 0 1 0 1Serbie-Monténégro 0 1 0 1Argentine 0 0 2 2Azerbaïdjan 0 0 2 2Colombie 0 0 1 1Erythrée 0 0 1 1Jamaïque 0 0 1 1Mongolie 0 0 1 1Trinidad-et-Tobago 0 0 1 1Vénézuela 0 0 1 1 NDLR: L'ordre privilégie le nombre de médailles d'or au nombre total de médailles.


--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 25-08-2004 à 17:15:11   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Planche à voile Mistral dames: Faustine Merret médaille d'or



ATHENES (AFP), le 25-08-2004
La Française Faustine Merret a remporté la médaille d'or de la planche à voile Mistral dames mercredi aux Jeux d'Athènes, devant la Chinoise Yin Jian et l'Italienne Alessandra Sensini.

Merret, 26 ans, assure à la France sa première médaille d'or en planche à voile olympique depuis Franck David, vainqueur aux JO-1992 à Barcelone.

La Brestoise a terminé 2e de la 11e et dernière régate, derrière la Chinoise, mais a devancé l'Italienne de plus de deux places, ce qu'il lui fallait faire pour emporter l'or olympique.

Sensini était championne olympique en titre alors que Merret n'avait pas participé aux JO précédents à Sydney.

Licenciée au club des "Crocodiles de l'Elorn" (Finistère), Merret a toujours réussi de bonnes performances aux Championnats du monde, enregistrant sept podiums sur les sept dernières années (deux 2e place et cinq 3e place), sans jamais avoir remporté le titre de championne du monde.

En 2000, Merret, au physique de poche par rapport à ses adversaires (1,63 m, 55 kg) s'était fait souffler le billet français pour Sydney par Lise Vidal.

Le classement général final après 11 régates:

1. Faustine Merret (FRA) 31,0 pts2. Yin Jian (CHN) 33,03. Alessandra Sensini (ITA) 34,04. Lai Shan Lee (HKG) 42,05. Barbara Kendall (NZL) 58,06. Jessica Crisp (AUS) 74,07. Amelie Lux (ALL) 87,08. Blanca Manchon (ESP) 95,09. Natasha Sturges (GBR) 103,010. Olga Maslivets (UKR) 103,011. Jannicke Staalstrom (NOR) 107,012. Zofia Klepacka (POL) 113,013. Lee Korzits (ISR) 117,014. Anja Kaeser (SUI) 121,015. Athina Frai (GRE) 123,016. Lanee Beashel (USA) 126,017. Masako Imai (JAP) 135,018. Sigrid Rondelez (BEL) 148,019. Irina Konstantinova (BUL) 152,020. Vita Matise (LET) 193,021. Gabriella Hadjidamianou (CHY) 195,022. Catalina Walther (ARG) 208,023. Rosa Irene Campos Perez (MEX) 220,024. Livia Gyorbiro (HUN) 227,025. Carolina Borges (BRE) 229,026. Karla Barrera (PUR) 250,0


--------------------
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3Page précédentePage suivante
 
 Funtasia  Archives générales Funtasia  Archives générales Funtasia !  Sport/Août!Nouveau sujet
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum