Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation, pour permettre la mesure d'audience et à des fins publicitaires. Les données collectées peuvent être partagées avec des tiers.X
 
Funtasia
Administrateurs : bambi, fredchoucas
 
 Funtasia  Archives générales Funtasia  Archives générales Funtasia ! 

 Info du monde/Juin!

Nouveau sujet
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 Page suivante
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 01-06-2004 à 12:14:54   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Ghazi al-Yaouar devient président de l'Irak



BAGDAD (AFP), le 01-06-2004
Le cheikh tribal Ghazi al-Yaouar a été désigné mardi premier président de l'Irak post-Saddam Hussein, après que son rival Adnane Pachachi, initialement nommé, eut décidé de jeter l'éponge.

Trois nouvelles explosions ont été entendues mardi dans le centre de Bagdad à 12h15 (08h15 GMT), quelques minutes après l'annonce de la désignation de Ghazi al-Yaouar. Les explosions étaient situées dans la zone verte, qui abrite le siège de la coalition, près de l'ancien palais présidentiel. Il était impossible d'en déterminer l'origine précise.

L'émissaire de l'Onu Lakhdar Brahimi a confirmé mardi la nomination du sunnite Ghazi al-Yaouar comme président de l'Irak, et annoncé les nominations du chiite Ibrahim Jaafari et du Kurde Roj Nouri Shawis aux postes de vice-présidents."J'ai donné dimanche au Premier ministre désigné Iyad Allaoui mes recommandations concernant la composition de son cabinet (...) J'ai l'honneur et le privilège d'annoncer que cette composition est la suivante: Ghazi Al-Yaouar, Président; Ibrahim Jaafari (du parti Al-Dawa), vice-président; Roj Nouri Shawis (du Parti démocratique du Kurdistan), vice-président", écrit Brahimi dans un communiqué. "Le Premier ministre annoncera cet après-midi la composition du gouvernement", ajoute-t-il.

Après de multiples coups de théâtre illustrant les désaccords entre les membres de l'exécutif irakien et la coalition, le Conseil de gouvernement a finalement réussi à imposer son candidat, M. Yaouar, 46 ans. Ce dernier s'est vu confier la présidence de l'Irak, qui prendra effet après le transfert de souveraineté le 30 juin. Ghazi al-Yaouar, sunnite, est l'actuel président en exercice du Conseil de gouvernement irakien, et était en compétition avec un autre sunnite, Adnane Pachachi, 81 ans, soutenu par la coalition et l'Onu. Mardi matin, un responsable de la coalition a annoncé la nomination de M. Pachachi. Une demie-heure après, rebondissement: ce dernier a fait savoir, par la voix d'un de ses plus proches collaborateurs, qu'il rejetait le poste.

"Il a été nommé mais une demi-heure plus tard il a annoncé qu'il refusait", a déclaré le ministre du Plan Mehdi al-Hafez. Selon un autre de ses collaborateurs, "M. Pachachi a refusé ce poste car certains membres du Conseil de gouvernement ont fait courir le bruit qu'il était le candidat des Américains pour le brûler, mais le vrai candidat des Américains était Ghazi al-Yaouar".

Immédiatement après, le Conseil de gouvernement faisait savoir qu'il appuyait la candidature de Ghazi al-Yaouar, et brûlait la politesse à la coalition pour annoncer que "la coalition et le Conseil de gouvernement ont choisi à l'unanimité Ghazi al-Yaouar comme président".

"Cheikh Yaouar a été officiellement nommé président de la République et a commencé à recevoir les félicitations des membres du Conseil", a affirmé Hind al-Chnein, une de ses principales collaboratrices. M. Yaouar est originaire de Mossoul, dans le nord de l'Irak. Il est le neveu de cheikh Mohsen al-Yaouar, chef de la tribu des Chammar, qui compte trois millions d'âmes sunnites et chiites, des confins de la Syrie au nord à l'Arabie saoudite au sud en passant par l'Irak et le Koweït.

Après des études d'ingénieur à l'université George Washington dans la capitale fédérale américaine, il s'est installé en Arabie où il a ouvert une entreprise de télécommunications prospère. Parfaitement anglophone, désireux de retenir dans chaque culture "ce qu'il y a de meilleur", le cheikh est un farouche partisan de l'intégrité de l'Irak, même s'il est favorable à une large autonomie pour les Kurdes. Il est resté 15 ans en exil et est rentré en Irak au printemps 2003.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 01-06-2004 à 12:15:46   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Pétrole: le Brent ouvre en nette hausse à Londres



LONDRES (AFP), le 01-06-2004
Le cours du pétrole Brent a ouvert en hausse de plus d'un dollar mardi à Londres, en raison de craintes terroristes réveillées par des attentats dans une ville pétrolière d'Arabie Saoudite au cours du week-end.

A 09H00 GMT (11H00 à Paris), à l'ouverture, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet, référence sur l'International Petroleum Exchange (IPE) de Londres, valait 37,70 dollars, en hausse de 1,10 dollar par rapport à la clôture de vendredi. Le Brent est monté jusqu'à 37,85 dollars juste après l'ouverture.

Le prix du pétrole a augmenté mardi sur les marchés asiatiques. Le prix du baril de brut pour livraison en juillet a augmenté de 3/4 de dollars environ mardi. A 15H50 à Singapour (07H50 GMT) il valait 40,62 dollars contre 39,88 à la clôture de vendredi aux Etats-Unis.

Mardi marquait la réouverture des marchés mondiaux, lundi ayant été un jour férié aux Etats-Unis et dans de nombreux pays européens. Des courtiers ont expliqué que la hausse des prix était motivée par la crainte de voir les installations pétrolières de l'Arabie, premier producteur et exportateur de pétrole du monde, continuer d'être la cible des terroristes.

"Le marché est inquiet de la perspective d'incidents de ce genre, même si cela ne touche pas directement à la structure pétrolière. C'est plus psychologique qu'autre chose", a dit Abdallah Kharma, responsable pétrolier de China Aviation.

Vingt-deux personnes, dont quatre Occidentaux, ont été tuées le week-end dernier à Khobar, une ville pétrolière de l'est de l'Arabie, dans des attentats et une prise d'otages revendiqués par le réseau terroriste Al-Qaïda. Trois des assaillants ont réussi à s'enfuir alors qu'un quatrième a été blessé et arrêté.

En un mois, ce sont 11 Occidentaux qui ont été tués en Arabie et la Grande-Bretagne et l'Australie ont mis en garde contre d'autres attentats dans le royaume.

Des analystes du secteur, dont IDEAglobal, estiment que la crainte du terrorisme ajoute entre 7 et 10 dollars au baril qui vaut environ 30% plus cher que la moyenne de l'an dernier à 28,90 dollars.

La hausse du prix du baril enregistrée mardi sur les marchés asiatiques intervient malgré des assurances données par l'Arabie saoudite selon lesquelles ses livraisons ne seraient pas affectées par les attentats.

"L'Arabie Saoudite s'est engagée (à augmenter sa production) auprès du monde et de nos amis aux Etats-Unis, et cet engagement sera respecté en dépit de ceux qui le contestent", a déclaré l'ambassadeur saoudien aux Etats-Unis, le prince Bandar bin Sultan, à la chaîne américaine Fox. L'Arabie produit actuellement quelque neuf millions de barils par jour et serait capable de porter sa production à 10,5 ou 11 millions, disposant de la plus forte marge dans le monde.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), dont l'Arabie fait partie, a également donné l'assurance, avant une réunion prévue jeudi au Liban, qu'elle fournirait suffisamment de pétrole pour satisfaire la demande mondiale.

L'Opep est proche d'un "consensus" pour augmenter sa production de pétrole, a déclaré mardi à l'AFP le ministre de l'Energie du Qatar, Abdallah ben Hamad al-Attiya. "Bien sûr, il y a un quasi-consensus pour augmenter la production", a-t-il dit, ajoutant que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) fera "tout ce qu'elle peut" pour ramener les cours sous contrôle.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 01-06-2004 à 12:16:38   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Outreau: reprise du procès en présence de tous les accusés



SAINT-OMER (AFP), le 01-06-2004
Le procès pour pédophilie d'Outreau a repris mardi matin devant les assises du Pas-de-Calais à Saint-Omer en présence de l'ensemble des 17 accusés.

Myriam Delay, un des principaux accusés et principale accusatrice, avait refusé de quitter sa cellule vendredi, fin de la quatrième semaine du procès.

L'audience a repris à 10h00 avec l'audition, à huis clos partiel, de Freddy, 16 ans, le plus âgé des 18 victimes parties civiles dont seulement cinq ont été entendues jusqu'à présent.

Ce huis clos partiel signifie que les journalistes et le public sont relégués dans une salle de retransmission vidéo où ils peuvent suivre l'audience sans que les enfants ne les voient.

Dix-sept adultes accusés notamment de viols en réunion sur 18 mineurs comparaissent depuis le 4 mai devant la cour d'assises du Pas-de-Calais Plusieurs enfants, parties civiles, doivent venir témoigner à partir de mardi devant la cour d'assises du Pas-de-Calais à Saint-Omer.

Sur les dix-huit victimes, seules cinq ont été entendues au cours des quatre premières semaines du procès: les quatre fils de Thierry et Myriam Delay, les principaux accusés, et Malvina, la fille de David Delplanque, qui a reconnu les viols des enfants Delay.

Entre Cassandra, quatre ans et demi, et Freddy, seize ans, ils sont encore douze à devoir être entendus. Lucas, trois ans et demi, a été jugé trop jeune.

La cour doit également interroger les pédopsychiatres qui ont recueilli et expertisé la parole des enfants. Ceux-ci avaient généralement conclu que leur traumatisme rendait crédibles les victimes du procès.

Depuis la remise en liberté de sept personnes jeudi, quatorze accusés sur les dix-sept comparaissent libres, sous contrôle judiciaire, et tous clament leur innocence. Les trois autres, le couple Delay et le voisin David Delplanque, plaident coupables.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 01-06-2004 à 12:17:49   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Météo France lance la carte de vigilance canicule



PARIS (AFP), le 01-06-2004
Météo France lance mardi la nouvelle carte de vigilance, qui intègre pour la première fois le risque de canicule, en plus des habituelles mises en garde en cas d'orage, de pluie intense, neige, verglas et avalanche.

Les niveaux de température retenus pour l'alerte "grande chaleur" sont différents d'une région à l'autre: on ne vit pas de la même façon les fortes chaleurs à Marseille et à Dieppe. Elles ont été établies sur la base des travaux de Météo-France et de l'Institut de veille sanitaire (InVS) et comportent deux seuils, un minima (pour la nuit) et un maxima.

Ainsi, le seuil minimal est de 24 degrés à Perpignan et Nice, mais de 18 à Rouen et même 15 à Grenoble. La température maximale retenue pour Toulouse est de 38 degrés, à comparer à 31 pour Chamonix.

A Paris, les seuils sont de 21 et 31 degrés. L'alerte orange est déclenchée si la prévision de Météo France comprend ces deux seuils en moyenne sur trois jours. Si ces températures doivent persister au delà de 3 jours, l'alerte vire au rouge.

Météo France publie deux cartes de vigilance par jour, à 6H00 et 16H00, chacune valable pour 24 heures.

Les bulletins de vigilance, qui accompagnent dans chaque département la carte, mentionneront les seuils spécifiques et des recommandations à la population (boire au moins 1,5 litre d'eau par jour, se mouiller le corps...).

La canicule intervient lorsque la température est anormalement élevée le jour, mais surtout lorsqu'elle reste très élevée la nuit et que la chaleur se prolonge plusieurs jours. Dans ces conditions, les risques sanitaires sont élevés car le corps ne se repose pas. La canicule d'août 2003 a entraîné en France près de 15.000 décès supplémentaires.

Pendant la première quinzaine d'août 2003, les températures maximales avaient dépassé de 12 degrés les normales saisonnières, et les minimales de 6 degrés, pendant dix jours consécutifs.

La carte de vigilance sera étendue le 1er novembre aux épisodes de grand froid. Les seuils tiendront compte de la température "ressentie", c'est-à-dire qu'ils prendront en compte le vent, qui accroît la sensation de froid.

La procédure de vigilance actuelle, avec une carte de couleur (verte, jaune, orange, rouge), a été mise en place par Météo-France en octobre 2001, à la suite des tempêtes de 1999.

L'alerte "grande chaleur" inaugurée par Météo France a d'autant plus d'intérêt que les fortes chaleurs risquent de se multiplier avec les effets du réchauffement climatique. La température moyenne à la surface de la terre a déjà augmenté de 1 degré depuis un siècle, et les experts tablent sur une hausse moyenne comprise entre 1,4 et 5,8 degrés d'ici 2100, du fait des émissions de gaz à effet de serre d'origine humaine.

Selon Météo France, les épisodes de canicule pourraient être multipliés par cinq d'ici la fin du siècle, sur la base du scénario moyen d'augmentation des gaz à effet de serre dans l'atmosphère.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 01-06-2004 à 12:18:44   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Sécurité maximale en France pour le 60e anniversaire du Débarquement



PARIS (AFP), le 01-06-2004
La sécurité sera renforcée au "maximum des moyens" cette semaine à Paris, avec interdiction de manifester dans le centre de la capitale, à l'occasion de la venue de chefs d'Etat pour le 60e anniversaire du Débarquement.

Les présidents américain George W. Bush et russe Vladimir Poutine doivent notamment rencontrer, à Paris le samedi 5 juin, le président Jacques Chirac, à l'occasion de leur venue aux cérémonies en Normandie. Le président Bush a prévu de passer une nuit à Paris.

Jean-Paul Proust, le préfet de police de Paris, a pris un arrêté "portant interdiction de manifestation et de rassemblement à caractère revendicatif" sur un périmètre incluant l'Elysée, Matignon et l'ambassade des Etats-Unis. Il s'agit de la place Charles-de-Gaulle et ses environs, des Invalides, de l'avenue de l'Opéra, des boulevards Haussmann et des Italiens ainsi que la rue du Faubourg-Saint-Honoré.

Cette interdiction prend effet ce mardi jusqu'à dimanche 6 juin minuit, a précisé la préfecture de police en assurant que "la sécurité sera au maximum des moyens mobilisés". Trois manifestations ont d'ores et déjà été annoncées à Paris le samedi 5 juin, toutes en dehors du périmètre de sécurité.

La première est celle de l'ensemble des syndicats qui ont appelé à manifester à partir de 14h00 contre la réforme de l'assurance maladie, entre la place de la République et celle de la Nation. La deuxième est prévue à partir de 18h00, place de la République, à l'appel d'une quarantaine d'organisations pour manifester la "solidarité des peuples contre les guerres et les occupations". La troisième manifestation est prévue 11h00, avec un rassemblement au métro Duroc (VIIe), pour la défense du droit au logement.

L'arrêté du préfet de police a été pris afin "d'assurer la sécurité" des chefs d'Etat et des officiels transitant ou séjournant à Paris ainsi que "le bon déroulement" de ces visites pour les Parisiens, selon la préfecture.

La préfecture fait aussi valoir qu'elle a décidé de "renforcer la sécurité" dans Paris dans le cadre du passage au rouge du plan Vigipirate sur l'ensemble du territoire métropolitain cette semaine. Elle a aussi demandé aux responsables d'établissement recevant du public (grands magasins, cinémas, théâtres, musées) de "renforcer la vigilance", durant toute la semaine de festivités. Le préfet leur a demandé de "contrôler systématiquement" les entrées du public et d'effectuer des contrôles sélectifs des sacs et bagages.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 01-06-2004 à 12:19:45   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Procès Dutroux: plaidoirie de l'avocat principal du pédophile



ARLON (AFP), le 01-06-2004
L'avocat principal de Marc Dutroux va tenter de prouver mardi que les crimes attribués au pédophile de Charleroi s'inscrivent dans un contexte que l'enquête a en grande partie ignoré, lors d'une journée complète de plaidoirie devant les assises d'Arlon.

Me Magnée, 68 ans, l'un des ténors du barreau de Bruxelles, a indiqué la semaine dernière qu'il s'attacherait d'abord à décrire la "signification socio-politique" de l'affaire Dutroux.

La révélation des crimes de Marc Dutroux en août 1996 et des graves dysfonctionnements des enquêtes menées sur les disparitions d'enfants en Belgique avait profondément ébranlé le royaume et fait vaciller ses institutions durant plusieurs mois. Trois mois jour pour jour après l'ouverture du procès, l'avocat devrait ensuite évoquer la "fourmilière mafieuse de Charleroi" dans laquelle le juge d'instruction Jacques Langlois n'avait pas voulu, selon un enquêteur venu témoigner à la barre, donner de "coup de pied".

Le défenseur de "l'homme le plus haï de Belgique", qui a entretenu des rapports difficiles avec Dutroux durant les 13 semaines de procès, devrait ensuite aborder les pistes "abandonnées" trop tôt selon lui par M. Langlois. Il devrait au passage évoquer les plus farfelues d'entre elles, comme la pseudo-secte "sataniste" Abrasax, pour se demander "qui avait intérêt à les lancer" et à brouiller le travail des enquêteurs.

Enfin, Me Magnée devrait tenter de mettre une nouvelle fois à mal la théorie d'un Marc Dutroux ayant agi en "pervers isolé" --une thèse qui a gagné du terrain durant le procès-- pour relancer la piste du "réseau" pour lequel aurait agi le pédophile. Pour ce faire, l'avocat devrait notamment souligner que des cheveux et des "traces biologiques" d'inconnus ont été retrouvés dans le cachot de Marcinelle où Dutroux abusait de ses victimes.

Marc Dutroux encourt la prison à perpétuité devant la cour d'assises d'Arlon pour, entre autres crimes, l'enlèvement et le viol de six fillettes et adolescentes belges entre juin 1995 et août 1996, et la mort de quatre d'entre elles dont deux qu'il est accusé d'avoir lui-même assassinées.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 01-06-2004 à 12:20:32   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Jugement après la mort des cinq pompiers de Loriol sur l'A7



VALENCE (AFP), le 01-06-2004
Le tribunal correctionnel de Valence rend mardi après-midi son jugement en délibéré après la mort de cinq pompiers de Loriol (Drôme), fauchés sur l'A7 le 29 novembre 2002 par un chauffard, alors qu'ils intervenaient sur un accident matériel.

Lors de l'audience, le 10 mai, le procureur de la République a requis une peine de cinq ans de prison, dont trois avec sursis, à l'encontre du conducteur, Fernand Blanc, âgé de 82 ans.

M. Blanc roulait à plus de 150 km/heure sur une portion d'autoroute en travaux où la vitesse était limitée à 90 km/h. Des secours, intervenant sur un accident matériel, avaient mis en place une importante signalisation, selon l'enquête.

Durant toute l'audience, Fernand Blanc, poursuivi pour "homicides involontaires et blessures involontaires", a obstinément invoqué le "noir complet", le soir du 29 novembre, et affirmé ne se souvenir de rien.

Un sixième pompier a été grièvement blessé dans l'accident, survenu à Loriol-sur-Drôme (Drôme), entre Valence et Montélimar.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 01-06-2004 à 12:23:17   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Marks and Spencer, sous le coup d'une offre d'achat, limoge son patron



LONDRES (AFP), le 01-06-2004
Le groupe de distribution britannique Marks and Spencer a décidé lundi de limoger son directeur général, trois semaines après l'annonce du départ du président Luc Vandevelde, alors que le groupe doit faire face à une tentative de rachat.

Marks and Spencer a annoncé la démission, avec effet immédiat, du directeur général Roger Holmes et son remplacement par Stuart Rose, ancien patron d'Arcadia.

Ce chamboulement à la tête de Marks and Spencer survient trois semaines après la décision du Belge Luc Vandevelde d'abandonner une présidence qu'il avait prise à l'été 2002.

Puis jeudi, à la surprise générale, c'est le milliardaire Philip Green qui a fait trembler le distributeur en affichant sa volonté de mettre la main sur Marks and Spencer, quatre ans après une première tentative de rachat avortée.

Philip Green n'a pas dévoilé le prix qu'il comptait mettre pour acquérir le célèbre distributeur britannique. Les analystes tablent sur une offre valorisant les magasins à quelque 9 milliards de livres (13,4 milliards d'euros), soit une prime par rapport aux 8 milliards de capitalisation en Bourse du groupe avant l'annnonce de Philip Green.

Le conseil d'administration de Marks and Spencer a décidé de combattre cette tentative et l'arrivée de Stuart Rose au poste de directeur général est clairement présentée comme cette opposition.

Dès sa nomination lundi, Stuart Rose a fait savoir que la cession du distributeur créée il y a 120 ans n'était pas à l'ordre du jour.

"Je n'ai pas accepté cette fonction pour vendre le groupe", a-t-il déclaré peu après l'annonce de sa nomination en affirmant que sa mission était de redonner à Marks and Spencer "son lustre d'antan".

L'intérim de la présidence sera assurée par Paul Myners jusqu'à la nomination du successeur de M. Vandevelde



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 01-06-2004 à 12:26:31   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

La Bourse de Paris en baisse



PARIS (AFP), le 01-06-2004
La Bourse de Paris était en baisse mardi à l'ouverture, dans une séance calme, sous pression face aux craintes de forte hausse des prix du brut après les attentats en Arabie saoudite, selon des courtiers.

A 09H50 (07H50 GMT), le CAC 40 perdait 0,68% à 3.644,53 points. Le montant des échanges était très faible, à 135 millions d'euros.

Ailleurs en Europe, les principaux marchés étaient en hausse, Londres a ouvert en hausse de 0,20% et Francfort de 0,07%. Le DJ Euro Stoxx 50 perdait 0,62% vers 09H50.

"Le marché est plutôt sans tendance. Il y aura une petite consolidation aujourd'hui", a indiqué l'opérateur d'une banque américaine. "On est attentif aux cours du brut et à l'euro, qui restent à des niveaux très élevés, mais le marché semble atone et ne réagit pas vraiment aux nouvelles pour le moment", a-t-il ajouté.

Les investisseurs attendent ce mardi les chiffres sur les immatriculations en mai de Renault et Peugeot, mais aussi l'indice d'activité ISM du secteur manufacturier pour l'ensemble des Etats-Unis, à 14H00 GMT.

Total gagnait 0,39% à 155,70 euros, profitant des cours du brut très élevés.

Thomson était stable (+0,06% à 15,68 euros), alors que la maison de courtage Morgan Stanley a débuté mardi sa couverture du groupe, avec une recommandation à surpondérer et objectif de cours à 18,50 euros.

Rhodia reculait de 1,87% à 1,05 euro, après avoir indiqué s'être acquitté d'une amende de 18 millions de dollars aux Etats-Unis. Pour CM-CIC, il s'agit "d'un problème connu", mettant surtout l'accent sur le fait que le "marché table sur l'échec du plan de restructuration du groupe et son incapacité à générer 300 M EUR d'économies d'ici 2006".




--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 01-06-2004 à 12:27:08   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Le projet de loi sur le handicap à partir de mardi à l'Assemblée



PARIS (AFP), le 01-06-2004
Les députés examinent à partir de mardi, en première lecture, le projet de loi en faveur des handicapés qui, au-delà d'un consensus sur de nombreuses mesures ponctuelles, suscite encore le mécontentement de la gauche et des associations concernées.

Présenté comme la pièce maîtresse de l'intégration des handicapés, l'un des trois grands chantiers du quinquennat de Jacques Chirac, ce texte institue notamment une prestation de compensation du handicap dont le but est d'apporter des réponses individualisées en termes d'équipement ou d'aide humaine.

Lors de l'examen en commission, les députés ont souhaité étendre considérablement le champ d'application de cette mesure, déjà élargi par les sénateurs en février.

Ils ont tout d'abord adopté un amendement qui permet l'octroi de cette prestation en espèces, et pas seulement en nature, afin que son bénéficiaire "ait plus de latitude pour l'utiliser comme il l'entend", explique le rapporteur du projet de loi, Jean-François Chossy (UMP, Loire).

Ils ont surtout voté des amendements qui visent à supprimer les conditions d'âge et de ressources prévues dans le texte initial. Mais ces initiatives, comme l'abaissement à 5,5% du taux de TVA sur les aides techniques (fauteuils roulants...), pourraient se heurter à l'application de l'article 40 de la Constitution, qui interdit aux parlementaires d'aggraver la charge publique, sauf accord du gouvernement.

M. Chossy se déclare lui-même "assez contrit" par ce problème, soulignant que cette menace est agitée "à chaque ligne" alors que le texte est censé être financé "par une nouvelle donne", la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie, qui doit être alimentée par le produit de la "journée de solidarité".

Le problème du financement est évidemment soulevé avec encore plus de vigueur par l'opposition, qui s'inquiète aussi de celui posé par les dizaines de décrets d'application qui seront nécessaires ultérieurement.

Le texte comporte en effet deux autres volets importants. Il s'agit d'abord de la création de maisons départementales des personnes handicapées, sortes de guichets uniques d'information pour simplifier les démarches administratives.

Le texte propose en outre de nombreuses mesures destinées à faciliter l'accessibilité des handicapés, aussi bien dans les bâtiments ou les transports que dans les mondes de l'éducation ou du travail.

Bien conscient du problème des décrets d'application - la loi fondatrice de 1975 en attend encore quelques uns -, M. Chossy a proposé un amendement obligeant les pouvoirs publics à les publier cette fois dans un délai de six mois après la promulgation de la loi.

Au-delà de ces inquiétudes, la gauche exprime une insatisfaction globale, rejoignant la plupart des associations d'handicapés, dont certaines manifesteront mardi à Paris.

Les députés PS sont "très réservés", affirme ainsi Hélène Mignon, qui "ne comprend pas" le refus du gouvernement d'adopter la notion plus large de "personnes en situation de handicap" au lieu de "personnes handicapées", comme l'ont fait l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Union européenne.

"Cette loi manque de souffle et d'ambition", affirme aussi Daniel Paul (PCF), pour qui le texte retient "une définition médicale dépassé". Selon lui, les personnes handicapées demandent "de la justice sociale et de la citoyenneté".

Tout en partageant ces critiques, Claude Leteurtre (UDF) juge que ce texte "va être une bonne loi" et estime que son groupe se prononcera pour un vote favorable.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 01-06-2004 à 12:27:58   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Mme Buffet: le projet de constitution européenne, "une sorte de camisole libérale"



PARIS (AFP), le 01-06-2004
Marie-George Buffet, secrétaire nationale du PCF, a dénoncé mardi le projet de constitution européenne qui va mettre les citoyens européens "dans une sorte de camisole libérale pour les décennies à venir".

"Cette constitution nous empêchera de mener une politique de gauche en France et en Europe (...) J'ai envie d'un autre traité", a-t-elle dit sur Europe 1.

Elle a renouvelé sa demande de référendum sur ce projet car "il est normal que les citoyens d'Europe soient consultés sur une constitution qui va les mettre dans une sorte de camisole libérale pour les décennies à venir".

Mme Buffet a souhaité que les élections européennes du 13 juin soient "l'occasion de sanctionner toutes les politiques libérales en Europe, et notamment celle menée en France par Jean-Pierre Raffarin".

La secrétaire nationale du PCF a indiqué que l'objectif de son parti le 13 juin était d'avoir au moins "un élu dans chaque grande circonscription, ce qui est une bagarre difficile vu le découpage" de ces huits circonscriptions regroupant chacune plusieurs régions.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 01-06-2004 à 12:30:04   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Irak: attentat suicide meurtrier, nomination d'un président



BAIJI (AFP), le 01-06-2004
Onze civils irakiens ont été tués et 26 autres blessés mardi dans un attentat suicide à la voiture piégée à l'entrée d'une base militaire américaine à Baiji, à 200 km au nord de Bagdad, selon un officier de la sécurité irakienne.

"Un homme avec une barbe a fait sauter sa voiture, une BMW noire, à l'entrée de la base américaine de Baiji à 09H30 causant la mort de 11 civils irakiens et blessant 26 autres", a affirmé Hamed Massoud, un lieutenant des Forces de défense civile irakiennes (ICDC, auxiliaires de l'armée).

Par ailleurs, une très forte explosion s'est produite mardi près d'un bureau de l'Union patriotique du Kurdistan (UPK), situé non loin de la Zone verte abritant le quartier général de la coalition à Bagdad. "J'ai vu une voiture en feu dans la rue près du bureau de l'UPK", a déclaré un policier. Il n'a pas été en mesure de dire si la voiture avait été touchée par un projectile ou si elle avait explosé. Des blessés ont été conduits à l'hôpital. Une voiture était en feu et de la fumée sortait de la permanence. Des tirs ont été entendus après la déflagration.

Il s'agissait de la dernière d'une série d'au moins sept explosions qui se sont produites depuis l'annonce vers 11H00 (07H00 GMT) de la nomination de Ghazi al-Yaouar comme président de l'Irak. Le cheikh tribal Ghazi al-Yaouar a été désigné mardi premier président de l'Irak post-Saddam Hussein, après que son rival Adnane Pachachi, initialement nommé, eut décidé de jeter l'éponge. L'émissaire de l'Onu Lakhdar Brahimi a confirmé mardi la nomination du sunnite Ghazi al-Zaouar comme président de l'Irak, et annoncé les nominations du chiite Ibrahim Jaafari et du Kurde Roj Nouri Shawis aux postes de vice-présidents.

"J'ai donné dimanche au Premier ministre désigné Iyad Allaoui mes recommandations concernant la composition de son cabinet (...) J'ai l'honneur et le privilège d'annoncer que cette composition est la suivante: Ghazi Al-Yaouar, Président; Ibrahim Jaafari (du parti Al-Dawa), vice-président; Roj Nouri Shawis (du Parti démocratique du Kurdistan), vice-président", écrit Brahimi dans un communiqué. "Le Premier ministre annoncera cet après-midi la composition du gouvernement", ajoute-t-il.

Après de multiples coups de théâtre illustrant les désaccords entre les membres de l'exécutif irakien et la coalition, le Conseil de gouvernement a finalement réussi à imposer son candidat, M. Yaouar, 46 ans. Ce dernier s'est vu confier la présidence de l'Irak, qui prendra effet après le transfert de souveraineté le 30 juin. Ghazi al-Yaouar, sunnite, est l'actuel président en exercice du Conseil de gouvernement irakien, et était en compétition avec un autre sunnite, Adnane Pachachi, 81 ans, soutenu par la coalition et l'Onu.

Mardi matin, un responsable de la coalition a annoncé la nomination de M. Pachachi. Une demie-heure après, rebondissement: ce dernier a fait savoir, par la voix d'un de ses plus proches collaborateurs, qu'il rejetait le poste.

"Il a été nommé mais une demi-heure plus tard il a annoncé qu'il refusait", a déclaré le ministre du Plan Mehdi al-Hafez. Selon un autre de ses collaborateurs, "M. Pachachi a refusé ce poste car certains membres du Conseil de gouvernement ont fait courir le bruit qu'il était le candidat des Américains pour le brûler, mais le vrai candidat des Américains était Ghazi al-Yaouar".

Immédiatement après, le Conseil de gouvernement faisait savoir qu'il appuyait la candidature de Ghazi al-Yaouar, et brûlait la politesse à la coalition pour annoncer que "la coalition et le Conseil de gouvernement ont choisi à l'unanimité Ghazi al-Yaouar comme président".

"Cheikh Yaouar a été officiellement nommé président de la République et a commencé à recevoir les félicitations des membres du Conseil", a affirmé Hind al-Chnein, une de ses principales collaboratrices. M. Yaouar est originaire de Mossoul, dans le nord de l'Irak. Il est le neveu de cheikh Mohsen al-Yaouar, chef de la tribu des Chammar, qui compte trois millions d'âmes sunnites et chiites, des confins de la Syrie au nord à l'Arabie saoudite au sud en passant par l'Irak et le Koweït.

Après des études d'ingénieur à l'université George Washington dans la capitale fédérale américaine, il s'est installé en Arabie où il a ouvert une entreprise de télécommunications prospère. Parfaitement anglophone, désireux de retenir dans chaque culture "ce qu'il y a de meilleur", le cheikh est un farouche partisan de l'intégrité de l'Irak, même s'il est favorable à une large autonomie pour les Kurdes. Il est resté 15 ans en exil et est rentré en Irak au printemps 2003.



--------------------
fredchoucas
Administrateur
fredchoucas
8568 messages postés
   Posté le 01-06-2004 à 12:33:26   Voir le profil de fredchoucas (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à fredchoucas   

Pakistan: le bilan de l'attentat de Karachi s'alourdit à 19 morts



KARACHI (AFP), le 01-06-2004
Le bilan de l'attentat à la bombe perpétré lundi contre une mosquée chiite de Karachi (sud du Pakistan) s'est alourdi à 19 morts, a déclaré mardi la police.

Le premier bilan de 15 morts et 35 blessés s'est alourdi avec la mort dans la nuit à l'hopital de quatre fidèles qui avaient été blessés, a dit le chef de la police de Karachi Tariq Jamil.

L'explosion s'est produite alors que des dizaines de fidèles assistaient à la prière du soir dans une mosquée située non loin du quartier où le religieux sunnite (les sunnites sont très majoritaires au Pakistan), le mufti Nizamuddin Shamzai, a été tué dimanche. La police essaie de déterminer si l'explosion a été provoquée par un attentat suicide.

L'attentat intervenait au lendemain du meurtre d'un religieux sunnite influent, également à Karachi, la plus grande ville du Pakistan, et qui avait donné lieu à des heurts violents. Des violences qui ont suivi l'attentat ont fait trois autres morts, victimes d'échanges de coups de feu enter la police et des manifestants.

A la suite de ces violences, le président pakistanais Pervez Musharraf a fait savoir par la voix du ministre de l'Information Sheikh Rashid qu'il prendrait "très bientôt des mesures importantes" si on ne parvenait "à contrôler la situation" dans la plus grande ville du pays. M. Rashid a indiqué que le général Musharraf était très inquiet au sujet de la détérioration de la situation, mais n'a pas précisé quelles mesures le président avait l'intention de prendre.

Les corps des personnes décédées et les blessés ont été acheminés dans différents hôpitaux de la ville et, selon la police, un enfant âgé de dix ans figure parmi les morts. Selon des témoins, l'explosion a été si puissante qu'elle a provoqué des fissures dans le dôme de la mosquée et qu'une victime a été déchiquetée. L'un des fidèles, Mohammad Jamil, a raconté qu'il avait vu un homme sortir d'une voiture et jeter quelque chose à l'intérieur de la mosquée. "Lorsque je suis entré dans la mosquée, il y a eu deux explosions violentes et alors quelque chose m'a touché et après je ne me souviens plus de rien", a-t-il dit aux journalistes à l'hôpital civil.

Le sol et les murs de la mosquée étaient maculés de sang et les secouristes ont récupéré des morceaux de corps éparpillés dans tout le lieu de culte. Une foule en colère s'est immédiatement rassemblée à l'extérieur de la mosquée, mettant le feu à une station-service et échangeant des coups de feu avec la police, ont indiqué des témoins. L'explosion n'avait pas été revendiquée dans l'immédiat, mais le chef de la police de la ville, Asad Ashraf Malik, l'a qualifiée d'acte terroriste.

Cette mosquée chiite est située à seulement un kilomètre du lieu où le mufti Nizamuddin Shamzai a été tué dimanche par des assaillants non identifiés qui ont criblé de balles son véhicule, blessant également son fils et son chauffeur. Le meurtre du religieux a donné lieu à de violentes protestations et à des scènes de pillage dans le quartier de Binouri, où les autorités ont déployé d'importantes forces de police pour contenir les heurts.

Depuis le 7 mai - date d'un attentat suicide à la voiture piégée dans une mosquée chiite, qui avait fait 23 morts et une centaine de blessés - Karachi a connu un regain de violence. Le 25 mai, des bombes ont tué deux personnes dans le port de cette ville de 14 millions d'habitants et, le lendemain, l'explosion de deux voitures piégées près de la résidence du consul général des Etats-Unis a fait un mort et 32 blessés.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 02-06-2004 à 11:24:41   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Pétrole: l'UE s'inquiète des conséquences sur la croissance

Presse Canadienne


Le prix du pétrole bat des records, et les craintes d'un effet négatif sur la croissance se font plus pressantes. La Commission européenne a estimé mardi qu'au niveau actuel la flambée des cours de l'or noir pourrait coûter 0,2 point de PIB aux 25 pays de l'Union européenne.

Mardi, à la clôture des échanges à New York, le prix du baril a atteint un record historique depuis la création de ce marché en 1983, à 42,33 dollars, en hausse de 2,45 dollars, soit 6%, par rapport au niveau de vendredi.

A Londres également, le Brent de la mer du Nord a atteint des sommets en terminant à 39,08 dollars le baril, en hausse de 2,48 dollars par rapport à la clôture de vendredi, son niveau le plus élevé depuis 13 ans et demi.

En avril, la Commission avait tablé sur une prévision de croissance de 1,7% pour l'année 2004, sur la base d'un pétrole à 31 dollars le baril, soit 11 dollars de moins que le cours actuel à New York.

"Si les prix (du pétrole) et les taux de change (euro/dollar) restent ce qu'ils sont", les pays de l'UE pourraient perdre environ 0,2 point de croissance sur leur produit intérieur brut (PIB), a estimé Gerassimos Thomas, porte-parole de la Commission.

Réunis mardi soir à Luxembourg, les ministres européens des Finances ont appelé les pays producteurs de pétrole à réagir. Ainsi, l'Allemand Hans Eichel a exprimé l'espoir que l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) annonce une hausse de sa production globale lors de sa réunion prévue jeudi à Beyrouth (Liban). "Je pense que l'OPEP veut être un partenaire dans les efforts menés pour continuer à faire progresser l'économie mondiale", a-t-il déclaré.

"On doit être un peu préoccupé de l'influence (d'une hausse du prix du pétrole) sur l'économie", a ajouté le ministre allemand des Finances avant la réunion. Les cours actuels du pétrole ne sont "pas bons pour la croissance", a renchéri son homologue espagnol.

A Beyrouth, à deux jours de la réunion de l'OPEP, le ministre saoudien du Pétrole Ali NaJimi a affirmé que le cartel ferait "de son mieux" pour s'assurer que les réserves de brut soient suffisantes pour répondre à la demande mondiale.

"L'OPEP fera de son mieux pour préserver l'essentiel", a déclaré M. NaJimi à son arrivée dans un hôtel de Beyrouth, avant les discussions qui doivent s'engager jeudi avec ses homologues de l'OPEP sur une possible augmentation de la production de brut.

Les marchés ont été secoués par la prise d'otages sanglante de ce week-end

à Khobar, dans l'est de l'Arabie saoudite, qui a fait 22 morts, essentiellement des étrangers. Ces événements ont suscité des craintes sur la sécurité des réserves de pétrole d'Arabie Saoudite, premier exportateur mondial.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 02-06-2004 à 11:25:28   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Turquie: les séparatistes kurdes annoncent la fin de leur trêve

Presse Canadienne


Les rebelles kurdes ont annoncé mardi qu'ils mettaient fin à leur trêve unilatérale de cinq ans et ont appelé les ressortissants et investisseurs étrangers à éviter la Turquie, a rapporté mardi une agence de presse proche des séparatistes kurdes.

Le Congrès du peuple du Kurdistan (KONGRA-GEL), qui a succédé au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, interdit), a fait cette annonce lors d'une conférence de presse dans les montagnes du Kurdistan irakien, a précisé l'agence Mésopotamie, basée en Allemagne.

A plusieurs reprises, le groupe rebelle avait menacé de mettre fin à sa trêve si le gouvernement turc ne reconnaissait pas ce cessez-le-feu décrété unilatéralement en 1999, mais c'est la première fois qu'il annonce la rupture de sa trêve. Une décision destinée s à l'encontre.

Zubeyir Aydar, l'un des responsables du KONGRA-GEL, a précisé que son groupe avait surmonté ses divergences et était à nouveau uni derrière son leader historique, le chef rebelle Abdullah Ocalan, qui purge une peine de prison à vie dans une prison turque. Dans ses derniers messages transmis par ses avocats, Ocalan n'a pas exclu de recourir à nouveau à la force.

Les services de renseignement turcs estiment à environ 4.500 le nombre de rebelles kurdes repliés dans le Kurdistan irakien (dans le nord de ce pays frontalier de la Turquie) et à quelques centaines le nombre de rebelles opérant dans le sud-est de la Turquie.

Après 15 ans d'une lutte armée qui a fait 37.000 morts, le PKK avait déclaré une trêve unilatérale peu après la capture de son chef, Ocalan, par les forces turques en 1999.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 02-06-2004 à 11:26:22   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Accès bloqué au QG d'Arafat

Presse Canadienne


Une vingtaine de jeeps de l'armée israélienne ont pris position dans la nuit de mardi à mercredi autour de la Moukataa, le quartier général de Yasser Arafat à Ramallah en Cisjordanie, a-t-on appris de source sécuritaire palestinienne.

Les soldats israéliens ont bloqué cinq accès menant à ce quartier général, faisant craindre des préparatifs en vue d'une attaque contre le dirigeant palestinien qui est de facto assigné à résidence sur place depuis deux ans et demi par l'armée israélienne.

Le Premier ministre israélien Ariel Sharon a relancé le 23 avril les spéculations sur le sort de M. Arafat en se disant non tenu par une promesse qu'il avait faite à Washington de ne pas lui porter atteinte physiquement.

Le 25 avril, le quotidien israélien Maariv, citant des sources politiques, a affirmé que M. Sharon voulait, par ses déclarations, «préparer le terrain à l'expulsion d'Arafat vers la bande de Gaza», dans le cadre de son plan de retrait unilatéral de cette territoire.

«Les forces israéliennes disposent de plans parfaitement rodés et détaillés pour expulser Arafat à n'importe quel moment. Il y a des objectifs déjà assignés en ce sens, notamment sur les lointains rivages du Proche-Orient où Tsahal (l'armée) s'est déjà rendue pour des exercices», avait précisé Maariv.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 02-06-2004 à 11:27:36   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Washington et Londres présentent un nouveau projet de résolution sur l'Irak

Presse Canadienne


Les États-Unis et la Grande-Bretagne ont fait circuler aux Nations unies une version révisée d'un projet de résolution sur l'Irak.

Ce projet donnerait au nouveau gouvernement intérimaire le contrôle sur l'armée et la police et fixerait à janvier 2006 au plus tard la fin du mandat de la force multinationale dans le pays.

Le nouveau projet de résolution affirme clairement que le gouvernement intérimaire, dont la composition a été annoncée mardi, sera totalement souverain, et réaffirme le droit des Irakiens à choisir librement leur avenir politique, contrôler leurs ressources naturelles et coordonner l'assistance internationale.

Ce projet révisé a été présenté mardi soir à l'ONU, quelques heures après l'annonce du nouveau gouvernement intérimaire irakien.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 02-06-2004 à 11:28:58   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Pluies torrentielles: messe du souvenir en République dominicaine

Presse Canadienne


Plusieurs centaines de survivants des pluies torrentielles qui ont provoqué des inondations et des coulées de boue la semaine dernière en HaJiti et en république dominicaine ont rendu hommage aux victimes mardi lors d'une messe du souvenir à Jimani (République dominicaine).

La catastrophe a fait quelque 1.700 morts, selon le dernier bilan fourni lundi par les autorités des deux pays.

"On ne sait jamais pourquoi une tragédie se produit, et on ne le saura jamais", a déclaré le cardinal Nicolas de Jesus Lopez Rodriguez, chef de l'Eglise catholique de République dominicaine lors de cette masse dite en créole et diffusée en direct sur la télévision nationale.

Quelque 500 personnes s'étaient rassemblées sur la place de Jimani, encore maculée de boue.

Parmi l'audience figurait Maria de la Cruz, 67 ans, qui a perdu un fils, son frère et plus de 40 nièces, neveux, cousins, tantes et oncles.

"Les pertes ont été catastrophiques ici", a déclaré Surele Valenzuela, 21 ans, qui a perdu un oncle et deux cousins. "Tout le monde a perdu une maison ou un parent, ou est mort lui-même", a-t-il expliqué.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 02-06-2004 à 11:29:59   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Des troupes israéliennes entrent dans Ramallah

Presse Canadienne


Des troupes israéliennes sont entrées tôt ce mercredi matin à Ramallah en Cisjordanie, où se trouve le quartier général du président de l'Autorité palestinienne Yasser Arafat, a annoncé Tsahal.

Selon des responsables militaires, il s'agit d'une opération de routine qui n'a rien à voir avec Yasser Arafat.

Le "Rais" est confiné dans la Moukhata depuis plus de deux ans. IsraJel affirme qu'il est libre de partir mais qu'il n'est pas certain d'être autorisé à revenir



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 02-06-2004 à 11:31:13   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Nucléaire: l'Iran a reconnu avoir importé du matériel pour enrichir de l'uranium, selon un rapport de l'AIEA

Presse Canadienne


Contredisant ses précédentes déclarations, l'Iran a reconnu avoir importé certains éléments de centrifugeuses pour enrichir de l'uranium, selon un rapport confidentiel de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) obtenu par l'Associated Press (AP).

Le document, rédigé par le directeur de l'AIEA Mohammed El Baradei en vue de la réunion de l'agence le 14 juin, estime que l'Iran a fait preuve d'ouverture quant à l'état de son programme nucléaire mais souligne qu'il reste encore des questions sans réponse.

Les inquiétudes concernant le programme nucléaire iranien se sont intensifiées après la découvertes par les inspecteurs de l'AIEA de traces d'uranium hautement enrichi sur deux sites iraniens. Téhéran affirme que l'uranium se trouvait déjà sur des équipements achetés d'occasion à l'étranger.

Mais le rapport obtenu par l'AP détaille des incohérences récurrentes, telles que des différences de niveau d'enrichissement d'uranium relevés, qui laissent planer le doute sur les justifications des autorités iraniennes.

Il explique que "l'agence continue de faire des progrès en obtenant une compréhension totale du programme nucléaire de l'Iran", mais qu'"un nombre de questions restent en suspens". Il affirme ainsi que des "renseignements importants" sur les centrifugeuses iraniennes "ont fréquemment fait l'objet de demandes répétées, et dans certains cas, continuent de fournir des informations contradictoires".

Il explique que l'Iran est ainsi revenu sur ses précédentes déclarations dans lesquelles il affirmait ne jamais avoir acheté d'éléments de centrifugeuses à l'étranger.

Obtenir des réponses à toutes ces questions "est d'une importance capitale pour que l'agence puisse fournir à la communauté internationale les assurances exigées concernant les activités nucléaires de l'Iran", précise le rapport.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 02-06-2004 à 11:31:51   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Manifestation anti-guerre à l'occasion de la visite de George W. Bush vendredi à Rome

Presse Canadienne


Les autorités italiennes ont autorisé mardi la tenue d'une manifestation anti-guerre vendredi après-midi dans le centre de Rome à l'occasion de la visite du président américain George W. Bush. Quelque 10.000 policiers seront déployées dans les rues de la capitale italienne.

Au cours de son séjour en Italie vendredi et samedi, le chef de la Maison Blanche sera reçu par le pape Jean Paul II au Vatican et rencontrera le président du Conseil italien Silvio Berlusconi.

Les autorités italiennes ont annoncé que l'espace aérien de Rome serait fermé aux appareils privés lors de la visite de George W. Bush. Les vols commerciaux sur les deux principaux aéroports de la ville seront également brièvement suspendus lors de l'arrivée du président américain vendredi, et de son départ samedi à la mi-journée.



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 02-06-2004 à 11:34:09   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Il a attendu 14 ans pour des excuses
Presse Canadienne


Il aura fallu 14 ans à David McCann pour obtenir, enfin, des excuses du premier ministre de l'Ontario pour les sévices qu'ils a endurés dans son enfance, alors qu'il était pensionnaire d'une école de réforme provinciale.

Depuis qu'il est sorti de l'anonymat, en 1990, pour accuser les membres ontariens de l'ordre des Christian Brothers d'agressions, environ 1600 autres victimes lui ont emboîté le pas dans ce qui est devenu l'une des plus vastes enquêtes pour agressions sexuelles de l'histoire canadienne.

Plusieurs de ces victimes devraient être présentes dans la tribune des visiteurs à l'Assemblée législative ontarienne, mercredi, pour entendre les excuses qu'elles avaient espéré recevoir, en vain, en 1996 dans le cadre de l'entente de 16 millions $ négociée avec la province, l'archevêché catholique et les Christian Brothers.

Pour M. McCann, qui a même été traité de menteur et forcé de se cacher pour sa propre protection pendant un certain temps, ce sera une journée très importante.

Après la dénonciation de M. McCann en 1990, la police avait été inondée d'appels de victimes de mauvais traitements aux établissements de St. Joseph's à Alfred, et de St. John's à Uxbridge, toutes deux en Ontario



--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 02-06-2004 à 11:35:16   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Un ex-juge est condamné à sept ans de prison

Presse Canadienne


Un ancien juge de la Cour provinciale de la Colombie-Britannique à Prince George, David Ramsay, qui s'était reconnu coupable d'avoir agressé des jeunes prostituées autochtones — dont une n'avait que 12 ans —, a été condamné à sept ans d'emprisonnement, mardi.
La peine est de deux années plus longue que ce que la Couronne avait réclamé. La communauté autochtone, outrée des crimes commis contre ses jeunes membres, n'est pas satisfaite pour autant.

«L'accusé a déjà payé un prix pour son crime», a affirmé le juge en chef adjoint, Patrick Dohm.

«Il a perdu son poste en tant que juge respecté, inspire la honte de ses anciens collègues et je m'attends à ce que son emprisonnement soit un fardeau exceptionnellement lourd.»

Plus tôt, mardi, le juge déchu avait dit à la cour qu'il avait besoin d'aide.

«J'ai besoin d'un traitement, a dit l'ex-juge. J'ai hâte de le recevoir pour ne plus jamais m'adonner à nouveau à ce genre de comportement blessant et destructeur.»

Il n'a pu expliquer à ses quatre jeunes victimes, présentes dans la salle d'audience, pourquoi il avait commis les gestes pour lesquels il a été accusé. Il a plutôt parlé de l'intense honte qu'il ressent et de ses tentatives de suicide et s'est excusé auprès de ses victimes.





--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 02-06-2004 à 11:36:16   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Un réfugié égyptien s'effondre en larmes lors d'une audience en cour

Presse Canadienne


Un réfugié égyptien, interné au Canada depuis son arrestation il y a près de quatre ans, s'est effondré en larmes mardi alors qu'il comparaissait pour connaître les conditions de sa libération sous caution.

L'homme, qui n'a jamais été accusé de quoi que ce soit, a raconté que ses deux frères avaient été arrêtés et jetés en prison en Egypte en 1997, deux ans après son arrivée au Canada. Il a ajouté qu'une ordonnance avait été émise pour leur libération mais qu'ils étaient toujours en prison.

"Cela prouve que les droits humains ne sont pas respectés en Egypte, a déclaré M. Mahjoub, qui est lui-même interné depuis juin 2000 au Toronto West Detention Centre, une institution qui sert normalement à purger de courtes peines.

Arrivé au Canada avec le statut de réfugié en 1996, M. Majhoub, âgé de 44 ans, est soupçonné par le Service canadien du renseignement de sécurité d'avoir des liens avec une organisation de musulmans extrémistes, qui serait elle-même reliée au groupe terroriste al-Jihad.

Mahjoub a toujours rejeté ces allégations et mène une lutte acharnée pour empêcher sa déportation, en soutenant entre autres qu'il serait livré à la torture s'il devait retourner en Egypte. L'homme a déjà été reconnu coupable d'appartenir à une organisation terroriste par les autorités égyptiennes, qui l'ont condamné in absentia à 15 ans de prison.

M. Mahjoub reconnaît avoir déjà rencontré à plusieurs reprises Oussama ben Laden, mais à l'époque, il travaillait dans une usine agricole au Soudan dirigée par le chef d'al-QaJida, qui était alors un allié des Américains.

En cour les avocats de Mahjoub ont déclaré que le long séjour de leur client en prison, sans qu'il soit accusé ou subisse un procès, était un châtiment cruel et hors de l'ordinaire. Les preuves contre Mahjoub n'ont jamais été dévoilées, pas même à ses avocats.

L'audience de M. Mahjoub se poursuit ce mercredi.





--------------------
bambi
Simplement Moi !
Administrateur
bambi
8393 messages postés
   Posté le 02-06-2004 à 11:37:22   Voir le profil de bambi (Offline)   http://www.hitgratuit.org/membres/Funtasia/in.php3?id=7   Envoyer un message privé à bambi   

Le Canada est en retard sur les E. U. dans la lutte aux substances toxiques

Presse Canadienne


Les usines canadiennes ont craché 2,7 millions de kilos de produits chimiques associés au cancer, aux malformations congénitales et à des troubles de la reproduction en 2001, révèle un rapport de l'agence environnementale de l'ALENA.

Ce rapport annuel, rédigé à partir des données fournies par plus de 20 000 pollueurs industriels canadiens et américains, indique que le Canada est à la traîne des Etats-Unis dans la lutte contre la pollution toxique.

Bien que les émissions polluantes totales en Amérique du Nord aient reculé de 18 pour cent entre 1998 et 2001, les émissions canadiennes, elles, ont grimpé de 3 pour cent.

Comme c'était le cas par les années précédentes, l'Ontario demeurait le troisième plus gros pollueur sur le continent après les Etats de la Caroline du Nord et de l'Ohio, mentionne le document de la Commission nord-américaine de coopération environnementale.

Le secteur de l'électricité s'est avéré la pire source de pollution toxique en Amérique du Nord, principalement à cause des centrales électriques alimentées au charbon. Ce secteur représentait 45 pour cent de toutes les émissions totales, ce qui inclut plus de 43 kilos de mercure, une substance susceptible de nuire au développement du foetus et de l'enfant.

La mauvaise performance canadienne par rapport à celle des Etats-Unis s'explique probablement par l'absence de législation sur la qualité de l'air, a déclaré William Kennedy, le directeur exécutif de la commission, en entrevue, mardi.

La Loi américaine sur l'air pur impose des règles strictes aux pollueurs de l'air, tandis qu'Ottawa dépend principalement d'ententes négociées, conclues sur une base volontaire.

Selon M. Kennedy, l'avenir de la qualité de l'air sur le continent nord-américain est assombri par l'usage accru du charbon, qui pollue davantage que le pétrole ou le gaz naturel. Aux Etats-Unis, il semble que les usines alimentées au charbon représenteront 40 pour cent de toutes les nouvelles installations aux Etats-Unis. Au Canada, cinq nouvelles centrales au charbon doivent commencer à fonctionner en 2006, toutes en Alberta. Ce ne sont pas de bonnes nouvelles, a-t-il déploré.

Bien qu'on ait beaucoup parlé de technologie à base de charbon propre, ou sans émissions, cela n'existe pas, selon M. Kennedy. "Cela a l'air bien, mais je pense que le charbon n'est pas, par nature, une source de carburant propre."

Mark Winfield, de l'Institut Pembina, a estimé que les données présentées dans le rapport ne sont pas rassurantes, même si la totalité des émissions nord-américaines dans l'air, l'eau et le sol ont diminué au cours de la dernière décennie à cause de la baisse de la pollution du côté des Etats-Unis.



--------------------
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 Page suivante
 
 Funtasia  Archives générales Funtasia  Archives générales Funtasia !  Info du monde/Juin!Nouveau sujet
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum