Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation, pour permettre la mesure d'audience et à des fins publicitaires. Les données collectées peuvent être partagées avec des tiers.X
 
Funtasia
Administrateurs : bambi, fredchoucas
 
 Funtasia  Archives générales Funtasia  Archives générales Funtasia ! 

 Info Pop corn/Juin!

Nouveau sujet
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4Page précédentePage suivante
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 12-06-2004 à 12:03:29   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Meryl Streep honorée par l'AFI





L'actrice Meryl Streep a reçu hier soir une distinction de l'American Film Institute pour l'ensemble de sa carrière.
Jim Carrey, Jack Nicholson, Nora Ephron, Shirley MacLaine, Diane Keaton et James Wood, entre autres, lui ont rendu hommage.

«Meryl, tu es un effet spécial à toi toute seule», a ainsi déclaré l'actrice Goldie Hawn, qui fut sa partenaire en 1992 dans La mort vous va si bien.

Dans une carrière très riche, Meryl Streep, âgée de 54 ans a notamment remporté deux Oscars: meilleur second rôle pour Kramer contre Kramer (1979) et meilleure actrice pour Le choix de Sophie (1982).

Elle détient le record des nominations aux Oscars avec 13.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 14-06-2004 à 14:26:37   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Cinéma: "Fahrenheit 9/11" interdit au jeune public américain



NEW YORK (AFP), le 14-06-2004
"Fahrenheit 9/11", le documentaire anti-Bush de Michael Moore récompensé de la Palme d'Or au dernier festival de Cannes, a été frappé d'une interdiction au jeune public américain, ont annoncé dimanche soir ses distributeurs aux Etats-Unis, décidés à combattre cette décision.

La Motion Picture Association of America (MPAA), le grand syndicat américain des industriels du cinéma, a infligé la notation "R" ("restricted", restreint), ce qui signifie que le film ne pourra être vu par les moins de 17 ans non accompagnés d'un parent ou tuteur, ont indiqué dans un communiqué Lions Gate Films et IFC Films.

Selon eux, la MPAA a estimé que le documentaire contenait "des images violentes et dérangeantes" et que sa diffusion devait être restreinte également "pour son langage".

Aucun commentaire n'avait pu être obtenu dimanche soir auprès de la MPAA.

Ce classement "R" est "complètement injustifié", a protesté Tom Ortenberg, le président de Lions Gate Films, qui a souligné entreprendre une procédure d'"appel en urgence" alors que le film doit sortir le 25 juin dans un millier de salles aux Etats-Unis.

"Il est malheureusement très possible que beaucoup d'adolescents de 15 et 16 ans soient appelés et recrutés pour servir en Irak dans les deux prochaines années", a déclaré de son côté Michael Moore. "S'ils sont suffisamment âgés pour être recrutés et capables de combattre et de risquer leur vie, ils méritent certainement d'être autorisés à voir ce qui se passe en Irak", a ajouté le cinéaste, cité dans le même communiqué.

"Fahrenheit 9/11" est un pamphlet contre le conflit irakien qui décrit le processus d'entrée en guerre et la lutte contre le terrorisme en évoquant notamment les liens entre la famille du président américain George W. Bush et celle d'Oussama Ben Laden.

"Lions Gate Films va continuer de soutenir très activement les partis pris artistiques de ses cinéastes', a ajouté Tom Ortenberg.

"Nous sommes déterminés à inverser cette décision de manière expéditive afin qu'autant de monde que possible, notamment les jeunes adultes représentant l'avenir de notre nation, puisse voir un des films les plus importants et les plus stimulants intellectuellement de notre temps", a-t-il poursuivi.

Selon le président de IFC Entertainment, maison mère de IFC Films, "il est crucial que les jeunes de ce pays soient informés de manière complète". "IFC fera tout ce qui est en son pouvoir juridiquement pour combattre ce classement injuste", a ajouté Jonathan Sehring.

La dernière Palme d'Or de Cannes, qui s'annonce déjà comme le film le plus controversé de l'année aux Etats-Unis en pleine période électorale, avait déjà eu des difficultés à trouver un distributeur dans le pays, au grand dam de ses producteurs, les frères Weinstein patrons des studios Miramax (groupe Disney).

Le PDG de Disney Michael Eisner a refusé de distribuer le film de sa filiale, jugé trop engagé pour le roi du divertissement familial consensuel, ce qui a obligé les frères Weinstein à racheter tous les droits à titre personnel via une société créée spécialement pour l'occasion.

Cette société, The Fellowship Adventure Group, a finalement trouvé le 1er juin deux associés pour la distribution aux Etats-Unis, le groupe IFC et les studios indépendants canadiens Lions Gate Films.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 15-06-2004 à 13:57:33   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Doublé pour le cinéma coréen avec "Deux soeurs" et "Wonderful days"



PARIS (AFP), le 15-06-2004
Le cinéma coréen, qui depuis quelques mois glane des prix dans tous les festivals, réalise un doublé cette semaine avec "Deux soeurs", un thriller psychologique et fantastique pour amateurs de frissons, et "Wonderful Days", un western d'animation, apocalyptique et sidéral.

"Deux soeurs", 4e long métrage de Kim Jee-Woon, a obtenu le Grand Prix du Festival du film fantastique de Gérardmer (Vosges), en janvier, et "Wonderful Days" y a reçu le Grand Prix dans la nouvelle catégorie des films d'animation.

Inspiré d'un conte populaire anonyme, transmis de siècle en siècle et souvent adapté au cinéma, "Deux soeurs", dont le titre original signifie "Rose et Fleur Lotus", est un drame familial et une histoire de fantôme qui met les nerfs à vif.

Le réalisateur de "The Quiet Family", "The Foul King" et l'un des trois chapitres d'"Histoires de l'au-delà" manipule à merveille et avec subtilité les mécanismes de la peur.

Deux soeurs reviennent dans la grande demeure familiale, isolée près d'un lac, où les attend leur jeune belle-mère, belle et cruelle. Dans la maison de bois, les bruits de pas et le tic tac de l'horloge résonnent, les portes grincent et les fleurs du papier peint ont quelque chose de vénéneux. Hallucinations, cauchemars, claustrophobie... Tout concourt à plonger le spectateur dans une atmosphère terrifiante dont il a du mal à émerger étant donné la complexité d'une intrigue tordue.

Kim Jee-Woon se dit influencé par "Picnic at Hanging Rock" de Peter Weir, "Créatures célestes" de Peter Jackson et "Signes" de M.Night Shyamalan.

DreamWorks, le studio dont Steven Spielberg est l'un des trois manitous, a acheté les droits de "remake" des "Deux soeurs" pour 3 millions de dollars. "C'est le film asiatique dont les droits de remake ont coûté le plus cher à ce jour", souligne le réalisateur. "Avant le public coréen ne jurait que par le cinéma américain. Maintenant, il est possible de vendre un peu de culture coréenne aux Américains".

Réputé comme étant le film d'animation le plus cher de l'histoire du cinéma sud-coréen, "Wonderful Days" de Kim Moon-Saeng mêle personnages en deux dimensions et paysages en 3D dans une atmosphère à la fois romantique, triste et envoûtante. En l'an 2142, alors qu'un peuple dominant tire son énergie de la pollution, les exploités se révoltent pour retrouver un bout de ciel bleu.

La semaine prochaine, le cinéma coréen sera encore à l'honneur avec "Memories of Murder" de Bong Joon-Ho, Grand Prix du Festival du film policier de Cognac (Charente), où il a remporté trois autres récompenses. Inspiré d'un fait divers réel, ce polar relate l'apparition du premier "serial killer" de l'histoire coréenne.

Depuis le début de l'année, le public français a eu l'occasion de découvrir deux autres cinéastes coréens: Hong Sangsoo, avec "Turning Gate" et "La femme est l'avenir de l'homme", présenté au Festival de Cannes, et Kim Ki-Duk, avec "Printemps, été, automne, hiver... et printemps", primé l'an dernier aux Festivals de Locarno (Suisse) et Saint-Sébastien (Espagne).

En février, Kim Ki-Duk a reçu l'Ours d'argent du meilleur réalisateur au Festival de Berlin pour "Samaria" (La Samaritaine) et le Festival du cinéma asiatique de Deauville (Calvados) lui a rendu hommage en mars.

Comme le cinéma chinois, il y a une dizaine d'années, le 7e Art coréen, à la fois dynamique et éclectique, est devenu incontournable dans la ronde des festivals petits et grands. Cette année sur la Croisette, le jury présidé par Quentin Tarantino a décerné son grand prix à "Old Boy" de Park Chan-wook.




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 15-06-2004 à 14:01:03   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Les films de la semaine: tandem, clan, sororité, Corée...



PARIS (AFP), le 14-06-2004
Le tandem Eric et Ramzy frappe fort avec quelque 600 copies pour "Double zéro", une comédie d'action qui réunit le duo de "La Tour Montparnasse infernale". Premier film, "Le rôle de sa vie" a une belle exposition avec 250 copies mais il y a de quoi avec le tandem d'élite formé par Karine Viard et Agnès Jaoui.

La Corée du Sud, qui vient d'être encore une fois primée au Festival d'animation d'Annecy, fait un doublé avec "Deux soeurs" et "Wonderful Days".

Hip hop, poésie, clonage figurent au menu éclectique de cette semaine qui voit la saison estivale arriver avec quatre reprises, dont "Idoles" de Marc'o.

- "Le clan" de Gaël Morel (France - 1H30) - Acteur révélé par "Les roseaux sauvages" d'André Téchiné et réalisateur des "Chemins de l'Oued", Gaël Morel filme un triptyque, le portrait de trois frères, Christophe (Stéphane Rideau), Marc (Nicolas Cazale) et Olivier (Thomas Dumerchez). Marc idolâtre Christophe et méprise Olivier mais il sera déçu lorsque son aîné sortira de prison, prêt à tout pour se réinsérer. Une vengeance se greffe sur ce drame dont le sujet est "la masculinité", dit Gaël Morel qui filme les corps avec sensualité et violence.

- "Agent Cody Banks 2" de Kevin Allen (Etats-Unis - 1H40) - Frankie Muniz reprend son rôle de l'agent secret Cody Banks dans cette comédie d'action qui va l'entraîner à Londres. Se faisant passer pour un musicien dans un orchestre de jeunes, il a pour mission de récupérer un engin qui permet de contrôler les esprits avant qu'il ne tombe dans des mains maléfiques. Courses poursuite, gags et gadgets, les nouvelles aventures de l'apprenti espion ciblent, sans surprises, un public d'enfants et pré-ados.

- "Le dernier des immobiles" de Nicola Sornaga (France - 1H45) - Nico (le jeune réalisateur lui-même) décide de faire un film sur Matthieu Messagier (lui-même), un poète immobile qui vit dans un moulin sur un fauteuil électrique, fumant des Havanes et lisant L'Equipe. Dans un train, il rencontre une jeune Russe (Dinara Droukarova) et, au fil du temps, prend conscience de l'inanité de son projet. Le film lui échappe. Il se laisse absorber dans une quête de l'illumination burlesque et poétique. Ce qui devait être à l'origine un documentaire est devenu un film inclassable dont son auteur parle comme d'une "ode à la liberté".

- "Deux soeurs" (A tale of 2 sisters) de Kim Jee-Woon (Corée du Sud - 1H59) - Deux soeurs adolescentes reviennent dans la grande demeure familiale, isolée près d'un lac, où les attend leur jeune belle-mère, belle et cruelle. Les bruits de pas et le tic tac de l'horloge résonnent, les portes grincent et les fleurs du papier peint ont quelque chose de vénéneux. Hallucinations, cauchemars, claustrophobie... Tout concourt à plonger le spectateur dans une atmosphère terrifiante. Cet habile thriller psychologique et fantastique, mâtiné de drame familial, a obtenu le Grand Prix du Festival du film fantastique de Gérardmer et un studio hollywoodien a acheté les droits de "remake". (interdit aux moins de 12 ans)

- "Double zéro" de Gérard Pirès (France - 1H27) - Ben (Eric) et Will (Ramzy), deux tocards, accros aux jeux vidéo, sont chargés par les services secrets français de récupérer un missile dérobé par Le Male (Edouard Baer), un truand mégalo qui, dans son île caribéenne, rêve de dominer le monde. En fait, le tandem doit servir d'appat aux méchants et de couverture aux espions patentés... De Paris à la Jamaïque, nos agents vont vivre des aventures rocambolesques, croisant des clones affriolants des James Bond Girls, dirigées par la sculpturale Natty Dread (Georgianna Robertson), le Monocle (Rossy de Palma), Miss Dan (Li Xin), as des arts martiaux, belle à tomber par terre... Le réalisateur de "Taxi", "Riders" et "Fantasia chez les Ploucs" réunit le tandem à succès de "La Tour Montparnasse infernale" dans cette parodie de James Bond, version gauloise de "Drôles d'espions" de John Landis.

- "Godsend (expérience interdite)" de Nick Hamm (Etats-Unis - 1H42) - Après avoir perdu tragiquement leur fils Adam, âgé de 8 ans, Jessie et Paul (Greg Kinnear et Rebecca Romijn-Stamos) acceptent qu'il soit cloné par le Dr. Wells (Robert De Niro), qui fait des recherches génétiques. Ils s'installent près de sa clinique Godsend. Le nouvel Adam naît et grandit, heureux, jusqu'à l'âge de 8 ans. Il est alors assailli de rêves horribles et commence à se métamorphoser. Pour Jessie et Paul, c'est le début du cauchemar... Metteur en scène de théâtre puis réalisateur, le Britannique Nick Hamm signe un film d'horreur sur le clonage qui ne fera pas avancer la recherche, ni le cinéma.

- "Honey" de Billie Woodruff (Etats-Unis - 1H35) - Honey Daniels (Jessica Alba) donne des cours de hip hop, une passion que ne partagent pas ses parents. Un jour, un producteur lui donne sa chance et lui fait miroiter la possibilité de devenir riche et célèbre. Mais ce n'est pas sans contrepartie... Après "Street dancers" et "Dirty dancing 2", un Xème film pour pré-ados accros à la Star Ac', qui ne pèche pas par originalité. Premier long métrage d'un réalisateur de clips vidéo.

- "Le rôle de sa vie" de François Favrat (France - 1H40) - Pigiste dans un magazine de mode, Claire Rocher (Karin Viard) rencontre Elisabeth Becker, star de cinéma, qui l'engage comme assistante personnelle. Tout les sépare, leur condition, leur caractère, leurs rapports aux hommes et, bien sûr, la notoriété et l'argent. Peu à peu les deux femmes se lient d'amitié. Du moins c'est ce que croit Claire... Pour son premier long métrage, François Favrat réunit deux actrices magnifiques et brode avec maestria autour des rapports de fascination, de soumission, de narcissisme. Cet ancien assistant d'Olivier Assayas et de Christophe Blanc se dit influencé par "Eve" de Joseph Mankiewicz et "La garçonnière" de Billy Wilder.

- "Le secret de Baran" de Majid Majidi (Iran - 1H36) - Sur un chantier de construction de Téhéran, le contremaître Memar emploie des réfugiés afghans. Lateef, un jeune Iranien insolent, sert le thé aux ouvriers. Jusqu'au jour où il est assigné à des tâches plus pénibles et doit céder sa place à Rahmat, un adolescent afghan. Jaloux, Lateef espionne Rahmat et va découvrir son secret... Le réalisateur des "Enfants du ciel" et de "La couleur du paradis" signe un film pudique et délicat sur la naissance d'un amour qui illumine la dure vie du chantier. "Baran" est en même temps un témoignage social sur la condition de près de quatre millions de réfugiés afghans en Iran.

- "Vendues" de Jean-Claude Jean (France - 1H30) - Sept jeunes filles d'Europe de l'Est partent pour Marseille, prêtes à se prostituer pour échapper à la misère et obtenir un passeport français. Un "road movie" avec notamment Dinara Droukarova, déjà à l'affiche du "Dernier des immobiles".

- "Wonderful Days" de Kim Moon-Saeng (Corée du Sud - 1H27) - En l'an 2142, la civilisation a été détruite par la guerre et la pollution mais des survivants ont créé une ville futuriste Ecoban, dont l'énergie provient de la pollution. Ils veulent détruire les habitants de Marr pour obtenir plus d'énergie. Mais les exploités se révoltent pour retrouver un bout de ciel bleu. Ce western apocalyptique et sidéral, qui mêle personnages en deux dimensions et paysages en 3D dans une atmosphère à la fois romantique, triste et envoûtante, a obtenu le Grand prix dans la catégorie animation au Festival de Gérardmer.

Reprises: - "Comme un torrent" (Some came running) de Vincente Minnelli avec Frank Sinatra, Dean Martin et Shirley McLaine.

- "L'enfer de la corruption" (Force of evil) de Abraham Polonsky avec John Garfield.

- "J'irai cracher sur vos tombes" de Michel Gast avec Christian marquand et Antonella Lualdi.

- "Idoles" de Marc'o avec Bulle Ogier, Pierre Clementi et Jean-Pierre Kalfon.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 15-06-2004 à 14:02:27   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Etienne Mougeotte: il y aura une "Ferme 2"



PARIS (AFP), le 15-06-2004
Etienne Mougeotte, vice-président de TF1, a annoncé mardi qu'il y aurait une "Ferme 2" en avril prochain, après la "grande réussite" de l'émission de télé-réalité "La ferme Célébrités".

Interrogé sur Europe 1, M. Mougeotte a affirmé que "sur le principe, c'est acquis", ajoutant que le succès actuel de "La ferme Célébrités" était "très au-dessus" de ce qu'il avait espéré.

A propos des sommes touchées par les protagonistes, il a expliqué que "c'est un peu comme le salaire des joueurs de football et cela dure au maximum dix semaines". "Il faut le prendre comme un cachet exceptionnel", a-t-il ajouté.

Il y aura aussi une "Star Academy 4" sur TF1, avec comme nouveau directeur Gérard Louvin, "de nouveaux professeurs et de nouvelles épreuves". En revanche, il n'y aura pas de "Fear factor 3" et le projet "Sex bomb" est repoussé, nécessitant qu'on y retravaille.

Laurence Boccolini gardera la présentation de l'émission "Le maillon faible" et interprétera une institutrice dans une série intitulée "Mademoiselle Joubert". Vincent Lagaf, qui arrête le "Bigdil", prépare une émission quotidienne pour la saison prochaine.

A propos de l'équipe formée avec le PDG Patrick Le Lay, à la tête de TF1 depuis 17 ans, M. Mougeotte a expliqué que c'est "un duo qui s'entend très bien". "Lui est l'homme de la stratégie, moi j'ai plus les mains dans le cambouis", a-t-il ajouté.

Quant à son éventuel départ, "il n'est pas du tout d'actualité", a répondu le vice-président de TF1, également président de LCI qui fête ses dix ans.

"Quand on est le leader, il ne faut pas s'endormir sur ses lauriers", a-t-il dit à propos de la chaîne d'information continue. "La priorité est de se dire que la concurrence est là. La force de LCI, c'est le sérieux de ses équipes de journalistes. Il faut renouveler un certain nombre de choses", a-t-il conclu.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 15-06-2004 à 14:03:34   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Chaînes françaises: le football l'emporte largement sur les élections



PARIS (AFP), le 14-06-2004
L'audience du Championnat d'Europe des nations de football, notamment la rencontre France-Angleterre, l'a largement emporté sur celle des élections au parlement européen dimanche soir sur les grandes chaînes de télévisions hertziennes TF1, France 2 et France 3.

TF1 a rendu publics les chiffres de Médiamétrie indiquant qu'une moyenne de 13.533.920 téléspectateurs ont suivi la rencontre de 20h45 à 22h35, soit une part d'audience de 54,4% pour les individus de 4 ans et plus.

Selon TF1, le nombre de téléspectateurs est même monté à 16.445.600 à 22h35 (soit une part d'audience de 72,4%) après le coup de sifflet final qui consacrait la victoire de la France par 2 buts à 1. Pour la chaîne privée, il s'agit de "la meilleure audience de football de l'année" et même de la première audience de l'année 2004 toutes émissions confondues.

Que ce soit sur TF1, France 2 ou France 3, le nombre de téléspectateurs intéressés par les résultats de l'élection européenne qui se déroulait dimanche et les commentaires des hommes politiques, est resté bien inférieur.

Largement consacré à ces élections, le journal de Claire Chazal sur TF1, de 20h00 à 20h30, a rassemblé 7.656.640 téléspectateurs (avec une part d'audience de 36,3%), selon des chiffres de Médiamétrie cités par la chaîne.

Selon TF1, le journal a réalisé un pic d'audience de 9.867.360 téléspectateurs à 20h29. A 22h50, après le match, le flash sur les élections a attiré 3.720.480 téléspectateurs (part d'audience: 26,3%).

Sur France 2, l'émission donnant les résultats de l'élection, de 20h00 à 20h30, a réuni 5.445.000 téléspectateurs (25,5% de part d'audience).

Auparavant, la rencontre Suisse-Croatie, diffusée par cette chaîne dans le cadre de l'Euro, avait attiré 4.906.720 téléspectateurs (35,4% de part d'audience).

Après le film "La cuisine au beurre" (4.744.960 téléspectateurs, 18,9% de part d'audience) de 21h00 à 22h15, France 2 a consacré jusqu'à minuit une nouvelle émission à l'élection européenne qui a réuni 2.372.480 téléspectateurs (19,1% de part d'audience)

De son côté, France 3, qui avait été la première à parler des européennes à 19h30, a rassemblé 3.450.880 téléspectateurs (18,6% de part d'audience) de 19h30 à 20h15. En deuxième partie de soirée, de 22h00 à 23h15, la soirée électorale a réuni seulement 1.509.760 téléspectateurs (7,1% de part d'audience).



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 15-06-2004 à 14:04:27   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

"Marjolaine et les millionnaires", nouveau jeu de télé-réalité sur TF1



PARIS (AFP), le 14-06-2004
TF1 lance ses programmes de télé-réalité estivaux le 2 juillet avec notamment un nouvel avatar du genre, "Marjolaine et les millionnaires" qui sera diffusé, de façon hebdomadaire, en deuxième partie de soirée, après une nouvelle série de "Koh Lanta".

"Marjolaine et les millionnaires" met en scène une jolie eurasienne de 22 ans qui avait été remarquée dans un précédent programme de télé-réalité "Greg le millionnaire". Face à 15 hommes, c'est elle désormais qui choisit parmi les prétendants.

La productrice de l'émission, Angela Lorente, a voulu "faire une suite de "Greg le millionnaire" qu'elle avait déjà produit. L'émission a été tournée à Marrakech. Les 15 garçons, choisis sur casting, sont vite entrés en compétition pour conquérir le coeur de la belle, à qui on a fait croire qu'ils sont hommes d'affaires alors que leurs activités sont en fait beaucoup plus modestes. Ainsi, un éducateur sportif se fait passer pour agent de footballeur, un géomètre s'intitule architecte ou un DJ se transforme en grand producteur de disques ...

Comme dans "Greg le millionnaire", le téléspectateur est au courant de la supercherie dès le début. Le suspense consiste à savoir si l'amour sera plus fort que l'argent.

Le jeu d'aventures "Koh Lanta" animé par Denis Brogniart (13 épisodes de 52 minutes), tourné cette année au Panama sur les îles de l'archipel de Las Perlas, sera diffusé en première partie de soirée. Il s'agit de la quatrième édition de cette émission de télé-réalité qui place des hommes et des femmes en situation de survie.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 15-06-2004 à 14:44:56   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Box-office US : Harry Potter toujours en tête


Le long-métrage "Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban" conserve la tête du box-office américain pour la deuxième semaine consécutive avec 35,1 millions de dollars de recettes.

Harry Potter solide au poste. Pour la seconde semaine consécutive, Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban prend la tête du box-office américain : avec 35,1* millions de dollars de recettes, il porte le cumul de ses gains à 158,1 millions en dix jours. Le long-métrage accuse toutefois une chute de sa fréquentation de près de 60%, ce qui l'empêche de poursuivre sur les bases de son incroyable démarrage. Ainsi, sur dix jours, cette troisième aventure est loin derrière les 186,9 millions de dollars totalisés par Harry Potter à l'école des sorciers.

Record de prestige pour "Shrek 2"

Les Chroniques de Riddick de Vin Diesel, suite de Pitch Black, ne sont pas si loin du petit sorcier avec 24,6* millions de dollars de recettes. Derrière ce film de science-fiction, Shrek 2 complète le podium avec 24* millions nouveaux billets verts. Surtout, l'ogre vert devient pour l'occasion le plus grand succès d'animation de l'histoire aux Etats-Unis avec 354 millions de dollars, dépassant le record précédemment détenu par Le Monde de Nemo (339,8 millions).

Nicole Kidman et Garfield au coude à coude

Les deux autres nouveautés du week-end, Et l'homme créa la femme et Garfield, suivent au classement. Le long-métrage emmené par Nicole Kidman enregistre 22,2* millions de dollars de recettes alors que le film d'animation mettant en vedette le chat paresseux et amateur de lasagnes est en embuscade en rapportant 21,7* millions de dollars de recettes.




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 15-06-2004 à 14:45:35   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Gérard Depardieu sauvé des eaux

Gérard Depardieu donne la réplique à Gérard Jugnot dans une nouvelle version de "Boudu sauvé des eaux" que tourne actuellement ce dernier.

Gérard Depardieu sauvé et hébergé par Gérard Jugnot. L'acteur français a en effet débuté ce lundi 14 juin le tournage à Aix-en-Provence de Boudu, une nouvelle version de Boudu sauvé des eaux signée Gérard Jugnot. Il succède ainsi à Michel Simon qui tenait le rôle-titre du film réalisé par Jean Renoir en 1932. Produite par la société GMT Productions, cette comédie a été réécrite par le scénariste Philippe Lopes-Curval qui avait déjà travaillé avec Gérard Jugnot sur Une époque formidable... et Monsieur Batignole.

Catherine Frot, Jean-Paul Rouve et Serge Riaboukine au casting

Gérard Depardieu incarne donc Boudu, un SDF parisien, qui se jette à la Seine. Repêché par un libraire (Gérard Jugnot) aux idées libérales, il va semer l'anarchie dans sa famille. Tous deux sont rejoints au casting par Catherine Frot, Jean-Paul Rouve et Serge Riaboukine. Gérard Depardieu sera de retour sur nos écrans français avec la comédie policière San Antonio, attendue le 21 juillet prochain, et le drame sentimental Les Temps qui changent d'André Téchiné, dont la sortie est fixée au 15 décembre 2004.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 15-06-2004 à 14:46:14   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

"Shrek 2" "roi" de l'animation !


"Shrek 2" est devenu ce week-end le plus gros succès animé de tous les temps sur le sol américain. Avec plus de 345 millions de dollars de recettes, il devance "Le Monde de Némo".

Shrek 2 au firmament. La seconde aventure sur grand écran de l'ogre vert des studios DreamWorks est devenue le plus gros succès animé de tous les temps sur le sol américain. Avec 346,5 millions de dollars de recettes totalisés en 25 jours d'exploitation, il dépasse les 339,8 millions de dollars engrengés par Le Monde de Nemo sur toute sa carrière. Pour Shrek 2, la route du succès est encore loin d'être achevée : toujours solidement distribué, le film d'animation est le neuvième plus gros succès de l'histoire aux Etats-Unis, tous genres confondus, et devrait aisément dépasser Jurassic Park (357,1 millions) et La Passion du Christ (369,9 millions).

DreamWorks aux anges

Pour les pontes de DreamWorks, cette accession de l'ogre Shrek tout en haut du box-office de l'animation est évidemment un grand bonheur. Jim Tharp, l'un des dirigeants du studio, est enthousiaste : "Dire que nous sommes étonnés et ravis serait en-dessous de la vérité. Nous avons fêté beaucoup de records, mais celui-ci - devenir le plus gros succès d'animation de tous les temps - est quelque chose que nous aurions eu du mal à imaginer. (...) Nous sommes tous très, très fiers de l'extraordinaire succès de Shrek 2."



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 15-06-2004 à 14:47:01   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

John Cusack adopte un Martien


John Cusack tournera sous la direction de Nick Cassavetes dans "The Martian child", l'adaptation d'une nouvelle de science-fiction de David Gerrold.

John Cusack découvre les joies de la paternité. L'acteur américain en fera l'expérience pour les besoins de The Martian child, un projet de film de Nick Cassavetes. Produit par les studios New Line Cinema, ce long métrage est adapté d'une nouvelle de science-fiction de David Gerrold. Les scénaristes Jonathan Tolins et Seth Bass ont travaillé à l'écriture du script que certains considèrent comme un mix entre Portrait craché d'une famille modèle et E.T. l'extraterrestre.

Un enfant se disant Martien

John Cusack y incarnera un auteur de romans de science-fiction décidé à être père. Malgré le décès de sa fiancée, il adopte un enfant de six ans, mais ce dernier prétendra être un Martien... Les dates de tournage restent pour le moment inconnues. Les spectateurs français découvriront entre-temps The Notebook, le prochain film de Nick Cassavetes attendu en salles le 8 septembre 2004.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 15-06-2004 à 14:47:46   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

"Kumite" : le grand retour de Van Damme !


Jean-Claude Van Damme s'apprête à réaliser "Kumite" : une nouvelle version de "Bloodsport" portée par les plus grands spécialistes des arts martiaux.

Quinze ans après Bloodsport, Jean-Claude Van Damme retrouve l'univers impitoyable du Kumite, LE tournoi de référence en matières d'arts martiaux. Absent du grand écran depuis juillet 2001 et Replicant, le comédien et réalisateur belge a décidé de frapper fort avec ce nouveau projet pour lequel il coiffe les casquettes de metteur en scène, scénariste, producteur et acteur.

"Bloodsport, épisode 2"

Lancé sur la Croisette à grand renfort de publicité, Kumite devrait entrer en phase de tournage en juillet prochain pour une sortie lors du premier semestre 2005. Produit pour 16 millions de dollars, le film se penchera sur le destin de Vic Latour, dit Le Cajun, seul Occidental à avoir remporté le Kumite, tournoi secret mettant aux prises les plus grands combattants de la planète. Réfugié dans l'alcool après la mort de sa petite fille, tuée lors d'une rixe entre gangs rivaux, Vic décide alors, pour la gloire, de remettre son titre en jeu dans ce qui s'annonce comme le plus grand Kumite de l'histoire...

Adversaires de taille

Pour ce long métrage, qu'il souhaite imposer comme l'un des plus grands films dédiés aux arts martiaux, Jean-Claude Van Damme devrait s'entourer des plus grands spécialistes martiaux. Face à lui, on retrouvera ainsi le Français Jérôme Lebanner, champion d'Europe de kickboxing et multiple vainqueur de tournois K-1 (mettant aux prises des combattants de disciplines variées), le Thaïlandais Malaipet (130 victoires en Muay Thai) ou encore le karatéka Japonais Kenji Yamaki. Impitoyable adversaire de Jean-Claude Van Damme dans Bloodsport et Double Impact, Bolo Yeung campera pour sa part, une fois n'est pas coutume, le vieux complice du héros.




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 15-06-2004 à 14:48:19   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Leonardo DiCaprio amateur d'ours


Leonardo DiCaprio pourrait incarner Tim Treadwell dans "The Man who loved grizzlies", un drame retraçant la vie de cet écologiste amateur d'ours.

Leonardo DiCaprio, l'homme qui aimait les grizzlies. L'acteur américain, qui vient d'achever le tournage de The Aviator sous la direction de Martin Scorsese, développe avec sa société de production Appian Way et en collaboration avec les studios Columbia Pictures un drame biographique intitulé The Man who loved grizzlies. Il pourrait en jouer le rôle principal.

Mutilé par ses ours

S'inspirant d'un article de Ned Zeman publié en mai dernier dans le magazine Vanity Fair, ce film retracera la vie de Tim Treadwell, un écologiste controversé et charismatique qui trouva la mort mutilé par des ours dont il assurait la protection. Le scénario sera notamment écrit par Daniel Barnz. On ignore pour le moment le nom du réalisateur attaché au projet ainsi que les dates de tournage.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 15-06-2004 à 14:48:57   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Brendan Fraser agent secret gay


Brendan Fraser incarnera un espion homosexuel pour les besoins de "Gay secret agent", une comédie d'action produite par la société Revolution Studios.

Brendan Fraser sur les traces de James Bond, Austin Powers et autres Derek Flint. L'acteur américain est en effet en négocations pour jouer les espions casse-cou dans une comédie d'action intitulée Gay secret agent. Jennifer Todd et Suzanne Todd, productrices de la saga parodique Austin Powers, supervisent le développement du film en collaboration avec Revolution Studios.

Des aventures hautes en couleur

A la différence de ses prédécesseurs amateurs de jolies filles, l'agent incarné par Brendan Fraser clamera haut et fort son homosexualité et son exubérance pour s'embarquer dans des aventures hautes en couleur. Gay secret agent est encore au stade de l'écriture, Brad Hall et Andrew Gottlieb planchant actuellement sur le scénario. Aucun réalisateur n'est pour le moment attaché au projet.




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 15-06-2004 à 14:49:36   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Un bébé pour Courteney Cox et David Arquette


La famille "Friends" s'agrandit : l'actrice américaine Courteney Cox, âgée de quarante ans, vient de donner naissance à une petite fille prénommée Coco.

Une "friends" de plus ! L'actrice américaine Courteney Cox, vedette de la série télévisée Friends, a accouché dimanche matin à Los Angeles d'une petite fille prénommée Coco, selon le site internet du magazine People. Agée de 40 ans, elle avait rencontré le papa David Arquette, 32 ans, en 1996, sur le tournage de Scream. Le couple s'était marié en 1999 et Courteney Cox avait, depuis, fait plusieurs fausses couches.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 16-06-2004 à 11:53:17   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   


Émission spéciale dédiée au personnage d'Elvis Gratton
Canoë



Une émission spéciale sur les origines d'Elvis Gratton sera diffusée sur les ondes de TVA le dimanche 20 juin prochain à l'occasion de la sortie du nouveau film de Pierre Falardeau, Elvis Gratton XXX - La Vengeance d'Elvis Wong.
Intitulé «Elvis Gratton, derrière le rire», ce documentaire d'une durée de trente minutes a été scénarisé et réalisé par Manuel Foglia et produit par Sylvain Gagné et Christian Larouche de Christal Films.

Elvis Gratton, derrière le rire prendra la forme d'un voyage dans le temps en compagnie de Pierre Falardeau et Julien Poulin qui raconteront, pour le plus grand plaisir des téléspectateurs, les circonstances de leur rencontre, de leurs premières collaborations et de la naissance de l'irrésistible Elvis.

Les deux créateurs révéleront, à travers une revue d'archives, ce qu'il y a dans et derrière ce célèbre personnage qui, depuis près de vingt ans, fait tant rire le public québécois.

Rappelons qu'Elvis Gratton XXX - La Vengeance d'Elvis Wong prendra l'affiche partout à travers le Québec le mercredi 23 juin prochain, veille de la Saint-Jean-Baptiste. Le film met en vedette Julien Poulin, Yves Trudel, Jacques Allard, Annie Dufresne et bien d'autres et raconte les aventures extraordinaires du «p'tit gars de Brossard» dans le «monde merveilleux» des médias, un monde grossier et vulgaire où règnent la concentration, la convergence et la bêtise.





--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 16-06-2004 à 11:53:58   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

On honore Gilles Carle à Maniwaki


Un nouveau festival portant sur le cinéma des régions et à thématique rurale est lancé aujourd'hui, à Maniwaki.
Le festival Images et Lieux sera présenté dans deux mois, du 13 au 15 août.

Pour marquer le lancement de l'activité, l'organisation a choisi de rendre hommage au plus grand cinéaste issu de cette région, Gilles Carle. Sa conjointe, Chloé Sainte-Marie, en sera la principale porte-parole et s'adressera aux journalistes aujourd'hui, lors de la conférence de presse sur le lancement du festival.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 16-06-2004 à 11:55:59   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Wajdi Mouawad récompensé à Paris
Michel Dolbec




L'auteur, comédien et metteur en scène québécois Wajdi Mouawad a reçu lundi soir à Paris le Prix de la Francophonie décerné par la Société des auteurs et compositeur dramatique.
Fondée en 1777 par Beaumarchais, la SACD, dont l'influence est importante, est la principale société de perception et de répartition des droits d'auteur en France. Chaque année, elle récompense des artistes qui se sont illustrés au théâtre, au cinéma, en musique, en danse, à la radio ou à la télévision.

Lundi, elle a honoré 25 personnes, à commencer par Coline Serreau, la réalisatrice de «Trois hommes et un couffin», à qui a elle accordé son Grand Prix.

Wajdi Mouawad, qui quittera à la fin du mois le direction du Théâtre de Quat'sous de Montréal, a été révélé en France en 1998 par sa pièce «Littoral», présentée au Festival de Limoges, puis l'année suivante à Avignon.

Depuis, il s'est imposé en France, et encore davantage depuis la création d'«Incendies», comme une des «figures marquantes du jeune théâtre québécois». Son oeuvre, exigeante, se présente comme une réflexion sur la guerre, les origines et l'absence.

Espiègle, Wajdi Mouawad, en acceptant son Prix de la Francophonie, s'est d'abord adressé en arabe aux centaines de personnes massées dans les jardins du siège de la SACD, avant d'adopter un registre plus grave.

«Ce prix me renvoie aux blessures que je vois dans les yeux de mon père et de ma mère, a-t-il déclaré. Il ne me console pas, mais me montre que le voie que j'ai choisie, pour réparer, valait peut-être la peine d'être suivie.»

Wajdi Mouawad se dit «libanais dans son enfance, français dans sa façon de penser et québécois dans son théâtre»: c'est qui arrive, ajoute-t-il, quand on est «enfant à Beyrouth, adolescent à Paris et qu'on essaie de devenir adulte à Montréal».

Au cours des prochaines années, il sera beaucoup plus présent en France. Son nouveau projet, «Forêts», une ambitieuse coproduction franco-québécoise, dans laquelle sont engagées plusieurs scènes nationales, se mettra en branle en mai 2005. Au programme: six mois de répétition en France et au Québec entrecoupés de longues périodes d'écriture. La première aura lieu en mars 2006, à Chambéry.

Cette fois, Mouawad s'interrogera sur l'existence, ou plutôt sur l'inexistence: «Ce sera l'histoire d'une vieil homme qui découvre qu'il n'existe pas».

En toile de fond, la guerre, encore et toujours. Les textes précédents de Wajdi Mouawad renvoyaient aux tueries du Proche-Orient et du Liban. Le prochain touchera du doigt l'horreur des deux guerres mondiales.

D'autres artistes québécois ont reçu dans le passé le Prix de la Francophonie de la SACD. Il s'agit de Micheline Lanctôt, Luc Plamondon, Marc Favreau et Carole Fréchette.

Lundi soir, la SACD a par ailleurs rendu hommage, en lui remettant la Médaille Beaumarchais, à Monique Blin, l'ancienne directrice du Festival des Francophonies de Limoges. Mme Blin, qui dirige désormais l'association «Ecritures vagabondes», a très largement contribué à faire connaître en France les auteurs québécois, notamment Robert Lepage.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 16-06-2004 à 11:56:51   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Déception de Michel Barette
Dany Bouchard - Journal de Montréal


Michel Barrette est déçu de ne pas avoir été retenu pour animer Tout le monde en parle, mais il est tout de même content d’avoir pu montrer à Radio-Canada «qu’il n’est pas juste un gars de char».
«C’est sûr que je suis déçu, admet l’humoriste. Je suis déçu parce que j’ai eu tellement de plaisir à faire l’émission-pilote!»

Son chum, Guy A. Lepage

Michel Barrette savait que Guy A. Lepage était le premier choix de Radio-Canada pour prendre la barre de Tout le monde en parle.

Hier, Mario Clément, le directeur de la programmation de Radio-Canada, a pris soin de l’informer lui-même de sa décision quant au choix de Guy A. Lepage, avant de l’annoncer en conférence de presse.

«C’est gentil d’avoir pensé à me l’apprendre avant. Je souhaite tout le succès du monde à cette émission-là, qui est une formule incroyable. […] Guy A., c’est un chum, et il va faire quelque chose de beaucoup plus cynique que ce que j’aurais fait, admet Michel Barrette, en précisant que Guy A. Lepage cherchait hier à le joindre.

«Ça va me faire plaisir de le féliciter», s’empresse d’ajouter l’humoriste.

Radio-Canada impressionnée

Selon Stéphane Ferland, l’agent de Michel Barrette, Mario Clément, a été favorablement impressionné par l’humoriste, au point de penser à lui confier un prochain concept télé.

Le directeur de la programmation a même été voir un spectacle de Michel Barrette pour s’en faire une meilleure opinion.

«Mario Clément est un gentleman et j’ai beaucoup aimé l’attitude de Radio-Canada dans ce dossier-là, s’empresse d’ajouter Michel Barrette sur la question.

«S’il veut m’offrir un show télé, c’est n’importe quand. Pourquoi pas un Oprah Winfrey québécois?», suggère l’humoriste.

Pas juste un «gars de char»

En vacances à Chicoutimi depuis vendredi, Michel Barrette ne garde aucune amertume de son expérience.

«Je suis content parce que j’ai pu montrer autre chose que Barrette-le-gars-de-char ou Denis-de-Kilomètre/heure, continue-t-il, en précisant à quel point il trouve dommage que l’enregistrement de l’émission-pilote ne soit pas présenté au grand public.

«Je ne suis pas tanné d’être perçu comme un accro de l’automobile. Ma passion, c’est l’automobile, insiste-t-il. En même temps, je suis aussi autre chose, pas juste un gars de char!»



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 16-06-2004 à 14:52:59   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Les films de la semaine: tandem, clan, sororité, Corée...



PARIS (AFP), le 14-06-2004
Le tandem Eric et Ramzy frappe fort avec quelque 600 copies pour "Double zéro", une comédie d'action qui réunit le duo de "La Tour Montparnasse infernale". Premier film, "Le rôle de sa vie" a une belle exposition avec 250 copies mais il y a de quoi avec le tandem d'élite formé par Karine Viard et Agnès Jaoui.

La Corée du Sud, qui vient d'être encore une fois primée au Festival d'animation d'Annecy, fait un doublé avec "Deux soeurs" et "Wonderful Days".

Hip hop, poésie, clonage figurent au menu éclectique de cette semaine qui voit la saison estivale arriver avec quatre reprises, dont "Idoles" de Marc'o.

- "Le clan" de Gaël Morel (France - 1H30) - Acteur révélé par "Les roseaux sauvages" d'André Téchiné et réalisateur des "Chemins de l'Oued", Gaël Morel filme un triptyque, le portrait de trois frères, Christophe (Stéphane Rideau), Marc (Nicolas Cazale) et Olivier (Thomas Dumerchez). Marc idolâtre Christophe et méprise Olivier mais il sera déçu lorsque son aîné sortira de prison, prêt à tout pour se réinsérer. Une vengeance se greffe sur ce drame dont le sujet est "la masculinité", dit Gaël Morel qui filme les corps avec sensualité et violence.

- "Agent Cody Banks 2" de Kevin Allen (Etats-Unis - 1H40) - Frankie Muniz reprend son rôle de l'agent secret Cody Banks dans cette comédie d'action qui va l'entraîner à Londres. Se faisant passer pour un musicien dans un orchestre de jeunes, il a pour mission de récupérer un engin qui permet de contrôler les esprits avant qu'il ne tombe dans des mains maléfiques. Courses poursuite, gags et gadgets, les nouvelles aventures de l'apprenti espion ciblent, sans surprises, un public d'enfants et pré-ados.

- "Le dernier des immobiles" de Nicola Sornaga (France - 1H45) - Nico (le jeune réalisateur lui-même) décide de faire un film sur Matthieu Messagier (lui-même), un poète immobile qui vit dans un moulin sur un fauteuil électrique, fumant des Havanes et lisant L'Equipe. Dans un train, il rencontre une jeune Russe (Dinara Droukarova) et, au fil du temps, prend conscience de l'inanité de son projet. Le film lui échappe. Il se laisse absorber dans une quête de l'illumination burlesque et poétique. Ce qui devait être à l'origine un documentaire est devenu un film inclassable dont son auteur parle comme d'une "ode à la liberté".

- "Deux soeurs" (A tale of 2 sisters) de Kim Jee-Woon (Corée du Sud - 1H59) - Deux soeurs adolescentes reviennent dans la grande demeure familiale, isolée près d'un lac, où les attend leur jeune belle-mère, belle et cruelle. Les bruits de pas et le tic tac de l'horloge résonnent, les portes grincent et les fleurs du papier peint ont quelque chose de vénéneux. Hallucinations, cauchemars, claustrophobie... Tout concourt à plonger le spectateur dans une atmosphère terrifiante. Cet habile thriller psychologique et fantastique, mâtiné de drame familial, a obtenu le Grand Prix du Festival du film fantastique de Gérardmer et un studio hollywoodien a acheté les droits de "remake". (interdit aux moins de 12 ans)

- "Double zéro" de Gérard Pirès (France - 1H27) - Ben (Eric) et Will (Ramzy), deux tocards, accros aux jeux vidéo, sont chargés par les services secrets français de récupérer un missile dérobé par Le Male (Edouard Baer), un truand mégalo qui, dans son île caribéenne, rêve de dominer le monde. En fait, le tandem doit servir d'appat aux méchants et de couverture aux espions patentés... De Paris à la Jamaïque, nos agents vont vivre des aventures rocambolesques, croisant des clones affriolants des James Bond Girls, dirigées par la sculpturale Natty Dread (Georgianna Robertson), le Monocle (Rossy de Palma), Miss Dan (Li Xin), as des arts martiaux, belle à tomber par terre... Le réalisateur de "Taxi", "Riders" et "Fantasia chez les Ploucs" réunit le tandem à succès de "La Tour Montparnasse infernale" dans cette parodie de James Bond, version gauloise de "Drôles d'espions" de John Landis.

- "Godsend (expérience interdite)" de Nick Hamm (Etats-Unis - 1H42) - Après avoir perdu tragiquement leur fils Adam, âgé de 8 ans, Jessie et Paul (Greg Kinnear et Rebecca Romijn-Stamos) acceptent qu'il soit cloné par le Dr. Wells (Robert De Niro), qui fait des recherches génétiques. Ils s'installent près de sa clinique Godsend. Le nouvel Adam naît et grandit, heureux, jusqu'à l'âge de 8 ans. Il est alors assailli de rêves horribles et commence à se métamorphoser. Pour Jessie et Paul, c'est le début du cauchemar... Metteur en scène de théâtre puis réalisateur, le Britannique Nick Hamm signe un film d'horreur sur le clonage qui ne fera pas avancer la recherche, ni le cinéma.

- "Honey" de Billie Woodruff (Etats-Unis - 1H35) - Honey Daniels (Jessica Alba) donne des cours de hip hop, une passion que ne partagent pas ses parents. Un jour, un producteur lui donne sa chance et lui fait miroiter la possibilité de devenir riche et célèbre. Mais ce n'est pas sans contrepartie... Après "Street dancers" et "Dirty dancing 2", un Xème film pour pré-ados accros à la Star Ac', qui ne pèche pas par originalité. Premier long métrage d'un réalisateur de clips vidéo.

- "Le rôle de sa vie" de François Favrat (France - 1H40) - Pigiste dans un magazine de mode, Claire Rocher (Karin Viard) rencontre Elisabeth Becker, star de cinéma, qui l'engage comme assistante personnelle. Tout les sépare, leur condition, leur caractère, leurs rapports aux hommes et, bien sûr, la notoriété et l'argent. Peu à peu les deux femmes se lient d'amitié. Du moins c'est ce que croit Claire... Pour son premier long métrage, François Favrat réunit deux actrices magnifiques et brode avec maestria autour des rapports de fascination, de soumission, de narcissisme. Cet ancien assistant d'Olivier Assayas et de Christophe Blanc se dit influencé par "Eve" de Joseph Mankiewicz et "La garçonnière" de Billy Wilder.

- "Le secret de Baran" de Majid Majidi (Iran - 1H36) - Sur un chantier de construction de Téhéran, le contremaître Memar emploie des réfugiés afghans. Lateef, un jeune Iranien insolent, sert le thé aux ouvriers. Jusqu'au jour où il est assigné à des tâches plus pénibles et doit céder sa place à Rahmat, un adolescent afghan. Jaloux, Lateef espionne Rahmat et va découvrir son secret... Le réalisateur des "Enfants du ciel" et de "La couleur du paradis" signe un film pudique et délicat sur la naissance d'un amour qui illumine la dure vie du chantier. "Baran" est en même temps un témoignage social sur la condition de près de quatre millions de réfugiés afghans en Iran.

- "Vendues" de Jean-Claude Jean (France - 1H30) - Sept jeunes filles d'Europe de l'Est partent pour Marseille, prêtes à se prostituer pour échapper à la misère et obtenir un passeport français. Un "road movie" avec notamment Dinara Droukarova, déjà à l'affiche du "Dernier des immobiles".

- "Wonderful Days" de Kim Moon-Saeng (Corée du Sud - 1H27) - En l'an 2142, la civilisation a été détruite par la guerre et la pollution mais des survivants ont créé une ville futuriste Ecoban, dont l'énergie provient de la pollution. Ils veulent détruire les habitants de Marr pour obtenir plus d'énergie. Mais les exploités se révoltent pour retrouver un bout de ciel bleu. Ce western apocalyptique et sidéral, qui mêle personnages en deux dimensions et paysages en 3D dans une atmosphère à la fois romantique, triste et envoûtante, a obtenu le Grand prix dans la catégorie animation au Festival de Gérardmer.

Reprises: - "Comme un torrent" (Some came running) de Vincente Minnelli avec Frank Sinatra, Dean Martin et Shirley McLaine.

- "L'enfer de la corruption" (Force of evil) de Abraham Polonsky avec John Garfield.

- "J'irai cracher sur vos tombes" de Michel Gast avec Christian marquand et Antonella Lualdi.

- "Idoles" de Marc'o avec Bulle Ogier, Pierre Clementi et Jean-Pierre Kalfon.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 16-06-2004 à 14:55:06   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

La télé-réalité continue à générer de nouveaux programmes



PARIS (AFP), le 16-06-2004
De nouvelles émissions de télé-réalité continuent de faire recette dans le monde tandis que les formats les plus extrêmes ne rencontrent pas le public, selon l'étude "tendances internationales" d'Eurodata TV, co-produite par Médiamétrie et IMCA.

L'étude, présentée mardi, se penche sur la saison télévisuelle septembre 2003-avril 2004 en Allemagne, Australie, Espagne, Etats-Unis, France, Italie, Pays-Bas et Royaume-Uni et recense 1.501 nouvelles émissions lancées dans les catégories "divertissement", "factuel" et "fiction", soit une hausse de 20% sur un an. Pour une partie de la saison, l'étude prend en compte pour la première fois la Suède.

Une série de nouveaux formats de télé-réalité qui ont le vent en poupe proposent de "tout changer" : de femme, de look, d'apparence, d'emploi, de transformer sa bonne vieille voiture en bolide... ont expliqué Amandine Cassi, chef de produit NOTA (News on the air) à Médiamétrie et Christine Hodanger, chargées d'études à IMCA, lors de la présentation à la presse.

Les candidats acceptent de modifier leur apparence dans "Extreme makeover" (Rai 2 en Italie, Yorin aux Pays-Bas), "I want a famous face" (MTV) ou encore "The Swan" (le cygne) sur la chaîne américaine Fox, où une série de candidates en concurrence se soumettent à une transformation physique comprenant régime, sport, chirurgie et séances de motivation, sans avoir le droit de se voir dans la glace pendant trois mois.

Les milieux d'affaires s'y mettent également. "The Apprentice", où le milliardaire Donald Trump met à l'épreuve des candidats à la direction d'une de ses entreprises (NBC) réunit en moyenne 20 millions de téléspectateurs.

La télé-réalité trouve également un nouveau souffle avec les "twists" ou variations sur un même thème, où les candidats croient connaître les règles du jeu et se font piéger. Dans "There's something about Miriam", diffusé dans plusieurs pays, un groupe d'hommes se disputent les faveurs d'une beauté exotique qui s'avère être un homme.

Dans "The Joe Schmo show", un candidat se croit dans une émission de télé-réalité d'enfermement classique, mais neuf autres candidats sont en fait des acteurs, comme le dit le générique, présentant "une telle" dans le rôle de "la riche garce", ou "un tel" dans le rôle du "gay".

Mais lorsque la production transforme les candidats en marionnettes, le public ne suit pas, souligne l'étude, citant "Exhausted" ("A bout de forces" sur M6) ou encore "Masterplan" sur Yorin aux Pays-Bas où, pour gagner un coquette somme, un candidat devait accepter n'importe quel ordre de la production, comme plaquer sa petite amie ou changer de travail.

Les émissions en quête de nouveaux talents fonctionnent toujours et s'étendent désormais à la danse, au sport et aux animaux ("Strictly dancing" sur ABC en Australie, "Born to win sur" BBC1 en Angleterre, "Celebrity Dog School" sur BBC1).

Côté magazines et documentaires, l'étude souligne "le sacre du magazine mieux-être" et la rencontre du documentaire avec le divertissement et la fiction pour donner le "docu-fiction" ou le "docutainment", qui s'installent en première partie de soirée générant des audiences importantes.




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 16-06-2004 à 15:00:53   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Le gouverneur Arnold Schwarzenegger de nouveau sur les écrans



LOS ANGELES (AFP), le 16-06-2004
Le gouverneur républicain de Californie, Arnold Schwarzenegger qui avait renoncé à sa carrière cinématographique en prenant ses fonctions à la tête de l'Etat de Californie en octobre dernier apparaîtra néanmoins sur les écrans vendredi à l'occasion de la sortie de la dernière production Disney.

Schwarzenegger qui apparaît cinq minutes à l'écran joue le rôle d'un prince turc dans "Le tour du monde en 80 jours", une nouvelle adaptation du roman de Jules Verne.

L'acteur avait accepté ce rôle avant son élection.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 17-06-2004 à 11:49:43   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Des nationalistes hindous attaquent un film lesbien
Associated Press (AP)


©AP
Des membres du groupe extrémiste hindou Shiv Sena.
Des hindous radicaux ont cassé les vitres et arraché les affiches de cinémas indiens proposant le film Girlfriend, une histoire d'amour entre deux femmes qu'ils entendent bien faire censurer ou interdire par le gouvernement.
«Nous allons pousser le gouvernement à ordonner la coupure de scènes contestables. Ces plans, qui sont contraires à la culture indienne, devraient être enlevés», a déclaré mercredi à l'agence Associated Press Mukhtar Abbas Naqvi, vice-président de la formation nationaliste hindoue Bharatiya Janata Party (BJP).

La veille, des manifestants avaient attaqué des cinémas dans plusieurs villes du pays. Douze membres du groupe extrémiste hindou Shiv Sena ont ainsi été arrêtées mardi à Varanasi pour avoir brisé les vitres d'un cinéma et perturbé la séance de Girlfriend. A Indore, dans le centre, la police a fait fuir un groupe qui avait saccagé un cinéma.

La réalisatrice du film, Karan Razdan, a rejeté les critiques, soulignant que Girlfriend avait reçu son visa d'exploitation des autorités fédérales, seules habilitées à juger.

Elle est d'ailleurs attaquée aussi par les associations homosexuelles, qui lui reprochent de «décrire les lesbiennes comme des psychopathes qui détestent les hommes», selon une spécialiste du cinéma de New Delhi, Shubra Gupta.

La polémique a en tout cas servi le film, pour lequel des files d'attentes se forment devant les cinémas, de peur qu'il ne soit prochainement retiré de l'affiche. Les studios cinématographiques de Bombay, surnommés «Bollywood», produisent plus de 900 films par an.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 17-06-2004 à 11:50:46   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Avis de recherche pour la série Casting
Presse Canadienne (PC)


Après l'épisode non-renouvelé de Loft Story, TQS amorce un nouveau projet qui fera sortir des jeunes de l'anonymat.
Avec sa série Casting, qui réunira de vrais étudiants, on compte présenter une série qui se veut à mi-chemin entre la dramatique et la télé-réalité.

TQS a lancé son avis de recherche pour une douzaine de comédiens. Ils devront être âgés entre 18 et 30 ans et être disponibles pour les 64 épisodes qui seront enregistrés quotidiennement au cégep Saint-Laurent à Montréal, à compter de février 2005.

On vise à ce que le public se demande constamment si la série représente une fiction ou la réalité. Elle sera tournée avec de vrais étudiants, dans un environnement constant, sans maquillage, décors ou dialogues pré-conçus.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 17-06-2004 à 11:51:27   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Fahrenheit 9/11 acclamé à sa première new yorkaise
Associated Press (AP)


Michael Moore a eu droit à une ovation debout lors de la présentation au Ziegfeld Theater de New York de la première de son film Farenheit 9/11, brûlot anti-Bush récompensé par la palme d'or du festival de Cannes.
La première avait attiré un parterre prestigieux dans lequel on reconnaissait les acteurs Richard Gere, Leonardo Di Caprio, Richard Dreyfus ou Glenn Close, le chanteur Tony Bennet ou encore l'artiste Yoko Ono.

Michael Moore a notamment déclaré qu'il serait «très heureux» si son film amenait ne serait-ce qu'un seul Américain à voter lors de l'élection présidentielle de novembre 2004. Alors que la moitié des électeurs américains ne se rendent jamais aux urnes, le réalisateur a émis l'espoir que ceux qui s'abstiennent en général «ne renonceront pas et décideront de se rendre aux urnes plutôt que de rester spectateurs».

«J'aime ce pays», a ajouté Michael Moore. «Peut-être suis-je fou, mais je suis optimiste et je crois que notre pays reviendra entre nos mains dans un proche avenir».

Farenheit 9/11 sera distribué dans les salles des Etats-Unis à partir du 25 juin.



--------------------
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4Page précédentePage suivante
 
 Funtasia  Archives générales Funtasia  Archives générales Funtasia !  Info Pop corn/Juin!Nouveau sujet
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum